Courrier des lecteurs

Elvis, 40 ans déjà…

Jeudi 17 Août 2017 - 15:53

C’était en milieu de matinée, à Trou-d’Eau. J’arrivai chez mon frère Alain qui m’annonça la catastrophe. En ajoutant : 

"C’est toute ta jeunesse, ça ?"

Une grande partie en tout cas, avec les Shadows, les Beatles, Claude Ciari, Los Indios Tabajaras…

J’allai m’asseoir sur le bord de la véranda, jambes coupées ; il me laissa pudiquement à mon immense chagrin. On ne perd pas ainsi, sans y laisser de plumes, quelqu’un qui a été votre idole. La cuite, ce soir-là ! « Une de plus », me direz-vous…

Pourquoi Elvis a-t-il pris une telle importance dans nos esprits ?  Parce qu’il était le plus grand !

Un jour de 1968, alors qu’on le disait fini, il endossa une combinaison de cuir noir, brancha une guitare électrique et grimpa sur scène avec ses potes musiciens, Scotty Moore, DJ Fontana, Bill Black… Il lui suffit d’une heure de show télévisé (j’ai le CD, vous pensez bien), pour prouver une chose, une seule : il y avait LUI… et les autres. C’est aussi ce qu’a retenu toute la presse musicale.

Elvis pouvait tout chanter : le rock, sa raison d’être ; la country (" Poor boy "… " Let me "…) ; le jazz (" Fever ") ; le bel canto (" It’s now or never ") ; le gospel (“Amazing grace”… “”Working on the building”…) ; le sud-américain (“Bossa nova baby”) ; la chanson tendre (“Wooden heart”)… Il appréciait particulièrement la chanson française : “My way”, “What now my love” (“Et maintenant”, de Bécaud), “Let it be me” (“Je t’appartiens”, de Bécaud encore). Une semaine avant sa mort, il appelait notre Gilbert national pour lui demander des chansons composées pour lui seul…

Sur les 37 films qu’il a tournés, il y eut plus de 30 navets : on s’en foutait, on les regardait pour l’entendre. Mais il y eut d’excellents films : " Flaming star " (" Les rôdeurs de la plaine "), de Don Siegel, considéré par les critiques comme l’un des tout meilleurs westerns : Elvis s’était battu pour avoir ce rôle, créé à l’origine pour son ami Marlon Brando ; " King Creole ", de Mickaël Curtiz quand même ; " Jailhouse rock " ; " Blue Hawaii " ; " GI Blues ", comédies musicales de bon niveau ; " Charro ", western angoissant…

Un jour, un journaliste des Inrock interrogea notre Little Bob national (très connu des amateurs de rock). Qui lui répondit simplement :

" Rocker ou crooner, mince ou gros, de toute façon, nous on aime ".

J’aime.
Jules Bénard
Lu 592 fois



1.Posté par Kayam le 17/08/2017 20:20

Quand on est fan : on défend, on sort les griffes, on pardonne, on s'abêtit et on s'habitue, on trouve des qualités dans les défauts, on grandit avec et on pleure parce qu'on aime.

Sakène lé siène. Lé pas mwin pou moukate a ou...

2.Posté par L'Ardéchoise le 17/08/2017 22:59

Kayam, très joli commentaire !
Qui résume parfaitement les écrits de Jules.

3.Posté par KLOD le 17/08/2017 23:20

kayam y devient "philosophe" , et c'est bien .

4.Posté par roule ma poule le 18/08/2017 08:53

L'Ardéchoise se pâme et zinfos fait le tri

5.Posté par Bon mot le 18/08/2017 08:56

"elle vissait tous les jours" disait le poète en parlant du king..ou de la femme qui bricole..?

6.Posté par L'Ardéchoise le 18/08/2017 16:32

A 4 : certainement pas amateur ou fan d'Elvis (et peut-être usurpateur de pseudos de service...) pour "pondre" de telles inepties !

Et c'est quoi ce "Zinfos fait le tri" ?
L'un de vos commentaires haineux n'a pas été publié ?

7.Posté par Kayam le 18/08/2017 22:32

Y fo vrémen mète en place lidée de Titi or not Titi - koment li apèl sa ? - Lunch Dupuy Tour ?
nou va danse le rock, na chante reggae (sa t'diré un duo Klod ?) , na danse "poule avek kanar" https://www.youtube.com/watch?v=EDzUpStY7Uw.........

Zot va woir komen toul'moune y tombe dakor.... mi rire vrément dé fwa avec zot...mé lé agréab konèt a zot komsala. 😉

8.Posté par 51889 le 19/08/2017 14:14

D'un couple de bricoleurs impénitents: il cloue, elle visse.
Elle: chéri, je t'ai apporté des oranges.
Lui: Merci, mais presse-les...

Sur la musique et les fromages, leurs goûts divergeaient: il aimait le hard rock, elle adorait le roquefort...

Salut à toi, Jules !

9.Posté par Bon mot le 19/08/2017 17:59

8.
ho ho...et paraît-il qu'Elvis aimait le caoutchouc et les ressorts, à un point tel qu'il chantait volontiers "love me tendeur..."

10.Posté par L'Ardéchoise le 20/08/2017 00:21

8-9 : ne vous arrêtez pas sur votre lancée !

11.Posté par MICHOU le 20/08/2017 18:15

Oui Elvis a balayé le Monde entier comme un cyclone jusqu'à sa mort qui a été une tragédie pour tous, petits et grands, sans distinction. Il était le grand frère, le copain, le petit ami, le fils, le gendre que chacun aurait voulu avoir. Sa voix exceptionnelle, son charme, et son côté langoureux ou rock, qu'on aimait sans complexe. Lui seul pouvait chanter de cette façon sans paraître ringard, ou femmelette comme on disait à l'époque.
Seul Mickael Jackson a pu soulever les foules de cette manière, avec le même impact.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?