MENU ZINFOS

En finir avec la polio

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la polio prévue le 24 octobre, les Rotary clubs de l’île vont mener une action de sensibilisation auprès de la population afin d’en finir avec cette maladie. À Saint-Paul, commerces, stations-service et pharmacies mettent des urnes à votre disposition pour vos dons.

Lundi 24 Octobre 2016

En finir avec la polio
Ce lundi 24 octobre, Journée Mondiale de la Polio, les clubs Rotary renforceront leurs actions sur le terrain. Cela se traduira, entre autres, par la sensibilisation de la population sur l’importance des vaccinations anti-polio sur les points de collectes de dons en faveur du Programme Polio Plus.

Depuis 1985, la Fondation Rotary qui célèbre également son centenaire ce 24 octobre, a joué un rôle déterminant dans le processus d’éradication de la poliomyélite dans le monde.

Éviter une résurgence de cette infection

En 1988, 350 000 personnes avaient contracté ce virus. 74 000 en 2015. "Seulement" 18 000 en 2016, essentiellement dans les régions endémiques telles que l’Afghanistan et le Pakistan. En vingt huit ans, la maladie a été réduite de près de 99%.

"Lorsque le Rotary International a lancé sa campagne d’éradication de la maladie en 1985, plus de 350 000 enfants étaient paralysés par la polio chaque année", a déclaré Ban Ki-Moon, l’ex-Secrétaire général de l’ONU lors de la Convention annuelle du Rotary International organisée à Séoul en mai dernier.

L’engagement des Rotariens du monde entier et les dons recueillis ont généreusement contribué au financement de cette campagne d’éradication de la polio et ont incité les gouvernements à allouer près de 6 milliards de dollars supplémentaires à cette cause.

Vigilance constante

Mais cela n’est guère suffisant et la vigilance s’impose pour éviter une nouvelle flambée de ce virus. Car si La Réunion est exempte de poliomyélite depuis bien des années, ce n’est pas le cas dans certaines régions du globe où cette maladie infectieuse très contagieuse sévit encore. 

C’est le cas au Nigéria où deux cas de poliovirus sauvage de type 1 (WPV1) ont été confirmés récemment par l’OMS. Il s’agit des deux premiers cas observés dans ce pays depuis juillet 2014.

"L’échec de l’éradication dans les derniers bastions de la maladie pourrait aboutir à ce que 200 000 nouveaux cas réapparaissent chaque année au cours des 10 ans à venir", prédit l’OMS. Une urgence de santé publique de portée internationale.

Un euro : deux enfants vaccinés

Afin d’enrayer la propagation du poliovirus, la Fondation Rotary espère vacciner 100 000 enfants cette année, ce qui nécessite 50 000 euros de dons.
Chaque euro permet de vacciner deux enfants. On estime aujourd’hui à près de 16 millions de personnes qui auraient été paralysées par la polio et près d’un million et demi d’enfants qui sont en vie grâce au programme Polio Plus.

Rappelons que la poliomyélite touche essentiellement les enfants de moins de cinq ans. Une infection sur 200 entraîne une paralysie irréversible et, parmi les sujets paralysés, 5 à 10% décèdent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner.

En finir avec la polio


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes