MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Emmanuel Macron est-il dangereux ?


​Je vous laisse le soin d’y répondre

- Publié le Vendredi 16 Décembre 2016 à 10:53 | Lu 1651 fois

Emmanuel Macron est-il dangereux ?
Le pouvoir corrompt, c’est sûr, nous en avons plusieurs exemples ici-même. Mais la perspective du pouvoir peut-elle rendre fou ? A considérer l’attitude récente d’Emmanuel Macron, notamment le fait qu’il perde les pédales sur scène, on peut le redouter.

Ses dernières prestations montrent un homme tellement épris de lui-même, tellement pénétré par son rôle de tribun, qu’il en perd la voix, devient aphone et se congestionne derrière son micro.

Lui si placide devient un agité hurleur, vociférant, quasi-mystique tant il semble « habité ». Il pointe ses auditeurs du doigt, agite ses membres supérieurs, a les pupilles striées de rouge, harangue en criant plus qu’il ne le devrait, rejoint un célèbre chanteur qui se « casse la voix ». Il interpelle « son » public, entre en transes en sollicitant des réponses à ses questions qui ne sont que des ordres « à la troupe » comme dirait un tribun d’extrême-droite.

Des troupes, il en a, cet homme soi-disant sans parti : les banques qui l’ont couvé en leur sein, les multinationales qu’il pratique quotidiennement… et leur masse effarante de fric plus dangereuse que des roquettes LOSE.

C’est inquiétant, car les (mauvais) exemples historiques ne manquent pas, de ces alpinistes du pouvoir parvenus au sommet en toute légalité. Quand on sait ainsi fanatiser les foules, tout est à redouter.

Jules Bénard




1.Posté par GIRONDIN le 16/12/2016 15:42

Et en + il pense qu'on est amnésique !

2.Posté par Gérard Jeanneau le 16/12/2016 16:06

Macron n'est pas dangereux, c'est notre sauveur. Ce n'est pas un homme à contempler son nombril; il n'a d'yeux que pour Brigitte et son programme mûrement réfléchi. Attali, le conseiller de François Mitterrand et de Sarkozy, le connaît fort bien pour l'avoir chaleureusement recommandé à François Hollande.

Notre philosophe banquier n'a pas à craindre les banques : il est du sérail et il sait qu'il vaut mieux les apprivoiser que de les nationaliser, comme on l'a fait partiellement au temps de Mitterrand, mais on sait raviser peu après. Ce coup d'épée dans l'eau était d'une inefficacité prévisible; les puissantes banques, hors hexagone, ont mis tout le monde d'accord. La souris peut rêver d'accoucher d'une montagne; laissons-la quiètement rêver.

Macron n'est ni à droite ni à gauche; sans parti, et donc sans parti-pris, il recueille l'adhésion de personnalités de poids; la plus notable, pour l'instant, est celle du député-maire de Lyon. Celle de Bayrou ne ferait pas fausse note.

Et il va faire le ménage chez nos parlementaires, nettoyer nos deux écuries d'Augias. Comment ? On ne le sait pas trop. Il nous prépare à sortir son "deus ex machina" au bon moment, pour créer son effet "Fillon".
Je me suis permis de lui envoyer, via son site "En marche", quelques propositions que je vous livre ci-après.

***

Renouveler la classe politique, c'est une priorité absolue ! A l'ère d'internet, où l'on peut joindre qui l'on veut à tout moment et où qu'il soit, il faut dégraisser les écuries d'Augias, les assemblées de nos parlementaires, comme on l'a fait pour le mammouth, l'Education Nationale. Philippe Pascot, dans son ouvrage "Pilleurs d'Etat" a bien mis en lumière comment de trop nombreux élus pillent l'Etat le plus légalement du monde, les autres restant dans l'expectative avec l'espoir de bénéficier un jour, eux aussi, de quelques privilèges.

Gouvernants, parlementaires et autres élus savent se faire plaisir : ici, un ministre supplémentaire, là un commissaire, ailleurs une distribution de mandats. On ferme les yeux sur la crise. On se met à l'abri. A La Réunion, aux dernières élections, on a élu sept députés et, qui plus est, cinq d'entre eux sont fonctionnaires ! L'Education Nationale fait les yeux doux à ses candidats : un congé pour briguer et, au besoin, un petit certificat de maladie pour prolonger et sur lequel on se voile la face. Voilà de beaux avantages que l'agriculteur ne connaît pas, ses vaches s'y opposant en bêlant à qui mieux mieux. L'égalité réelle, c'est pour les lendemains qui chantent. Rien d'étonnant de voir tant de fonctionnaires dans les deux assemblées ! Trop, c'est trop !

Je me permets de faire des suggestions au futur Président de la République :
1 - réduire de moitié le nombre des parlementaires.
2- élire des sénateurs recrutés seulement parmi les civils - les fonctionnaires étant exclus, car déjà surreprésentés chez les députés. Les élections doivent se dérouler en même temps que celles des députés et pour la même durée, au suffrage universel. Et donc suppression des grands électeurs qui, jusqu'à présent, étaient tout disposés à élire même un saltimbanque au grand dam du peuple !
3 - attribuer une seule indemnité à l'élu et pour un seul mandat. A la rigueur, tolérer un second mandat, mais sans rétribution supplémentaire. Et, dans ce cas, on pourra opter pour l'indemnité la plus avantageuse. Et nous verrons la voracité à engranger les mandats se tarir à vue d'oeil.
4 - à la retraite, l'élu ne doit bénéficier que d'une seule pension, comme c'est le cas pour l'ouvrier et le paysan. Songeons enfin à l'égalité réelle.

Et il y a lieu de se pencher sur le code électoral pour redorer le blason de ceux qui choisissent les bulletins blancs, actuellement comptabilisés quelques minutes avant d'être jetés à la poubelle. On s'est déplacé pour voter et, au final, on est traité comme l'abstentionniste. A quoi bon se déplacer ? Songeons à la pollution qu'on pourrait atténuer en restant chez soi. Pour les scrutins de liste, au deuxième tour, il revient au préfet d'établir la liste des élus provenant des bulletins blancs en choisissant des fonctionnaires récemment retraités et considérés comme bons gestionnaires, ce qu'il fait lorsqu'il met en place une délégation pour remplacer un maire dont la gestion calamiteuse enclenche une tutelle. Personne n'a critiqué le choix du préfet. Toutefois cette liste devrait être limitée pour laisser la priorité à la liste des candidats qui l'emporte et que les votants ont choisie. Cette mesure devrait inciter un bon nombre d'abstentionnistes à se déplacer pour couler leur bulletin : comme on ne croit pas aux promesses des élus, on a une belle occasion de voir siéger un fonctionnaire intègre.

Rien de cela ne peut se faire par l'intermédiaire des parlementaires réunis en congrès : ils sont trop attachés à leurs beaux privilèges. Il ne reste qu'une solution : par référendum, faire voter une nouvelle constitution, à coup sûr acceptée, et proclamer la VI ème République.

Après mise en place des deux nouvelles assemblées de parlementaires, on pourra dire enfin adieu aux pilleurs d'Etat, aux maquignons de la République !

Gérard Jeanneau

3.Posté par A mon avis le 16/12/2016 16:53

Votre dénigrement de Macron est pour le moins excessif, semble-t-il !
De sa prestation de plus de une heure 30, ne retenir que sa "performance vocale" , ou plus exactement ce que la plupart des médias en ont retenu, est très réducteur. Les participants présents à ce meeting n'ont pas eu la même impression du final de Macron . La voix réelle et celle transmise par les micros ne donne pas toujours la même impression.

Mais si Macron se révèle être un tribun, c'est assez exceptionnel parmi les hommes politiques actuels, pour être signalé en effet !

"Quand on sait ainsi fanatiser les foules, tout est à redouter."
dites vous !

Pensez vous sincèrement que les participants aux meetings de Macron sont des fanatiques ? Des fanatiques épousent les idées de leur idole. Pour l'instant "l'idéologie" de Macron est plutôt à l'état embryonnaire !
Les participants (très nombreux) ne seraient-ils pas plutôt des électeurs curieux d'entendre un nouveau discours politique, plutôt centriste, hors des partis traditionnels ?

Vous dénigrez Macron sur la forme de ses prestations. En cela, votre discours reflète parfaitement la vision actuelle de l'information qui ne s'attache qu'aux apparences, au superficiel, au détriment du fond, des idées.

Il aurait été sans doute plus intéressant de commenter les propositions de Macron, qui sont loin, pour l'instant, de constituer un programme (et encore moins une idéologie) !

4.Posté par klod le 16/12/2016 17:01

M. Bénard est désolant de "je commente avec mes a priori familiaux et sociaux" ................



bof comme commentaire ,

M. Bénard est mieux dans la synthèses des "faits divers " juridiques endémiques ..ca lui va mieux et à nous aussi, lecteur ..........., LA, ils est marrant ....... ................... c'est comme certains , il doivent se contenter de la rubrique journalistique" des "chiens écrasés"

sans rancune M. Bénard avec humour et respect , hin ? , descendant des grands bénard politiciens,.comment dire .................. "locaux" de droiteux " , cela suffira comme "commentaire" , pas de jugement sur " le bien et le mal" .HIN ?

allez , M. JULES , vos commentaires "faits divers " juridiques sont excellents , le reste ............ bof !


c'est comme en "economie comparée" pour les "économistes" ...........: vaut mieux se spécialiser dans ce que l'on sait faire de mieux" toute chose étant égal par ailleurs" comme disent les" libéraux "occidentaux qui font que le monde est ce qu'il est , HIN ? ............. hin M. JULES





votons M. Macron , sans hésitation , pour éviter à la FRANCE , une régression à la fillon du temps de l'ortf ou le salmigondis de gooooooooooooooooche s /////////////

5.Posté par NIVET Alain le 16/12/2016 18:07

A mon ami Jules.
Macron, homme devenu politique, se situant au gré du vent centre gauche, défraye la chronique. Homme sans parti ni appartenance bien affirmée, sans troupe constituée au regard de son jeune âge et entré dans l'arène bien tôt, réussit à réunir 15000 personnes là ou le PS pour son grand rassemblement récent a réuni seulement 2500 personnes. Macron , phénomène, oui ! Homme issu de la finance, oui. Mais quid de Strauss Khan en son temps ? Quid de Lagarde, éligible aussi. A mon sens, la question n'est pas de fustiger ce jeune loup qui réussit pas mal et qui fait trembler les chaumières , mais de comprendre les raisons qui font que l'électorat composite de droite et de gauche est séduit par ce discours nouveau. Y a-t-il en Macron une réponse, un espoir, au marasme ambiant ?
Amitiés.
Alain NIVET

6.Posté par yabos le 16/12/2016 20:01

Effectivement, je l'ai trouvé pathétique avec une voix cassée, à moitié aphone. Un petit roquet voulant aboyer comme un Saint Bernard? Cela ne passe pas.

7.Posté par klod le 16/12/2016 20:09

jules , reste dans "les articles" faits d'hiver ............... c'est mieux pour toi et pour nous ,.

là , tu es bon !

8.Posté par GIRONDIN le 16/12/2016 20:47

Selon les révélations conjointes du Canard enchaîné et de Mediapart, le ministre de l'Economie devra désormais payer l'impôt sur la fortune (ISF). Au terme "d'un an et demi de discussions" avec l'administration fiscale, Emmanuel Macron a finalement "admis" qu'il devait s'acquitter de cet impôt. 
Le jeune ministre estimait jusqu'ici le patrimoine de son couple en-dessous de la barre des 1,3 millions d'euros d'actifs nets taxables, soit la limite qui lui permettait de ne pas avoir à payer l'ISF.

Ce seuil fatidique a donc été franchi après "une réévaluation du patrimoine immobilier du couple".
Emmanuel Macron a "déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014", d'après le site Mediapart, qui ajoute que "le rattrapage devrait toutefois rester inférieur à 10 000 euros, intérêts ou pénalités compris", eu égard au faible taux de taxation appliqué sur les premières tranches de l'ISF.

www.atlantico.fr/pepites/emmanuel-macron-devra-bien-payer-impot-fortune-2718047.html#6JT4AtHQE8TWTSrj.99
13/5/16

9.Posté par jr B le 16/12/2016 20:52

Pour satisfaire le besoin de changement des consommateurs, un champagne nouveau est proposé, le Macron. Certains commentateurs laissent entendre que c'est un bon cru, ce que d'autres contestent. Mais s'il est vraiment bon, une bouteille se vide vite. De même qu' une caisse. Pour enivrer tout un peuple il faut qu'il y ait des caves bien remplies. J'en doute. Mais, les uns et les autres continuez à en consommer ou à le détester. Pour ma part j'ai un faible pour les champagnes qui ont longuement muri dans des caves bien fraîches et me méfie de ceux trop vite mis sur le marché et qui n'ont été testés que par une minorité de spécialistes.

10.Posté par Zozossi le 17/12/2016 11:03

Avec Bénard, on n'est jamais déçu : quand on cherche la marque du collier, on la trouve immédiatement.

Quand Bénard parle de l'humoriste Gotlib, il faut qu'il y insère une (fausse) histoire de juifs et de nazis pour plaire en haut lieu.

Ici, c'est -on l'aurait parié- la dénonciation hors sujet du "tribun d'extrême droite" (lequel? Peu importe à Bénard), car il faut payer son tribut-crachat quel que soit le sujet.

Le sujet du jour, c'est donc Micron, la nouvelle coqueluche du média qui lui fait une pub d'enfer pour trouver des clients à cette nouvelle marque de lessive.

Pas la peine de faire du cinéma sur le cinéma : Micron est tout sauf "dangereux".
C'est un petit larbin qui ment sur ses diplômes et sa formation, riche à millions (il peut donc payer les campagnes de presse, les publics de figurants…), docile et impersonnel, repéré par Attali et consorts, mis sur orbite politique par la banque Rothschild.

Comme Monti et Draghi en Italie, Papadimos en Grèce, Sutherland et Barroso en Union "Européenne", il n'est que l'un de ces employés de la grande banque spéculative qui rêve de mettre les nations sous tutelle en se passant des politiciens devenus inutiles.

On savait déjà qu'il n'avait aucune idée, se contentant de répéter les textes que lui fournissent ses promoteurs.

Il vient de prouver qu'il était en outre un déplorable orateur, n'ayant ni la sincérité, ni le talent, ni la fibre populaires requises pour l'éloquence tribunicienne.
Hurlements à contre-temps, gesticulations frénétiques sans objet, inanité des propos : sa contre-prestation a égayé tous les réseaux sociaux qui tournent en dérision son étalage d'hystérie puérile.

Ne le suivront que les éternels cocus contents en mal de nouvelle aventure prédestinée aux cornes…

11.Posté par Jules Bénard le 18/12/2016 07:22

à posté 5 Alain Nivet :
Salut Alain,
Je comprends la séduction qu'exerce ce personnage. Comment pourrait-il en être autrement quand, face à lui, il y a tous ces vieux chevaux de retour qui, jusqu'ici, n'ont fait que la preuve de leur incompétence ?
Mais c'est cette même séduction qui est suspecte car elle n'est jamais raisonnée. On ne vote pas pour quelqu'un parce qu'il est beau !
Tu dis qu'il n'a pas de troupe ni de parti ? Erreur, il en a, et comment ! Les banques et leurs filiales, les multinationales qui nous sucent le sang, sont toutes derrière lui.
C'est pourquoi je pense qu'il est dangereux.

Tu a remarqué combien les escadrilles volent bas ? On les entend vrombir et on les voit de loin à leur teinte vert fluo... comme il y en a beaucoup sur les routes après le passage du boeuf.
Amitiés, Alain.

12.Posté par Gérard Jeanneau le 18/12/2016 10:33

Décidément quelques hurluberlus des cocotiers ont peur du banquier. Ils oublient bien vite que Georges Pompidou a été un banquier émérite qui a bien géré la barque gauloise. Christine Lagarde, elle aussi, s'est illustrée dans la sphère des finances et continue à le faire avec compétence. Et quant au jeune banquier, leur grand-père Kall, Emmanuel Macron, il a été remarqué par Attali, intellectuel de renom, conseiller de Mitterrand, toujours socialiste. Tout récemment dans le Monde, il a publié une lettre ouverte pour inviter François, Emmanuel, et les autres à la primaire des gauches. En vain, Emmanuel va droit au but.

13.Posté par Zozossi le 18/12/2016 13:19

@12.Posté par Gérard Jeanneau

Sous les cocotiers, on sait aussi bien compter que sous les barriques de piquette poitevine.

Et on regarde les choses et les gens en plein soleil pour mieux les voir.

Il y a des banquiers honnêtes.
Et d'autres qui nuisent au bien public.

Pompidou fut quelques années directeur de la banque Rothschild.
En tant que tel, il a servi les intérêts de cette banque, mais sûrement pas ceux de la France.
C'est lui qui procéda à un rapprochement avec les Etats-Unis (dont De Gaulle s'était rendu indépendant), à l'entrée dans la CEE de l'Angleterre (cheval de Troie des USA), et surtout à la promulgation de la calamiteuse loi de 1973 obligeant l'Etat à emprunter sur les marchés financiers, cause de notre actuel étranglement par les usuriers internationaux.

Lagarde?
Il faut le faire pour vanter sa "compétence" !
On tient là l'archétype d'apatride au service de la finance mondialiste.
Avocat d'affaires aux Etats-Unis, directrice du FMI, elle a contribué à étrangler la Grèce à le demande de l'Allemagne, tout en prêtant des milliards de dollars à l'Ukraine, sur injonction des Etats-Unis.
Coupable de l'attribution par l'Etat au pillard Tapie de 400 millions d'euros ("arbitrage" du Crédit Lyonnais), elle est jugée pour détournement de biens publics (elle s'en sortira, bien sûr, avec "notre" "Justice").

Reste le plus beau : Attali, que vous voyez en "intellectuel de renom" (on peut rire?...).
Super-pion de la caste mondialiste, ce failli a en effet sévi dans la banque.
Ca n'a pas duré longtemps : nommé directeur de la banque BERD, il en fut viré deux ans plus tard (en 1993) après une gestion calamiteuse entachée de soupçons d'enrichissement personnel vu son train de vie fastueux.
Un fiasco.
Maintenant, il est un des évêques de l'Eglise du Mondialisme, proposant un gouvernement mondial avec pour capitale Jérusalem (cela a le mérite d'être clair, même pour les obscurs buveurs de piquette poitevine).

Quant à Micron, voir ci-dessus.

Je m'étonnerai toujours de voir des gens diplômés et (qui plus est) âgés tomber (de Le Maire-le-divin-hectare en Micron-Monsavon) dans les rets du premier camelot venu.

14.Posté par Gérard Jeanneau le 18/12/2016 15:29

Je laisse mes hurluberlus tropicalisés contempler leur mirifique nombril !

15.Posté par NIVET Alain le 18/12/2016 16:39

Gérard,Soft, please, soft ! Nous sommes dans un échange d'idées et pas dans un concours de baffes. (Humour)

Cordialement,
A. NIVET.

16.Posté par Pif le yinch le 18/12/2016 19:39

Comme l'auteur, Macron aime la nature et le calme de la forêt. Quelques heures avant le fameux meeting, il était assis au pied d'un chêne millionnaire*, se ressourçant, écoutant distraitement les oiseaux se bastonner dans la joie et la bonne humeur.

Pas de bol, un renard enragé est passé par là et l'a attaqué avec une violence extrême. Emmanuel n'a pu s'y soustraire qu'en grimpant au chêne, après que le renard lui ait infligé de sévères morsures au mollet droit.
Par malheur, une escadrille d'abeilles qui revenait du taf l'a attaqué, car c'est dans ce chêne que se trouvait leur nid. Piqué une multitude de fois dans le dos, il n'a eu d'autre choix que se laisser choir lourdement au sol.
En rampant sur le chemin du retour, il a malencontreusement dérangé une vipère qui somnolait sous une pierre : 2 morsures venimeuses à la main gauche.

De retour au QG, notre héros très respectueux des engagements, a héroïquement refusé qu'on l'achemine aux urgences. Face à un membre du staff qui le suppliait de faire au moins un garrot, il a répondu de manière héroïque : "Non Jules**, j'ai arrêté la clope, c'est pas bon pour la sécu".

Alors, oui, il était passablement agité par les spasmes, en proie aux 1ers effets des différents venins. Ses hurlements, à la fin du meeting ? La douleur qui le tiraillait depuis 2 bonnes heures.
Ses gesticulations ? Une manière discrète pour essuyer l'écume blanche qui jaillissait d'entre ses lèvres.

Que l'auteur se console : notre futur président a pu être soigné grâce aux remarquables produits des multinationales de l'industrie pharmaceutique, et ses jours ne sont plus en danger.
Après cette mésaventure, c'est promis : dorénavant il ira se ressourcer au zoo de Vincennes !

* Version "Finance" d'un chêne millénaire.
** Prénom d'emprunt. Comme quoi ...

17.Posté par A mon avis le 18/12/2016 21:38

@ 15 NIVET Alain : échange d'idées ?
C'est beaucoup dire !

Tous les posts ne font que commenter le personnage de Macron (avec les jeux de mots insultants de certains sur son nom).
Et je ne parle pas des propos insultants à l'égard de Jules Bénard !

Mais aucun échange sur les propositions ou les idées de Macron !

Comme vous le dites c'est davantage un concours de baffes qu'un échange d'idées !

18.Posté par Jean-Francois FONTAINE le 19/12/2016 20:16

freeDOM974
Comment zot y peu croire encore a un politicien il travaille tous sous les ordres des Rothschild des Banques et du bilderberg il sont la pour la destruction de la nation Française et la prochaine étape c'est la guerre civil en France pour déclencher le chaos sur l' Europe
Des citoyens du Conseil National Transition ont mis en place un référendum le 02 Avril 2017 pour demander aux Français s'il veulent continuer avec ce système corrompu ou changer de système

« Territoire, habitants, culture, patrimoine, armée »
forment la nation française,
OÙ EN EST-ON MAINTENANT ?
L'histoire : son enseignement par l'Education nationale est
dénaturé, rendu anachronique, entaché de dogmatismes s'appuyant
sur des mensonges et de fausses données, d'où la perte de repères
pour l'écolier et l'étudiant.
Le territoire : n’est plus protégé par l’armée française dont la
plus grande partie est dédiée au service d’armées étrangères.
Les habitants : subissent le contrecoup de la corruption
républicaine (impôts, taxes, répression économique, maintien du
chômage pour contrôler les fonctionnaires et tous les travailleurs,
etc.).
La culture : la langue de Molière est désormais privée de
Molière ! L’histoire doit s’arranger sans François 1er, Louis XIV,
Napoléon. Par la force des choses nos enfants doivent renoncer à
l'étude du latin et du grec et l'accent doit être mis sur l'étude de
l’arabe.
Le patrimoine : malgré la protection claire, exprimée dans la
Constitution (préambule de 1946), sur les eaux, l’électricité, le gaz, les
communications, les grandes entreprises, les aéroports, les terres…,
les politiciens vendent tout notre patrimoine ! (Un président est élu
pour gérer la France, pas pour dilapider le capital des Français et les
obliger à payer plus de trois fois le prix normal des fournitures de
base !).
L’armée : Privée de la gendarmerie, privée de la technologie
moderne, il n’en reste que de la chair à canon que nos politiciens ont
offert à l’OTAN pour que les Américains les utilisent au profit de leurs
guerres… La plupart de nos militaires sont employés à l’étranger !

Rapide bilan de la situation dans laquelle la France se
trouve après ces malversations des dirigeants :
OTAN : en mettant la France sous les ordres de l’OTAN
dirigée par les Etats-Unis, cela signifie que les Américains peuvent
déclencher des guerres nous impliquant. S’ils décidaient d’attaquer la
Russie au nom de l’OTAN, la France serait l’objet des
bombardements russes. Or 90 % de l’histoire américaine est composé
des guerres qu’ils ont déclenchées à travers le monde et surtout, il n’y
a aucune raison pour que nos militaires, financés par nos soins, aillent
servir des intérêts étrangers ! Il faut d’urgence retirer à d’autres le
pouvoir de nous impliquer dans des guerres dont nous aurions
tous à souffrir !
VASSALITÉ : les Etats-Unis considèrent déjà la France
comme l’un de leurs Etats, une sorte de vassal. Les Français peuvent
s’en rendre compte sur le site D & B UPIK ou sur celui de Dun &
Bradstreet. Ces sites répertorient les entreprises que possèdent les
Etats-Unis dans le monde et leur attribuent un nº d’enregistrement. Le
Français pourra y trouver tous les ministères français enregistrés
comme de simples entreprises commerciales filiales des Etats-Unis.
Une autre vérification facile : toutes les banques françaises font
désormais apparaître que le citoyen français doit être en règle avec
l’administration fiscale américaine. Le Français est forcé de signer ce
document s’il veut ouvrir un compte, commander un chéquier ou une
carte bleue…
ISLAMISATION : oui, une islamisation de la France est en
cours, mais ce n’est pas de la volonté de nos ressortissants
musulmans ! Ce sont nos dirigeants qui, dès les années 1970 ont
réclamé aux plus hautes autorités islamiques de l’Organisation de la
Coopération Islamique (O.C.I.), (Qatar, Arabie Saoudite), la possibilité
d’introduire en France des immigrés musulmans. Les nombreuses
réunions ont abouti aux Accords de Strasbourg, Barcelone et Doha,
signés au début des années 2000 et enregistrés officiellement sur le
site actif de l’O.C.I. : Organisation islamique pour l'éducation, les
sciences et la culture (ISESCO). Par ces accords entérinés par M.
Sarkozy, nos politiciens se sont engagés à développer l’islamisme en
France par la création de centres culturels, de mosquées et d’écoles
financées par les contribuables français, ainsi que par l’enseignement
- 16 -
de l’arabe et de la religion musulmane dans le cadre de l’Education
nationale. S’ils n’avaient pas l’intention de préparer une guerre civile,
pourquoi auraient-ils voulu cette immigration chapeautée par une
religion qui, comme toutes, peut facilement servir à manipuler ses
adeptes ? Pourquoi toute cette structure injustifiée qui ne peut que
conduire les Français à rejeter des gens refusant apparemment de
s’intégrer ?
ÉCONOMIE : les médias parlent sans cesse de crise, du
chômage et de l’économie en difficulté en raison de la dette*, mais y
aurait-il une dette si la France avait continué de créer sa monnaie
comme avant que les politiciens ne signent un accord pour que la
France « achète », avec intérêts, auprès des banques centrales
(banques privées) ? Des milliers d’économistes et de financiers ont
démontré que cette dette est fictive, les ouvrages abondent à ce sujet,
malgré cela les politiciens maintiennent ce pillage de la France au
profit de banques privées. Qui croira qu’ils n’y ont pas intérêt ?
MEDIAS : l’ensemble des médias français appartient à
quelques milliardaires liés à la franc-maçonnerie et aux politiciens.
Est-il tolérable qu’un peuple ne dispose pas d’une seule source
d’informations non contrôlée ? Est-il tolérable qu’un évènement aussi
important que la création d’un Conseil National de Transition déclaré à
l’ONU, délégitimant le gouvernement en place, soit passé sous
silence par ces médias ?
Conclusion :
Les Français ont-ils vu au cours des 30 dernières années une
seule institution qui fonctionne mieux ou aussi bien qu’auparavant ?
Education nationale, Santé, Social, Economie, Sécurité, Diplomatie…
Plus rien ne va !
Les politiciens ont su piller la France, vendre ses fleurons à
l’étranger, dilapider son patrimoine, et endetter tous les Français. Tout
le monde est plus pauvre et vit plus mal. Eux seuls atteignent
maintenant un niveau de luxe jamais vu auparavant ! Il est urgent de
renverser cette tendance !
Certains Français, de moins en moins nombreux, peuvent vouloir
maintenir la République, les politiciens, les partis politiques, la
corruption et renoncer aux Droits de l’Homme pour accepter la
dictature qu’ils sont en train d’imposer (le plus souvent ceux-là sont
ceux à qui le système profite car ils participent à la corruption).
http://www.conseilnational.fr/?lang=fr

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes