Océan Indien

Enième menace de coup d’Etat militaire à Madagascar

Jeudi 27 Octobre 2016 - 16:16

Enième menace de coup d’Etat militaire à Madagascar
Un communiqué diffusé au nom du Corps des sous-officiers de l’armée malgache (COSOFAM) circule depuis mercredi. Quelques médias de la Grande Ile l’ont repris. En somme, le communiqué dénonce les abus et les maux au sein de la Grande muette et des dirigeants étatiques. Un ultimatum de 24h est lancé, avant que "ces" sous-officiers ne décident de prendre les rênes du pays.
                          
"Ils font la sourde oreille. Les officiers supérieurs et les officiers généraux sont tous à la solde du régime. La coupe est pleine. Par exemple, la loi 96-029 régissant le corps de sous-officiers est bafouée. Les chefs militaires nous obligent à assurer la sécurité de civils, dont les opérateurs économiques et l’entourage du président de la République. Ce qui ne relève pas de notre mission. De plus, ce sont les chefs militaires qui s’engraissent avec les indemnités liées à ces missions", peut-on lire dans ce communiqué.
 
La déclaration relate également les mauvaises gestions du régime Rajaonarimampianina. Entre autres, la corruption liée à l’affaire Soamahamanina, la compagnie aérienne nationale Air Madagascar, la compagnie d’eau et d’électricité la Jirama, ou encore la création de Zones économiques spéciales (ZES).
 
Intox
 
Contacté ce jour au téléphone, le responsable de l’information et de la communication au sein de l’armée malgache a accepté de livrer sa version.
 
"Au niveau de la procédure, ce communiqué n’a aucune valeur, comme il n’est même pas signé. Une communication extérieure doit obligatoirement être co-signée par le Chef d’Etat-major de l’armée malgache (Ndlr : CEMGAM). Dans la pratique, les militaires ne lancent jamais d’ultimatum. Un soldat passe tout de suite à l’acte et ne prévient pas. A mon sens, il s’agit d’usurpateurs et de fomenteurs de troubles de l’opinion publique. Notre objectif actuellement, c’est d’accueillir le Sommet de la Francophonie", a-t-il terminé.

Enième menace de coup d’Etat militaire à Madagascar
Lu 3926 fois



1.Posté par kld le 27/10/2016 19:24

rumeurs et rumeurs .............until .......

2.Posté par Le Jocobin le 28/10/2016 09:15

Bon passons, je voudrais prendre des nouvelles des 4 Dobermans accusés à tort d'avoir mangé leur propriétaire, faute de leurs faire un procès équitable du genre bien connu chez nous....avec sursis, je propose de sauver un du peloton d’exécution.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >