ZinfosBlog

Encore un vol d'Air Mauritius annulé. Un de plus


Si ça continue de faire le zouave en jouant à l'hôtesse de l'air sur le vol inaugural du deuxième A350-990 ce dimanche 26 novembre. Il lui faudra encore plus mouiller la chemise au p'tit nouveau Chef Executive Officer (CEO) Somas Appavou de chez MK. Ces pitreries commencent à chiffrer.

Un nouvel avion d’Air Mauritius a été cloué au sol, ce dimanche 26 novembre. Le vol MK 134 à destination de Rodrigues a été annulé. Du côté de la compagnie d’aviation nationale, on parle de "raisons opérationnelles" pour expliquer cette situation.

Les raisons expliquées sont les une plus farfelues que les autres. Entre "raisons opérationnelles" et "contraintes opérationnelles", "présence de vers blanc" ou "problèmes techniques". Faites votre choix. 

Sauf que dans les milieux concernés, on affirme qu’il manque des pilotes. Et que bien qu’il n’y ait pas eu de mot d’ordre, ces derniers ont décidé de s’en tenir à leur emploi du temps fourni par la compagnie et de ne pas en faire plus jusqu’à ce que leurs deux confrères suspendus soient réintégrés.

La communication chez MK est toujours aussi foireuse. Face à la grève exceptionnelle et inédite dans les cinquante ans d'histoire de l'entreprise du 5 octobre dernier. Pour faire passer la pilule des douze pilotes d’Air Mauritius tombés malades en même temps ainsi qu’une vingtaine de son personnel naviguant devenus injoignables le même jour. On a préféré parler de "grève déguisée", "grève programmée" et  d'y mettre des guillemets. 

 "Nous n’accepterons jamais le chantage". 

Le nouveau Parrain avait parlé version mitraillette face à la presse tel un petit dur à cuire. Il s'en cogne du dialogue et du malaise social au sein de son entreprise. Il veut voler et voler le plus haut possible. "On fera de Maurice le Hub de la région d'Afrique Subsaharienne". Mais comme dans la mythologie grecque, les ailes d'Icare ont cramé après avoir volé trop près du Soleil. 

L'idée de mettre un commercial à la tête du Paille en queue avec un ego aussi démesuré dans ce refuge pour couillons, c'était déjà rajouter un nouveau délire à toute cette équipe de bras cassés installé en bande organisée en toute impunité. Qui se situe entre le bazar, l'opacité souhaitée et en tête de gondole le parrain et la mafia. Des p'tits patrons qui font la loi en cumulant au compteur des casseroles qui font tout de même grand bruit. Ils ont réussit à éjecter Megh Pillay. Le seul qui souhaitait redresser la barre de ce grand machin Paille en queue. Du coup il nous reste que la queue. Et des petits nouveaux qui pensent être des cracks.  

Que faites-vous quand vous avez un manque de personnel ? On en vire un peu. Et oui. Il est à craindre que la passation du flambeau olympique de la connerie est bien arrivée entre les mains du nouveau CEO de MK. D'emblée il a appliqué la méthode Nord-Coréenne du petit Kim. On coupe les têtes et on en rigole. Pour finalement accepter des excuses des pilotes qui tardent à venir ou sous la contrainte. L'affaire étant entendu en cours de justice. 

Il faut dire que si l'ex commercial reconvertit en patron de la compagnie nationale savait vendre des avions, il sait aussi bien vendre des salades. Relayer dans la presse grâce à ses petits copains journalistes à la petite semaine qui ont balancé le chiffre des salaires des pilotes tout à fait erroné histoire de faire diversion sur la véritable raison de cette grève déguisée et programmée. Ce fut loin d'apaiser les tensions. 

Lors de l'atterrissage de l’A350-990 Pieter Both ce dimanche matin : «Air Mauritius parmi les meilleures compagnies d’aviation au monde» a osé balancer Prem Sewpaul le responsable de communication. Il faisait peut-être référence à la joyeuse et fine équipe qui avance groupée. Encombrée d'affairistes notoires et dont les anciens y ont installé, la belle-fille, la belle-soeur, matante, nièces et neveux de tout bords sans oublier les tantines qui s'accrochent aux privilèges comme des colles aux dents loin des "sans-dent". 

Ou de Mike, une bourrique dont le CV est approximatif mais assez gonflé dans tous les sens du terme. Il exerce sans se gêner avec le talent qu'on connait. Le Mike c'est la catégorie supérieure. Un Mac Do XXL d'incompétences. Le nouveau menu Vegan. Ça dégouline de partout avec des convocations au comité disciplinaire. Chose que les pilotes grévistes et non grévistes ont signalé. Une ingérence à tous les niveaux à vous refiler un jetlag sans même avoir pris l'avion. 

La crise chez MK est toujours d'actualité même si on tente de camoufler le tout par des pirouettes de communication. On a beau avoir de nouveaux joujoux flambants neufs comme ces A350-990 mais sans véritable commandant de bord pour gérer ce bidule. Fort à parier qu'il y aura beaucoup de turbulences à venir. 


Suivez le Zinfos Blog de La Mauricienne.
Dimanche 26 Novembre 2017 - 20:43
La Mauricienne
Lu 8496 fois




1.Posté par Kris le 28/11/2017 09:35 (depuis mobile)

Ah bon? Et les vols d’Air Austral Reunion-Maurice-Reunion du 25 et du 26 NOV annulés sans meme prevenir les passagers au prealable, vous n’en parlez pas?

2.Posté par ayo kouzin le 01/12/2017 08:32

Article intéressant. Je comprends mieux pourquoi mes vols Maurice-Joahnnesbourg de fin octobre étaient tous en retard, avec aucune prise en charge ni de gestion des gens qui restent à terre car les correspondances sont déjà parties. Ca faisaient très longtemps que je n'avais pas volé sur Air Mauritius et je pense qu'il faudra du temps avant que j'embarque à nouveau...Le personnel depuis l'enregistrement des bagages jusqu'à l'arrivée, ainsi qu'en vol, sont tous incompétents et n'ont rien à faire des clients. On te fait des grands sourires à la mauricienne pour te faire passer la pilule. Je pense que le pays a du soucis à se faire pour son avenir vu ce qui se passe... Je ne crois pas trop que le petit dragon de l'océan Indien est encore près à voler...

3.Posté par jean claude payet le 06/12/2017 13:45

excellent ce torchon, je le trouve aussi beau que la mauvaise foi pei.....largue pas zinfo974

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >