MENU ZINFOS
Actu Ile de La Réunion

En cas de pollution maritime, La Réunion est prête


Pendant ces deux derniers jours, l'ensemble des services de l'État a été mobilisé, à savoir la Dram (Direction régionale des affaires maritimes), la Diren, la Préfecture, le TPG (trésorier-payeur général), la DDE, les pompiers, le Cross (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage), la police nationale et municipale et la gendarmerie. Au total 150 militaires et autant de civils pour un exercice d'état major en grandeur réelle pour tester l'efficacité de l'interaction des services en cas de grosse pollution en mer.

Par Karine Maillot - Publié le Mercredi 28 Octobre 2009 à 18:25 | Lu 1526 fois

Deux plans ont été déclenchés : le Polmar mer et le Polmar terre. Le but était de "tester les relations, la complémentarité, l'efficacité des échanges d'informations", indique Jean-François Moniotte, directeur du cabinet du Préfet.

Il s'agit également, après réception du Retex (retour d'expérience) effectué par une équipe d'évaluateurs de la Dram, d'aboutir à un plan Orsec maritime dans le premier semestre de l'année prochaine.

Cet exercice s'est basé sur l'hypothèse d'un pétrolier ayant heurté à 25 km des côtes de La Réunion un conteneur qui avait été perdu par un autre bâtiment et qui a occasionné une brèche dans sa coque. Conséquence : plus de 300 tonnes d'hydrocarbure ont été déversées dans les eaux et ont créé une nappe de pollution. "Il a fallu à la fois gérer la nappe et l'engin ayant subi une avarie" explique Dominique Riban, capitaine de vaisseau et commandant de la zone maritime Sud de l'Océan Indien. "Ce bâtiment s'est retrouvé sans propulsion et incapable de manœuvrer". Il a fallu le prendre en remorque après une évaluation qui a entrainé l'hélitreuillage d'une équipe de la Dram pour évaluer les dégâts et aider à la décision de ramener le bateau.

Le plan Polmar Terre a été déclenché après la décision de ramener le pétrolier dans la baie de Saint-Paul à cause du risque de pollution de la côte, c'est-à-dire des barrages flottants pour protéger la ferme Aquacole, la réserve et la baie de Saint-Paul. Le nettoyage des côtes a été effectué par des agents de la ville de Saint-Paul et par les agents de la DDE.

Il a fallu ensuite pomper le reste du carburant qui s'échappait et colmater la brèche de façon à mettre le bateau en sécurité et le remorquer vers un port de réparation.    




1.Posté par ADDOU MORAD le 28/10/2009 22:20

Bonjour,
ce qui est certain c'est que l'opération était visible notamment quand l'un des navires escortant le bâtiment de transport La Grandière qui simulé l'avarie c'est mit à décrasser sa cheminée devant les touriste de Saint gille....
ce fut un jolie panache de fumée noire sur plusieurs centaines de mètre question exercice anti-pollution c'est raté pour cette fois.Peut-être la prochaine fois...

(dommage que l'on ne puisse pas vous envoyer des photos)

(Précision de Pierrot Dupuy : Vous pouvez envoyer les photos sur contact@zinfos974.com
Merci par avance)

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/10/2009 15:15

et en cas de "pollution politique"..?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes