MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Emmanuel Macron ferait-il chanter les syndicats, l'explication de leur silence ?


Les syndicats sont étrangement amorphes, pour ne pas dire d'un silence complice, devant les réformes d'Emmanuel Macron qui vont pourtant révolutionner le monde du travail en portant atteinte aux droits acquis des salariés dans des proportions jamais vues jusqu'ici.

Le journal Le Parisien a peut-être trouvé l'explication. Selon lui, les syndicats seraient tenus par une “épée de Damoclès”, une expression bien gentillette pour qualifier un véritable chantage : si vous bloquez ma loi, j'étends la loi de moralisation de la vie politique aux organisations syndicales et je remets en cause votre financement sur fonds publics...

Par - Publié le Mardi 27 Juin 2017 à 10:09 | Lu 4821 fois

Emmanuel Macron ferait-il chanter les syndicats, l'explication de leur silence ?
C'est demain que le gouvernement doit présenter son projet de loi d’habilitation en conseil des ministres. Les choses s'accélèrent donc et Emmanuel Macron n'a reculé sur rien. Une concertation a bien été engagée mais en lieu et place de discussion, le gouvernement s'est contenté de confirmer ses positions sans que les syndicats ne bougent pour autant.

Seule réaction : un appel à la mobilisation sociale pour le 19 juin par la CGT qui a été peu suivi... Ça fait peu !

L'explication, on la connait maintenant : Le gouvernement ferait planer la menace d’un élargissement de la loi de moralisation de la vie politique aux syndicats en cas de blocage dans les négociations, ainsi qu’une possible remise en cause de la loi Rebsamen de 2014, dans son versant de financement des organisations syndicales.

L'Élysée oppose un total démenti aux informations du quotidien, qui pourtant cite "une source proche du gouvernement" : “Il n’y a pas plus de projet que ce qu’il y a dans la concertation”.

Interrogés, les syndicats refusent de s'exprimer sur le sujet. Seule la CFE-CGC, interrogée par Capital, nie les menaces, même si elle reconnaît ne pas être “dupe”...

On comprend mieux dès lors l'extrême prudence des syndicats. Les cotisations de ses membres ne représentent qu'environ 30% de leurs budgets. Mais surtout, les nombreux scandales révélés régulièrement par la presse ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Les responsables syndicaux n'ont pas envie que l'on vienne fourrer le nez dans leurs petites combines, que ce soit au niveau des confédérations que dans les entreprises...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par JORI le 27/06/2017 11:37

Qui ne dit mot acquiesse!!. Il y aurait donc bien des anguilles sous roches dans le fonctionnement des ces syndicats!!!.
Peut être que balcon pourrait nous en dire plus en tant qu'ancien syndicaliste!!.

2.Posté par La vérité vraie... le 27/06/2017 11:40

Dictature avec médias complices...

3.Posté par ravate le 27/06/2017 12:23

Les syndicats usent également des mêmes moyens pour essayer d’obtenir gain de cause.
Les syndicats se comportent de la même manière que les politiques de l’opposition.
Ils ne comprennent que « opposition », donc ils s’opposent et souvent contre tout bon sens.
Les syndicalistes ne sont que des employés planqués et pantouflards. Ils ne comprennent pas tout.
L’immunité ouvrière existe, il suffit d’être syndicaliste.

4.Posté par Perplexe le 27/06/2017 12:39

Si les syndicats sont de c... molles, il y a Mélenchon...

La merluche qui avait réussi à attirer près de 100 000 personnes lors de ses réunions, va mettre les gens dans la rue pour botter les fesses à Macron...

Il n'attend que ça, il en jouit déjà...

D'ailleurs ils ont tellement peur de lui à l'Assemblée, qu'ils se demande si c'est une bonne idée de mettre une femme présidente de l'Assemblée. Comment ferait-elle pour pouvoir gueuler plus fort fort que Mélenchon et le faire taire, sans lui couper le micro à chaque fois, ce qui serait anti démocratique...

5.Posté par Le Jacobin le 27/06/2017 13:17

Il serait temps de démanteler les combines des syndicats, mettre à jour cette mafia, Macron à raison une fois pour toute il faut dégonfler ce truc à bas les privilèges.

6.Posté par L'Ardéchoise le 27/06/2017 13:37

L'impudence devient de mise sur Zinfos....
Emmanuel Macron "tueur à sang froid" et maintenant maître-chanteur !

Trop des scandales ont été longtemps occultés, tenus secrets, concernant les syndicats.
Un bon coup de pied dans la fourmilière, là comme ailleurs, ne ferait pas de mal.

7.Posté par austrodoudou le 27/06/2017 13:49

Cela serait pourtant une bonne chose car les syndicats dont la cgtr ne sont pas très clairs (c'est un euphémisme) dans leurs financements.

8.Posté par Candide le 27/06/2017 14:02

C'est bien pour cela que, comme les partis politiques, les syndicats ne représentent plus qu'une minorité de français.

9.Posté par ti retraité le 27/06/2017 14:43

Quand on compare la puissance financière des syndicats français noyautés et chouchoutés par la gôche-bobo ,

par rapport aux syndicats allemands, qui surtout dans le secteur privé, se comportent en véritables partenaires du patronnat , pour négocier au mieux et à long terme, les intérêts des salariés;

On comprend mieux la désaffection de nos salariés à l'égard de leurs syndicalistes cumulards, la plupart du temps désignés parce que les plus forts en gueule et surtout les moins compétents !!!

10.Posté par klod le 27/06/2017 19:32

pierrot dupuy ............ analyste politique ????????? y fé ri !

11.Posté par GIRONDIN le 27/06/2017 20:40

C'est vrai que l'Allemagne est exemplaire avec ces travailleurs payés à 2€ de l'heure.

Pour le moment Manifester contre quoi ? Vous avez vu les dernières mobilisations contre L'ANI ? Contre la loi travail? Les gouvernements sont sourds.
Un jour cela tournera mal !

12.Posté par pittbull974 le 27/06/2017 21:15

@ tous les commentateurs

Que feriez vous à la place d'Emmanuel Macron ?
Il a informé les Français de ses intentions au regard des réformes, allant jusqu'à les prévenir qu'il utiliserait les ordonnances s'il était élu. Les électeurs l'ont donc mis en place en toute connaissance de cause.
Alors ce n'est pas maintenant qu'il fera marche arrière après avoir obtenu une majorité confortable. Logique, non ?
Après ce train de réformes concernant le code du travail du secteur privé, je pense qu'il continuera sur sa lancée pour s'attaquer au démantèlement du statut des fonctionnaires que ses prédécesseurs n'ont jamais tenté de faire.
Et ce ne sont pas les salariés du secteur privé écrasés par le rouleau compresseur qu'ils ont eux-mêmes mis en marche qui viendront aider les nantis de fonctionnaires comme les qualifiait Raymond Barre.

13.Posté par SEVERIN le 27/06/2017 21:33

Avec Macron tous les C??S vont chanter ce petit morceau des année 80,j'aime j'aime,j'aime tes genoux le reste je m’en fous,vous serez a mes genoux,a ce que j'aime j'aime,j'aime tes genoux,vous serez a mes basques.Pas pitié pour les canards boiteux,la France de la finance c moi,le vilain petit Napoléon bis de la Somme.In yab des Yvelines

14.Posté par Oui à la limitation des mandats des responsables syndicaux - Oui à une une vraie réforme le 27/06/2017 21:49

La limitation des mandats politiques est devenue nécessaire à la démocratie. Mais oui à l'extension de cette loi au niveau syndical, car il existe beaucoup trop d'abus de ces petits roitelets qui bloquent les entreprises et qui bénéficient de trop de protections et de largesses ...
Oui , Il est urgent de limiter leur pouvoir de nuisance de certains "responsables" syndicaux qui restent toute une carrière dans le syndicat à emmerder tout le monde...et je pèse mes mots notamment dans les collectivités locales...
Mr le Président réformer le droit syndical, et mettez hors d'état de nuire ces pseudos responsables 2 ou 3 mandats pas plus et demandez leur de reprendre le travail ... Voilà une vraie réforme... Ils nuisent tellement aux entreprises notamment dans Comités Techniques, les CHSCT et autres organismes paritaires...

15.Posté par KLB le 27/06/2017 22:06

4 Mélenchon n'est pas aussi opposé à Macron que ça ...
car Mélenchon est un bourgeois bobo mondialiste
ceux qui croient que c'est un populiste de gauche se trompent et vont s'en apercevoir
et JH Ratenon notamment peut-être

16.Posté par Oscar DUDULE le 27/06/2017 22:12

La CGT a appelé à une journée d'action et de grève le 12 septembre. c'est vrai que c'est peu.
Quant à la manif d'aujourd'hui; les médias en parle peu.

17.Posté par titi974 le 28/06/2017 07:34

Des fois on se demande si nos chers journalistes ne se réjouissent pas quand le bordel est dans le pays afin desimplement de faire du papier , c'est vrai qu ´ à La Réunion il n'y a jamais de grèves ....les pères la morale qui soutenaient Fillon et ses magouilles devraient commencer à balayer devant leur porte ...

18.Posté par polo974 le 30/06/2017 13:24

""" Mais surtout, les nombreux scandales révélés régulièrement par la presse ne sont que la partie émergée de l'iceberg. """

Pure spéculation (diffamatoire au passage) ou bien vous avez des preuves ? ? ?

19.Posté par Elsen le 06/07/2017 21:58 (depuis mobile)

Les Français réveillez vous

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes