Education

Enseignement du créole: Le CREFOM demande à J.M Blanquer une mission d'inspection

Vendredi 20 Septembre 2019 - 18:28

Enseignement du créole: Le CREFOM demande à J.M Blanquer une mission d'inspection
Le président du CREFOM, Daniel Dalin, sollicité par la délégation de La Réunion, a adressé un courrier à M. Jean Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sur la problématique de l’enseignement et de l’expression du créole à l’école et dans les instances de l’éducation nationale à La Réunion.

Le courrier fait état de la rencontre qui a eu lieu entre la délégation réunionnaise du CREFOM conduite par Richel Sacri et M. Richard Senghor, conseiller spécial du ministre lors de son déplacement à l’Ile de La Réunion les 19 et 20 août dernier.

Daniel Dalin évoque la problématique de l’enseignement et de l’expression du créole à l’école et dans les instances à La Réunion à travers les statistiques qui montrent "que dans le premier degré, 5 % des enseignants sont habilités en langue régionale alors que le plan d'action rectoral 2014-2019 en avait fait l'un de ses principaux chevaux de bataille. A La Réunion, il y aurait moins de 50 classes bilingues créole-français. A l'heure où de nombreuses études montrent à quel point il est essentiel d'accueillir les enfants dans leur langue maternelle, la situation actuelle est insatisfaisante dans un département où 2 élèves sur 3 ont le créole pour langue première. Dans le second degré, la situation est également complexe. De nombreux lycéens se présentent à l'oral du créole au baccalauréat sans jamais avoir eu un seul cours de créole. Or la moitié des enseignants certifiés n'ont pas de poste."

Il rappelle également que la circulaire n° 2017-072 relative à l'enseignement des langues et cultures régionales du 12 avril 2017 est sans ambiguïté sur la nécessité de donner toute leur place aux langues régionales: "En outre, la possibilité jusqu'ici réservée aux enseignants du premier degré de recourir ponctuellement aux langues et aux cultures régionales dès lors qu'ils en tirent profit pour leur enseignement est étendue aux enseignants du second degré, dans l'ensemble des disciplines (article L. 312-11 du même code). Ils peuvent également s'appuyer sur des éléments de la culture régionale pour favoriser l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture et des programmes scolaires".

Or, la réalité du terrain est tout à fait différente et le plan d'action 2019-2024 s'affiche alors comme peu ambitieux en reprenant les grandes lignes du plan de 2014.

Dans certains établissements, certains personnels de direction et certains enseignants n'autorisent pas le créole à prendre la place que le code de l'éducation et la circulaire l’autorisent à prendre, créant de ce fait des situations parfois en contradiction avec la bienveillance recommandée par le ministère de l'éducation.

Ainsi, des parents d'élèves peuvent-ils se voir refuser de s'exprimer en créole dans un conseil de discipline ou en conseil de classe, ce qui les conduit à s’abstenir de s’exprimer. Comment est-il possible alors dans ce cadre, de répondre aux exigences de la valorisation des langues régionales promue par l'Etat?
 
Le président du CREFOM précise que "cette situation est le résultat, lui semble-t-il, d'un manque cruel d'ambition et de cohérence dans les politiques menées au niveau régional. Cela conduit à des situations aberrantes où un élève d'une petite section bilingue créole-français se retrouve dans une moyenne section bilingue français-allemand."

Il souligne qu’à La Réunion, où l’illettrisme touche plus de 100 000 personnes, l'enjeu linguistique est majeur. "Environ 116.000 Réunionnais, soit 23% de la population, seraient en situation d’illettrisme, indique l’Insee. En moyenne 14,8 % des jeunes reçus à la Journée nationale de citoyenneté à La Réunion étaient en situation d’illettrisme en 2015 alors que le chiffre était de 3,6% en France métropolitaine. C’est sur la base de ce triste constat qu’ont lieu en préfecture, ce mercredi 4 septembre 2019, les travaux sur la nécessité de mettre en place des actions pour lutter contre ce fléau."

Les confusions linguistiques sont nombreuses et accentuent ce danger. Ignorer le créole comme cela fut le cas pendant plusieurs dizaines d'années a produit des résultats catastrophiques.

L'enjeu actuel est de savoir comment nous pouvons faire progresser les élèves. Il conviendrait de prendre en compte le créole à l'école, non pas simplement d'un point de vue culturel mais bel et bien comme un outil au service des apprentissages.

Compte tenu de tous ces éléments, Le président du CREFOM sollicite le ministre de l’Education pour deux demandes déjà formulées par la délégation réunionnaise auprès du conseiller spécial du ministre à savoir :
  • La mise en place d’une mission d’inspection par l’Inspection Générale de l’Education Nationale (IGEN) pour une évaluation des dispositifs existants sur l’enseignement du créole dans l’Académie de La Réunion et dans les autres départements d’outre-mer (DOM) afin d’avoir des critères pertinents dans un même cadre légal.
     
  • La mise en place d’un module de formation à l'INSPE (Institut National Supérieur du Professorat et de l'Éducation) à la connaissance du territoire, de sa culture et de sa langue ; ce module devant être validé par une habilitation à enseigner en milieu créolophone pour les enseignants non créolophones arrivant à La Réunion. La priorité peut être mise sur le premier degré. En effet, si nous voulons que les élèves qui ne parlent que le créole puissent apprendre le Français dans les meilleures conditions, cette formation est indispensable.
Zinfos 974
Lu 2131 fois




1.Posté par klod le 20/09/2019 19:18

c'est simple pourtant , sauf dans les drom où les frustrations du à la colonisation , et oui ,n'en déplaisent aux révisionnistes , n'ont pas été surmontées .

le monde créolophone francophone ou anglophone , source de MULTICULTURALISME , existe à travers la planête et est source de CREATIVITE , lord mercy, n'en déplaisent aux frustrés d'un nationalisme abscon .


............... : comme les écoles diwan , ou comme en Corse :

espaces créolophones optionnelles , pour ne pas choquer les "conservateurs assimilationnistes " ,


oté créoles ou kréoles, lé pareil pou mwin ................sof koman , oui à un "imaginaire" créole, mes racines ! qui se côtoient avec mes racines purement françaises , que j'adore également , ce , pour les natios frustrés ..................................... !

2.Posté par JORI le 20/09/2019 19:40

""Environ 116.000 Réunionnais, soit 23% de la population, seraient en situation d’illettrisme", c'est en contradiction avec ce que certains disent en prétendant que le créole favoriserait l'apprentissage des langues. La preuve que non. D'autant plus quand nous sommes dans "un département où 2 élèves sur 3 ont le créole pour langue première"!!.
" Ignorer le créole comme cela fut le cas pendant plusieurs dizaines d'années a produit des résultats catastrophiques", ah bon!, alors comment explique t on les résultats records au bac d'année en année??.
A priori, les seuls résultats catastrophiques que l'on peut constatés sont à la tête du "CRIFORT". A un moment donné, il faut arrêter d'être bête!!.

3.Posté par Modeste le 20/09/2019 20:40 (depuis mobile)

Rappelez-nous le nombre d'illetres sur l'île si on veut avancer ce ne sera certainement pas avec le PATOIS créole ... encore une invention de certains car dans le temps longtemps cela n'avait jamais été un handicap pour qui que ce soit

4.Posté par Modeste le 20/09/2019 20:41 (depuis mobile)

Rappelez-nous le nombre d''illetres sur l''île si on veut avancer ce ne sera certainement pas avec le PATOIS créole ... encore une invention de certains car dans le temps longtemps cela n''avait jamais été un handicap pour qui que ce soit

5.Posté par Fundisantim le 20/09/2019 20:47 (depuis mobile)

Pour la liberté d'usage, soit. Mais pour l'enseignement du créole, je me demande a quelle ecole ont été les Peters, Threutard, Marimoutou et consors pour le pratiquer aussi bien

6.Posté par Cloclo le 21/09/2019 07:15 (depuis mobile)

Avant de demander quoi que ce soit au ministre de l''EN, il serait peut être intelligent de demander aux Réunionnais leurs avis sur le créole à l''école. Selon ma petite statistique : 80 % des Réunionnais sont contre. Chercher l''erreur.

7.Posté par ANIN le 21/09/2019 07:34

Bravo...il s'agit de libérer la parole créole, et qu'on ne vous dises pas "ferm out bouch"...ceux qui arrivent doivent s'adapter aussi et pas seulement les locaux qui parlent créole...nos enfants ont besoin de se libérer de leurs émotions, et ne doivent pas être enfermés dans une langue...il faut que les réunionnais puissent verbaliser leurs émotions et nous aurons peut-être un apprentissage du français plus serein et peut-être aussi moins de violence dans notre société....il ne suffit pas de dire stop à la violence...il faut aussi agir à la source et régler 300 ans de colonisation....ça prendra du temps...mais il faut être optimiiste...

8.Posté par REUNIONNAIS le 21/09/2019 07:40

Très bonne initiative du Crefom, car tout le monde parle et a son avis pour laisser ou pas les enfants s'exprimer en créole à l'école,
au vu des conséquences dans notre société, une inspection générale fera au moins le point sur ce qui se fait et quels sont les résultats...et ce qu'on devrait faire....et le fait de le faire pour les Dom ça permettra de voir ce que font les autres dans le même cadre légal. La proposition de former les arrivants dans l'ile, non créolophones est une bonne chose...le reste est de la littérature qui permet aux habitués réfractaires sur ce site de s'exprimer...on peut se poser la question de savoir ce qu'ils font à La Réunion ....

9.Posté par GIRONDIN le 21/09/2019 08:24

Un syndicat de plusssse, CRIFORT, parle po zot et pas po moin !

10.Posté par JORI le 21/09/2019 12:35

8.Posté par REUNIONNAIS le 21/09/2019 07:40
"au vu des conséquences dans notre société", et quelles seraient ces conséquences dues au fait que l'on ne laisserait pas les enfants s'exprimer en créole à l'école???.

11.Posté par JORI le 21/09/2019 12:38

7.Posté par ANIN le 21/09/2019 07:34
"nos enfants ont besoin de se libérer de leurs émotions, et ne doivent pas être enfermés dans une langue...", et ils libéreraient leurs émotions dans quelle langue selon vous??. De plus, s'ils sont enfermés dans une langue comme vous dîtes, c'est que vous même ne voulez pas qu'ils parlent créole chez vous. Rien à voir avec ce qu'il doit se passer à l'école.

12.Posté par Alain Posteur le 21/09/2019 13:06

Le "président" autoproclamé d'un groupuscule soi-disant représentatif des Français d'Outre-mer sans que ces derniers n'aient jamais été consultés ignore que le créole est un patois d'usage, et non pas une langue dotée d'une orthographe et d'une grammaire précises. A reléguer au rang des imposteurs et des bouffons!

13.Posté par JORI le 21/09/2019 13:56

Soyez en cohérence avec vous même. Tous ceux qui sont pour le créole partout doivent commencer par écrire tous leurs commentaires en créole. Pourquoi le "CRIFORT" qui se fout de nous tous ne fait pas cette demande auprès du ministre en créole???. Comme je l'ai déjà dit plus haut, à un moment il faut arrêter d'être bête.

14.Posté par li le 21/09/2019 15:33

Interdire l usage de la langue maternelle est un non sens
Hé ho les psychologues, pourriez-vous expliquer cela à l institution des "gens biens"?

Parler la langue maternelle ne rend pas les gens moins intelligents
Hé ho les scientifiques, pourriez-vous expliquer cela à l institution des "gens biens "?

La langue française n est pas plus noble que la langue maternelle ou toute autre langue
Hé ho les linguistes, ....

L autre jour, sur une radio publique bien de chez nous, des gens "savants" s exprimaient sur la forte baisse du niveau de français des malgaches....à Madagascar. Horreur, malheur, fin du monde...
Mais allô, quoi ! Madagascar ?
A quelle époque sommes nous ?

Préservons nos langues maternelles.

15.Posté par li le 21/09/2019 15:58

Le réunionnais parle au minima deux langues.

La langue de granmomon ou granpapa comorien, mahorais, malgache, africain, chinois, zarab, zindou, vietnamien, ...
Le créole
Le français
Et les autres, si affinité...

Cessez de prétendre que le réunionnais ne peut maîtriser d autres langues que le créole parlé

16.Posté par li le 21/09/2019 16:07

Pas de règles dans le créole
Pas de diktat

Ekri kom ou koz

il était un temps ou certains n avaient pas le droit de savoir lire et écrire

17.Posté par JORI le 21/09/2019 17:01

14.Posté par li le 21/09/2019 15:33
Le non sens, c'est que vous pensiez que l'usage de notre langue maternelle serait interdite ici!!. A moins que vous me sortiez la référence à cette loi qui conforterait vos propos.

18.Posté par balayedovantzotportavant le 21/09/2019 17:12

je rigole fort résultat record du bac , beaucoup de jeunes obtiennent leurs bacs mais le niveau baisse à mon époque mes instituteurs avaient le brevet élémentaire et je peux vous dire qu'ils étaient costauds . Faire jolie jouer avec les statistiques et les pourcentages donnez du vide à l'académie faire jolie et faire croire et lors des études supérieures les bons avec mention très bien ou bien réussiront et les bacs cadeaux disparaitront lors des grandes études!

19.Posté par Olivier le 21/09/2019 18:11

Pour moi, le créole est fait pour être parlé, pas écrit.
Kan mi lir kréol, mon zié i pik é mon lékran lordi i bril !

20.Posté par y.féry le 21/09/2019 19:42

D'accord avec Jori post 17. Mais dans quelle école publique ont-ils vu (ceux qui le disent) que le créole est interdit. Dans mon enfance, le maître nous laissait nous exprimer en créole et ça remonte à très longtemps, (j'entre dans la "gramounitude") Arrêtez de dire des choses pareilles. Je connais le monde enseignant, leurs pratiques, mais jamais ils n'interdisent à leurs élèves de s'exprimer en créole. Je dirai même que les élèves parlent de plus en plus le français. Ouvrez vos oreilles, mêlez-vous un peu aux gens, ne restez dans vos tours d'ivoire.
Il y a quelques semaines, j'ai été étonné par des enfants qui jouaient sur un parking à sainte Clotilde; deux s'exprimaient en français le 3e en créole.

Ah, si ça continue le créole va disparaître!. Encore une connerie monstrueuse. Mon épouse et moi nous n'avons parlé que français à nos enfants; maintenant qu'ils sont adultes ils s'expriment aussi bien en français qu'en créole et même en d'autres langues.J'ai un fils qui parle couramment anglais, allemand, autrichien en plus du français, et un créole, mon Dieu Seigneur moin lé à demander ou ça lu la tire ça (des mots que moin même moin l'avait fini oublier).

Lé pas demain la veille que le créole va disparaître. Il y a quelque chose qui se développe: les racontages z'histoires. Ça oui!

Foutez-nous la paix avec la codification de l'écrit, laissez vivre ce langage oral (j'utilise à dessein le mot langage pour ne pas froisser ). Et puis ça qu' y cause le plus de ce problème zot y connaît même pas causer ni écrit. Et surtout ils ne veulent pas de ça pour leurs enfants. (Marmailles dans le privé!) Largue nout l'ourlet bande d'imposteurs.

21.Posté par ti fille la Rivière Saint Louis le 21/09/2019 20:49

Pour moi le créole parlé oui, le créole écrit non. J’adore raconter des histoires et je les raconte en créole, parce que ça s’y prête, une histoire racontée en créole a beaucoup plus de charme, c’est plus chantant, c’est plus agréable , plus visuel, plus gestuel , point n’est besoin pour cela de l’avoir appris à l’école .
Lorsque j’étais au primaire, je n’avais pas d’amies ou peu. Pourquoi ? tout simplement parce que je disais, « moi, toi », on se moquait de moi en me disant « arrête faire out français d’coq ». J’adorais lire le « grand livre de lecture et de français ». Nous étions pauvres et je n’avais aucun livre, alors je lisais et relisais les pages de journaux, de magazines( que ma mère récupérait chez ses patrons, oui elle faisait le ménage) ces pages donc qui étaient collées avec de la farine et de l’eau, sur la tôle de notre petite case. J’ai plus de soixante ans et j’ai toujours aimé parler français et lorsque j’ai été à la recherche d’un emploi, je n’ai eu aucun mal à me faire embaucher parce que je m’exprimais bien. Alors quand j’entends dire que certains ont été traumatisés parce qu’on les obligeait à parler français, je rigole ; ben oui empêcher un créole à parler créole me laisse dubitative.

22.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 22/09/2019 10:18

Un : Le creole est un patois , pas une langue avec orthographe , verbes , grammaire permettant la construction de phrases . Enseigne t'on le breton , le niçois , le catalan à l'ecole ? NON pourtant ces langues survivent , c'est à chacun de perpetrer la tradition mais pas à l'état , la langue nationale est le français , et Dieu sait combien cette langue est belle !!!!!!

23.Posté par JORI le 22/09/2019 10:28 (depuis mobile)

21. Ti fille....
+++++1

24.Posté par Cornélius le 22/09/2019 11:04

Le créole n'est pas une langue voyons, mais un créole.
C'est un créole c'est tout! Terme même abusif selon Wikipédia.
Le français, le corse, le breton, le basque, les patois (langue d'oc, langue d'oïl ...) Oui! Ils sont tous structurés à l'oral comme à l'écrit et ont leurs règles d’orthographe, de conjugaison, de prononciation, ... Le créole est un "mal-parlé" de la langue officielle (créoles français, créoles anglais, créoles portugais,...) modifié par population locale ou importée (comme à la Réunion où l'ile était déserte)
Le créole réunionnais est d'abord un créole français, avec beaucoup de vieux français de Picardie ou d'autres, peut-être le plus proche du français que les autres créoles français, vu qu'aucune population n’était installée à leur arrivée sur l'ile.

25.Posté par Grangaga le 22/09/2019 20:47

" 2019 l'ané intèr'nacyional', souplé, de la langu'.....otok'tonn' "...…..
Sé pa mon z'yié po syié èk' mwin........
Mé mi krwa ke mwin la gainll' sa, parr' in mounn' d'Amérik' Di Norr'........

26.Posté par li le 23/09/2019 08:03

@Jori

loi = théorie

Fait = pratique

27.Posté par Paul le 23/09/2019 07:15

Apprenez plutôt aux enfants à écrire et à parler le Français correctement avant de leur apprendre le créole qui n'est pas une langue comment voulez vous qu'ils progressent ?..

28.Posté par y.féry le 23/09/2019 09:21

post 25
Ou écrit: l'ané, -- intèrnacyonal, --- otok'tonn, -- Amérik' Di Norr' et mi parle pas le reste dans d'autres posts ailleurs.

Mi suppose que ou lé d'accord que band' z'élèves y doit apprendre écrit comme ça. Y faut absolument ( pou out bande ) différencier le créole du français!
Ou croit vraiment que pou le même mot, même prononciation, même sens, mais écriture différente, ça y pose pas problème aux élèves pou l'apprentissage du français. Mais c'est quoué zot but? Enfonce encore plus le marmaille?
Pouquoué ecrit otok'tonn pour autochtone alors que ce mot y fait pas partie vocabulaire créole.
N'a un problème là madame Aude!
Moin mi cause créole tout le temps ,(enfin, selon mon public) mais quand mi lire le bande charabia proposé par les "éminents linguistes" de la Réunion, le créole y devient pou moin un' langue étrangère.

29.Posté par y.féry le 23/09/2019 09:32

Un p'tit l'anecdote

Mon madame, un jour, l'était invité cause si radio arc-en ciel dans le cadre de la semaine créole. Elle lé conteuse, et un autre conteuse aussi l'a été invité. L'animatrice l'a propose à chacun' de lire un texte écrit en créole KWZ( mi appele ça créole kawazaky) Ma femme elle l'est pou l'écriture étymologique, l'autre pou l'écriture proposée. Figure à zot que l'autre conteuse l'a eu plus de difficultés pou lire le texte.Mon madame, la base à elle su le sens pou en sorte à elle dans l'exercice.

30.Posté par JORI le 23/09/2019 10:22 (depuis mobile)

26. Li. C'est bien ce que je dis. Vous ne pouvez pas dire que le créole serait interdit sur notre île. Pourquoi ne vous exprimez vous pas en créole sur ce site comme grangaga ou d'autres d'ailleurs ?.

31.Posté par Hans le 24/09/2019 06:23

Il manquerait plus que ça d'enseigner et d'inscrire le créole au programme scolaire vous voulez vraiment faire de ces gosses des illetrés déjà qu'il aprennent à parler le Français correctement au lieu de s'attaquer au dialecte local tout ça au nom des traditions mais alors pourquoi êtes vous Français ?.

32.Posté par y.féry le 24/09/2019 12:01

post 31

D'accord avec vous. D'ailleurs au détriment de quelle matière le créole va être enseigné? Le nombre d'heures d'enseignement ne sera pas augmenté.
Vers les années 70, le nombre d'heures de français dans le primaire était de 10h , (certains enseignants pouvaient même avec l'accord de l'inspecteur monter jusqu'à 11h. Puis c'est descendu à 9 heures ; il est devenu difficile aux enseignants d'en faire plus. Maintenant le quota est de 10h au cycle 2, et de 8 h au cycle 3.

33.Posté par Grangaga le 24/09/2019 12:50

" Ou croit vraiment que pou le même mot, même prononciation, même sens, mais écriture différente" …….

A so kondicyion Méssié Y.Féry, mètt' a li dirèk'teman an Fransé……
Pou kwé kass' noutt' tètt'...…..
Mwin la lirr' " out bande", lo tèr'minézon de bande èk' in "e", ès'ke lé dann' noutt' prononcyiasson Kréol' ?
Et lo bann' rakour'si (me direz-vous), pou koué alé rodd' konpliké kan ou pé fèrr' kourr'.....
Satt' la lé pa d'l'invansyion, pwis'ké, aprè lo bann' z'ès'klavv', lo bann' z'angazé, é mi rassirr' lé….blan, lo bann'....mat'lo oû "ma-te-lot", la pa toutt' fé de la grandd' ékol'...….
Po finirr' …otok'tonn' zot' y prononss' pa sa Kréol', mi domann' pou koué mwin la parti amontt' a zot' sa…
Fé konm' si zot' la pa vi , fèrmm' lo ban, zot' la pwin drwa so mo là…
Sé sa ou voulé dirr' par-là ...M'sié….
In n'ott' èk'zanpp' d'rakoursi lé ankorr' trè répandu dan l'ile, lo ...M'…...
Rèz'man nana lo nom….di Pèrr' dèr'yièrr', sinon na lontan li té finn' gainll' kou d'pié dann' ki...

34.Posté par JORI le 24/09/2019 13:36

31.Posté par Hans le 24/09/2019 06:23
" mais alors pourquoi êtes vous Français ?.", mais comme pour tous ceux qui viennent en France: toucher des allocs, la CMU et le RSA sans avoir besoin de travailler

35.Posté par y.féry le 24/09/2019 15:50

VIVE LE CRÉOLE PARLÉ !
Le parler créole ne mourra jamais ;mais foutez nous la paix avec votre charabia! Pas besoin de l'apprendre à l'école.

36.Posté par y.féry le 24/09/2019 18:04

post 33
autochtone c'est un mot français; bien sûr , le Réunionnais a le droit de le prononcer; ne déformez pas ma pensée. Mais pourquoi l'écrire d'une autre façon?
Là c'est moin lé compliqué mounoir? Ou croit que out l'écriture lé plus abordable. Ou fait rire à moin!
Quant au mot bande ou band' ou bann, comme ou veut , moin l'a écrit comme mi prononce; ou lé plus créole que moin? Pouquoué ou veut absolument mi écrit comme ou?
Si n'a pou écrit: une seule façon, l'écriture étymologique. Mais mi comprend que ça y donne à zot boutons.

37.Posté par Grangaga le 25/09/2019 13:24

Post 36....Si ou lé pliss' Kréol' ké mwin, mounwarr' !!!!…...
Ou lété an Franss', ou, ou lé déza parti……..
Ou la kotway' bann' vré Fransé de souss'.....
Alé dizon konm' mwin, lo z'Italyin li, lo z'Es'panyiol' li, lo Portigué, lo z'Al'zéryin, Marokin........
Sir'tou....lo pirr', sé satt' lé mwin kil'tivé ké ou, a la mézon konm' a la vil', mi diré........
Y fé sawarr' a ou toutt' switt' kèl' koté ou sortt', kèl' koulèrr' ou lé..." la diféranss' "....
Pars'ké ou lé pa pli ...blan k'zot', ou lé pa fé po ètt' " kil'tivé ", ou lé ..." vilin ", va...

Nana ossi satt' lé bon, mi di pa ou lo kontrèrr'.......
Y yèm' a nou, noutt' kil'tirr', noutt' rougay' sossiss', noutt' l'ak'san.......
A ou mi koné pa, mé mwin, mwin lé firr' o twa.......
Lé zoli kan domounn' y yèm' a ou té.....
Mé lé ossi é sir'tou avèk' ou a koz' sètt'...." diféranss' ".....

Bé po lo bann' promié là, an pliss' zot' " trétaz' " mon diféranss' là.....
Ma aval' zot' douss' mèm' alorr'....Arr' !!!! Fé pa koz' a mwin là !!!!!!
Y fodra mi ékrirr' mon kozé ossi dann' zot' sanss'......
Ne serèss' pa po zot' konprann', mé o mwin po zot' gainll' lirr'....
Alorss' ke lo dézyièm' groupp' zis'téman, san z'éforr' zot' y ak'sèpp' so ..diféranss'.....
Non, mwin va dirr', zot' y vé....zot' la bézwin, zot' y konpran......
Dann' toutt' lé sanss' du tèrmm'.......

Ossi lontan mi ékri déssi Zinfo, lé lwin de mon ....." pensée" insitt' domounn' a ékrirr' konm' mwin...
Et po sé ki è de..." mon bann' ", somanké mi marss' tou sèl' ossi...
Aprè po sé ki è "du Kéol' a l'ékol' " ou ott', mi di a mwin si noutt' marmay' y gainll' aprann' l'Anglé, l'Al'man é d'ott' mounn' la déssiff' .....yiérogliff', zot' lé pa pli kouyion ke toutt', po pa mètt' déssi in papyié satt' y sortt' dann' zot' bouss'....
Y fo pa zot' y atann' ...." déor' " po dikt' a zot' kossa zot' y di ossi......

38.Posté par y.féry le 25/09/2019 16:04

Oté moin l'a pas compris grand-chose dans out' charabia.
Moin lé créole; moin néna Français, malgaches, indo-portugaises, écossais dans mon bann' z'ancêtres. Mi dit à ou ça parce que mi comprend in merde coça ou veut dire quand ou cause: cultivé, vilain, pas même couleur etc. Mounoir mi laisse à ou, mi gaingne pas suive à ou là-d'ssus. Moin la point problème identitaire. . Zot lé obnubilé par un l'espèce de besoin de reconnaissance qui révèle plutôt un sentiment d'infériorité. Nous l'a point à avoir ce sentiment. Moin lé fier de mon causé, mais parle pas moin de codifier son l'écriture

Dan' 10 ans, vingt ans, cinquante ans, nous s'ra pu là certainement, mais le débat y s'ra au même point. Zot n'aura pas avancé su l'enseignement du créole à l'école
Si out' ban', (bande - bann') z'enfants, petits-enfants y veut apprendre ce z'affaire, ben tant mieux pou zot.

Continue comme ça si zot y veut ; c'est zot même va enterre le parler créole pou d'bon.
Pouquoué? Parce que la majorité y rejette ça.( codification- enseignement )
Ou va dire à moin qui ça mi représente pou parle au nom la majorité ; mi réponde à ou : écoute de moune autour d’ou.
Sait pas pouquoué... tout d'un coup ... mi pense Don Quichotte!

39.Posté par Grangaga le 26/09/2019 01:28

Frus'tré, mwin ????
Di pa mwin, ke lé kontt' outt' mazorité de …." san konprann' ".....

40.Posté par polo974 le 01/10/2019 15:18

c'est marrant comment certains passe du non enseignement du créole (ce qui n'est pas faux) à l'interdiction aux élèves de l'usage du créole (ce qui est totalement faux).

et pour ceux qui tentent d'imposer le créole dans une réunion administrative, qu'ils arrêtent de faire les malins, ils ont tout faux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie