MENU ZINFOS
Economie

Engrais : "La question n'est pas de savoir si les prix sont soutenables, mais de savoir si la ressource est existante"


En raison du contexte international, La Réunion n'est pas épargnée par la flambée des prix ni par la disponibilité des engrais qui risquent de manquer dans les prochaines semaines, alerte la Chambre d'agriculture, lors d'une assemblée plénière ce mardi.

Par SI - Publié le Mercredi 16 Mars 2022 à 11:35

En moins de deux ans, le prix des engrais a plus que doublé, passant de 500 euros la tonne a plus de 1000 euros aujourd'hui. Une situation due principalement à l'explosion du coût du fret maritime mais qui a été amplifiée ces dernières semaines en raison du conflit ukrainien.

"L'impact de ce conflit est particulièrement visible à quelques mois du début de la campagne sucrière", s'inquiète le premier vice-président de la chambre verte, Bruno Robert. Une situation tellement préoccupante qu'il est même parfois difficile d'avoir une cotation, en raison de leur raréfaction sur les marchés. "Nous n'arrivons même plus à nous approvisionner en engrais solubles. Ce qui se profile, c'est que pas tous planteurs auront accès à ces engrais", poursuit-il.

Des inquiétudes qui ont été remontées auprès de la DAAF (Direction de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt), qui confirme des soucis concernant la disponibilité des engrais. "La question n'est pas de savoir si les prix sont soutenables, mais de savoir si la ressource est existante, aussi bien pour les intrants que pour l'alimentation animale", confie Boris Calland, directeur adjoint de l'instance.

Aussi bien pour la DAAF que pour la Chambre d'agriculture, ce conflit russo-ukrainien est peut-être l'occasion d'avoir une réflexion sur le long terme sur notre système alimentaire et en particulier sur son autonomie. La DAAF se dit d'ores et déjà prête à accélérer les travaux autour de la question de l'alimentation animale, de la baisse de l'utilisation des produits phytosanitaires ou encore de la fertilisation des sols. Le Premier ministre Jean Castex doit d'ailleurs annoncer dans les prochains jours son "plan de résilience de l'économie française", plan qui comportera un volet agricole, "avec une volonté de prendre des décisions fortes plutôt que des mesures d'atténuation des conséquences de ce conflit", indique la DAAF.
 




1.Posté par oté la Réunion le 16/03/2022 12:07

Il faut faire de l'agriculture sans engrais, un point c'est tout! Cela fera du bien à notre terre! Zéro pesticide!

2.Posté par Tatien le 16/03/2022 12:31

Un point non abordé est qui n’en a plus aussi dans les mines , depuis 60 ont à tellement puiser ds les mines que mntnt c’est rare alors oui à une réflexion globale sachant qu’après 50 ans d’utilisation les sols sont mort quasiment en vie biologique et l’engrais a appauvri les sols , augmenter l’érosion des sols et sa perte de fertilité, des solutions existent pour produire propre et maintenir voir améliorer le niveau de production , mais encore faudrait il travailler pour l’agriculture et les agriculteurs et non pas écouter tjrs les mêmes choses depuis 40 ans sans chercher à progresser !!!!!ts les jeunes qui s’installe en ferti ds les serres consomme énormément d’eau et qui ne est rejetté ds la nature alors que l’eau est aussi un enjeux déplus ce n’est plus rentable vu le coût des matières première sac engrais semence etc ! Ou va t on ???
Nos sols sont épuisés et ça personne n’en parle alors que tt va ds le sens de préservation des sols , le nouveau programme agricole européen est l’inverse de tt ce qu’on fait depuis 50 ans , mais personne n’en parle et se réfugie tjrs derrière ces pratiques qui nous lie pied et point , l’importation va de nouveau être moins chère que lé locale et le consommateur n’aura aucun mal a foncé dessus . A vous les grands décideurs de changer notre agriculture car ici la vache est très très maigre et redonnons de la force à nos agriculteurs en apportant de véritables solutions et qui existe !!

3.Posté par Fred le 16/03/2022 12:47

Vu que les prix vont augmenter. Il n’y a plus de raison de ne pas utiliser le fumier de volailles. C’est mieux pour la santé et le sol. Avec mon poulailler j’en ai plus qu’il n’en faut ! Un goût incomparable et une santé de fer!

4.Posté par Comme vienne i dit, a-t-on vraiment besoin il faut revenir au fondamentaux le 16/03/2022 13:05

Il faudrait combien de millionS?

5.Posté par Amonavis le 16/03/2022 13:49

À mon avis, Omacron devrait durcir beaucoup plus les sanctions contre la Russie, il n'y a que cette solution pour abattre son économie, si la Russie, très gros producteur mondial ne peut plus vendre son engrais, il ne gagnera plus dollars, le rouble va chuter encore plus.
Et si la demande d'engrais augmente, et l'offre ne suit pas, eh, bin, le prix augmente et les intermédiaires se feront les glaouis en or.

6.Posté par Maurice le 16/03/2022 15:04

C est l occasion de changer de mode de production basé sur l apport d engrais souvent à outrance

7.Posté par Zoé le 16/03/2022 15:09

Pollution durable des sols!
Scandaleux tous ça pour garder une productivité tout à fait artificielle plutôt que biologique !
Pollution des nappes phréatiques...
A quand la canne dans les moteurs via de l'ethanol E85, qui reste bas grâce au 15% de SP95 dedans et le reste en ethanol m. Combien de temps il faut que ça dure pour que ça DEVIENNENT une réalité notre autonomie énergique alors que dans les études on nous a rabâché que l'on pouvait être autonome ??? (Géothermie, solaire, éolien, canne via ethanol et E85, énergie hydrolique ++, énergie houlomotrice, énergie thermique des mers). Et pourquoi pas une petite centrale nucléaire ??? Que l'on peut refroidir si y a besoin avec un projet connexe d'énergie thermique des mers ? (*eau froide du fond de la mer).

8.Posté par Gros menteur le 16/03/2022 19:00

l'engrai c'est bon pour la santé économique....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes