MENU ZINFOS
Communiqué

En 10 ans, l'emploi dans l'économie sociale et solidaire progresse de 42,5%


L’Économie Sociale et Solidaire (ESS) à La Réunion ne cesse de se développer. Les récents chiffres de 2016 publiés par la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (CRESS) à partir des données de l'INSEE en sont une nouvelle preuve intangible et permettent de montrer l'évolution constante de ce mode d'entreprendre sur une décennie (2005-2014).

Par Zinfos974 - Publié le Mercredi 6 Septembre 2017 à 14:31

© Pierre Marchal / Anakaopress
© Pierre Marchal / Anakaopress
En 10 ans, l'emploi salarié dans le champ de l'ESS à La Réunion a augmenté de 42,5%. Dans un contexte économique difficile, une telle croissance est le reflet d'une vraie tendance de fond. La barre symbolique des 25.000 emplois était même en passe d'être atteinte fin 2014 puisque l'INSEE recensait 24.951 emplois dans l'ESS soit 11,1% de l'ensemble de l'emploi salarié à La Réunion.

Cette croissance s'explique notamment par une forte dynamique liée à la création de structures entrant dans le champ des familles traditionnelles de l’Économie Sociale et Solidaire : associations, coopératives, mutuelles et fondations. Entre 2005 et 2014, le nombre d'établissements de l'ESS est passé de 1733 à 2040, soit une augmentation de 18%.

Le "choc coopératif", une nouvelle forme d'entrepreneuriat

Impulsée par la Chambre Régionale de l’Économie Sociale et Solidaire (CRESS), cette dynamique se caractérise par l'émergence de nouveaux modèles comme les coopératives (SCOP et SCIC), qui ont connu entre 2005 et 2014 une augmentation de 52% des établissements et de 72% des effectifs. Ce "choc coopératif" s'est confirmé en 2014 avec une croissance de 12,4% du nombre d'établissements sur un an ! Des coopératives qui évoluent vers des structures plus petites avec plus de coopérateurs salariés, preuve d'une vraie solution entrepreneuriale émergente.

Dans le même temps, les mutuelles et les fondations ont connu, entre 2005 et 2014, une évolution régulière de leurs effectifs (18%) et de leurs établissements (11%).

Véritable socle de l’Économie Sociale et Solidaire, le tissu associatif reste le plus gros pourvoyeur d'emplois. Entre 2005 et 2014, les effectifs ont augmenté de 43% pour représenter, fin 2014, 8 emplois sur 10 soit plus de 20.000 salariés. De plus, près de 9 établissements de l'ESS sur 10 sont des associations.

Des contrastes importants

Cette prépondérance des structures associatives dans le champ de l’Économie Sociale et Solidaire révèle d'importants contrastes. Ainsi, 10% des associations sont employeuses et 5% de ces établissements emploient quasiment la moitié des salariés (dont 40% dans le domaine de l'action sociale et la santé humaine).

Des contrastes que l'on retrouve également au niveau territorial puisque les emplois de l'ESS sont concentrés dans les 13 communes de plus de 20.000 habitants. Elles regroupent à elles seules 94% des effectifs et 90% des établissements.




1.Posté par Oscar DUDULE le 06/09/2017 23:22

Que les associations qui se classent dans l'économie solidaire et sociale soit en nette progression, est, bien sur, une bonne nouvelle.
Cependant, ces dernières années , plusieurs associations,dont certaines importante, qui travaillent en direction de la jeunesse ont du mettre la clé sous la porte. . J'ai appris récemment qu'une autre est en grande difficulté, du fait du départ de la majorité des salariés, qui se sentaient peu considérés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes