Zot Zinfos

"En vert et pour tous": un projet pour apprendre à cultiver le Nous

Mardi 13 Mai 2014 - 09:51

"En vert et pour tous": un projet pour apprendre à cultiver le Nous
« Dans un monde en crise, la Réunion réussit à construire une société prospère, sobre et solidaire, basée sur des modes de vie respectueux de l’Homme et de la Nature. Les habitants de l’île  intègrent l’écologie dans leur vie quotidienne, dans leur rapport à la terre, leur alimentation, leurs choix de consommation et dans leurs rapports aux autres. »
 
Telle est la vision de l’association arTerre pour la Réunion, et tel est le sens des nombreuses actions qu’elle mène depuis plusieurs années dans l’Île. Ces différentes actions sont regroupées au sein de quatre grands pôles : « agro-écologie » pour en diffuser les pratiques ainsi que les valeurs, « écologie pratique » pour proposer des alternatives concrètes permettant de vivre l’écologie au quotidien, « alimentation» pour accompagner vers une alimentation plus saine, plus autonome et ainsi inciter à plus de souveraineté alimentaire à la Réunion, et enfin « dynamiques locales et citoyennes » pour proposer et expérimenter de nouveaux modes de vivre ensemble, d’échanges et de prises de décision.
 
Initialement installée dans l’est à Bras-Panon, l’association a quitté son local et a durant ces deux dernières années multiplié les actions ponctuelles un peu partout sur l’Île. Cependant, la possibilité d’exploiter deux jardins mis à disposition pour l’association par leurs propriétaires respectifs au Tampon et à Petite-Île avait marqué un début d’ancrage dans le sud. Cet ancrage a pu se concrétiser en début d’année avec l’installation d’arTerre à Saint-Joseph dans un local partagé avec l’association Krike. En effet, arTerre et son projet « En vert et pour tous » figure parmi les associations retenues par la CAF pour être financées dans le cadre du dispositif « Animation sociale et vie locale », et ce à Saint-Joseph, sur le quartier de Jean Petit Les Bas. Le choix de cette commune n’est ni anodin, ni aléatoire, puisque Saint Joseph souhaite maintenir son identité rurale tout en faisant face aux défis engendrés par l’urbanisation et le contexte socio-économique : une population qui augmente et un centre-ville urbanisé au sein duquel la population est en grande partie constituée par des personnes seules ou des familles monoparentales, ont pour conséquence la déliquescence des liens sociaux ainsi qu'un isolement croissant. A l’image de la Réunion, la Commune de Saint Joseph doit faire face à des difficultés grandissantes en matière de santé, d’alimentation et de respect de l’environnement. Toutefois, un tissu associatif fort ainsi qu’un vivier important de paysans et d’agriculteurs engagés dans une agriculture de qualité, respectueuse de la nature et des consommateurs représentent des atouts majeurs pour l’action de l’association.
 
« En vert et pour tous » est l’occasion de rassembler l’ensemble des champs d’action de l’association au sein d’un même projet, à l’échelle territoriale d’un quartier, et d’accompagner l’émergence de projets autogérés par les habitants. Forte de son expérience et notamment de sa gestion d’un fond de participation d’habitants à Bras-Panon (arTerre avait pu ainsi en effet prendre la mesure des besoins des populations des quartiers dans le contexte réunionnais et  d’appréhender le potentiel des démarches participatives dans la re-dynamisation de la vie des quartiers), l'association souhaite intégrer le projet global de la ville afin d’apporter son expertise dans les domaines de l’agroécologie, l’alimentation saine, l’écologie pratique et de renforcement des dynamiques locales et citoyennes. . Aujourd’hui la volonté de l’association est à nouveau de trouver cette cohérence d’action avec le public du quartier. Agir au niveau local donne toute sa pertinence à l’action globale de l’association et vice-versa.
 
Via « En vert et pour tous », arTerre souhaite atteindre plusieurs objectifs que sont créer et développer les liens entre les habitants pour permettre une véritable cohésion sociale à l’échelle du quartier, favoriser la prise de responsabilité des habitants-usagers et développer la citoyenneté de proximité, informer et sensibiliser les habitants aux problématiques environnementales globales et locales et aux alternatives existantes, et enfin expérimenter et accompagner une nouvelle dynamique participative de quartier.
A travers les différentes thématiques qui seront abordées et les différents outils qui seront expérimentés, l'association souhaite s'engager dans une démarche innovante favorisant une véritable implication des habitants. Dans un premier temps cette implication sera individuelle puisqu’ils seront invités à découvrir les différentes thématiques portée par arTerre à travers diverses animations et activités proposées dans son local. Dans un second temps cependant, c’est l’implication collective qui sera au cœur de l’activité d’arTerre. Les habitants seront en effet invités à se mobiliser autour d’un  projet de quartier, conçu à travers le prisme des différentes thématiques abordées avec l’association et qui auront émergé durant la première phase du projet. ArTerre les accompagnera alors dans la mise en place d’un véritable dialogue territorial avec les différents acteurs locaux intéressés concernés par ce territoire (institutionnels, associatifs etc.). Un comité de pilotage viendra faciliter cette phase de dialogue territorial, devant mener à l’organisation et la tenue d’un forum ouvert en décembre 2014. Organisé par les habitants, animé par les différents acteurs investis dans le comité de pilotage, et facilité par arTerre, ce forum ouvert marquera la validation collective du projet de quartier et la première pierre posée de l’édifice.
 
Face au contexte social actuel (chômage, déclin du lien social, dégradation de l’environnement..), « En vert et pour tous » vise donc à redonner un élan optimiste et constructif à l’échelle d’un quartier à travers la sensibilisation de ses habitants à de nouveaux modes de vie et de vivre ensemble, écologiques et solidaires. 
C’est un projet ambitieux qui place l’habitant au coeur du projet en tant qu’acteur et garant de sa réussite. Les outils pédagogiques qui seront utilisés pour mobiliser les habitants n’ont encore jamais été utilisés sur ce territoire et visent à les rendre autonomes en termes de “gestion de projet” menés collectivement. Enfin, le choix affirmé de l’association d’une démarche participative des habitants apporte un véritable caractère innovant à l’action sociale mise en oeuvre sur la commune. Différentes structures ont d’ailleurs déjà exprimé leur volonté de soutenir ce projet, notamment à travers des possibilités de partenariats (CCAS, Mission Locale Sud…). On peut donc déjà entrevoir différentes articulations possibles de l’action d’arTerre à Jean-Petit les Bas : une dynamisation du quartier lui-même, mais aussi de ses liens avec les autres quartiers et la commune de manière générale.
 
Mais s’il est ambitieux, ce projet semble également l’une des meilleures chances de répondre aux différents défis auxquels les habitants du quartier sont confrontés, individuellement mais aussi collectivement. Parce que lorsqu’on va seul on va vite, mais que lorsqu’on va ensemble on va loin. Et qu’à l’heure où la tentation de l’individualisme est grande, le « Nous » tend à devenir une denrée rare que l’on se doit de cultiver. Tous ensemble.
Lu 402 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >