MENU ZINFOS

Ensablement du port de Sainte-Marie, les travaux de pompage ont commencé

La Cinor débute ce lundi 21 août les travaux de pompage devant mettre fin à l'ensablement du site. Cette mesure vient concrétiser une de celles préconisées lors de la dernière réunion de travail entre la Cinor, les pêcheurs de Sainte-Marie, le comité de pêche, la CCIR et les experts. Si la houle se montre clémente lors de ces prochains jours, les pêcheurs de petites embarcations pourront emprunter le chenal de sortie dès la fin de cette semaine.

Lundi 21 Août 2017

Photo 1
Photo 1
La Cinor a mobilisé trois entreprises pour mener à bien les premiers travaux et relevés bathymétriques.
S'agissant des travaux, ils ont débuté vendredi dernier dans le cadre du creusement par la GTOI d'un mini bassin de décantation au sud de la plage de la darse (photo 2).

Ce bassin de rétention vise à accueillir les matériaux obstruant l'entrée du port et le bassin intérieur du port dans le cadre des opérations de pompage (photo 4) qui sont réalisées par SGTPS  à compter de ce lundi.

Les résultats des relevés bathymétriques, permettant de déterminer les volumes à extraire, seront connus dans les 24h. Les spécialistes tablent sur un volume d'environ 20 000 m3 de matériaux à extraire et à évacuer hors du site.

"Pour cette semaine, nous nous sommes fixé comme objectifs pour d'enlever 5000 m3 de sable dans le cadre des opérations de pompage afin de permettre, d'ici samedi, aux petites embarcations de pouvoir sortir du port et relancer ainsi leur activité", explique Yves Ferrières, Vice-Président délégué de la Cinor, en charge de ce dossier, lequel évoque un retour à la normale pour le 17 septembre. 

S'agissant des relevés bathymétriques, effectués au niveau du chenal, du bassin (photo 1) et sur la plage Est,  débutés vendredi, ils se poursuivent aujourd'hui. Les relevés réalisés par les entreprises TMSOI  et OCEANIDEO permettront de mesurer les niveaux d'ensablement.

Sur cette plage Est, les premières inspections ont permis en effet de constater qu'elle était complètement saturée et ne jouait plus son rôle tampon face à l'apport régulier de sédiments par les courants d'Est. De même, des mesures d'épaisseurs de sédiments dans le chenal sont en cours de réalisation.

Ces mesures, ainsi que des prélèvements, sont destinés à être transmis à la société CREOCEAN  pour analyse.
Les conclusions de ces analyses seront ensuite transférées à la DEAL qui statuera sur la présence ou non de polluants, étape conditionnant la ré utilisation potentielle des matériaux.

Ces investigations, préalable à tout début d'extraction, sont indispensables. "Avant toute décision et intervention, il y a ce passage obligé par les services de la DEAL  eu égard à l'arrêté préfectoral de 2014", explique Camille Ramaye, directeur de projet.
 

Photo 2
Photo 2

Photo 3
Photo 3

Photo 4
Photo 4


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes