Faits-divers

Elle injecte de l'insuline à son bébé : Mise en examen pour empoisonnement

Jeudi 5 Juillet 2018 - 07:15

Cela fait 15 jours que ce bébé de 8 mois est en réanimation à saint-Pierre, dans le coma. Sa mère, atteinte de diabète insulino-dépendant est soupçonnée de lui avoir volontairement injecté de l'insuline, jusqu'à la surdose tragique. Le cerveau du bébé est détruit par la grave hypoglycémie induite par la dose monumentale d'insuline retrouvée dans le petit corps à son arrivée aux urgences.

La mère nie avoir fait les trois piqûres constatées sur la cuisse du tout petit. Elle aurait même, selon le Quotidien, suggéré une maladie rare, qui expliquerait la dose monumentale d'insuline que les médecins ont constatée, éberlués. Les médecins urgentistes avaient fait une batterie de tests, redoutant le syndrôme du bébé secoué. Ils ont prévenu les autorités dès l'arrivée des résultats d'analyses sanguines, le taux d'insuline étant ahurissant.

Le père a rapidement été mis hors de soupçon, tandis que la mère est mise en examen pour empoisonnement sur mineur de moins de 15 ans. Une expertise psychiatrique sera effectuée sur la mère, qui persiste à nier, et aurait eu une enfance très douloureuse, placée dès son plus jeune âge, et souffrant d'un manque affectif. Son avocate a obtenu qu'elle soit remise en liberté sous contrôle judiciaire, mais la jeune femme de 31 ans, enceinte, a interdiction d'être en contact avec son conjoint et son bébé.
N.P
Lu 15416 fois



1.Posté par nono le 05/07/2018 08:27

mais c'est quoi ces mères tueuses ??? et en plus on leur trouve des excuses , oh la pauvre elle a eu un manque d'affection dans son enfance arrêtez un peu faut les mettre en asile psychiatrique

2.Posté par Gaston le 05/07/2018 08:39

encore enceinte.....pauvre bébé!

3.Posté par Jp POPAUL54 le 05/07/2018 08:57

Pauvre petit ange, ta mère et ses démons inexcusables se sont posés sur toi !!!

4.Posté par lili le 05/07/2018 09:14

Je ne suis pas médecin ni infirmière mais ça ressemble drôlement au syndrome de Munchhausen par procuration, vous savez ce truc où la mère rend malade son enfant pour se faire passer pour une héroïne en l 'emmenant à l’hôpital pour le sauver.

5.Posté par yabos le 05/07/2018 10:05

Il aurait fallu à minima l ´incarcérer du fait de la gravité de l'acte.

6.Posté par Laurent le 05/07/2018 10:18

purée, mais faudrait interdire à certaines personnes de faire des enfants. La question de la castration se pose sérieusement pour ce genre d'individus !

7.Posté par Anis le 05/07/2018 10:50

A son âge elle est encore immature... Mais bon, elle a injecté de l'insuline, alors que l'on veut injecter 11 vaccins aux nourrissons dans 1 seule piqûre ? Les dirigeants de laboratoires sont aussi à mettre en examen pour la mise en danger de la vie d'autrui.

8.Posté par Jupiterrius le 05/07/2018 11:29

Tarée la pauvre fille à mettre direct à l'hopital psychiatrique
Elle, est est complètement déjantée
Il faudrait lui lier les trompes pour qu'elle n'est pas d'enfants.

9.Posté par Choupette le 05/07/2018 11:43

Dans son cas, elle aurait dû s'abstenir de procréer.

Avant de concevoir, elle aurait dû voir un psy ou autre, mais au moins prendre l'avis de professionnels du comportement.

Aux futurs parents qui n'ont pas connu dans leur enfance des mollesses genre "mon cœur par-ci, mon amour par-là", à tout bout'd'champ que c'en est écœurant,- mais plutôt bousculée et traumatisante, consultez !

Le pauvre bébé.

10.Posté par Citoyen le 05/07/2018 11:47

Faudrait lui faire aussi une piqure...

11.Posté par Fidol Castre le 05/07/2018 12:09

C'est une sorte d'avortement post-natal.

Aujourd'hui c'est un crime. Demain ce sera un progrès.
Comme pour l'IVG.

12.Posté par A m"diter le 05/07/2018 12:38

Si le cerveau est détruit peut-être que ce serait mieux qu'un ange vienne le récupéré,...

13.Posté par Paul Hoarau le 05/07/2018 13:15

Et dire que je suis de la même espèce de cette personne !

14.Posté par Lafee974 le 05/07/2018 13:16 (depuis mobile)

Pendant que d autres perdent malheureusement leur enfant involontairement ...que ce soit par fausse couche ou autres raisons... D autres tuent leurs propres enfants . Pendant que certaines récent d avoir un enfant d autres les maltraitent..triste .

15.Posté par Véro le 05/07/2018 14:00 (depuis mobile)

Au poste 7:
A 31 ans? Immature ??
Non, aucune excuse !!!!

16.Posté par Avoupa le 05/07/2018 18:27

Ahurissant ! Libre sous contrôle judiciaire pour un empoisonnement sur son bébé. Quelle justice...C'est en taule qu'elle devrait y être en attendant son procès par la cour d'assises

17.Posté par cmoin le 05/07/2018 21:26

Horrible.Et elle est de nouveau enceinte...

18.Posté par Bryandoht le 06/07/2018 21:04

Pour commettre un acte aussi abominable , le trouble psychiatrique ne fait plus aucun doute.

19.Posté par Lilly le 07/07/2018 10:52 (depuis mobile)

Post 4 : Dans le munchausen par procuration les parents n''essaient pas de tuer leur enfant, c''est plutôt un phénomène récurrent et insidieux et les parents font ça de façon discrète. Elle est diabétique donc elle savait très bien ce qu''elle faisait.

20.Posté par Lilly le 07/07/2018 10:54 (depuis mobile)

Post 7 : L'injection d'insuline à une personne non diabétique entraîne des hypoglycémie fortes pouvant entraîner un coma puis la mort. Les vaccins ont sauvé et sauvent encore des millions de vie.
Ils faut arrêter les complots conspirationnistes.

21.Posté par Caro le 07/07/2018 17:52 (depuis mobile)

A l’un je répondrais oui vous êtes pas médecin à une autre hors sujet les vaccins... l’expertise psychiatrique rendra son verdict pauvre enfant surtout qu’elle etait connu de la psy et du coup aurait dû avoir beaucoup plus d’étayage ....

22.Posté par Leonidas007 le 08/07/2018 20:38

Je vois qu'ici tout le monde s'acharne sur cette pauvre femme, et tout le monde de se demander pourquoi elle n'a pas été internée plus tôt....Et le mec, dans tout ça, lui qui a trouvé une proie facile, car sinon il serait peur-être encore célibataire, il n'a rien vu? Rien soupçonné de la fragilité de sa partenaire?
Cette société si prompte à condamner me fait peur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 17:53 Disparition inquiétante depuis le 13 novembre