International

En Chine, la combinaison de deux méthodes permet (presque) d'éradiquer le moustique tigre

Dimanche 21 Juillet 2019 - 11:10

En Chine, la combinaison de deux méthodes permet (presque) d'éradiquer le moustique tigre

Une solution permettant d'éradiquer les moustiques tigres serait-elle sur le point de voir le jour ? Des chercheurs (dirigés par Zhiyong Xi, de l'université du Michigan et de l'université Sun Yat-sen de Canton) ont en tout cas effectué des tests concluants sur deux île du sud de la Chine. 

En utilisant la combinaison de deux méthodes, ils ont réduit les populations d'Aedes Albopictus - ce moustique responsable de maladies comme la dengie, le chikungunya ou le zikale - de 94%, rapporte en effet la revue Nature

Pour y parvenir, pendant deux ans ils ont d'une part irradié les moustiques femelles pour les rendre stériles, et d'autre part infecté les mâles avec une bactérie les empêchant de se reproduire avec les femelles non infectées par cette bactérie. Résultat : la population de moustiques femelles a baissé de 83 % en 2016 et 97 % en 2017. 

N.P
Lu 2024 fois



1.Posté par Vilinmanir le 21/07/2019 12:19 (depuis mobile)

Bonne nouvelle, excellente nouvelle même ! Les moustiques ne seront plus que souvenir ! Pas sûr que cette avancée médicale ,
ne fasse plaisir à certaines personnes du département, bien occupées à se remplir les poches grâce au moustique !!!

2.Posté par Jpayet97 le 21/07/2019 12:34 (depuis mobile)

Bravo à quand a la reunion

3.Posté par Pamphlétaire le 21/07/2019 14:23

Assurément une découverte ingénieuse...Seuls les laboratoires qui fabriquent les médicaments pour atténuer les douleurs dues aux piqûres ou / et aux maladies émises par ces moustiques vont bouder, faire la gueule de cette découverte...

4.Posté par Dr anonyme le 22/07/2019 08:37

Je cite NP qui me parait avoir des vues bien simples sur cette double découverte chinoise : "Aedes Albopictus - ce moustique, (serait) responsable de maladies comme la dengue, le chikungunya ou le Zika." C’est bien court ! Oubliées les paludismes, les filarioses etc.

En réalité, les insectes femelles qui se nourrissent de notre sang (les insectes hématophages) dont font partie les moustiques en question ne sont qu'une partie des responsables non pas des maladies mais de leurs transmissions lors de leurs repas de sang.

Parties importantes certes mais à laquelle il faut ajouter les tiques, les poux, les punaises de lit, et combien d'autres insectes encore ! Ce ne sont pas à proprement parler les responsables de ces maladies mais seulement des transporteurs qui, eux, ne tombent pas malades.

On les appelle vecteurs courts, leurs trajets domestiques ou de voisinage étant assez réduits.

Une épidémie se caractérise par le passage d'une maladie d'un individu atteint A à des personnes B, de son voisinage immédiat grâce à des vecteurs courts. Ce sont eux qu'il faut assassiner !

Quand une personne A est atteinte par l’un de ces virus ou par un de ces parasites transmis par les insectes hématophages, il faudrait que son conjoint et ses enfants (B) ne soient pas contaminés.

Couper le contact entre A et B, c’est cela casser une épidémie. Tuer tous les moustiques ne suffit pas. On le sait depuis 60 ans : ils sont toujours là. En outre si on utilise des insecticides ce sont tous les insectes qui vont périr dont nos amies les abeille. Pour cela il suffit de prescrire à la personne atteinte de quoi tuer le prochain moustique qui finira son repas de sang dont avec au menu un virus ou un parasite transportable et un poison qui va le tuer en vingt minutes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie