Justice

Entre-Deux: L'ARS porte plainte contre un hôtelier qui dénonçait un contrôle "abusif"

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:40

L' inspection de l'eau de baignade d'une piscine dans un hôtel de l'Entre-Deux tourne mal, L'Agence Régional de Santé décide de porter plainte contre le propriétaire et gérant de l'établissement.


Philippe Schwartz, du "Dimitile Hôtel" à l’Entre-Deux, ne décolère pas. S’il ne conteste pas les quatre inspections obligatoires par an effectuées par l’ARS pour le contrôle de l’eau de baignade de la piscine de son établissement, le gérant et propriétaire entend que cela soit fait dans le respect de la procédure. Le vendredi 14 octobre 2016, il reçoit la visite inopinée d’un inspecteur assermenté de l’Agence de Santé accompagné d’un technicien du laboratoire Microlab. 

Le contrôle, filmé par Philippe Schwartz sans leur consentement, tourne au vinaigre à partir du moment où il constatera des manquements de nature à altérer les échantillons. Et la liste est longue selon lui : "prélèvements effectués à moins de 20 cm de profondeur du bassin et à l’opposé du point d’arrivée d’eau, contrairement à ce qui avait été convenu avec les syndicats, une procédure réalisée partiellement avec des gants, manipulation d’un téléphone portable, des pains de glace liquide entreposés dans des glacières pour être transportées dans un véhicule non réfrigéré..." Des aberrations qui ont un coût, rappelle-t-il, environ 200 euros par contrôle, "sans compter que si l’eau est jugée non conforme, nous nous devons de fermer la piscine, ce qui constitue également une perte pour l’hôtel". 

"A aucun moment je n’ai fait obstruction au contrôle" 

Ces dérives, il ne serait pas le seul à les constater, assure-t-il. "En 2014 des réunions de travail se sont tenues, et durant lesquelles l’ensemble des hôtels ont dénoncé les mêmes dérives et menaces sur les professionnels. Nous avions obtenu un engagement fort de l’ancienne direction de l’ARS OI et nous voilà en 2016, où ce manquement flagrant d’hygiène est toléré par des administrations qui exigent le respect des normes alors qu’elles-mêmes ne le sont pas sur ses contrôles", s’exaspère-t-il. 

La tension est palpable durant l'inspection. La gendarmerie est appelée sur les lieux. L’inspecteur assermenté dresse un procès verbal dans lequel il incrimine l’attitude de l’hôtelier. Pour contester le contrôle, Philippe Schwartz envoie un courrier à la direction de l’ARS mais aussi au ministère de la Santé.

Ce jeudi 3 novembre, il reçoit une réponse de l'ARS l’informant que le procès verbal de l’inspecteur "pour obstacle au contrôle" sera adressé au Procureur de la République, confirmant également les bonnes manipulations effectuées par le technicien. Deuxième aberration pour Philippe Schwartz, qui estime que cette situation pourrait se régler sans encombrer davantage les tribunaux. " Vous avez vu les images, j’étais certes énervé mais à aucun moment je n’ai fait obstruction au contrôle" s’étonne-t-il. "Pourquoi envenimer les choses?"


PB
Lu 22239 fois



1.Posté par SITARANE le 04/11/2016 12:40

Je ne connaissais pas cet hôtel, je l'ai donc "googlisé", les avis sont très mitigés et ce, dans tous les domaines même l'hygiène.......Au lieu de faire profil bas, il a voulu médiatiser un banal contrôle......;Du coup, il s'est fait une mauvaise publicité.....Il a confondu MONACO et l'ENTRE-DEUX.............

2.Posté par Dazibao le 04/11/2016 13:29

Le système va lui tomber dessus......

3.Posté par La vérité vraie... le 04/11/2016 13:55

Toujours les mêmes jamais contents...Bravo à ces inspecteurs, continuez à défendre la qualité. Par les temps qui courent, le tourisme local n'a pas besoin de ces dirigeants récalcitrants au moindre contrôle. Je pense qu'il faut aller plus loin maintenant : contrôle inopiné avec présence d'huissiers et gendarmes pour tenir en respect ces invectiveurs, à la moindre menace = procès verbal avec dépôt de plainte de l'ARS...on verra si on fait encore n'importe quoi. La population, les touristes ont tous besoins d'être rassurés après les dernières révélations scandaleuses concernant l'eau à La Réunion.

4.Posté par PEC-PEC le 04/11/2016 15:02

Au vu des images ce monsieur a parfaitement raison...Tout n'est pas permis par ces contrôleurs désinvoltes.....[.Pour être respecté il faut être respectable]b.
Ce contrôle est parfaitement anormal. Trimbaler des échantillons non réfrigérés c'est une aberration notoire.
Quand on pense que les contrôleurs des restaurants vérifient les ruptures de chaine du froid, ce contrôle laisse rêveur ! !
Je trouve très bien ce qu'à fait ce monsieur, tout n'est pas possible, stop aux abus de ces gens qui se permettent tout et n'importe quoi. Ne lâchez rien !

5.Posté par Valou974 le 04/11/2016 15:13

Comment des personnes ne connaissant même pas l'hôtel peuvent ils se permettre de faire des commentaires !

Tout ce qui est écrit n'est pas forcément la vérité alors mieux vaut juger par soi même avant de critiquer et de commenter !!!!!

6.Posté par Métisse974 le 04/11/2016 15:31

Il ne me donne pas envie d'aller à son hôtel! Je ne lui ferai pas bonne presse.

7.Posté par à commentaire 2 le 04/11/2016 15:59

exact.

On a l'exemple de didier Derand qui a du fermer sa pharmacie parce qu'il a pas voulu licencier son personnel qui n'etait plus aux normes des diplomes demandés par la nouvelle legislation. Ils lui sont tombé dessus simplement parce qu'il faisait son vaillant à la préfecture avec les requins

8.Posté par Question pas BETTTE le 04/11/2016 17:15

Post 2 lé systeme va tomber sur un établissement sale ....et SITARANE a eu le bon réflexe
Donc dis le Maire change de nom la Commune ou rajoute les deux sans la saleté ENTRE-DEUX / MONACO
ET BIEN Dans sa piscine lé ti doigt pied mi met pas

Et concernât la chèrete partout lé pareil en plus les chers lé sales comment ou veut touristes y vien zot y baizé un deux

9.Posté par Candide le 04/11/2016 18:06

C'est de la même manière que les contrôles des piscines municipales sont faits. Des échantillons prélevés le matin dans le sud et contrôlés le soir à Saint Denis, sans avoir été conservés dans des conditions normales.
Sachant que la chaleur et l'humidité font proliférés les bactéries, on imagine facilement que les proportions peuvent facilement être multipliées par 10 entre le prélèvement et l'analyse.
Il est donc normal que cet hôtelier conteste (dans les piscines municipales, les employés s'en moquent, cela leur fera au mieux quelques jours de vacances supplémentaires).

10.Posté par li le 04/11/2016 19:02

Ouuuh ars

Ici et là, il est écrit : à au moins 20 cm de profondeur + canne a prelevement + transport réfrigéré

Ouououh

11.Posté par Lafosse le 04/11/2016 20:42 (depuis mobile)

Perso j y ai travaillé et si c t que la piscine on en passe sa ne M étonné pas du tout que la gendarmerie soit monte ils I Sont habitués maintenant quand on a du pouvoir on en faits des des choses on paye de sa personne

12.Posté par a tous ces anonymes qui se cachent derrière votre écran le 04/11/2016 21:29

faite comme moi écrivez votre commentaire sur la page Facebook de l'hotel et identifiez vous !!!

sauf que vous etes des poules mouillés et vous diffamez.

moi j'y étais :
Ingénieur de formation (ENGEES de Strasbourg) et par hasard au bord de la piscine de la piscine ce jour là. Je confirme que les méthodes de prélèvement de l'eau de baignade relève d'une certaine incompétence. Que dire des moyens de conservation des échantillons!!!

réponse de l'hôtelier que vous jalousez
monsieur Jean-Louis Macoral , oui en effet vous êtes sur les vidéos de cette mascarade et nous allons échanger dans les jours à venir pour que cela ne se reproduise plus , car insupportable cette injustice

encore une fois ayez le courage de ce gérant , ayez ce courage de se faire respecter et certains d'entre vous , vous devez être vraiment jaloux de sa réussite pour diffamer ainsi. Mais c'est typiquement Réunionnais , bravo

ce que j'ai vu et que je vais témoigner n'ait pas du qui la di la fé et cet hotel est remarquablement bien tenu.
j'attends de tous le courage de vous identifier sur sa page FB.

13.Posté par Reveillez vous le 04/11/2016 21:38

@La vérité vraie..

si ta "vérité vrai .... c est des contrôles qui ne respectent même pas le protocole......
surtout dans un pays chauds comme le notre....manipuler sans gant.. les échantillons sans véhicule réfrigéré...forcément il y aura développement de microbe le temps de transport ( surtout si il en font toute la journée et revienne que le soir...)

donc OUI au contrôle aléatoire....MAIS dans les réglés pourtant imposées noir sur blanc (si il y en as c'est pour justement avoir une sécurité sur le résultat !)

14.Posté par li le 04/11/2016 21:40

@trop c est trop
Pec pec na rézon, "pour être respecté il faut être respectable".
On parle de l ars et de contrôle.
Que le visité soit grande gueule ou genre "supérieur" n excuse pas l inspection gro dwa ici constaté.
Ils sont censés veiller au respect des règles, qu ils se les appliquent .

15.Posté par Reveillez vous le 04/11/2016 21:44

@Trop C Trop

des commentaires c'est comme partout ....quand on en mets en général c'est pas du positif..
et forcément y a toujours des mécontent fustré qui mettrons n'importe quoi ...

@ Lafosse

Et comme par hazard..une personne qui a travailler labas....ben oui ...et on vérifie comment tes dires ?

une affaire a prendre avec des pincettes
je crois que ce que je vois !

16.Posté par possessionnais le 05/11/2016 07:14

la na na na jaloux , comme y dit ici "la langue na point lo os, laisse a li bat"

que ça soit l'ars, ou tout autre organisme de controle, y a des problème
j'ai déjà fait faire des prélévements et des analyses par 2 organismes différents à la Réunion, et j'ai eu le droit a 2 résultats différents, un coté positif et de l'autre négatif

17.Posté par kreol974 le 05/11/2016 10:47

" a tous ces anonymes qui se cachent derrière votre écran " ... on se demande bien qui se cache derrière ce pseudo .... mdr .... trop fort le mec !!!! ptdr

18.Posté par Question pas BETTTE le 05/11/2016 11:15

@ 20.Posté par kreol974 le 05/11/2016 10:47

Vous voulez parler de l'ingénieur de formation (ENGEES) ?? qui était par hasard au bord de la piscine ???

Je vous dirais cela lundi car lui Pec-Pec et moi nous nous y rendons

Mais je me garderai de poster mon avis VRAI sur son compte Kaporal mais Zinfos 974 et sur TripAdvisor qui l'a déjà épinglé m'a t on dit (post 10)

19.Posté par NATIVEL le 05/11/2016 11:32

Quelque temps après l'ouverture de cet hôtel j'ai profité d'une promotion SFR pour aller passer un week-end prolongé à l'Entre Deux avec mon épouse.
Lors de notre arrivée à l'hôtel, une fourgonnette de Gendarmes était garé en plein milieu du parking et ils étaient en train de chargé des tableaux (peintures) qu'ils récupéraient dans les chambres de cet hôtel.
Le gérant, alors sans souci de l'ambiance vis a vis de ses clients - nous - fulminait contre la peintre qui avait mis ses tableaux en dépôt à l'hôtel, dans le but de les vendre, et qui les faisait récupérer par les gendarmes (qui agissaient sans doute sur ordre du procureur) car ils servaient de décoration dans les chambres, ce qui rendait impossible la vue de ces tableaux aux visiteurs qui auraient pu les acheter.
Pendant les 3 jours ou nous sommes restés dans cet hôtel, nous n'avons eu de cesse d'entendre les récrimination a l'égard de cette artiste de la part de son gérant.
Quand à la qualité de l'établissement, sans avoir voulu mettre de commentaires sur "trip advisor", j'estime qu'elle est très médiocre par rapport au classement et au prix (Salles de bain dignes d'un Ibis 2* - chambre peu décorée et pas très agréable - Petit déjeuner en libre service ou si on veut du café au delà de la tasse servie il faut réclamer et attendre - repas du soir très quelconque et cher...).
En bref nous étions déçus de hostellerie et seule la piscine chauffée nous a fait apprécier ce séjour .

20.Posté par Fidol Castre le 05/11/2016 12:12

Etre chef d'entreprise en France est une punition.

21.Posté par Trop C Trop le 05/11/2016 13:26

@ 20.Posté par Fidol Castre le 05/11/2016 12:12

Etre chef d'entreprise GRATEL OUI
mais qi on est un chef d'entreprise
sérieux,
non colérique
ni vociférant
qui rémunère justement ses salariés
qui fait de la bonne cuisine ou pour le prix pratiqué
qui entretien bien sa piscine donc aucune crainte pour les contrôles (Abusif car il devait y avoir un commencement)
qui entretien les espaces de vie et ses salle de bains correctement

JE SUIS DÉSOLÉ CE N'EST PAS UNE PUNITION BIEN AU CONTRAIRE

On fait pas le buzz comme madame Kaporal
On a de bon retour avec des avis +++ sur Tripadvisor (sans rhum un ti arrangé ni WE supplémentaire comme pour l'ingénieur de formation par hasard ou des avis bidons qui seront tôt ou tard compris pae Tripdvisor pour preuve post 10)

22.Posté par Mojito le 05/11/2016 14:24

Plus rigolos que les commentaires de TripAdvisor, je vous conseille ceux du Routard...

23.Posté par Mojito le 05/11/2016 14:28

A l'ENGEES de Strasbourg on apprend l'analyse bactériologique au détriment de l’analyse grammaticale?

24.Posté par NATIVEL le 05/11/2016 16:14

@21 Entièrement d'accord avec vous, moi même chef d'entreprise je ne passe pas mon temps à me plaindre, surtout a mes clients comme le fait cet hotelier par exemple le 08/12/2013 sur TripAdvisor:

Nous sommes ravis de votre contribution. Je tiens à vous rappeler que les hôtels classés de l’ile de La Réunion sont tous écrasés par les charges, les impôts, le surcout de l’éloignement, l’octroi de mer, la TVA, la CFE, l’URSAFF, la taxe pour la jeunesse Française et j’en passe.

Evidement cela se répercute sur le prix d’une chambre.
Juste un pic : la taxe foncière est passé de 10 000 à 15 000 euros cette année.
Je vous ferais grâce des autres augmentations d’impôts et de charges, alors que nous faisons l’effort depuis 3 ans de maintenir nos tarifs sans les avoir une seule fois augmentés !!!!!


Edifiant comme discours commercial sur un site de référencement!

Si quelqu'un peut m'expliquer ce qu'est la taxe pour la jeunesse française je lui serai reconnaissant.

25.Posté par Papillon le 05/11/2016 18:54 (depuis mobile)

Sa révolte n''a d''égal que celle de ceux qui ont eu le malheur de voir l''envers du décor....pour y avoir été avec ou sans ce contrôle négatif je n''y remettrais jamais les pieds! Il ferait mieux de s''attarder sur ce bien d''autre dysfonctionnements...

26.Posté par Papillon le 05/11/2016 19:02 (depuis mobile)

Et à ceux qui disent que les commentaires sont trop négatifs et exagérés sur cet hôtel vous même bougez vous faites un séjour dans un hôtel 4 étoiles et puis faites un séjour au dimitile vous verrez que les commentaires sur tt sites sont justifiés

27.Posté par DOUDOU63 le 06/11/2016 02:43

Bonjour à tous,

J’effectue les prélèvements depuis plus de 25 ans, jamais je n'ai vu une telle supercherie.
La méthodologie doit être expliquer au client avant d’effectuer le prélèvement, et avant de déballer le matériel...cela répond à une norme ...la France et l’Europe c'est des normes...
Le matériel doit être soigneusement emballé et déballé au dernier moment, les flacons doivent être neufs...la combinaison, les gants, le masque, les bottes, l'étiquetage.. etc...
Pourquoi un prélèvement de laboratoire çà coute cher ? parce qu'appliquer la méthodologie est obligatoire et le résultat est indiscutable si le prélèvement est très bien fait.
Sur cette vidéo il s'agit d'une véritable arnaque....

28.Posté par Chris le 06/11/2016 08:13

ARS BANDE DE CORROMPUS! Tu payes, ils ferment les yeux!

29.Posté par Gépatord le 06/11/2016 08:55

ARS, CGSS: TASS TCI même affaire !! ces gens font ce qu'ils veulent , couvert par la préfecture !! n'oublions pas nos collectivités!! c'est pire !! et les politiques .................... la réunion ile de soumis, d'avilissés ; nous sommes en 1948 version 2016 , portez un voile vous serez respecté et aurez la paix

30.Posté par redoutable le 06/11/2016 09:15

Preuve que ces fonctionnaires surrémunérés arrivés fraîchement pour la plupart de la métropole aux comportements trop zélés n'ont rien à foutre de l'impact de fréquentation touristique dans des zones sensibles comme l'Entre- Deux. Je dénonce haut et fort l'attitude de ces fonctionnaires qui contribuent à aggraver encore plus un secteur d'activité fragilisé .

Je souhaite bon courage à cet entrepreneur qui compte sur la fréquentation de son établissemment pour vivre et celle de ses employés. Nul doute que cet hôtel typique participe à la dynamisation économique de la commune dans le secteur touristique.

Il appartient aux autorités compétentes de prendre les mesures qui s'imposent pour que ce genre de fait ne se reproduise plus et que l'image de la Réunion ne soit pas affectée dans le domaine touristique.

31.Posté par une réunionnaise 97410 le 06/11/2016 12:42

dans la video, on entend le monsieur se plaindre de la glacière qui contenait des bacs de glace déjà liquides.Et il les montrent tout liquides.Et il disait quand ils vont faire les analyses, et il s'inquiétait.
Peut etre il faudrait revenir, avec une glacière, cette fois ci avec des bacs bien congelés bien comme il faut et tout se passera bien.Comme on fait quand on va en pique nique.

32.Posté par ali baba le 06/11/2016 14:03

cet hotel est en vente depuis deux ans
l'ARS n'a qu'a le racheter pour faire de la formation "controle de piscine" pour ses agents
cet hotelier est un peu déjanté mais sur le fonds il peut avoir raison sur ces pratiques autoritaires
je ne vois pas souvent l'ARS dans tous les meublés de tourisme "au noir" qui recoivent du public.............et qui ont des piscines

33.Posté par GIRONDIN le 06/11/2016 14:26

Étonnant mode de contrôle !

Que le patron soit mauvais peut-être mais les contrôles doivent être sa reproche!

Comme d'écrit par DOUDOU63, c'est quand même un minimum, non?

34.Posté par DOUDOU63 le 06/11/2016 17:49

Girondin, à quoi çà sert les couvres chaussures si le préleveur tient son flacon sans gants...ne s'est il pas gratter les parties, s'est t.-il lavé les mains en sortant des toilettes ??? les germes sont déjà là et en masse...
Pour ce genre de contrôle, j'inspecte l'installation et je l'a mets en marche (vitesse maximale si possible de la pompe pendant 5 à 10 minutes) et si ça ne fonctionne pas çà me donne déjà une idée..puis j’effectue mes prélèvements. L'étiquetage et le conditionnement est encore une étape encore plus importante. La température de l'air, de l'eau, du conditionnement doivent être notés sur le bordereau de prélèvement...
C'est un honneur pour un préleveur de faire un prélèvement de qualité devant son client, car le client connait la norme autant que nous technicien...dans ce cas cet hôtelier il rouspète car il connait certainement le principe de prélèvement ainsi que la norme...et se faire entuber il en a certainement ras le bol. Ne jugeons pas cet hôtelier pour cela.

35.Posté par Trop C Trop le 06/11/2016 17:57

@ 33.Posté par GIRONDIN le 06/11/2016 14:26

Je suis ok , mais avant faire tout ce Ramdam à juger ARS ...il aurait mieux fait de faire pratiquer une contre visite par voie huissier et labo privé
et pendant ce temps la, il aurait eu le temps
* de bien laver les joints de ses salle de bains
* de faire les marchés forains pour fournir à ses hôtes des fruits frais et de repas succulents pour 75 €
* écouter les doléances des ses ingénieurs de formation (ENGEES de Strasbourg)
* de supprimer les caméras de surveillance qui donnent dans les chambres (lu sur Trip) sa aussi na une réglementation et si banna y kap a li li va trouve que banna y gagne pas calcul un l'angle

noré plein chose à faire ce petit écrin

et si toutefois j'avais des avis +++++ sur Tripadvisor et même sur le Routard les avis sont -----
et les analyses faites le même jour à quelques minutes d'intervalles par voie d'huissier divergent là mi té fait un escandale sur Zinfos AR R1er TF1 BBC etc dans le cas contraire j'exécute toutes les taches signalées **** plus haut

Dimanche mi vien avec PEC PEC et l'Ingenieur sa là pou embrasse a li ? hi hi hi

36.Posté par GIRONDIN le 06/11/2016 18:36

35.Posté par Trop C Trop
Effectivement mais j'imagine que l'occasion était trop belle.
Je donne pas mon avis sur le patron et sur l'hôtel je ne connais pas.
Pour le reste AMEN pour les especialistes de ce fameux prélèvement !

34.Posté par DOUDOU63
Effectivement, y a un minimum!


37.Posté par bravo à cet hôtelier exemplaire: il a raison au vu de la vidéo et de la réglementation en vigueur: ce dossier va faire mal !!!! le 07/11/2016 17:54

Colloque Journées Régionales d’Hygiène 03 octobre 2014
Dr L. SIMON CCLIN Est-CHU Nancy

http://www.eurofins.fr/media/1207/guide-du-prélèvement.pdf://


Voici la méthodologie d’un prélèvement d’eau de baignade (piscine) :

- Le prélèvement d’eau de baigne piscine est une phase très importante et très délicate, elle conditionne, les résultats analytiques et, par la suite les interprétations qui pourront être faites
- De façon générale, le transport réfrigéré (température de 2° à 8° C), à l’obscurité dans un emballage isotherme permet d’assurer une conservation satisfaisante
- Les flacons doivent être acheminés au Laboratoires dans les 8h après les prélèvements
- L’échantillon doit être maintenu à une température inférieure à celle du remplissage
- Essuyer les flacons, les étiqueter et les placer dans une enceinte réfrigérée


Le compte rendu doit comporter :

- l’identification du laboratoire
- l’identification du préleveur
- la date, la nature et le lieu du prélèvement, la technique de prélèvement, l’utilisation et la nature d’un éventuel neutralisant ou tout élément susceptible d’interférer
- l’indication de l’analyse : démarche qualité, épidémie…… La technique utilisée
- les résultats
- une conclusion comportant un commentaire faisant référence à des niveaux seuils quand ils existent
- l’indentification du responsable du laboratoire
- la participation à des essais interlaboratoires (intercalibration) régionaux ou nationaux (ex : AGLAE pour légionnelles)

Analyse du résultat doit permettre de savoir :

- Bon endroit
- Bon horaire
- Bien prélevé, bien transporté
- Bien techniqué…….
- Bien transcris


Conservation :
- Le tableau ci-après, tiré de la norme NF EN ISO 19458 :2006, propose des durées et des températures de conservation acceptables pour les échantillons d’eau du prélèvement à l’analyse. Des critères spécifiques à appliquer ont été́ déterminés par le laboratoire dans chaque méthode technique.
Arrivées au laboratoire et dans l’attente d’analyses, les eaux sont conservées au réfrigérateur à 5°C ± 3°C.
Après analyse, l’échantillon est conservé au réfrigérateur 5°C ± 3°C pendant une semaine et en tout cas jusqu’au rendu des résultats d’analyse.



• > Lors de la réalisation d’un prélèvement, des conditions rigoureuses d’hygiène doivent être assurées (propreté́ du matériel et des mains entre chaque prélèvement notamment).
• > Le protocole ci-contre doit être rigoureusement respecté. Dans le cas contraire, le prélèvement doit être refait.
• > Chaque fois que les conditions de prélèvement s’écartent du protocole ci-contre, le justifier sur la fiche de prélèvement.


• Dès que les échantillons sont prélevés, chaque flacon doit être fermé hermétiquement par son bouchon, parfaitement identifié et immédiatement réfrigéré́.
Durant le transport, ils doivent être protégés des chocs et de toutes contaminations extérieures potentielles, dont celles liées à l'usage du véhicule (hydrocarbures, solvants, ...).
• Les échantillons doivent être conservés à la température requise (généralement entre 1 et 5°C) et placés à l’abri de la lumière (seul le flaconnage destiné à la recherche des métaux peut ne pas être protégé́ de la lumière).
• La durée du transport doit être la plus courte possible et permettre de respecter la durée recommandée de conservation maximale des échantillons, spécifique à chaque paramètre à analyser (tableaux annexes de la norme ISO 5667-3).
• En l’absence de véhicules équipés de coffres isothermes, le transport des échantillons sera réalisé́ dans un véhicule adapté, muni d’un plancher lessivable et d’une séparation entre la partie habitacle et la partie matériel (sécurité́ et hygiène), muni d’un ou plusieurs réfrigérateur(s) et glacière(s), ainsi que de dispositifs permettant de caler le matériel. La climatisation des véhicules est souhaitable.
• La partie isotherme de ces véhicules ne doit pas être utilisée pour le transport et la conservation d’autres produits (par exemple : eaux usées, jerricans de carburant, bidon d’huile, substances chimiques volatiles, ...) pouvant présenter un risque de dégradation et / ou de contamination des échantillons devant être entreposés.
A La Réunion les véhicules du laboratoire MICROLAB sont exposés en plein soleil et ont une température ambiante entre 60° C et 70°C et les glacières à températures ambiantes soit entre 25°C et 35°C
Le peu de vidéo que nous voyons démontre bien l’accumulation d’erreurs de la part du technicien du Laboratoire soutenu par l’agent de l’ARS, qui a aucun moment ne se remet en question.
Je suis a fond avec ce respectueux hôtelier et ne vous inquiétez pas , je passe en fin de semaine vous aider a monter un dossier défense pour demander la suspension de l’agent en question de l’ARS et la suspension auprès du Ministère de la sante de l’agrément délivré depuis le 1 janvier 2014 à MICROLAB.
Juste pour information, le Laboratoire MICROLAB a exercé sous couvert de l’ARS (un autre scandale) a des contrôle illégales car non agrémenté entre 2012 et 2013 soit pendant 2 ans. L’agrément délivré par le Ministère de la Santé prend effet au 1er janvier 2014.

Messieurs les professionnels réveillez vous, vous avez payés des contrôles bidon pendant 24 mois !!!!!
A tous les hébergeurs, vous pouvez exiger le remboursement de toutes les factures illégalement payées au laboratoire MICROLAB , avec l’accord des services de l’Etat et l’ARS.
Cet hôtelier, peut demander de très lourd dommages et intérêts au vu des images et de la réglementation en vigueur

Quelqu’un écrivais sur sa page Facebook : qui si frotte s’y pique !!!

38.Posté par DOUDOU63 le 08/11/2016 00:22

Voilà, c'est confirmé par le post précédent...l'ARS et le préleveur ont du soucis à se faire...là c'est un agrément qui est en jeu...
J’espère que l'équipe de Pierrot suivra ce dossier de près.

39.Posté par Question pas BETTTE le 08/11/2016 09:39

Post 38 compte sur Pierrit pour suivre l'affaire et sur moi avec PEC PEC pour constater si il a amélioration de tout ce qui est à revoir dans cet hôtel .....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >