Politique

Emmanuel Séraphin: "C’est la méthode Sinimalé"

Mercredi 4 Avril 2018 - 18:48

Il est l’indicateur d’un conseil municipal sans concession, surtout lorsque l’on parle finances. Emmanuel Séraphin s’inquiète une nouvelle fois des "glissements" budgétaires que va présenter ce jeudi le maire de Saint-Paul.


Il a passé du temps à compiler toutes les lignes budgétaires de la collectivité. Emmanuel Séraphin réserve comme à son habitude aux Saint-Paulois la primeur du contenu des affaires mises au vote. 

"Les Saint-Paulois sont en demande de savoir ce qu’il se passe. Beaucoup me remercient de le faire", concluait-il trente minutes d’un exposé bardé de chiffres. 

Un peu plus éclairé que lors des orientations budgétaires d’il y a quelques mois, l’opposant municipal a tout loisir de faire parler le compte administratif 2017, gage ultime de l'état des finances locales à un instant T. Le constat est édifiant à l’entendre.

Sa démonstration commence par le résultat net de la commune à la clôture de l'exercice 2017 : "Sur un budget global de 237 millions d'euros, il ne reste que 1,9 million d’euros, soit 75% de moins que l’an dernier (5,7 M)". Selon l’élu PLR, la commune a adopté la tactique de la cavalerie budgétaire "en vendant ses biens communaux" pour, justement, tenter "d’équilibrer son budget". Ce qui lui fait dire que le budget communal demeure "insincère". A l’entendre, si le budget de l’an dernier avait été plus simple à boucler du fait du retour bénéfique de la hausse de l’imposition des taxes locales, le subterfuge commence à se fendre, "mais là on va dans le mur", s’alarme-t-il.

Qui dit résultat net à un chiffre, dit "manœuvres réduites pour l’investissement". La cause de cet investissement en berne, et donc des taux de réalisation des projets de seulement 57%, tient au fait que le budget est grévé par "les dépenses de fonctionnement." 

2020 dans les têtes et dans les fêtes

Son montant était de 31 millions d’euros en 2015 (hors rachat de médiathèque qu'Emmanuel Séraphin exclut délibérément pour ne pas fausser les chiffres, ndlr) - il est passé à 34 millions d’euros en 2016 et 2017. A contrario, "notre dernier budget, se rappelle-t-il, en 2013, était de 52 millions d’euros", en matière d'investissement. 

Dans le détail, les frais de personnel représentent 68% des dépenses de fonctionnement du budget qui sera présenté demain en conseil. La part budgétaire réservée à la culture a également été réduite comme peau de chagrin sous l’ère Sinimalé, fait-il savoir. Elle représente aujourd’hui "le plus petit poste budgétaire de la commune". Lorsqu’il était aux affaires aux côtés d’Huguette Bello, le budget culture atteignait encore 5,4 millions d’euros lors de leur dernier exercice, "soit 12 fois plus" que ce que propose en 2018 la majorité.

Un élément l’a de nouveau fait bondir à la consultation du bleu budgétaire distribué aux élus il y a une quinzaine de jours. "Le budget fêtes et cérémonies, rapporte-t-il, est passé de 694.000 euros à 1,5 million en 2017", fait ressortir le compte administratif de l'exercice clos. Idem pour les frais de réception (de 89.000 euros à 120.000), étale-t-il au grand jour. 

"On va donner à manger et à boire à deux ans des municipales. C’est la méthode Sinimalé, qui a fait ses preuves", ironise l’élu Pour La Réunion. Rendez-vous est pris demain pour le deuxième round.

Pour ce qui est des échéances électorales, Emmanuel séraphin ne cache pas qu'il souhaite un rassemblement des forces de gauche pour 2020, et pour qu'une figure politique fasse l'unanimité auprès des différents partis. Il liste pêle-mêle La Réunion insoumise, le PS et EELVR (et non "PRG" comme nous l'avons écrit par erreur, ndlr) notamment comme compagnons de discussion.  

ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 3695 fois



1.Posté par bibi le 04/04/2018 21:06 (depuis mobile)

marre d''entendre seraphin raller . a l''epoque de Mme bello aucune communication c''était pire il y avait la fête dans les quartiers ts les week-ends . c''est sous leur mandat que les jeunes ont commencé à se lever 11h ils aiment l''assistanat le PS .

2.Posté par Eric le 04/04/2018 21:16

"Le budget fêtes et cérémonies, rapporte-t-il, est passé de 694.000 euros à 1,5 million en 2017". L’augmentation correspond à l’équivalent de :

Plus de 400 000 billets de bus gratuit pour la population.
Plus de 130 000 barquettes de repas pour les plus démunis

Mais avec Sinimlé c'est la fête qui prime... comme si 694 000 euros c’était pas assez.

3.Posté par GIRONDIN le 04/04/2018 21:38

Beau cirage de pompe !

4.Posté par Zouave le 04/04/2018 21:47

Cet énergumène semble avoir inventé l'eau tiède. Tout le monde connait la méthode Sini. Mais tout le monde connait aussi la méthode Huguette/Gama/Séraphin: des petits dictateurs staliniens servant d'abord les proches et parents!

5.Posté par lamentable le 05/04/2018 03:33

un plouck comme sinimalé n'est pas a la hauteur de gerer une grande commune de st paul ,il est bon a faire de la commédie ,dit lui avec l'augmentation des impots a stpaul, et l'augmentation de son budget fete,et l'augmentation des tickets bus, kar ouest ,invite ,fillon,sarkozy, larcher,pou li danse séga si podium. et dit a li continuer de rabaisser les jeunes de sa propre ville ,que la élu, a lui.Je ne suis pas pour huguette bello ,puisque sous son mandat lu la mettre un autre plouck, 1er adjoint.st paul la commune lé bien bas .Quand? moi st paulois on n'aura un vrai maire, modeste, et démocrate ,une équipe qui s'est gérer ,et qui s'occupe de tous les st paulois et non une parti de leurs camarades ,familles ,connaissances.Vous -vous rencontrez ce sont des gens,des hauts qui ont besoins de kar ouest pour se déplacer, qui payent les pots cassés d'une mauvaise gestion.Une augmentation de 0,20centime d'euros, c'est énorme pour des gens que leurs seuls moyens de transports ,c'est le bus.Multipli,ces 0,20 centimes, le nombre de fois qu'ils se déplacent.ET DIRE QUE DANS LE MILIEU DU MOIS, CERTAINES FAMILLES CHERCHENT 0,10 CENTIMES OU 0,20CENTIMES pour acheter une baguette.A st denis le bus est gratuits pour les jeunes et les personnes agées, pourquoi ,sinimalé ne prend pas l'exemple.

6.Posté par MERCI BIBI le 05/04/2018 07:39

Tout est dit dans ton post 1

7.Posté par Stpaulois le 05/04/2018 09:40

Et la méthode Séraphin, c'est le mépris et l'arrogance: est-ce meilleur? Non, c'est pire lorsque l'on est un élu local...Huguette marche pas ek boug là ! Li lé kom la peste, li fé kour domoun....

8.Posté par Mépris Stalinien le 05/04/2018 11:49

Le Saint-Paulois a bien vu l'arrogance, le mépris de ces communistes qui ont régné de façon dictatoriale dans la commune, faut pas zot i reve que zot sa gagné en 2020, trop facile, vous croyez être le seul candidat pour les prochaines élections, y a mieux en tout cas !

9.Posté par Dakvador le 05/04/2018 20:19

L'europe, l'europe, braille comme zot y veu, l'europe va fe ferme zot gueule, ban de pantin.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Septembre 2018 - 18:16 Sport pour tous, tous pour le sport