MENU ZINFOS
Faits-divers

En métropole, une femme reste pendant 6 jours à côté du corps de son mari


Manque de moyens pour l'enterrer, une femme du Nord de la France est restée quasi une semaine entière auprès du cadavre de son mari. Ce sont les pompes funèbres qui ont fait la découverte macabre six jours plus tard à l'appartement conjugal.

Par - Publié le Mardi 3 Avril 2018 à 15:24 | Lu 3262 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Thérèse Fouache, une femme âgée de 55 ans, a dû rester, contre son gré, en présence de son défunt mari pendant plus de six jours dans son appartement, situé à Valenciennes dans le Nord de la France, comme le révèle le journal local La Voix du Nord. 

C'est seulement à l'arrivée des pompes funèbres, une semaine plus tard, que le corps de Marc Lecompte a pu être récupéré. Ils ont ainsi constaté que la personne était effectivement sans vie depuis déjà une semaine. 

Cette situation macabre aurait pu durer encore plusieurs jours. Mais les pompes funèbres ont été alertées par une voisine. Dérangée par de fortes odeurs, elle a décidé de tirer la sonnette d'alarme. 

La quinquagénaire n'a pas fait le nécessaire avant pour cause d'argent. Elle s'est ainsi rendue en mairie pour indiquer qu'elle n'avait pas les moyens pour payer les obsèques de son mari. 

Comme le prévoit la loi, une enquête a donc été ouverte afin de vérifier que le défunt mari n'avait pas d'autre famille et que sa veuve n'avait effectivement pas les moyens pour l'enterrer. 

Après six jours d'enquête, le corps du mari a finalement pu être inhumé dans une fosse pleine terre au cimetière Saint-Jean de Valenciennes. Cette emplacement a été offert par la mairie pour une première durée de 5 ans. 


Charline Bakowski
J'adore voyager, découvrir de nouveaux paysages ,de nouvelles cultures, marcher dans la nature...... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jean le 03/04/2018 19:32

En France, la pitié c'est pour les étrangers, pour nos compatriotes, c'est démerdes-toi !

QUELLE HONTE !

2.Posté par yab le 03/04/2018 22:00

Certainement un Monsieur qui a travaillé pendant très longtemps et cotisé pour pouvoir accueillir ceux qui arrivent par bateaux pour profiter de la bienveillance et de la fraternité des français .

3.Posté par Ti tangue stressé le 03/04/2018 22:24 (depuis mobile)

Bien dit ....je viens de faire les frais de cette injustice, on a préféré de s’occuper les « squatteurs » de la poste pour une histoire de CAF versé en retard et non de ma lettre LRAR qui a cause à l’entreprise un préjudice
Quelle honte ....!!!!

4.Posté par Lectrice lucide le 04/04/2018 10:15

Malheureusement et beaucoup plus qu'on ne le croit, la misère sociale extrême existe en métropole, surtout dans le département du Nord gravement touché par la crise et moins assisté que La Réunion, alors qu'il est 3 fois et demi plus peuplé, et ce, dans des milieux qui ne sont pas tous des refuges d'émigrés clandestins !!!

5.Posté par Samem le 04/04/2018 11:10 (depuis mobile)

Les immigres ne derange personne a part marine le pen et cie...nous sommes tous des immigrees.....

6.Posté par Leylâ Khidmatul Khadim le 04/04/2018 12:29

Les commentaires me font froid dans le dos! Les étrangers,c'est toujours la faute des étrangers... un tel obscurantisme vous empêche de voir que c'est grâce aux étrangers, à leurs pays, que vous avez du chocolat pour vos enfants, des épices pour vos plats, du café, du thé, du caoutchouc pour vos pneus, de l'essence et du gas-oil pour vos voitures, des composants électroniques pour tous vos appareils, des œuvres d'art qui font la richesse de vos musées, et pris ailleurs dans ces pays étrangers.. les phénomènes de modes, les arts bien souvents puisés dans les Traditions Culturelles de ces pays étrangers, tatouage, piercing, etc.. la liste est encore très très longue de tout ce que les étrangers vous apportent. Et ce qu'ils fuient pour venir chez nous, ce sont NON BOMBES et NOTRE SYSTEME ECONOMIQUE DE PREDATION qui les appauvrit. Un enfant ghanéen voit pousser des cacaoyers dans son pays, toutes les fèves de cacao sont expédiés dans les pays étrangers pour les chocolatiers, pour notre plus grand plaisir, mais l'enfant étranger n'a jamais goûté à ce chocolat, faute de moyen. Son pays est producteur de la matière première mais lui n'a pas la chance de savourer le produit transformé, parce que le non-sens de notre système économique, engendre un immense paradoxe, les pays producteurs, bien souvent des pays anciennement colonisés s'appauvrissent, tandis que les pays qui achètent ou plutôt qui imposent le coût de la matière première, les anciens pays colonisateurs, s'enrichissent.
Réveillez- vous ! Vous n'êtes pas conscients de la richesse que ces étrangers nous procurent.

7.Posté par Lamentable le 04/04/2018 16:26

N'importe quel petit fonctionnaire de mairie vous dira : d'abord la mairie enterre le corps, ensuite on émet un titre de recette pour faire payer l'enterrement à ses ayants droits (veuve, enfants, etc)

c'est lamentable de ne pas respecter les morts, dans un pays soit disant de "lumière".
un pays qui abandonne son peuple au profit des oligarques étrangers, des entreprises tenues par le grand capital, des immigrés illégaux qui ont la priorité sur les français et les immigrés légaux.

quant au commentaire n°06, je ne répondrai même pas. quand je vois le nom de la personne, c'est certainement un, comment dit-on? un "expatrié", qui vient piller le peu de ressources que la France possède.

8.Posté par Daoud Zitouni le 04/04/2018 22:35

Quand zinfos974 modérera t il les commentaires incitant à la haine raciale ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes