[Alt-Text] [Alt-Text]
LOCAL
Alertes infos :

Enfant décapité: Son ti père a voulu "tuer un chien" qui se transformait "en loup-garou"



Enfant décapité: Son ti père a voulu "tuer un chien" qui se transformait "en loup-garou"
Hier, aux alentours de 3h30 du matin, l'indicible s'est produit dans le quartier de Beaulieu à Saint-Benoit. Mattéo T., un petit garçon de 3 ans et demi, est découvert par les gendarmes, décapité et brûlé. En face d'eux, le beau-père Jean-Charles A., sabre à la main est interpellé et placé en garde à vue à la gendarmerie de Saint-Benoit.

Que s'est-il passé dans la nuit de mardi à mercredi ? Pour le moment le scénario reste confus et le Procureur de la République, Philippe Muller, n'a pas souhaité faire de déclarations pour le moment (un point presse est organisé aujourd'hui). Seule certitude, ce sont les voisins qui ont prévenu les secours très tôt ce mercredi matin après avoir entendu une dispute éclater entre Jean-Charles A. et la mère du petit Mattéo.

Une fois le beau-père maitrisé, les gendarmes pénètrent dans la case, située au fond d'une ravine, et découvrent une scène de crime effroyable. Le corps de Mattéo, décapité et partiellement brûlé, git dans la cour au niveau de la cage des chiens. Sur place, la mère de Mattéo est en état de choc. Elle est évacuée vers l'hôpital le plus proche. Les techniciens de l'identification criminelle sont dépêchés sur place. La fourrière est également appelée sur place pour récupérer les chiens.

La nouvelle fait vite le tour du quartier. De nombreux badauds, pour beaucoup des voisins, affluent le long du sentier fermé par les gendarmes et menant à la case de Jean-Charles A. Tous décrivent un homme peu apprécié dans le quartier, souvent sous l'influence d'alcool ou de substances illicites. Du reste, Jean-Charles A. est connu de la justice pour avoir été condamné par le passé.

Il faudra plusieurs heures aux techniciens scientifiques pour faire les relevés nécessaires sur une scène de crime trop "importante" de l'aveu même du Procureur de la République. Le corps de Mattéo est évacué par les pompes funèbres aux alentours de 12 heures et transporté au CHU de Bellepierre pour être autopsié.

Toujours en garde à vue à la caserne de Beaulieu, les gendarmes cherchent à comprendre ce qui a pu se passer dans la nuit de mardi à mercredi. Scène de démence, trop d'alcool, rite satanique ? Beaucoup d'interrogations qui restent en suspens. Mais selon l'avocat de Jean-Charles A., Me Lucas Caliamou, son client aurait avancé aux enquêteurs avoir voulu "tuer un chien" qui se transformait en "loup-garou", selon nos confrères du Jir.

En attendant, Jean-Charles A. se trouve toujours en garde à vue. Il devrait être présenté dans la soirée ou demain au tribunal de Champ-Fleuri.

Jeudi 20 Juin 2013