MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Eric Fruteau serait-il considéré comme un "petit diablotin" ?


Par . - Publié le Vendredi 15 Novembre 2013 à 12:03 | Lu 573 fois

Eric Fruteau serait-il considéré comme un "petit diablotin" ?
2012 : défaite aux législatives pour celui qui se considérait comme l'étoile montante. Annus horribilis !
2013 : inéligibilité pour cause d'utilisation de fonds publics de la commune susceptibles d'influencer le vote des électeurs aux législatives. Résultat : impossibilité de se représenter aux élections municipales de 2014 pour... "l'étoile filante". Annus horribilis !
2014 : tentative de placer son épouse comme tête de liste à sa place. Revers essuyé avec le refus du bureau politique de son organisation, le PLR, de cautionner ce que Emmanuel Séraphin, porte-parole du PLR, décrit comme, je cite, "un déni de démocratie", car "cela représente un dévoiement de la charte du PLR et de ses valeurs". Annus horribilis en vue pour 2014 !
Quelle "méli-bello" !

En fait, le feuilleton n'est pas terminé car de plus en plus apparaissent des craquements dans le vernis dont s'est peinturluré le "jeueueune" Eric Fruteau.

Ce maire par intérim a l'outrecuidance de faire croire aux citoyens qu'il n'est pour rien dans l'opération promotion de sa dâme à la place de celle (Michèle Caniguy) ou celui (Robert Nativel) qui ont déjà affronté avec succès le suffrage universel, et ont dirigé (en principe) avec lui la municipalité.

Quelle tristesse de voir celui qui se disait en rupture avec les pratiques du passé reproduire des schémas éculés.
Et que va dire Michel Picot (à défaut de faire, car certains disent qu'il est un candidat "alibi") en principe seul candidat puisque investi par le bureau politique du PLR, si les militants, encartés PLR rappelons-le, choisissent quand même Madame Eric Fruteau ?

Un électeur de Fruteau ÉRIC en 2008, blousé 5 ans après




1.Posté par Qui rira en 2008 pleurera en 2013 le 15/11/2013 19:39

Reste plus à Éric l'errant à concéder la tête de liste à Michel Picot (seul candidature validé par le PLR) et la deuxième place à sa madame... à moins que Eric Fruteau quitte le PLR et crée le PSA, le Parti de Saint-André. Comme ça, il n'aura de compte à rendre à personne... sauf aux électeurs bien sûr. Pleure pas, petit homme ! Tu as encore des années devant toi pour changer et être moins arrogant. À force de lâcher ou de ne pas faire campagne pour tes camarades (de l'époque certes), Claude Hoarau (Municipales de 2001), Paul Vergès (Régionales de 2004), Pierre Vergès (Législatives de 2007), Elie Hoarau (Européennes de 2009), Paul Vergès (bis repetita aux régionales de 2010), Yvon Virapin (Cantonales de 2011 pour placer Michèle Caniguy... considérée comme incapable de conduire la liste municipale en 2014), ton tour est arrivé. N'envoie pas ta femme au casse pipe, au moins par respect pour elle et ta famille. Un dernier conseil : respecte celles et ceux qui ont tracé la voie avant ton arrivée "indispensable" pour "changer le monde... saint-andréen".

2.Posté par Méli Bello ? le 15/11/2013 20:18

Quand vous parlez de méli-bello, vous ne croyez pas si bien dire. Car si Monsieur Moi fait voter ses obligés pour Madame Lui, que va faire le PLR ? Présenter sa propre candidate (Michèle Caniguy ?) ou son "propre" candidat (Robert Nativel ?) sous l'étiquette PLR. Ce serait ubuesque : PMM (Parti Missié Madamb) contre PLR et RDSA (Joé Bédier) poussé par le PCR canal historique. Kisaladi not cuisine (politique) lé pa la plus riche du monde ? MDR

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes