MENU ZINFOS
Faits-divers

Empoisonnement d’Éric Samy : Ouverture du procès en appel de la veuve et du tisaneur


Condamnés en première instance pour le meurtre par empoisonnement d'Eric Samy, décédé dans la nuit du 19 au 20 novembre 2013, Marlène Oulédi, ainsi que son amant François Chari seront jugés durant 5 jours à la cour d'assises dans le cadre de leur procès en appel. Le verdict est attendu ce vendredi 30 octobre dans la journée.

Par - Publié le Dimanche 25 Octobre 2020 à 23:44 | Lu 2479 fois

Empoisonnement d’Éric Samy : Ouverture du procès en appel de la veuve et du tisaneur
Eric Samy décède dans la nuit du 19 au 20 novembre 2013 à son domicile. C'est sa femme, Marlène Oulédi, épousée en deuxième noce, qui appelle les secours. À son arrivée, le médecin du SMUR ne pourra que constater le décès. Selon son diagnostic, la victime est décédée de mort naturelle par arrêt respiratoire. 

Au mois de mars 2014, les deux filles d'Éric Samy font part de leurs doutes sur l'origine de la mort de leur père. Elles indiquent aux gendarmes qu'elles ont reçu un appel anonyme en février 2014, leur indiquant que Marlène Oulédi a tué leur père pour détourner leur héritage à son profit. Une information judiciaire contre X est ouverte en avril 2014 du chef de meurtre. 

Les investigations finiront par mettre en exergue, après avoir procédé à des écoutes téléphoniques, de nombreuses discussions entre Marlène Oulédi et François Chari dit le tisaneur. L'enquête montrera plus tard qu'il a fourni les produits ayant permis à Marlène Oulédi d'empoisonner son époux. Elle reconnaîtra plus tard qu'ils étaient amants. 

François Chari indiquera ensuite aux enquêteurs que Marlène Oulédi le harcelait pour qu'il tue l'époux de cette dernière, et qu'il a fini par céder, en préparant une tisane, pas assez puissante pour tuer Eric Samy, affirme-t-il. Marlène Oulédi, elle, a une autre version des faits. Elle a martelé aux enquêteurs que son amant voulait tuer son mari par jalousie.

Le 2 juin 2017, après 3 jours d'audience à la cour d'assises de La Réunion, Marlène Oulédi est condamnée à 30 de réclusion criminelle tandis que François Chari écopait de 25 ans de réclusion criminelle. Ils avaient immédiatement fait appel de cette décision. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Miro le 26/10/2020 05:41

sale histoire, ... on dit pourtant que l'amour lé doux . Allez savoir ! ...

2.Posté par PATRIOT le 26/10/2020 08:38

Y'a pas qu'eux qui devraient être jugés ....
https://exoportail.com/des-medecins-et-des-politiciens-sud-coreens-demandent-larret-du-vaccin-antigrippal-apres-la-mort-de-48-personnes/

3.Posté par Ouais ... le 26/10/2020 12:57

Ha l amour, faire de la bêtises à deux, après c'est lui, non c c'est elle...

4.Posté par Souvenirs le 26/10/2020 16:47

Tiens ça me rapelle une mère et sa fille également qui s amuse encore avec différentes substances .... ghb , scopolamine , et somnifère .... afin de bien endormir le cerveau de leur victime une fois la séduction faite , pour mieux les dépouiller.... j ai faillit y rester .... malheureusement elles savent très bien que ces substances restent peu de temps dans le sang .... heureusement qu elle a perdu son poste de pizzaillo en boite de nuit .... le B C en 2018 .... si elle lit ce post elle se reconnaîtra... et sa mère déjà condamné pour de telles actes qui continuent encore .... l homicide ne les empêcherait pas de dormir sur leurs 2 oreilles.... j en tremble encore en lisant cette article

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes