Education

Enseignement du créole en maternelle: "Ça décomplexe l'enfant"

Lundi 14 Janvier 2013 - 14:21

Enseignement du créole en maternelle: "Ça décomplexe l'enfant"
Tous les créoles, qu'ils soient réunionnais, guadeloupéen, guyanais, martiniquais... sont officiellement enseignés depuis septembre 2011.

L'enseignement du créole n'est cependant pas obligatoire. Il est proposé en maternelle en classe bilingue et dans les niveaux supérieurs en option Langue Vivante Régionale (LVR). Il y a une vingtaine de classes maternelles bilingues sur l'île.

"Il y a différents enseignements de créoles à l'école, donc ce que je vais dire relève du contexte dans lequel je suis", met au point Pierre Gauvin, qui enseigne le créole en maternelle en classe bilingue à l'école Prima.

"À Prima, les enfants évoluent dans un univers créolophone, ils parlent un créole souvent mélangé au français, ils ne font pas la différence entre les deux langues", explique Pierre Gauvin.

"Il voit que sa langue maternelle est sur un pied d'égalité avec les autres"

Selon le professeur, l'étude du créole permet de mieux maîtriser le français mais aussi de faire la différence entre les deux langues. "L'étude de la structure des deux langues permet aux enfants de comprendre le fonctionnement du créole et du français, donc de progresser dans les deux matières", assure-t-il.

Pierre Gauvin remarque une évolution positive des enfants ayant eu un enseignement du créole. "Ils ont une facilité avec les langues en général car ils ont développé des mécanismes linguistiques et leurs oreilles sont éduquées aux variations de langue", observe l'enseignant.

Selon lui, parler créole "libère les langues", c'est-à-dire que l'enfant communique et s'ouvre aux autres avec plus de facilité.

Pierre Gauvin remarque notamment que les jeunes accordent au créole la même légitimité qu'au français: "Si l'enfant se trompe en créole, il accepte de se faire corriger et comprend qu'il est là pour apprendre, il ne se braque pas, le créole devient une matière comme une autre".

L'apprentissage du créole revêt également pour lui un aspect identitaire et culturel. "L'enseignement du créole décomplexe l'enfant. Il voit que sa langue maternelle est sur un pied d'égalité avec les autres. Faire comprendre les différentes facettes de leurs identités créole, française et européenne aide les enfants à se construire", conclut-il.
Lu 2622 fois



1.Posté par Jobard le 14/01/2013 13:53

C'est quoi cette connerie, on veut pénaliser nos enfants?

Que les enseignants parlent et comprennent le créole, cela me semble indispensable, c'est pour cela que je suis contre la nommination de profs métros dans le primaire, il faut des profs qui parlent créoles c'est évident. Mais enseigner un créole du nord, du sud, de l'est de l'ouest, c'est scandaleux, on va en faire des handicapés pour leur vie professionnelle. Je comprendrais mieux des profs chinois ou anglais qui parlent leur langue ave les élèves, mais enseigner le créole c'est du n'importe quoi.

Par contre, il faut que les politiques subventionnent les assooc. qui font vivre le créole ca oui, plus que oui.

2.Posté par noe2013 le 14/01/2013 14:02

Du n'importe quoi ! cette idée "d'enseigner le créole à l'école" , ça vient sûrement de pédagogues débiles qui veulent que le réunionnais nait dans un trou (la Réunion) , vit dans ce trou sans espoir d'aller ailleurs (ne connaissant pas d'autres langues nobles) et crève dans le même trou !
Ces donneurs-de-leçons-péi ont sûrement des enfants qui sont dans des postes-clé et ça se comprend ...ils ne veulent que que les autres enfants réunionnais progresse en français , anglais , allemand et autres grandes langues du monde ....
Le créole à l'école ? NON et NON ! ce n'est qu'une langue parlée pour le tourisme ...

3.Posté par WQS le 14/01/2013 14:13

Post 1 Jeff

Je suis d'accord sur l'essentiel , en particulier de ne pas placer de profs métros dans le primaire.
Pour le reste , il suffit d'écouter les journalistes télé ou la plupart des hommes politiques locaux ,
il n'y en a aucun qui s'exprime dans un Français irréprochable.Le niveau est tellement " limite "
que la plupart ne seraient jamais recrutés par une entreprise métro en raison de cette carence.
il y a donc un problème quelque part...
il me semblerait plus judicieux de développer l'enseignement de l'anglais chez les tous-petits , car
dans une île où l'un des rares secteurs économiques " réel " est le tourisme , le niveau en Anglais
du personnel est tellement nul que cela constitue un vrai handicap au dévelopement du secteur.

4.Posté par Une plaisanterie de mauvais goût le 14/01/2013 14:14

Cette sinistre plaisanterie dure depuis très, trop longtemps.
Et elle dure avec la bénédiction des autorités rectorales.
Aucune évaluation de cet enseignement par des contradicteurs.
Donc, tout baigne dans l'huile pour ces enseignants de LCR.
Tout ce milieu kréolofone est à la fois juge et partie.
Cela est impossible partout en France, sauf à La Réunion et aux Antilles.
Elle n'est pas belle la vie ?
Le nouveau recteur fera-t-il perdurer encore longtemps lui aussi cette imposture intellectuelle ?

5.Posté par POURQUOI ? le 14/01/2013 14:25

Dis-nous, Pierre, pourquoi tes élèves sont-ils complexés ?
Tu en connais, toi, des jeunes élèves allemands complexés ? ou des élèves italiens complexés ?
Et qui sont incapables de s'exprimer correctement dans leur propre langue ?
La langue maternelle du jeune de Prima, c'est le français. Le créole, c'est son patois.
Tu leur a déjà montré à quel point les jeunes Africains noirs aiment le français et le parlent si bien ?
Tu leur a dit qu'au Cameroun, où il y a tant de dialectes africains parlés, les deux langues nationales sont le français et l'anglais ?
Armand GUNET

6.Posté par marie le 14/01/2013 15:13

cela décomplexe surtout ces politiques et ces enseignants, qui veulent nous bêtifier, nous reduire en esclavage.

7.Posté par Boa Bill le 14/01/2013 15:20

"5.Posté par POURQUOI ? le 14/01/2013 14:25 "

Lol ! Je l'attendais, ce message infiniment profond du gunéen ! Je n'aurais pas eu longtemps à attendre !

Mais au fait, il a combien de pseudos, le gunéen ? Pas encore compris que chaque internaute est identifiable à son pseudo ? Qu'il signe ou pas, souvent pas, ses courriers ne change rien à l'affaire ! Et c'est ce super intelligent qui vient donner des leçons ! MDR

Dans combien de classes il a exercé, ce brillant pédagogue qui s'est ridiculisé lors du débat télévisé il n'y a pas si longtemps en face d'un représentant du Rectorat qui, lui, savait de quoi il parlait !

Il a déjà été dans les classes en Allemagne, en Italie, pour savoir que est le niveau de langue orale des enfants de cet âge ? Qu'il nous fasse alors profiter de ses expériences, lui qui, manifestement ne sait même pas ce que signifie "parler" pour un enfant de cet âge !!!

"La langue maternelle du jeune de Prima, c'est le français" ... nous dit l'expert ! Le gunéen invente ses propres définitions des mots pour mieux nous servir ses conneries sur le sujet !

Oté ! Gunet ! Allez donc apprendre, si tant est que vous puissiez encore apprendre tant vous êtes imbu de votre savoir limité, ce qu'est une langue maternelle !

Bertel de Vacoa

8.Posté par Boa Bill le 14/01/2013 15:22

Et il faut vraiment être neuneu pour opposer l'enseignement du créole, langue régionale, avec l'anglais ou le chinois... ceci dit pour les autres qui ne savent pas de quoi ils parlent !

Bertel de Vacoa

9.Posté par "VIEUX CREOLE" le 14/01/2013 16:26

APRÈS LA RECONNAISSANCE DES LANGUES RÉGIONALES ( par le gouvernement de F.MITTERRAND ) on raconte que Monsieur Aimé Césaire,célèbre homme de lettres et homme politique antillais,aurait posé la question suivante à une mère DE FORT-DE-FRANCE qu'il connaissait bien : "que pensez-vous de l'enseignement du créole à l'école "? La réponse de cette Martiniquaise aurait été nette et claire : "mes enfants apprennent le "créole à la maison et dans la famille ;Si je les envoie à l'école c'est pour apprendre et pour écrire en français "! A quoi Césaire aurait répondu : "vous avez parfaitement raison ,Madame " . PROPOS RAPPORTéS PAR LES MÉDIAS EN MÉTROPOLE .

10.Posté par marie rose le 14/01/2013 16:40

@ post 7 et 8: MDR moi aussi dès que j'ai lu le titre de l'article! Je me suis dit "qu'est ce qu'il nous a encore pondu le Gunéen cette fois ci? "! Bon ben en fait ce sont les mêmes conneries hein.
J'aimerai bien moi aussi qu'il nous raconte ses expériences, ses voyages dans la savane africaine et en Europe, dans les classes...puisqu'il a l'air de tellement être au courant de comment ça se passe ailleurs...

Quant à Noé, pffff, c'est foutu pour lui en fait. Irrécupérable. Je le cite : "Ces donneurs-de-leçons-péi ont sûrement des enfants qui sont dans des postes-clé et ça se comprend ...ils ne veulent que que les autres enfants réunionnais progresse en français , anglais , allemand et autres grandes langues du monde ....Le créole à l'école ? NON et NON ! ce n'est qu'une langue parlée pour le tourisme ...".
Qu'est ce que tu peux bien répondre à ça? C'est tellement débile que ça en devient triste.

A tous les détracteurs de l'enseignement du créole à l'école, vous oubliez que l'article mentionne ceci : "Pierre Gauvin remarque une évolution positive des enfants ayant eu un enseignement du créole. "Ils ont une facilité avec les langues en général car ils ont développé des mécanismes linguistiques et leurs oreilles sont éduquées aux variations de langue", observe l'enseignant".

Rien de plus à ajouter sur vos commentaires idiots et plein de préjugés.

11.Posté par Boa Bill le 14/01/2013 16:54

9.Posté par "VIEUX CREOLE" le 14/01/2013 16:26

MDR ! Il y a combien de vieux créoles sur ce site ? J'adore ceux qui vont chercher sur le net des phrases pour écrire les phrases qu'ils ne savent pas écrire !

"...mes enfants apprennent le "créole à la maison et dans la famille ;Si je les envoie à l'école c'est pour apprendre et pour écrire en français "! ... échange entre une mère de famille et un homme politique...

Plus besoin donc de mettre des cours de français dans le cursus des élèves habitant en "doulce france". J'exclus les DOM et autres TOM, en disant cela ! De sacrées économies en perspective pour le Ministère : plus aucun cours de français puisqu'ils apprennent le français à la maison et dans la famille...

Bertel de Vacoa

12.Posté par vital le 14/01/2013 17:50

le bilinguisme mauricien démontre que l'on peut très bien avoir une langue dite vernaculaire en l’occurrence le créole et maîtriser l'anglais et le français . l'explication est simple la langue maternelle fait partie intégrante d'une culture, sa négation est un déni de son existence en tant que telle .il ne s'agit pas à la Réunion d'opposer langue française et langue créole (.même s'il s'agit d'un pidjin ) mais l'échec scolaire récurrent impose qu'on réflechisse sereinement sur les causes d'une situation qui a trop perduré .c'est en s'appuyant sur ses racines qu'on peut se projeter vers d'autres horizons .ceux qui ont la critique facile contre le créole à l'école n'ont pas pour autant l'ombre d'une solution aux problémes posés à part leurs diatribes et leurs explications simplistes .je les invite à revisiter fanon (peau noir et masque blanc il y a des clés qui vous permettraient de comprendre votre posture . on ne sait jamais assez sur soi
vital

13.Posté par "VIEUX CREOLE" le 14/01/2013 19:27

"A BOA BILL"(post 11 :Je n'ai fait que rapporter ce que j'ai entendu à la radio ET N'AI PAS DONNé MA PROPRE OPINION (que j'ai déjà exprimée par le passé) . "Le créole" a sa place à l'école (surtout dans les petites classes où l'enseignant doit pouvoir comprendre la langue maternelle que parlent la plupart de ses élèves ). Je suis ,en revanche, contre l'écriture (la graphie) utilisée par certains et qu'il faut absolument longuement déchiffrer (avec des W , des Y , des Z ...POUR ESSAYER DE FAIRE CROIRE ( par idéologie )que le "créole" n'a rien à voir avec le français !!!

14.Posté par WQS le 14/01/2013 19:43

Que certains créoles amoureux de leur langue souhaitent que leurs enfants l'étudient à l'école ne me gêne absolument pas , à condition que ce ne soit pas imposé à ceux qui pensent autrement.
Mais quand j'observe autour de moi , je vois beaucoup de gens qui parlent très bien le créole , pas
très bien ou même parfois mal le Français et pas du tout la moindre langue étrangère...
Le problème est assez semblable à Maurice , certes la plupart se débrouillent en Français ET en
Anglais , ce qui est déja très bien pour l'Anglais , mais dans le même temps , leur niveau dans ces deux langues est souvent limité , la seule langue qu'ils maîtrisent parfaitement est le créole qui n'est enseigné à l'école que depuis peu , 2012 , et seulement en option. (voir lien).
La priorité éducative à la Réunion ne me semble donc pas être l'étude du créole à l'école pour tous.

15.Posté par MANZE MA PAYER le 15/01/2013 04:53

Le créole à l'école c'est ce qu'il y a de mieux (pour maintenir le petit créole en bas de l'échelle sociale) et je comprends que ça arrange certains. Mais si "néna enkor domoune vilain, couillon na pi".
Mes enfants n'apprendront JAMAIS le créole à l'école !!!

16.Posté par audrey le 15/01/2013 08:35

les enfants apprennent deja le creole dans leur famille chez eux !!!!a l'école ils devraient plutot apprendre le francais regardez les journaux télévisés et ecoutez la plupart des reunionnais parler en francais c'est catastrophique!les antillais parlent mieux!!c'est important de bien parler francais surtout quand on cherche du travail!!!

17.Posté par Le Corbeau le 16/01/2013 16:40

DEMAGOGIE ou DEMAGOGUE

Il semble q'un enfant créole n'a pas besoin de professeur pour apprendre ce qu'il sait déjà de naissance : la langue créole.
S'il va à l'école, c'est pour apprendre ce qu'il ne sait pas, une langue véhiculaire, en l'occurence la langue française, qui s'ouvre sur le monde et non un char.....abia qui isole.
Celui qui préconise l'enseignement de la langue créole à l'école semble être en mal de reconnaissance.
Si son projet aboutit, il espère obtenir un poste de Ministre de la langue créole
LA VERITE SI JE MENS.

18.Posté par Wil le 01/03/2013 10:03

Le créole à l'école : j'y suis favorable et je vais vous dire pourquoi.

120 000 illettrés à la Réunion après 60 ans de départementalisation !
Ce ne sont pas les moyens qui sont en cause (même si par endroit cela reste toujours insuffisant)
mais la méthode d'enseignement.

Maintenant regardons ce qui se passe chez nos voisins mauriciens et seychellois.
Il sont tous trilingues (anglais, français et créole) Eh oui, le créole est non seulement parlé à l'école mais aussi écrit.

Conclusion: puisque la méthode actuelle a produit 120 000 illettrés, ne pourrait-on pas essayer une autre méthode, celle qui marche chez nos voisins ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter