Société

En colère, les infirmières de Mayotte écrivent au Président de la République

Vendredi 23 Février 2018 - 11:45

Agacées des conditions catastrophiques des hôpitaux à Mayotte, aussi bien d’un point de vue sanitaire que sécuritaire, les infirmières ont écrit une lettre au Président de la République.


"Monsieur le Président,
 
très régulièrement interpellées par nos collègues infirmières hospitalières ou libérales en exercice dans le département français de Mayotte, nous vous adressons ce courrier car la situation ne s’améliore pas, bien au contraire. 

Depuis 3 jours l’archipel mahorais est en grève générale et ce jeudi, une paralysie complète liée à des barrages routiers empêche la population mahoraise de vivre "normalement".

L’insécurité est le problème principal de Mayotte où les soignants travaillent dans des conditions toujours plus difficiles. Ce danger permanent est très majoritairement provoqué, vous le savez, par des clandestins souvent mineurs qui attaquent brutalement et sauvagement, soit chez eux, soit dans la rue, soit sur leur lieux de travail - c’est à dire partout - les habitants de Mayotte.

Mais les services de police et de gendarmerie sont, comme les infirmières et autres fonctionnaires, débordés par l’afflux de migrants. Votre blague douteuse de l’été 2017 sur "les kwassas qui ne ramènent pas que du poisson à Mayotte" a marqué les esprits mais est restée - concrètement - sans effets positifs sur la vie quotidienne qui devient insupportable dans ce 101 ème département de France. Ainsi beaucoup de services ont de plus en plus de difficultés à recruter et de nombreuses infirmières repartent en métropole, souvent après avoir subit des violences.

Monsieur le Président de la République, les mahorais qui payent des impôts, qui cotisent et investissent sur l’île ont le sentiment bien légitime de demeurer des français de seconde (voire de troisième) zone malgré leur attachement maintes fois exprimé et renouvelé à la France.

A Mayotte, la devise républicaine "liberté, égalité, fraternité" n’a plus aucun sens à ce jour."
Charline Bakowski
Lu 2354 fois



1.Posté par harimia le 23/02/2018 13:44

bien dit, et merci pour votre lucidité et intégrité.

2.Posté par Moi président le 23/02/2018 16:50

Votre blague douteuse de l’été 2017 sur "les kwassas qui ne ramènent pas que du poisson à Mayotte"


1) ce n'est pas ce qu'il a dit
2) il avait raison, mais ses opposants politiques bien-pensants lui ont sauté dessus
3) faut-il un flic pour 2 citoyens, à Mayotte ? Des patrouilles maritimes tout autour de l'île ?

Rendons Mayotte aux Comores, comme le demande l'ONU depuis longtemps.

3.Posté par Samwinsa le 23/02/2018 16:53 (depuis mobile)

Mayotte, bien avant d'être français, lé avant tout une île de l'archipel des Comores. Su mon globe et tout cas. La France na un nafèr i interesse alu terba.
Pétrole peut-être? Ou zones de pêche?
Rent' zot kaz marmay!! Zot lé en danger minm.

4.Posté par Phil le 23/02/2018 17:00 (depuis mobile)

Tout le monde sait que macron et sa bande de béni oui oui ontd autres chats à fouetter . Mayotte n est pas sa tasse de thé. Il faudra attendre les prochaines élections pour faire le ménage à mon avis.

5.Posté par Omo le 23/02/2018 18:21

PHIL
1-Merci Nicolas Sarkozy , et avant lui Chirac
2- Respect du Droit international .
Le " oui " massif des habitants de Sainte- Marie pour son rattachement à la France, n ' a pas fait de cette île un territoire français à l' cession de Madagascar à l' indépendance.
Le rejet de l' indépendance de Maurice par la quasi -totalité des votants de l' Ile Rodrigues n' a pas fait de cette île un département français, contrairement à leur demande.
3- Macron , comme tout autre Président qui aurait été élu , et avec lui les Français vont subir les conséquences de cette décision calamiteuse de leurs deux prédécesseurs .

6.Posté par Maskagaz le 23/02/2018 19:23

Mayotte département, c'est une connerie de plus à mettre au profit de Sarkozy et sa bande de ripoux. Et il y a des tarés sur ce site pour dire que c'est la faute à Macron! Non mais, ça va bien la tête?

7.Posté par Gindrey Claude le 23/02/2018 22:17

Le CHU Jules Verne Mayotte-La Reunion avec 5 hôpitaux maintenant fusionnés
« vingt ans de gestation IHEDN »

St Denis de la Réunion le 4 Février 2018 Dr Claude GINDREY Projet CHU JULES VERNE OI claude.gindrey@chu-reunion.fr claude.gindrey@gmail.com Membre de France Transplant, Membre de la SFAR-ESA, Auditeur IHEDN

Lettre au Pr Peter Von Théobald
Professeur des Universités -Praticien Hospitalier Gyneco Obstetricien (Futur) CHU Jules VERNE - Iles de la Réunion et de Mayotte

Objet : Projet Marin MERSENNE

Poste de Doyen de la Faculté de Médecine Océan Indien 2018-2023

Mr le Professeur que j’espère Doyen, cher ami
J’ai sollicité le soutien de nos instances pour consolider et renforcer notre petit CHU de la Réunion par l’inclusion des 3 autres sites hospitaliers de nos deux iles , ce qui lui donnera une taille moyenne par rapport aux 30 CHU français, et ce qui finalisera enfin le projet Jules VERNE, lequel se doit d’être innovant et qui bénéficie du soutien de Paris depuis 20 ans.

Par ailleurs le cursus de notre petite faculté est encore incomplet : il lui manque le 2 eme cycle soit les 4, 5, et 6 années , ce qui correspond à 300 postes d’externes à repositionner , à répartir équitablement, en ratio d’activité, dans les 5 sites du CHU quinquapolaire : d’ors et déjà , ils peuvent donc être proposés à des étudiants FARM de France mais aussi d’ailleurs , européens ou voisins francophones ou bilingues (ce que tu as déjà fait dans ton service ), le mieux étant dans le cadre de switch Erasmus pour des périodes de 6 à 18 mois .
A ce propos, on peut proposer à Paris que la présence active en stage, si important pour la formation soit récompensée par un bolus de points à l’ECN et une absence répétée par un malus.

Dans le respect du ratio républicain 1.2% (soit 40/4000), il est possible de positionner dès maintenant et sans créer de budget pour cela, équitablement et judicieusement, 30 postes PU Associés provisoires ( 3 à 10 sur chacun des 5 sites ) en fonction des urgences de sante publique locales, ceci jusqu’à 2023 ( addictologie, anesthésie réanimation , diabétologie maladies infectieuses , maladies tropicales etc )

Le choix des candidatures sera effectuée après audition et présentation des CV et des projets d’E&R par votre collège des 12 PUPH, avec l’accord des PH des spécialités concernées responsables des 7 pôles transversaux (le nouveau directoire médical), ceci sur les 5 sites .
Le remplacement de ces 30 enseignants-chercheurs provisoires se fera progressivement par des vrais PUPH désireux de poursuivre leur carrière ici, au fur et à mesure des candidatures sur les 5 à 10 années qui viennent .

Tu détermineras, je te prie, les moyens humains et matériels nécessaires au succès du fonctionnement de cette nouvelle faculté de médecine, tête de réseau des 10 facultés francophones des iles de l’océan indien.

Tu choisiras ton ou ta vice-doyen-ne et tu créeras et renforceras les liens avec le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement au rythme qu’il te convient.

En te remerciant pour toute l’attention bienveillante et l’aide précieuse que tu attacheras à ce double projet qui se veut novateur et structurant, et qui a le soutien de l’Elysée et de Mme Agnes BUZYN Ministre de la Sante et des Solidarités, je te prie, Peter, cher ami, de recevoir l’expression de mes sentiments très amicaux et respectueux

Double ARS OI
Dr Claude GINDREY Auditeur IHEDN🤗’

De: Claude GINDREY
Objet: Réorganisation Polaire des cinq hôpitaux qui composent le CHU HQE Jules VERNE
Date: 15 février 2018 11:51:01 UTC+4
À: xavier.montserrat@ars.sante.fr, ars-oi-delegation-mayotte@ars.sante.fr, bertrand.parent@ars.sante.fr
Cc: , ars-oi-strategie-performance@ars.sante.fr, ars-oi-delegation-reunion@ars.sante.fr, Lionel Calenge

Mr Monteserrat Mr Parent

Bonjour

Je vous informe de la mise a place de la nouvelle Reorganisation Polaire de nos cinq Hopitaux universitaires de la region Mayotte-LaReunion

Celle ci tiend compte de la partition des Praticiens des Hopitaux publics par le CNG (Centre National de Gestion)

en 7 poles d’activites

1-Anesthesiologie-Reanimations-Urgences

2-Biologie

3-Chirurgie

4-Imagerie

5-Medecine

6-Pharmacie

7-Psychiatrie



Je vous prie d’en avertir Mme la Directrice du CHM Mme Barbeuzieux ainsi que le PCME du CHM:


Pourraient elle-il alors nous fournir, sans que cela ne presse vraiment, pour chacun de ces 7 poles

deux noms de praticiens: le Responsable de Pole et son suppleant

(avec leur accord et leur coordonnees GSM et Mel)



Et ensuite si possible le nom de la personne que ces 7 responsables de poles auront choisi a la Direction Medicale de Site (avec son DM adjoint)



Apres le GHER le Centre Hospitalier de Mayotte est le 4 eme etablissement a rejoindre la dynamique universitaire d’enseignement et de recherche Jules Verne-Marin Mersenne qui a obtenu le soutien de Mme Agnes Buzyn de Matignon et de l’Elysee



Le nettoyage des Ecuries d’Agias a donc demarré chez nous dans le Nouvel Hopital Universtaire de la region Ocean Indien : pas de raison que

cette simplification organisationelle medicale ne s’etende pas aux autres regions de France step by step…

Je n’ai pas pu rencontrer Mr Francois Maury, mais je pense qu’il sera content de ce travail

https://www.slideshare.net/claudegindrey/projet-pole-arc-chu-attractif-2018


Je vous prie de recevoir Messieurs l’expression de mes sentiments cordiaux, amicaux et respectueux


Dr Claude GINDREY
Directeur médical
Centre Hospitalier Universitaire Jules VERNE
Iles de La REUNION et de MAYOTTE
Responsable du Pole Anesthesiologie-Reanimations-Urgences
Membre de France Transplant et de la SFAR-ESA
Auditeur Titulaire IHEDN
0692615896
claude.gindrey@chu-reunion.fr
claude.gindrey@gmail.com


Et de bien vouloir diffuser les documents joints par le biais du forum medical du CHM







8.Posté par devises le 23/02/2018 22:49

A Mayotte la devise n' a jamais eu aucun sens ni ce jour ni hier ni jamais .
Cette île , colonie française, d' un ensemble colonie française , n' avait pas vocation à être département français .
Les dirigeants autres iles de cet ensemble indépendant ont trouvé , avec une migration organisée , qui n' a rien de clandestine, le jackpot .
Ils ont trouver le moyen de faire payer payer doublement La France ,
Les devises , pas la devise .
Et cette course aux devises n' est pas prête de s' arrêter : un bizness juteux pour une humiliation politique .Combien d' enfants comoriens envoyés clandestinement à Mayotte et vivant dans la rue 8000? 10 000?
Et qui peut penser les " encadrer " et avec quels moyens , alors que leur nombre va aller grandissant ?

9.Posté par bismark le 24/02/2018 11:22

Cher Monsieur le problème de Mayotte ce n'est pas l’hôpital
L’hôpital n'est pas une ile dans l'ile . Lisez donc la lettre de ces infirmières

Mayotte est un tout , et cette ile est un véritable Lampedusa

C'est un problème migratoire et un problème d'ordre public

C'est Madagascar qu'il fallait réintégrer et non Mayotte qui est une petite ile peuplée autrefois de quelques milliers d'habitants

Madagascar est au centre de la zone , et de façon historique

Décision politique aberrante : aujourd'hui que l'échec des décolonisations est éclatant et a induit ces flots migratoires , on fabrique un nouveau Lampedusa

10.Posté par Yahou jtekif le 24/02/2018 20:22 (depuis mobile)

Euh Bonsoir !!!!
Déja c''est les Madagascarien qui on chassé les colos, alors venez pas dire que c''est Madagascar qui devrait être réintégre. Vous avez eu vautre chance et vous l''avais chassé...

11.Posté par Yahou jtekif le 24/02/2018 20:28 (depuis mobile)

Mayotte aurez puis se développer et peut encore se développer, mai pour sa il faut que les Madagascarien, les comoriens et autres arrêtiez de venir par des kwassa kwassa à Mayotte... C''est eux qui empêche le développement de n''autre ils.

12.Posté par Mi le 24/02/2018 23:03 (depuis mobile)

«Yahou jtekif»
Apprends déjà à écrire le français.

13.Posté par David le 25/02/2018 11:20 (depuis mobile)

Mayotte une erreur de la France merçi Sarkozy pour gagner les élections 100% des délinquant de la réunion viennent de la bas et on touffes l'affaire fraude énorme a la CAF poule pondeuse nous les réunionnais qui subissent les erreurs des politiques

14.Posté par lesinfirmières encolere le 26/02/2018 13:59

Lesinfirmieres Encolere COMMUNIQUENT :

Infirmières - Sécurité - Opération Mayotte île morte.

Comme suite à notre lettre du 23 février 2018 adressée au président de la République sur la situation sanitaire et sécuritaire à Mayotte, nous prenons acte de l’arrivée ce jour de 80 gendarmes en renfort, un début ?
Une opération Mayotte île morte aura lieu demain mardi 27 février. Nous soutenons totalement cette initiative.
Nous demandons aux pouvoirs publics de faire en sorte que - durablement - un sentiment de sécurité s’installe à nouveau dans ce département français afin que les personnels soignants, notamment infirmières, puissent se déplacer et travailler librement sans crainte de toute agression.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter