Zot Zinfos

Epistémologie et historiographie de l'histoire globale : des réflexions, des questionnements et des problématiques historiques

Vendredi 22 Mai 2015 - 11:58

Epistémologie et historiographie de l'histoire globale : des réflexions, des questionnements et des problématiques historiques
Chapitre XIII

Nous sommes le 15 avril 2043. Vijay et Kareena viennent de m’apprendre, à ma grande surprise qu’ils ont repoussé - grâce au système de Communication Télépathique et du Pou-voir réellement confirmé du Subconscient (la CTPS), mis en place en 2040, par la société indienne de Jamnagar, sous les directions des chercheurs de renommée mondiale comme Sulmandjee Djivadjee, Issoufaly Abdoulhoussen et Adamjee Sam Nagaria- la date de notre départ de quelques jours encore…

C’est vrai que la télépathie n'est plus aujourd’hui en 2043, à démontrer : elle est devenue un fait, même si elle demande un effort de concentration et n’est pas encore à la portée de tous les cerveaux. Par contre, toutes les grandes boîtes ont offert des formations à leurs employés sur ce nouveau moyen de communication à distance. La télépathie demande un quotient extrasensoriel, ou QX, soit la sensibilité d'un sujet à la transmission télépathique assez élevée. Les chercheurs indiens ont réussi donc, à concrétiser les travaux intitulés Télépathie : L'ultime communication de Danielle Fecteau. Cette dernière - alors titulaire d'un doctorat de psychologie de l'université de Montréal et passionnée de parapsychologie - a été psychologue, hypnothérapeute et conseillère auprès des mé-dias dans les années 2005. A l’époque, croupi sous le poids de la bêtise, et abasourdi par le poids de certaines sectes dangereuses et de l’embrigadement religieux, le monde n’était pas encore prêt à accepter ses idées scientifiquement révolutionnaires, ainsi que celles d’Anthony Robbins et du Docteur Murphy sur " le pouvoir illimité " et " le pouvoir du subconscient". Leurs écrits, étaient alors sujets à des controverses violentes et à des polémiques ridicules sans fin, entre d’un côté, les religieux fanatiques et intégristes aveugles, adeptes de l’absurdité, porteurs d’œillères et protecteurs de l’obscurantisme, et de l’autre côté, les spirituels laïcs, adeptes du progrès de l’Humanité, de l’ouverture d’esprits et de l’évolution des consciences.

Heureusement, que quelques décennies plus tard, les chercheurs indiens et français ont développé et complété les travaux conjointement, à partir de 2039 et la communication sans fil se généralise progressivement, à mon sens plus rapi-dement qu’on ne le pense, et annonce la fin des téléphones portables d’ici 2100, d’après la présidente de la démocratie européenne Colombe-Couelle Cassandre Perséphone. De la communication vir-tuelle, le monde est en train de passer à la communication invisible, intuitive et silencieuse. Les limites déjà bien minces, du normal et du paranormal s’estomperont bientôt. Le monde évolue à une vitesse exponentielle. Des travaux sérieux et des preuves concrètes sur l’existence d’un monde parallèle ont aussi fait évoluer la science, et ont confirmé davantage l’érudition et la croyance en l’Homme. Cela m’enchante de voir que la croyance en l’Humanité et en une spiri-tualité purement laïque et non-religieuse puisse gagner enfin du terrain. La trans-mission de la spiritualité n’est plus le mo-nopole des religions. La laïcité gagne aussi du terrain. Cela est encourageant. Il y a une réelle Révolution des Cons-ciences qui est en cours, progressive-ment sur tous les continents, grâce à la circulation des idées humanistes, de l’érudition via Internet, et des différentes actions, lors des tables rondes et des rencontres au sommet entre des hommes d’Etats européens et asiatiques de bonnes volontés, réfléchis, ouverts aux dialogues interculturels. Les Sciences occultes, ces doctrines et pratiques autre-fois, secrètes et hermétiques faisant in-tervenir des forces qui n’étaient reconnues ni par la science ni par la religion, et qui requéraient également une initiation - comme l’alchimie, l’astrologie, la cartomancie, la chiromancie, la divination, la magie, la nécromancie, la métaphysique, la radiesthésie - font aujourd’hui partie intégrante de l’évolution et du progrès des Consciences que connaît l’Humanité. Certaines croyances religieuses ont assimilé l’occultisme et l’ésotérisme. La dé-finition de la Science s’est considérable-ment amplifiée, car ces pratiques ont été acceptées et sont devenues fluides à la compréhension, à travers l’existence de preuves concrètes.

Le monde évolue, il n’est pas figé. C’est cela qui me réconforte…L’Humanité progresse. Des questions se sont posées à l’Humanité. Des Consciences se sont réveillées ! Quelles sont les parts d’ombre dans ce qu’a compris et dans ce que doit comprendre réellement l’Humanité ? Qui sommes-nous réellement ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Des questions presque existentielles se posent ! Tout ce qui peut s’avérer vrai est-il facilement explicable ? Par exemple les énigmes des civilisations précolombiennes tol-tèques et les mystères égyptiens des pyramides, des mégalithes de Gizeh et du Sphinx dans la Vallée des Rois ont-ils livré tous leurs secrets ? Tout ce qui est explicable est-il forcément vrai ? Par exemple, la Science orthodoxe et aca-démique et l’Histoire officielle sont-elles falsifiées ou erronées ? Pourquoi dans ce cas nous cacherait-on certaines vérités et quel serait l’intérêt réel des mensonges vis-à-vis de l’Humanité ? A qui cela profi-terait-il ? La vision de l’Histoire sous la forme d’une pensée unique imposée sciemment à la conscience collective se-rait-elle réelle ? L’Histoire est-elle vrai-ment écrite et imposée par les vain-queurs comme disait Napoléon Bonaparte ? La Politique et la Science sont-elles liées par des intérêts en l’occurrence financiers et d’interdépendances communes ? Des questions légitimes se posent, des histo-riens et des scientifiques consciencieux, des chercheurs indépendants y travaillent continuellement sous les directions de l’Américain James. Douglas Kenyon et de l’Indien Karhatsirroub Goulmohréa-nadjzét. La vérité est peut-être ailleurs et l’Histoire n’est peut-être pas si linéaire que dans les versions accessibles pour tous ! L’évolution ou la Grande Révolution des consciences est en cours…Nous sommes en 2043-2044 et l’Humanité avance à grands pas…Le premier pas vers la Connaissance commence pour chacun d’entre-nous, par la prise de conscience de son ignorance ! Les émi-nentes Éruditions, les nouvelles donnes sont certainement encore devant nous ! L’Amérique fut-elle découverte en 1492 par le génois Christophe Colomb ou par les Vikings d’Erik le Rouge en l’an 1000 ou encore 71 années avant les Eu-ropéens en 1421 par l’amiral explorateur eunuque sino-musulman Zheng He ? La première circumnavigation est elle l’œuvre de Ferdinand de Magellan ou bien c’est au chinois Zheng He, le fameux navigateur de la dynastie des Ming que l’on doit le premier tour du monde de l’humanité ? La caravelle portugaise est-elle l’invention proprement européenne que l’on doit à Henri le navigateur ou simplement un bateau dont l’ancêtre reste le boutre arabe et indien, des boutres qui sillonnaient déjà la haute mer et les océans au temps des jonques chinoises, guidés par les vents de mousson ? L’imprimerie fut-elle inventée par Gutenberg ou ce dernier s’est-il simplement inspiré de la xylographie pratiquée par les Chinois, puis par les Coréens et les Ja-ponais depuis le VIIème siècle ? Que sait-on exactement du pilote arabe Ah-mad Ibn Al Mâdjid de Vasco de Gama, un pilote arabe qu’il aurait rencontré du côté de Zanzibar et de Mombassa en 1498 et qui lui aurait permis d’atteindre l’Inde, pour la gloire du Portugal, mais en suivant les instructions nautiques des arabes et les vents de mousson asia-tiques, route maritime millénaire des boutres ? L’Histoire est-elle épique et chevaleresque? Ou une épopée roma-nesque et lyrique ? Que savons-nous réellement des influences orientales historiques des sciences et des inventions arabes ; des apports des techniques et philosophies chinoises et des transferts des innovations et des cultures ances-trales indiennes sur l’évolution des pensées et sur les révolutions des consciences européennes et occidentales ? Y-a-t-il eu de réelles oppositions entre l’Orient et l’Occident ou peut-on plutôt parler de complémentarités millénaires réciproques et des interpénétrations culturelles séculaires constructives ? L’héritage culturel humaniste européen issu de la Renaissance et des Lumières est-il exclusivement grec et latin ?
Ce sont des questions qui se po-sent et qui semblent légitimes. Y-a-t’il des Histoires interdites ? Toutes les Histoires sont-elles linéaires ? Le doute méthodique, les problématiques, les questionnements existent dans de nombreux domaines…C’est l’esprit critique…C’est lui qui fera progresser les humains sur le chemin de la spiritualité, de la vérité et de la sagesse……et qui nous donnera des réponses pertinentes...

extraits du roman "Année 2043 : Autopsie D'une Mémoire."


Pour qu'écrire, se questionner, avoir l'esprit critique et le doute méthodique, le goût de transmettre et enseigner restent toujours des plaisirs partagés pour nous tous !

Article rédigé par Tamim KARIMBHAY professeur, historien et romancier auteur d'une monographie culturelle et historique d’un espace culturel et touristique insulaire dans l’océan Indien et le canal du Mozambique : Nosy-Bé : Âme malgache, Cœur français et du roman autobiographique et géopolitique : un hypertexte polyvalent et visionnaire : Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire à contre courant.


Biographie auteur :

Tamim Karimbhay est un historien de formation. Titulaire d’une Maîtrise d’Histoire médiévale (Master 1) soutenue sous les directions de Gérard Veyssière et de Claude Wanquet et d’un DEA de Lettres et Sciences Sociales option Histoire contemporaine (Master 2) soutenu sous les directions de Yvan Combeau et de Edmond Maestri, il est professeur de lettres et d’histoire-géographie. A la suite de sa Licence Histoire option Histoire de l’Art, il s’est consacré avec passion aux travaux de recherches universitaires dans les champs d’investigation insolites.

S’inscrivant profondément dans le courant de ce que l’on a appelé, dans l’historiographie, « la Nouvelle Histoire », héritière de l’École des Annales de Lucien Fèbvre et Marc Bloch, c’est-à-dire l’histoire des sociétés, des civilisations, des mentalités, de la vie quotidienne et de la psychologie humaine chère aux grands historiens comme Georges Duby, Jacques Le Goff, Robert Delort, Louis Stouff, il se passionne pour les peuples et civilisations du monde entier et de toutes les époques de la grande histoire mondiale.

Grand bibliophile et insulaire passionné des histoires des îles de l’océan Indien, et plus généralement de l’histoire maritime, des explorations et des grandes découvertes, il est déjà l’auteur de « Nosy-Bé, une île malgache au cœur français », « Nosy-Bé, Âme malgache, Cœur français. » livre magnifique dans lequel il se passionne en tant que chercheur dans sa démarche et ses aventures d’historien, d’ethnologue et d’anthropologue. Il y raconte les anecdotes culturelles et historiques qui ont jalonné les grandes étapes constructives qui ont marqué cet espace insulaire splendide.

Dans " Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire ", par contre, il veut montrer à travers le parcours de son personnage (autobiographique) qui remonte le passé à travers ses souvenirs, son talent de romancier et donc de littéraire. Il veut montrer à travers une approche polyvalente des genres romanesques, le parcours initiatique de son personnage autobiographique, son talent de romancier et donc sa passion de la littérature surtout française. Il est très heureux de pouvoir offrir aux lecteurs, à travers ce premier roman, une vision romanesque de son autobiographie. Fervent défenseur de la langue française, des valeurs de la Laïcité et de l’Ecole Républicaine française à laquelle il rend merveilleusement hommage dans son roman, et curieux de nature, il s’intéresse à toutes les cultures (traditionnelles et modernes) et aux peuples du monde entier.

Dans son premier roman autobiographique, "Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire ", il rend hommage à son père, à sa mère, à son grand-père et à tous les hommes et les femmes qu’il a rencontrés ou croisés, ne serait-ce que pour quelques temps au cours de son histoire, et qui ont changé sa Vie en lui transmettant les vraies valeurs humaines ! Humaniste et philosophe, il se rappelle et raconte les anecdotes de sa trajectoire de Vie, à travers la méthode basée sur la construction du récit reposant en particulier sur le procédé récurrent du retour en arrière (flashback).

Le sens général du roman – dont le maître-mot reste la " Mémoire " – offre une réflexion plus particulière à travers le mélange de réalisme et de romantisme, de conte merveilleux et d’écrits de science-fiction, d’autobiographie et de fable, de traité d’Histoire réelle et de fiction romanesque épistolaire, d’essai philosophique et de roman d’anticipation teinté de sonorités futuristes, visionnaires et d’euphories surréalistes et fantastiques. Il y a vraiment un réel mélange de style et un métissage de genres littéraires dans son travail. Il a, par ailleurs, aussi publié de nombreux articles sur des sites internet culturels et littéraires comme "reunionnaisdumonde.com", "zinfos974.com", "post.fr", "omnilogie.fr" , "booknode.com", "babelio.com", "livre-libre.net", "critique-livre.fr", portant sur des thèmes divers, interdisciplinaires, pluridisciplinaires (par exemple : Une pédagogie de l’Art (peinture, architecture), Philosophie du Bonheur, Hommage pédagogique aux Femmes dans la littérature et dans l’histoire, Les femmes au cœur et sujets des livres, épistémologie et historiographie, Clin d’œil aux nombreux livres du grand écrivain réunionnais saint-joséphois Fred Mussard, Quelques critiques de livres, Un hommage aux pays qu’il aime : Deux pays magnifiques et trois îles splendides pour un cœur d’homme, Hommage à l’écrivain atypique : Jean de La Fontaine (la jonction littéraire entre l’Orient et l’Occident), sans oublier les nombreux articles consacrés à l’espace insulaire de Nosy-Bé dans le Canal du Mozambique et dans l’océan Indien, Le Fort des Portugais à Nosy-Bé, une halte sur la route tracée par le découvreur et marin Vasco de Gama, Quand l'explorateur Christophe Colomb découvrait l’Amérique, que se passait-il dans l'océan Indien ? à La Réunion ? à Madagascar ?, Hell-Bourg à Salazie (île de La Réunion) et Hell-Ville à Nosy-Bé (Madagascar) : des histoires parallèles au Coeur d'un océan Indien culturel francophone au XIXème siècle, Les Russes à Nosy-Bé, un passage insolite et opportun, Les Russes à Nosy-Bé en 1905 : l'histoire incroyable du passage de la flotte russe à Madagascar lors de la guerre contre le Japon, Les Indiens « Karanas » à Nosy-Bé, une marine indienne bien présente dans l’océan Indien bien avant les Portugais et des boutres arabes venus de loin, La diaspora indienne de Madagascar et de la Réunion au coeur de l'Histoire de l'océan Indien francophone, Description visionnaire réaliste de la mégapole tananarivienne en 2043, Plongée géopolitique imaginaire dans le monde de 2043, Hell-Ville (Nosy-Bé) : Du village colonial franco-bourbonnais à la ville malgache cosmopolite d'Andoany (1841-2013), Petite histoire romanesque de l'usine de rhum de l'ancien village sucrier Djamandjary (Nosy-Bé) : sur les rails des anciennes locomotives à charbon, Les cataclysmes imaginaires à venir, La naissance de la passion pour l’Histoire de France et du monde, La genèse de la passion pour la Littérature française, indienne et étrangère, Scène de rencontre amoureuse atypique en 2043, Le livre numérique à l’heure d’Internet : ouverture internationale et démocratisation de la culture, Deux îles au coeur de la 2ème abolition de l’esclavage de 1848 : Nosy-Bé et La Réunion, L’île de la Réunion en 2043 au coeur d’une identité francophone romanesque, 15 aout 1947-15 aout 2012 : 65ème anniversaire de l'Indépendance de l'Inde (Hommage à Mohandas Karamchand Gandhi, à l'écrivain indien Rabîndranâth Tagore), 26 juin 2012 : 52ème anniversaire de l'Indépendance de Madagascar, un beau pays qui est à l'origine du premier peuplement historique de Bourbon (île de La Réunion), Ces Reines, ces maîtresses, ces amantes : rencontres culturelles avec des femmes magnifiques et intelligentes, "Et Dieu créa la femme" : Épistémologie et Historiographie : les Femmes, dans le champ d'investigation de la recherche en Histoire, des écrits historiques sur les femmes, Les grandes dates-clé de l'Histoire des Femmes en France du Moyen Age à nos jours, Fred Mussard : Un écrivain réunionnais saint-joséphois qui met la culture créole et réunionnaise au Coeur de l'éducation, de la pédagogie et des cadres romanesques, Le Livre et la révolution culturelle : Internet, Autoédition, liberté et indépendance des écrivains, La mondialisation de la Culture et la diffusion internationale des savoirs et des connaissances à travers la toile Web, Parcours de personnages et scènes de rencontre : Des êtres de papier aux destins historiques, Proposition pédagogique de séquences spécifiques applicables en Histoire des Arts au Lycée Professionnel, L'Esclavage à Bourbon aux XVII-XVIIIèmes siècles sous le Ier Empire colonial français : Une histoire romanesque au coeur des terres et des plantations réunionnaises à travers l'analyse littéraire de "Rutile" roman de Fred Mussard, Ambanoro ou Marodokany : archéologie historique du premier village indien à Nosy-Bé, Les philosophes des Lumières et le combat contre l'Injustice : La Fontaine, un auteur avant-gardiste du XVIIème siècle ou le refus du pouvoir absolu, La Fontaine : meilleur symbole littéraire de l'amitié entre La France et l'Inde, Femmes, princesses, maitresses et amantes qui ont fait l’Histoire et la Littérature française, Et si le Président Obama était réélu en novembre 2012 ?, Plongée géopolitique : "retour vers le futur" et voyage au Coeur des relations internationales et vers l'état du monde au XXIème siècle (2043) . ...... et tant d'autres articles encore...).

Ses écrits reflètent bien la diversité et le syncrétisme de ses multiples richesses culturelles orientalo-occidentales et afro-indo-européennes qui se complètent. Cette œuvre qu’il a écrite avec cœur et émotion, avec patience et raison, avec nostalgie et imagination, son premier vrai roman, est teinté de vérités romanesques, de fictions historiques, d’anecdotes insolites, de récits enchâssés, de mises en abyme et même parfois d’anachronismes opiniâtres, des réalités romanesques et historiques qui feront rêver, fantasmer et voyager virtuellement plus d’un, mais ce travail fera aussi prendre conscience à chaque lecteur ou lectrice, combien les énigmes secrètes de la mémoire nous construisent, nous formatent viscéralement et nous guident mystérieusement, au long de la vie.

C’est un roman humaniste, un insolite hymne à la Vie, un hypertexte vivant rempli de réflexions du Coeur et d’initiations, une oeuvre, teintée en arrière-plan, de pensées philosophiques enrichissantes, pédagogiques et instructives.

Dans le roman Année 2043 : Autopsie D’une Mémoire, de nombreuses nouvelles thématiques interdisciplinaires et problématiques pluridisciplinaires originales étudiées au lycée général et surtout au lycée professionnel dans le cadre du nouveau programme du baccalauréat 3 ans (2009), et même dans le cadre universitaire comme celles portant sur les sujets d’études suivants : – identité et diversité, parcours de personnages, le monde de l’imaginaire, le récit d’anticipation et la vision géopolitique du monde de demain, l’homme et son rapport au monde à travers la littérature et les autres arts, le récit de voyage, le récit de filiation, le récit de vie (l’autobiographie), le devoir de mémoire et l’intégration, la richesse de la diversité culturelle, la période coloniale et postcoloniale, le roman exotique, le récit engagé et le questionnement sur la condition humaine, une approche philosophique et laïque de la culture humaniste, insularité, indianité, les sciences humaines, la sociologie, la parapsychologie, la psychanalyse, l’anthropologie, l’hypnose, l’ethnologie, le questionnement face à la condition humaine et du sens à donner à la vie, la philosophie, le récit engagé, les mythes et les symboles au cours d’une vie à l’échelle humaine et familiale – parcourent intégralement et d’une manière transversale cet hypertexte insolite et immortel du XXIème siècle, dont le titre est formé à partir d’un oxymore.

L’auteur fait ainsi évoluer pour mieux les faire articuler, à travers ses deux livres, les liens forts existant entre la pédagogie et l’éducation scolaires d’un côté, et la recherche historique, littéraire et scientifique de l’autre coté.

En tant que polyglotte et tout en défendant des grandes valeurs universelles, Tamim KARIMBHAY rend un hommage magnifique à travers ce roman autobiographique à la francophonie et à la francophilie constructives d’une identité dans la diversité et véhiculant ainsi une citoyenneté à vocation mondiale.

Ses richesses linguistiques et les apports culturels qui ont contribué à son métissage afro-orientalo-occidental, au sein d’une diversité et à lui inculquer des vraies valeurs éducatives de tolérance, sont pour lui, en filigrane, l’arrière plan de toute une ouverture philosophique de toute la vie et sans doute à l’origine de toutes ses réflexions et conceptions humanistes.

Il maîtrise plusieurs langues : le français qui est sa langue nationale et de surcroît celle qu’il enseigne avec grande passion, l’indien gujrati qui est sa langue maternelle, le hindi qui est sa langue culturelle, le malgache qui est sa langue natale, le dialecte créole réunionnais (sa langue adoptive) sans oublier l’arabe littéral écrit, l’anglais et l’espagnol qui sont ses atouts linguistiques scolaires et qui lui donnent des ouvertures culturelles dans un environnement européen mondialisé.

Professeur, historien et romancier, il est très fier d’être le porte-flambeau identitaire symboliquement de ce métissage interculturel et transcendant entre un pays européen historiquement et culturellement séculaire : La France ; une puissance asiatique ancestrale émergente et reconnue dans la géopolitique du XXIème siècle : L’Inde et une Ile-continent africaine/asiatique traditionnellement insolite et mystérieuse : Madagascar. Il est en train de rédiger son troisième livre qui porte sur la problématique de la vie à Paris à l’aube de la nuit médiévale (1393-1449).
 
Tamim KARIMBHAY
Lu 690 fois




1.Posté par st jo le 25/06/2015 19:27 (depuis mobile)

Illisible, pompeux, pretentieux, incohérent ... j''en passe... j''aimerai rencontrer un tel "écrivain" et savoir si chevilles et égo se portent bien. Achetez vous de la modestie... Remerciez moi d''avoir osé vous lire!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >