MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

En souvenir d’un type bien, Michel Paquet


- Publié le Vendredi 18 Novembre 2016 à 09:22 | Lu 607 fois

En souvenir d’un type bien, Michel Paquet
C’est avec peine que j’ai appris à la radio le décès hier de Michel Paquet, 81 ans, ancien percepteur. Mon pote.

Son nom ne dira rien à la plupart car cet humaniste épicurien, à la culture flamboyante, pratiquait la discrétion en même temps qu’un humour ravageur quoique pince-sans-rire.

Peut-être certains, chez les socialistes ayant encore de la mémoire, se souviendront-ils que vers la fin des années soixante, Michel fut de ceux qui, avec Hélène et René Vergnet (des Sudistes, allons !) furent parmi les fondateurs de la première section socialiste de La Réunion.

Sous ses dehors nonchalants et m’en-foutistes, Michel était un bosseur. Arrivé chez nous en qualité de simple contrôleur du Trésor, il mena, parallèlement à son travail, des études. Il effectuait formation sur formation pour grimper dans sa hiérarchie. C’est ainsi que, ti pas-ti pas, il accéda à la fonction redoutée de percepteur inspecteur du Trésor. Toute la dernière partie de sa vie, il l’a passée en qualité de percepteur du Tampon.

Nous avons partagé un appartement quand il était en stage au Trésor public à Saint-Denis et que je faisais semblant d’étudier le Droit. L’amitié est née immédiatement car cet homme-là, on ne pouvait pas ne pas l’aimer. Il avait de l’humour, un amour sans faille de la vie, un amour du genre humain (et féminin), une compassion à fleur de peau envers les délaissés. Il le camouflait sous une épaisse carapace d’impassibilité car il était pudique aussi.

Son appétit gargantuesque n’avait d’égal que… le mien. Il me reste ne mémoire le souvenir d’un gargantuesque couscous, rue du Faubourg-Montmartre, où le patron, à la fin, nous a mis la bouteille d’alcool de figue gratos sur la table… pour le spectacle que nous avions donné à liquider scrupuleusement la moindre graine de semoule de nos assiettes respectives.

Après quoi, pour nous dégourdir l’esprit et le corps, nous étions allés nous rafraîchir les idées rue Godeau-de-Mauroy, non loin… Vous connaissez ?

Michel rencontrait un succès époustouflant auprès de la gent féminine. Normal… C’était un grand baraqué, avec une fine barbe et un petit bedon qui, paraît-il, plaît bien aux dames. Il les aimait et elles le lui rendaient bien. Et puis, un jour, il a fini par se caser jusqu’à devenir un compagnon modèle. Toutes les bonnes choses ont une fin.

J’ai encore le souvenir, avec Michel, de longues discussions à bâtons rompus dans notre petit appartement de la Tour du Bois-de-Nèfles, à refaire le monde autour de quelques bons verres, jusque très tard dans la nuit. Le socialiste qu’il était acceptait (j’étais moins âgé que lui) que le petit jeune mît sur la table ses idées gaullistes… qu’il honorait. Ce fut lui qui m’apprit, le premier, que le Général était tout-de-même l’homme qui avait accordé le droit de vote aux femmes et la Sécurité sociale à tous les Français.

Nos bavardages sans frontières tournaient souvent autour de la mythologie, qu’il avait intégrée par cœur, et dont nous partagions la même passion. Nous « causions » femmes aussi, nous insurgeant contre le manque évident de respect envers elles et le manque de considération professionnelle dont elles faisaient l’objet alors. Plus diverses considérations qui n’ont rien à faire ici !

Voilà pour l’essentiel car je pourrais rester des heures à parler de ce succulent bonhomme et de ses grands éclats de rire chaleureux. Qui vont sacrément nous manquer.

Jules Bénard




1.Posté par Christian Bonardel le 18/11/2016 10:40

Bel hommage et superbe preuve d'amitié fidèle

2.Posté par klod le 18/11/2016 21:46

les types biens sont rares , RIP .

3.Posté par Vieux Créole le 19/11/2016 11:48

C'est avec beaucoup de tristesse et d'émotion que j'apprends le décès de Michel Paquet , un ami attachant que j'ai bien connu ainsi que sa femme ...Ils adoraient la Réunion comme tous les "Z'oréols" qui s'impliquent dans la vie du pays ... C'était un Épicurien , qui aimait la vie et l 'amitié , avec qui nous (tout un groupe de "Sudistes" ) avions partagé des moments de discussions enrichissantes qui ne peuvent pas s'oublier... Je ne l'ai plus revu depuis plusieurs années ,aprés un,séjour dans l'Hexagone : je pensais qu'il était retourné en Métropole ...

- Repose en Paix Michel Mes condoléances à la famille et aux proches !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes