Société

Enfant hospitalisé : Il se bat pour faire venir sa compagne restée à Madagascar faute de visa

Vendredi 2 Mars 2018 - 09:16

Thierry Sinacouty ne sait plus vers qui se tourner. Le père de la petite Enora a tout tenté pour faire venir la mère restée à Madagascar, en vain.


La présence des parents durant l’hospitalisation d'un enfant améliore considérablement les chances de guérison. Pourtant Enora, 7 mois née d’un père français à Nosy Be, doit affronter la maladie loin de sa mère restée à Madagascar, faute de visa. L’enfant souffre d’un canal artériel persistant et d’une malformation à l’un de ses poumons.

Depuis sa rencontre avec Falda en 2016 et la naissance de sa fille en juillet 2017, Thierry Sinacouty, 43 ans, fait de multiples aller-retours et espère se marier prochainement mais la découverte de la maladie d’Enora va précipiter les choses. C’est à l’occasion d’un séjour à Tananarive pour préparer le passeport de l’enfant en octobre dernier, que le couple apprend la mauvaise nouvelle. "Sa mère avait remarqué qu’elle ne grossissait pas et voulait profiter de notre passage dans la capitale pour voir un pédiatre. A peine le stéthoscope posé sur sa poitrine que le médecin a décelé un problème cardiaque", raconte Thierry. De retour à Nosy Be, le médecin de famille leur conseille fortement d’emmener Enora en urgence se faire soigner à La Réunion.

Le couple enclenche rapidement les fastidieuses démarches afin d’obtenir un visa pour Falda. Par deux fois sans succès. Le consulat s’y oppose pour deux raisons: "l’absence de ressources suffisantes au regard de la règlementation" et "un risque d’installation durable à La Réunion". Pour obtenir un visa, il faut notamment présenter des justificatifs de moyens d’existence suffisants pour la durée du séjour. Un minimum de 32,4 euros par jour pour un logement chez un particulier. Selon Falda, la somme de 2 900 euros pour 2 mois de séjour a pourtant été réunie et versée sur son compte. L’avis d’un cardiologue à Tananarive assurant pourvoir soigner Enora sur la Grande Ile n’aurait également pas joué en sa faveur.

"Faire une demande de visa coûte cher"

Il reste toujours à Falda la possibilité de contester la décision devant la Commission de recours contre les décisions de refus de visa à Nantes ou réaliser une nouvelle demande. Enora, hospitalisée depuis 15 jours au CHU de St-Pierre, souffre également d’un problème pulmonaire. Une pathologie décelée à son arrivée à La Réunion, indique son père. "Faire une demande de visa coute cher", s’attriste Thierry. Falda réside à plus de 1 000 km de la capitale où sa présence est nécessaire pour les formalités. "Financièrement entre le transport, l’hôtel à Tana et les frais de visa ( 55 euros environ plus les frais de service), pour le moment ce n’est pas possible", regrette Falda jointe par téléphone. La jeune mère est déprimée. " Sur les vidéos , je vois qu’elle n’est pas à l’aise, je lui manque et elle me manque".

Prévu pour quelques semaines, le séjour d’Enora va finalement durer plus longtemps. L’état de santé de l’enfant s’est certes amélioré en fin de semaine dernière mais Enora doit tout de même subir une importante opération dès qu’elle aurait repris un peu de poids.  

Malgré le soutien de sa famille, pour Thierry Sinacouty la situation reste compliquée. Sans emploi, l’ancien employé sous contrat au centre funéraire de Bois d’Olives se retrouve donc sans ressource. Impliqué en politique, Thierry a sollicité l’appui d’élus locaux et de parlementaires, persuadés que leur statut pourrait faire changer la situation, mais sans résultats. "Aujourd’hui je me sens trahi par la politique en général".

Le temps de la convalescence, sans visa pour Falda, Thierry et Enora devront faire les aller-retours entre Madagascar et La Réunion.
PB
Lu 12392 fois



1.Posté par leonidas007 le 02/03/2018 09:44

Si un cardiologue peut soigner l'enfant à Mada, je ne comprends pas cette perte de temps! Il me semble que la santé de l'enfant est prioritaire; les formalités viendront après. D'autant que les spécialistes malgaches sont bons, certains exercent même en métropole..

2.Posté par Choupette le 02/03/2018 10:12

Une "astuce", donner à l'enfant un linge porté par sa mère afin qu'elle (l'enfant) puisse respirer l'odeur de sa maman ... . En attendant mieux ... .

3.Posté par Quel problème ? le 02/03/2018 10:31

Il y a de bons spécialistes à Mada, alors pourquoi se compliquer l'existence ?
Peut être que le consulat a bien raison, le but final, installation durable ici, tous les frais pris en charge par nos impôts...
C'est mercantile comme réaction, je vous l'accorde, mais on ne peut accueillir toute la misère du monde comme le disait un socialiste (Rocard), il n'y a qu'à voir ce qu'il se passe Mayotte actuellement où les immigrés sont en passe d'être plus nombreux que les Mahorais, et qui sont responsables des violences commises sur l'île, instaurant une véritable insécurité permanente et durable...
Non merci, notre île est déjà suffisament dans la me...de actuellement...

4.Posté par JORI le 02/03/2018 11:05

3.Posté par Quel problème ? le 02/03/2018 10:31
+++1.

5.Posté par pacha25 le 02/03/2018 12:36

Pourquoi ,pourquoi ,si vous ne comprenez pas , vous êtes vraiment miros
"un risque d’installation durable à La Réunion" après rmi rsa alloc etc etc

6.Posté par Jean le 02/03/2018 12:38

Ils payent sans doute pour tous ceux qui n'ont pas respecté leur visa, et sont en situations irrégulière.
Les innocents paient pour les coupables, c'est triste, mais c'est malheureusement ainsi.

7.Posté par Phronik le 02/03/2018 12:46 (depuis mobile)

Une île plus grande que la France.
On va nous reprocher encore d''égoïsme.

8.Posté par JJ le 02/03/2018 12:50

Siou plait Aurelien vien sauve ali ...

9.Posté par spartacus974 le 02/03/2018 13:25

Je veux bien croire aux belles histoires d'amour mais je crains que nous soyons les spectateurs d'un drame malheureusement commun sous nos latitude.Un réunionnais en vacances à Nosy Be tombe sous le charme d'une jolie malgache ....Malheureusement,le visa n'est pas délivré par manque de garantie financière.Les problèmes de santé de la fille entrainent son départ pour la Réunion bien qu'un cardiologue malgache assure qu'elle peut être soignée sur la Grande Ile.La maman ne peut suivre faute de visa.Cela ne devait pas être ignoré par ce couple.La décision fut prise de partir sur la Réunion en assumant de facto la séparation avec la mère .L'implication du papa en politique laisse croire qu'il s'attendait à un passe droit...drole conception de son engagement.Je crains que cette belle histoire ne cache une ènième tentative pour une femme malgache de fuir la misère en suivant le premier vahaza venu.Malheureusement,beaucoup de belles histoires commencées sous le soleil de Nosy Be ou de Tamatave se terminent mal car les demoiselles découvrent que leur prince charmant n'est pas à la hauteur de leurs espérances.Toute cette histoire est bien triste et laisse craindre encore quelques moments difficiles.Je souhaite un bon rétablissement à la petite Enora et tout le bonheur du monde aux parents .

10.Posté par cd974 le 02/03/2018 13:39

Sans emploi, comment fait il pour faire de nombreux allers retours à MADA ?

11.Posté par Zourit le 02/03/2018 14:15

Travail la civis donc maintenant lu lé TITI - l'AIR au moins 2000 euros / moi
No problémo pour subvenir o besoins de son femme

Mishel va fé un nafer pour toi

12.Posté par Lili le 02/03/2018 15:14 (depuis mobile)

C de sa femme qu''il s''agit. La mère de son enfant. Oui elle est étrangère mais l''amour ne se commande pas. C''est pas comme si un couple malgache avec enfants venait ici. C différent.le coeur ne se commande pas. Pfff

13.Posté par hug le 02/03/2018 15:22

Simple fait divers qui ne merite pas d etre dans la presse d'autant qu'il n est pas le seul :::


14.Posté par ah ah ah le 02/03/2018 17:19

Post 3

2000 % d’accord avec ton analyse.

15.Posté par klod le 02/03/2018 18:47

de la bienveillance ?

16.Posté par Jp POPAUL54 le 02/03/2018 18:52

Les abus d'hier ont fermé les obtentions de visas d'aujourd'hui...
"Risque migratoire élevé"

Le volet positif est qu'ici, la petite Enora est entre de bonnes mains, elle est bien soignée...
et gratuitement de surcroît.
Un fait divers assez heureux en soi.

17.Posté par GRUMPA le 02/03/2018 21:25

Ca renifle à mille lieux une tentative de pénétrer sur le sol Français
en nous attendrissant avec cette histoire qui tient pas la route.
Rencontre sur une plage Malgache en 2016, enceinte en 2017
et mariage dans la foulée, y a un truc qui tourne pas rond ce sent l'arnaque.

18.Posté par yab le 02/03/2018 22:08

D'accord à 1oo% avec post 3

19.Posté par citoyen le 02/03/2018 22:24

Ben quoué ce bande colonisateurs kréols y foutent à Mada, nana richesses la-bas à exploiter?? zotes l'é parti pour glander en foutant ce pays dans la pagaille! quelle qualité l'or y trouve la bas? le cran y réagi pas contre ces exploiteurs là ??? mais nana y perde pas le temps, na un z'affaires lé sûr , les graines y glandent pas...après un n'aura deux, trois quatre etc

20.Posté par Moi président le 03/03/2018 00:21

Depuis sa rencontre avec Falda en 2016 et la naissance de sa fille en juillet 2017, Thierry Sinacouty, 43 ans, fait de multiples aller-retours et espère se marier prochainement


Pourquoi "espère" ?
Il y a un an de ça, j'imagine qu'il savait sa femme enceinte.
Il avait le temps de faire le mariage là-bas, puis de transcrire son mariage dans l'état-civil français.
Fort de ce mariage, sa femme aurait bénéficié de plein droit d'un visa et d'une carte de séjour en France, et on n'en serait pas là aujourd'hui.

S'il a reconnu sa fille et fait des démarches pour la faire figurer en tant qu'ayant-droit dans son dossier Sécurité sociale, c'est tout à fait normal qu'elle bénéficie de soins hospitaliers gratuits comme tout le monde (seuls ne sont pas pris en charge par la Sécu les chambres individuelles, télévision, etc ...).
Puisqu'en France on ne refuse pas les soins pour des clandestins, même si la petite n'est pas inscrite sur sa carte vitale, on ne peut décemment pas se scandaliser de sa prise en charge gratuite, du moment qu'elle est au moins reconnue par lui.

Bref, ce sont des négligences administratives qui l'ont mis dans cette situation, mais on est nombreux à avoir commis de telles négligences, et pour ma part je ne suis pas en reste, alors je ne le blâme pas.

Par contre il ne vaut mieux pas être sous ARE chez Pôle Emploi tout en vivant à Madagascar, car ils ne rigolent plus au sujet de la recherche effective d'emploi.

21.Posté par Jules Bénard le 03/03/2018 07:47

Je suis de l'avis de Jean (posté 6) : ils paient pour les autres.
Merci à Choupette pour sa réaction toute en sensibilité.
Quant aux autres, souvent hargneux, je dirai ceci :
Je sais qu'il y a d'excellents spécialistes à Mada. MAIS : la médecine et la chirurgie, encore plus, ne sont pas gratuits, pas plus là-bas qu'ici. Sauf qu'ici, Thierry étant citoyen français, il peut faire soigner son enfant. Là-bas, faudrait casquer, et lourd.
Il est grand dommage que les situations sociales et politiques n'interdisent toute saine coopération entre La Réunion et l'île d'où viennent nos ancêtres. C'est une honte que de se réfugier derrière lois et règlements pour expliquer une inertie administrative injustifiable !
Je connais Thierry pour l'avoir vu dans le cadre de ses fonctions au funérarium. C'est un gars bien ; pas un tricheur cherchant à faire entrer illégalement sa compagne. Les sentiments, ça existe non, bon Dieu !

22.Posté par pipoteur le 03/03/2018 12:02

@Jules Bénard: Thierry est peut-être honnête et sincère mais est ce le cas pour la belle? Dommage que l'on ait pas son âge, ça nous donnerait une idée. Connue en 2016, bébé en 2017, ça n'a pas tardé.
Et pour les connaisseurs, le bébé est peut-être l'oeuvre d'un jombilo, un classique à Mada.
Je pense que Thierry est un gentil naïf énamouré :)

23.Posté par klod le 03/03/2018 13:58

"Là-bas, faudrait casquer, et lourd". merci M. Bénard de le rappeler .

24.Posté par klod le 03/03/2018 15:16

yes post 22, Thierry a t'il été "fanafoudé" ?

25.Posté par fundisantim le 03/03/2018 16:14

C'est a se demander comment font celles qui egayent les nuits dyonisiennes.....A croire que les urgences de biroutes sont plus importantes que le coeur d'un enfant.

26.Posté par dègue le 03/03/2018 16:53

A la lecture d'une grande partie de vos posts, le constat est affligeant ;
ras le bol des fachos racistes qui pullulent sur ce site !!

27.Posté par SPARTACUS974 le 03/03/2018 19:43

post 26:merci de développer vos propos car l'insulte gratuite est elle aussi affligeante....

28.Posté par L'Ardéchoise le 03/03/2018 19:53

Envie de hurler en lisant certains commentaires !
Pas de haine, mais de la peine.
Comment peut-on avoir de telles réactions ?
Comment Zinfos peut les accepter sous la sacro-sainte liberté d'expression ?
Il s'agit d'un enfant. Un enfant malgache n'est-il pas un être humain comme tous les enfants ?
D'autant que son papa n'est pas allé là-bas juste pour tirer un coup (comme beaucoup d'autres Réunionnais), mais a visiblement accepté et aimé l'arrivée de ce bébé.

Petit ange, puisses-tu retrouver ta maman bien vite près de ton papa !

29.Posté par Moi président le 04/03/2018 05:16

@28 Ardéchoise : le problème n'est pas l'enfant, mais la compagne.
Pour l'enfant il n'y a pas de problème : en France, jamais on ne refuse de soigner un humain malade, qu'il soit nouveau-né ou vieillard. Qu'il soit légalement sur le territoire ou pas.

Quoi que les gens pensent sur Zinfos974 (et ils ont raison de le faire sur le site qui OZE), la loi est ce qu'elle est, et quoi qu'on en dise elle s'applique sans discussion.
Si le Consulat ne fait pas venir la femme, c''est qu'ils n'ont pas de garantie sur le caractère temporaire du séjour, et dans ce cas ils défendent l'entrée sur le territoire, ce qui est leur boulot. Ils ne font que leur boulot, et c'est exactement ce qu'on leur demande.

En France on peut officialiser une union (surtout si un enfant est née d'elle) sans forcément passer par le mariage, mais quand il s'agit d'une union à l'étranger il se peut qu'il n'y ait que le mariage pour officialiser cette union.
Si on fait une exception pour l'un, on sera bien embêté pour ne pas en faire pour tous les autres.

30.Posté par pipoteur le 05/03/2018 10:59 (depuis mobile)

@l''ardechoise: le problème n''est pas Thierry (quoique) mais la belle. Vraisemblablement à peine 18 ans et trouvée dans une boîte de nuit nosybeenne ou sur face de bouc. Que vous le vouliez ou pas c''est le cas des 3/4 des couples malgacho-reunionnais.

31.Posté par Kfrine974 le 28/03/2018 01:47 (depuis mobile)

Ah ben, ou le bon.
Isa L regarde ça...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter