MENU ZINFOS
Education

Enseignant sanctionné après avoir parlé créole: Le Rectorat invite l'inspecteur à...porter plainte


Par - Publié le Vendredi 24 Mai 2019 à 14:22 | Lu 13705 fois

Suite à la pétition lancée pour défendre un enseignant qui avait parlé créole, le Rectorat de La Réunion a tenu à rétablir
la vérité sur cette affaire qui remonte à décembre dernier. "C'est un mélange de fausse et contre vérité", déclare  Jean-François Salles, inspecteur académique, adjoint au Recteur de La Réunion. "D'un incident banal, cela a pris des proportions disproportionnées", souligne-t-il.

En effet, suite à une agression de la directrice de l'école Laurent Vergès au Port en décembre dernier, le Rectorat a pris la décision d'envoyer un inspecteur académique, dans le but de rétablir l'ordre et de rassurer le personnel enseignant. Or pendant cette réunion, un professeur ne prenait la parole qu'en créole.

"D'un ton totalement courtois, l'inspecteur a demandé à l'enseignant de poursuivre en français car il ne comprenait pas tout", explique Jean-François Salles. L'enseignant en question aurait donc pris la mouche et n'aurait pas souhaité cesser de s'exprimer en créole. Ne voulant pas parler français, il aurait même quitté la réunion. 

"C'est un véritable mauvais procès que ce professeur fait là"

"L'enseignant a donc effectivement été convoqué par l'inspection académique, mais non pas pour avoir parlé créole mais pour avoir manqué de respect et avoir eu un mauvais comportement", explique Jean-François Salles, qui poursuit également qu'"aucune sanction n'a été donnée, seulement un rappel à l'ordre et rappeler à ce professeur la déontologie et l'éthique de son métier". 

Sur les 35 classes bilingues que compte l'île, la région du Port en détient 19. A elle seule, la commune du Port en regroupe 6 et est donc la plus engagée dans la créolité."C'est un véritable mauvais procès que ce professeur fait là, car l'école Laurent Vergès est même l'école pilote autour de la langue régionale", confie-t-il. 

"Il y a quand même eu diffamation envers l'inspecteur académique, je trouve que cela porte atteinte à la politique conduite par le Recteur", conclut Jean-François Salles. "Nous ne voulons pas accuser, juste rétablir la vérité, faire preuve de pédagogie, c'est pourquoi nous avons invité l'inspecteur mis en cause à porter plainte pour sa protection." 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par klod le 24/05/2019 16:04

ha , ben là , on comprend mieux .......................si c'est vrai, la défense de la langue créole , ne doit pas aboutir à de l'arrogance , cela même que l'on reproche aux comiques anti créoles de base assimilés des années 60-90.

en Caraibes françaises , la défense de la langue créole caraibéenne a dépassé le stade de l'arrogance et relève du bon sens . Mais tout le monde créolophone n'a pas eu la chance d'avoir eu un Aimé Césaire et Raphael Constant .............

nou la fé ?

2.Posté par Marie le 24/05/2019 16:07 (depuis mobile)

Difficile à comprendre, j’imagine qu’il y a des témoins pour avoir un 3eme point de vue sur cette histoire. Ce qui me choque, c’est cette convocation... l’enseignant n’a pas la droit de partir d’une réunion? C’est un motif de rappel à l’ordre ça ?

3.Posté par Orange is bad le 24/05/2019 16:33

Un prof est là pour enseigner et apprendre aux enfants , jeunes de s’ adapter au monde de demain. Je pense qu’en maîtrisant le français les jeunes réunionnais seront mieux préparés . Je suis une créole mélangée de la Réunion. On a un passeport français, on essaie de s’exprimer le plus possible en français, ça oblige le cerveau de travailler un peu plus.

4.Posté par Pierre le 24/05/2019 16:40

Tout ça pour ça! Monsieur ou Madame l'Inspecteur ou l'Inspectrice a pris la mouche parce qu'au lieu de s'exprimer en français, le professeur décide de quitter la réunion. Il n'a ni insulté ni manqué de respect à son supérieur ou sa supérieure hiérarchique. Celui-ci ou celle-ci manque singulièrement d'humour. Madame l'inspectrice ou monsieur l'inspecteur aurait dû profiter de cet échange avec ce professeur pour apprendre la langue créole car il ou elle semble oublier que la Réunion est créolophone.
N'y a t-il pas d'autres choses de plus important à traiter dans l'Education nationale à la Réunion?

5.Posté par métisse le 24/05/2019 16:54

Non et non : l'inspecteur est le supérieur hiérarchique des enseignants. Les enseignants doivent l'écouter. C'est ainsi. Nous ne faisons pas ce que nous voulons. C'est bien facile à ceux qui nous tirent dessus à boulets rouges à grands coups de "fonctionnaires qui foutent rien, qui sont surrémunérés, qui ont un emploi à vie" oui mais voilà y a des règles. Quand l'inspecteur dit AMEN, les directeurs, les enseignants disent AMEN et c'est tout.

6.Posté par balayedovant zot porteavan le 24/05/2019 16:58

encore du vent du baratin ils veulent faire la loi le temps des colonies c'est terminé on s'adapte ou on se casse j'ai vécu j'ai ressenti la place est libre ils peuvent repartir il y a d'autres régions à la moi je pour se faire une carrière!

7.Posté par Habitant le 24/05/2019 17:13

Comme quoi, il est toujours important d'avoir une information dans son intégralité. Et de prendre la peine d'écouter toutes les parties.
Car ces dernières informations changent tout.
Ca n'a plus rien à voir avec la narration d'origine.

J'espère en tout cas que cet article qui remet les choses en place sera autant lu que le 1er qu'il suscite autant de commentaires.
Car pour le précédent, les commentaires n'ont pas manqué!

8.Posté par Claire le 24/05/2019 17:24

Donc la réponse du rectorat face à la fronde c'est de porter plainte pour diffamation ? De menacer et d'intimider le personnel ? Punaise, il ne reste pas une place ou deux au bord de l'avion qui va conduire le préfet hors de cette île ?

9.Posté par cheche le 24/05/2019 18:07

Les commentateurs semblent oublier que ce prof parlait creole pendant une REUNION avec l 'Inspecteur et non pendant un cours,là j'aurais compris....C'est donc la moindre des politesses de parler en français à son superieur que je sache au cours de cette Reunion qui avait été diligentée suite à des problemes dans cette ecole.Où alors que devient l'autorité et le respect d'autrui? On oublie trop souvent qu'ici on est en France et que l'on a des droits et des devoirs à plus forte raison des enseignants surrémunérés par l'ETAT français..ou alors que ce prof qui ne doit pas aimer les "zoreils" fasse un autre job.

10.Posté par sega maloya mon kiltir le 24/05/2019 18:10

Nou sak nivé sé viv en réyoné.Pou sa si fo na domand lindépendans.MET TON KILTIR EN LER REYONE

11.Posté par Carlus le Calamus le 24/05/2019 18:40 (depuis mobile)

Désormais dans les commentaires on tire sur l’inspecteur et le rectorat mais pas sur le prof gros coeur qui a menti...

12.Posté par Lesseps le 24/05/2019 19:18

Quand on connaît l’esprit provocateur des profs dès que qqn qui les supervise est là...J’aurais tendance à plutôt croire l’inspecteur... que les syndicats et l’instit essaient de monter la sauce est bien dans leur esprit malsain...

13.Posté par lorooom le 24/05/2019 19:25

Un mal élevé donc!!!! honte à cet enseignant qui ment et se croit tout puissant!

14.Posté par Babafigue le 24/05/2019 19:30

"..., il aurait même quitter la réunion."
"..., mais non pas pour avoir parler créole."

L'enseignant a été convoqué parce qu'il avait quitté la réunion et non parce qu'il avait parlé créole.

A moins qu'il n'ait été convoquER pour être rappelER à l'ordre ?
Franchement na in peu i vaut mieux zot i continuER cause créole vraiment ! XD

15.Posté par klod le 24/05/2019 19:41

si je me laissais aller : créole partout , tout le temps O TWA !!


, mais bon les pisses froids ont encore du bon temps , vu certains commentaires


o twa la Réunion, mon ti péi .................................

16.Posté par li le 24/05/2019 19:51

J sais pas pour la mouche ...
Piqué ? Pas piqué ? Que les témoins témoignent !

Mais dans le même temps, combien d'années de présence sur l'ile pour que cet inspecteur soutienne ne pas tout comprendre du créole réunionnais?
1 mois ? 1 an? Plus ?
Au bout d un moment faut pas trop pousser non plus...la farce i explose.

17.Posté par Mougeon le 24/05/2019 19:53 (depuis mobile)

T''es pedophile pas de soucis
Tu parles creole, t''es sanctionne
Quelle bande de''incompetents
C''est la franceeeee(((((((((!!!!!!!!!!!!

18.Posté par PATRICK CEVENNES le 24/05/2019 19:55

fukcd473
4.Posté par Pierre le 24/05/2019 16:40
Il faudra penser à chausser des lunettes.
"... Monsieur ou Madame l'Inspecteur ou l'Inspectrice a pris la mouche ..."
pourtant dans l'article, c'est clair "... le Rectorat a pris la décision d'envoyer un inspecteur académique ..."

"... parce qu'au lieu de s'exprimer en français, le professeur décide de quitter la réunion. Il n'a ni insulté ni manqué de respect à son supérieur ou sa supérieure hiérarchique ..." pourtant dans l'article, c'est clair "... D'un ton totalement courtois, l'inspecteur a demandé à l'enseignant de poursuivre en français car il ne comprenait pas tout", explique Jean-François Salles. L'enseignant en question aurait donc pris la mouche et n'aurait pas souhaité cesser de s'exprimer en créole. Ne voulant pas parler français, il aurait même quitter la réunion ..."

Que le didacticien de mes deuzes fasse la même chose dans le privé, vous allez voir la réaction de son supérieur hiérarchique.
De vous rappeler que les fonctionnaires ont des obligations et devoirs, notamment le respect.
Vous aussi vous faites partie de ceux ou celles qui veulent tirer la Réunion vers le bas ?
Je ne m'étonne pas de ne pas voir ou si peu de réunionnais user leurs frocs sur les bancs des grandes écoles françaises.

19.Posté par Aristochat le 24/05/2019 20:19

Mais c'est normal on doit parler le Français en plus dans l'éducation nationale
Si on veut parler créole on le fait hors cadre de l'école et puis c'est tout.
On est en France pas au bled....

20.Posté par Modeste le 24/05/2019 20:29 (depuis mobile)

Pfff comme quoi .... déjà c'est un manque de respect de la part de ce prof qui en plus ce permet de quitter la réunion....heu là c'est trop virez ce prof!

21.Posté par Candide le 24/05/2019 20:33

Beaucoup trop de personnels de l'éducation nationale oublient qu'ils sont des fonctionnaires, et qu'ils ont donc des obligations liées à leur statut. La hiérarchie existe et doit être respectée. Ils ne sont pas libres de faire ce qu'ils veulent. Ils ont simplement une liberté pédagogique, c'est la dire la liberté d'organiser leur enseignement comme ils veulent, à partir du moment où ils respectent les programmes. Il serait temps de rappeler les règles à ceux qui demandent à leurs élèves de respecter les leurs.

22.Posté par Modeste le 24/05/2019 20:34 (depuis mobile)

À balay devant zot porte....demandez l''indépendance comme cela vous serez pas dérangé par personne.....! Vous allez pouvoir causer du temps des colonies, développer votre kiltire et enfin du boulot à tous les coins de rue 😊

23.Posté par Modeste le 24/05/2019 20:37 (depuis mobile)

À Pierre si vous travaillez dans une entreprise comportez vous de la même manière devant vos supérieurs et on en reparle ensuite....!

24.Posté par klod le 24/05/2019 21:58

Patrick cevennes où la déconfiture du "quant à soi " à la framçaise ............................. on en attendait mieux d'un "Patrick" , mais bon , c'est venne ! pov Patrick dit cevennes !

25.Posté par balayedovant zot porteavan le 24/05/2019 22:28

@ poste 22 je ne suis pas un lèche botte comme vous je suis fier de ma culture de mes racines et de mon île vive les langues régionales et vive le français je suis créole et je le resterai jusqu'à la fin , défendre des idées c'est pas demander son indépendance moi je ne seraijamais un louseur et un faux semblant.mais je reste modeste!!!!

26.Posté par Fitir trou le 24/05/2019 23:39 (depuis mobile)

Quand zoreil comprend pa kreol i tend zot zoreille.ni a garde daident nana do miel danne choux tomate. I donne envie vomir. Mi di toute zoreil comprend pa lo kreol prend band coure. Sinon traine zoreil sale dan grotte lascau un billet san retour run.

27.Posté par Kayam le 25/05/2019 00:41

Vive les débats PCR : Politique, Créole, Religion
Les touches des claviers doivent en avoir marre de se faire taper dessus 😃 --- c néanmoins intéressant d'avoir des avis sur un sujet autant "divisable" , d'autant + que cet article nous fait entendre qu'il y a autres sons de cloche...certains dans les lycées sont comme les appels dans l'aéroport. Cela change de la sonnerie stridente connue avant.🔔

De toute façon les enfants sont amenés à devenir plus intelligents. S'ils ne veulent pas du créole - dû dans la majorité des cas aux choix à sens unique des parents - ils ont l'embarras du choix : qu'ils se penchent vers Babbel...et si la foute dan'n fon, au moins zot nora essayé.

Dimanche c'est messe + politique, et on sera reparti pour un tour -lol 😃

Que seraient les presses sans ces actualités ...

28.Posté par le vengeur manqué le 25/05/2019 01:01

tiens tiens pourquoi ce n'est pas le recteur en personne qui prend la parole.
Cela serait interressant d'avoir le positionnement du frére de Carpanin

29.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 25/05/2019 04:58

Poter plainte pour diffamation.

Quelle diffamation ? Qui a diffamé ? Quels propos diffamants ? Eclairez-nous SVP Zinfos 974 ......

30.Posté par Pierre le 25/05/2019 06:00

A post 18, à Patrick Des Cevennes : je vous trouve bien virulent. Qu'en savez-vous " qu'il y a si peu de réunionnais ( sic) à user leurs frocs sur les bancs des grandes écoles françaises"? Avez-vous effectué une étude à ce sujet? Dans cette affaire, le rectorat se couvre de ridicule. On convoque un professeur pour s'être exprimé en créole dans une réunion ( non obligatoire au niveau des textes réglementaires) parce que monsieur ou madame l'inspecteur ou l'inspectrice ne comprend pas ou ne veut pas comprendre le créole. Le rectorat aurait-il agi de la même manière ( convocation du fonctionnaire) sous d'autres cieux : en Corse, au Pays Basque, en Bretagne? Permettez-moi sérieusement d'en douter.

31.Posté par jusd'pomme le 25/05/2019 05:06

ça vaut mieux d'entendre deux sons de cloches ,d'après cette version l 'enseignant aurai continué de parler en créole ,ensuite de quitter la salle . il est de mauvaise foi et un mauvais perdant !!!

32.Posté par Modeste le 25/05/2019 07:19

à Kayam, c'est le moins que l'on puisse dire, vous ne manquez pas de mordant.....et on apprécie!

) balay devant vot porte, je ne suis le lèche botte de personne, créole je le suis mais et alors, je vais pas passer mon temps à regarder mon nombril alors qu'il y a des choses intéressantes à voir à lire.et à faire.....! je n'ai rien contre les langues régionales, mais on ne peut pas non plus faire n'importe quoi non plus et dans le cas présent il s'agit là d'un manque de respect vis à vis de son supérieur c'est tout! il y a des règles en société comme en entreprise et de plus en plus hélas on a à faire des personnes qui sous le prétexte de revendiquer je ne sais quoi, se montrent agressifs et malpolis ce qui est dans le cas de l'article!
de plus en plus dans notre quotidien nous avons ce manque d'incivilité et cela ne fait pas honneur aux réunionnais que nous sommes........kiltir ?? trop d'assistanat?????

33.Posté par Batofou le 25/05/2019 07:41

Il y a quand même un minimum de respect ! Je pense que ce prof voulait ou était dans la provocation, rien de plus ni de moins. Il a voulu faire le warrior face à un inspecteur qui essayait de faire son métier ! Faut pas croire que tout est permis dans l'EN, mais faut pas penser non plus que c'est un état totalitaire ! Bref, on peut communiquer en créole pour faire passer une info ou simplement dialoguer entre personnes qui comprennent, et on doit s'arrêter à là ! Je pense, persiste et signe que ce prof doit être un réfractaire qui est allergique aux recommandations ou conseils. (je suis aussi prof, je pense savoir un peu de quoi je parle ). Maintenant, en effet on aimerait bien savoir ou comprendre pourquoi les choses ont dégénéré un tant soit peu !!!

34.Posté par toy974 le 25/05/2019 06:06

pas de politique à l'école...donnez le nom de cet enseignant et le nom de l'inspecteur !!!

35.Posté par Doudou le 25/05/2019 08:17 (depuis mobile)

Le recteur la fais sa crise en vers le professeur ,tous simplement parce que li comprends pas créole!!!💩💩

36.Posté par Créole blanche le 25/05/2019 08:31 (depuis mobile)

Je pense qu’il a toujours et encore un sentiment de haine envers les zoreils. La Réunion veut l’argent de la France, les avantages mais pas les règles. Demandez votre indépendance par contre sans les subventions bien sur et on verra bien ensuite.

37.Posté par Pierre le 25/05/2019 08:44 (depuis mobile)

Il y a certains prof qui font beaucoup trop avec leur enseignement en créole et quel créole!! Bien sûr ces pseudo professeurs exercent dans des quartiers défavorisés où les parents se taisent !!!!!

38.Posté par Maronage le 25/05/2019 08:47 (depuis mobile)

De là à portér plainte pour sa protection... 😁 😁 😁

39.Posté par Frédolino le 25/05/2019 09:03

"J'adore" tous ces hypocrites qui parlent de colonisation tout en profitant des avantages de la nationalité française. Ces gens là acceptentent les droits mais pas les devoirs .Bouhhhhhhhhh: "devoir".quel mot terrible n'est-ce pas?
Ceux-là sont parés pour faire de la politique peï où sévit ce paradoxe un coup "la Réunion a des spécificités", la fois suivante , "nou lé pareil que la France I doit traite a nou la même manière", ensuite "il faut prendre en compte nos différences", ensuite " na point différence ek la France" ; selon les circonstances , ils disent ce qui les arrange.
À ces gens qui commentent ici, qui se reconnaîtront, reniez leur nationalité et donc d'en prendre une autre puisque, à vous écouter la France " " lé la que pou bai*e bonne créoles et abiz su nou, bonne volères là "

40.Posté par cmoin le 25/05/2019 09:05

Et bien voilà!
De toute façon les enfant doivent apprendre le francais,le créol ils le connaissent déjà!

41.Posté par GIRONDIN le 25/05/2019 09:11

Donc ils étaient en tête à tête ces 2 là.
Ou
Ils ont éliminé les témoins ?

42.Posté par ça sert à quoi le 25/05/2019 07:20

Qu’on m’explique à quoi sert le bilangue à l’école ? Déjà nous créole nou lé couillon, si en plus au lieu de renforcer l’anglais qui va servir dans le monde entier on perd notre temps à faire des cours en patois ou d’ailleurs personne ne s’accorde sur l’écriture, pour dire comment ca repose sur un charabia . Bref nou lé pas kapap en dehors du territoire national d’exprime a nou correktement, priorité à shakespeare

43.Posté par Choupette le 25/05/2019 09:25

2.Posté par Marie

Là-dedans, il y a une bonne dose de frustration indécente de la part de cet instit'.

Ce type a oublié les bonnes manières et il change les rôles. Il a manqué de respect envers sa hiérarchie, en se croyant supérieur à son inspecteur.

Au cours d'une réunion, si l'on vous fait une remarque, la politesse veut qu'on s'excuse auprès des personnes. Et d'ailleurs, on doit communiquer dans la langue que tout le monde maîtrise.

Bref, ce type est un malotru. Et sa place n'est pas dans une salle de classe. Là, il s'est grillé tout seul.
Je ne voudrais pas l'avoir comme voisin.

44.Posté par Choupette le 25/05/2019 09:27

38.Posté par Maronage

Ben oui, c'est qu'on parle du Port, là.

Krr krrr krrr krrr ... .

45.Posté par Analyse le 25/05/2019 09:35

Je suis surpris des commentaires supra. Je suis créole pour autant je suis français.
Imaginez une réunion de professeurs. Celui qui enseigne en créole parle en créole. Celui qui enseigne l'allemand parle en allemand. Celui qui enseigne l'espagnol, parle en espagnol, l'enseignant chinois, parle en chinois.
C'est à une tour de Babel auquel on aurait droit.
Parlons en du Droit. Quand on est fonctionnaire de l'Etat français, la langue de communication est le français. C'est même précisé dans le document le plus élevé de la République française, je veux parler de la Constitution. Il est précisé au 1° alinéa de son article 2, relatif à la souveraineté:
"La langue de la République est le français"
Si cet inspecteur s'était exprimé dans une autre langue que le français, il aurait été fautif.
En l'espèce c'est le parleur en créole qui a tout faux, n'en déplaise que nous soyons au Port dans le fief communiste qui a toujours vomi sur La France, mais pas sur son pognon, je remarque en passant.
Le créole a besoin de perdre sa susceptibilité à fleur de peau, et de ne pas oublier qu'il vit dans un Etat de Droit. Qu'il respecte la loi et qu'il se plaigne ensuite.

46.Posté par Olivier le 25/05/2019 09:55

L inspecteur a raison ; si il comprend pas le créole il demande une expression en français. Rien de choquant dans l'école de la République française.
L'autre a voulu faire son intéressant en faisant son cinéma . Rien d'extraordinaire.

47.Posté par Chasseur de pédophiles le 25/05/2019 09:55 (depuis mobile)

Par contre le professeur des école du port détenant des images pedopornographiques et tripotant ses nièces et neveux, Bein il va continuer à être au contact des enfants de l''école car là le rectorat est muet !

48.Posté par thibaudeau le 25/05/2019 10:04

la Réunion est un département français que je sache, alors tout réunionnais est sensé s'exprimer en français quand il est devant des autorités, encore plus un professeur qui doit enseigner aux enfants. Que feront ils du créole quand ils devront se déplacer hors de la Réunion pour leur travail ?

49.Posté par kersauson de (p.) le 25/05/2019 10:05

manque de respect
juste rappelé a l ordre
il veut kwa ce type privilégié ? toucher son salaire en monnaie locale ? payer en monnaie locale ?

en Bretagne ( la vraie) ecoles privées Diwan agréees, cours de Breton, mais qd un inspecteur de l Academie vient, il n est pas obligé de parler Breton.

50.Posté par mac ron le 25/05/2019 10:07

Qu on licencie cet enseignant!!!!! Il aura tout loisir de parler le créole chez lui avec ses enfants!!

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes