Economie

Elle fait des ravages dans les plantations : Une aide débloquée pour endiguer l'invasion de la mouche orientale

Vendredi 26 Juillet 2019 - 17:49

La mouche orientale des fruits ou bactrocera dorsalis, n'en finit plus de faire des ravages dans toute la production maraîchère et fruitière de l'île. Pour lutter contre cette invasion, le Département a débloqué une aide de plus de 270 000 euros en partenariat avec l’organisme de veille référent, la FDGDON (Fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles de La Réunion). Une aide qui permettra aux professionnels de se former à la lutte et d'acquérir près de 35 000 pièges pour surveiller le phénomène et limiter les populations de mouches.

Installée sur toute l’île depuis deux ans, cette mouche originaire d'Asie a colonisé en quelques mois les champs de mangue, de tomates ou d'agrumes, engendrant des pertes considérables chez beaucoup de producteurs. Selon les données de la Chambre d'agriculture, les dégâts de cette mouche sur la dernière campagne de mangue sont estimés à 30%. Un pourcentage variable puisque certaines productions ont été touchées à plus de 100%, avec des pertes économiques importantes, de l'ordre de 2,5 millions d'euros pour la totalité de la production fruitière.

La culture légumière est aussi touchée par ce fléau. Selon la chambre, la perte économique pour le secteur des légumes fruits (citrouille, courgettes ou butternuts) s'élève à plus de 5 millions d'euros, avec une perte de production qui atteint 100% pour la zone ouest concernant les cultures de citrouille.

Et les perspectives pour 2019 ne s'annoncent guère reluisantes. Dans de nombreuses  plantations, les mangues précoces sont déjà touchées par cette peste et on enregistre déjà des pertes assez importantes sur le jujube. Concernant le letchi, l'arrêt des exportations vers la métropole n'est pas à exclure en fin d'année si les piqûres ou des larves de mouche orientale sont encore constatées comme l'an dernier. Le même risque pèse sur les ananas et les fruits de la passion et concernant l'exportation de mangues, aucun engagement n'a été signé à ce jour pour leur exportation.

Les services de l'État appelés à être "plus vigilants"

Pour contrer l'invasion de la mouche orientale, le Département a récemment débloqué une enveloppe de 270 000 euros destinée aux producteurs de fruits et de légumes. Une somme qui servira à financer deux actions auprès des professionnels.

La première est de faciliter l’acquisition de 35 000 pièges destinés à surveiller le phénomène, et limiter les populations de mouches. Sur ce point, près de 157 000 euros ont été dégagés des fonds propres du Conseil départemental. Près de 2 500 agriculteurs peuvent d'ores et déjà postuler pour ces aides. La seconde action  portera plus sur les actions de sensibilisation à travers un encadrement de 8 techniciens. Un programme financé par le FEADER à hauteur de 111 697 euros.

Outre le déblocage de ces aides, le Département demande également aux services de l'État d'être plus vigilants sur les fruits et légumes contaminés importés sur le territoire. "Le travail se fait sur le territoire, mais aussi à l'entrée du territoire", tient à rappeler le patron du Palais de la Source, "aussi bien aux aéroports de Roland-Garros et de Pierrefonds, mais aussi au Port maritime". "L'État a son rôle à jouer dans cette lutte à l'entrée du territoire. À chaque fois que des fruits et légumes sont importés, il faut qu'ils soient automatiquement contrôlés", insiste Cyrille Melchior.

NP
Lu 2942 fois




1.Posté par Réveillez vous le 26/07/2019 17:57

les contrôles doivent être rentable rapidement...

mais c'est sur que puisqu'on a la douane, faudrait plus d effectif, de moyen, et de controle

2.Posté par tabout le 26/07/2019 19:42

35000 euros pour faire des pièges avec des bouteilles plastiques qui encombrent nos poubelles !

3.Posté par Ouech le 26/07/2019 21:36 (depuis mobile)

La douane nous enterre pas encore assez la preuve la mouche a du se glisser parmi un voyageur....imaginez qu'un flic sur un vol st pierre Paris avait glisser une fausse bombe dans ces bagages malgré le sérieux et la haute exigence du service de douan

4.Posté par Môvélang le 26/07/2019 22:00

'''''''''' 2.Posté par tabout le 26/07/2019 19:42 ''''''''''''''

c’est peut être de l'argent gaspillé pour toi, mais rassures toi,, c n'est pas perdu pour tout le monde, vois un peu sur zinfos974 même , les 38 000 000 perdu par la sodiac, ne s'est pas évaporé , il y en a qui se sont mis plein les poches

5.Posté par Choupette le 26/07/2019 22:07

Ramenez nos araignées bien de chez nous !

Depuis qu'elles sont revenues dans mon jardin, plus une seule mouche de ces mouches. Malheureusement, les "merles Maurice" les bouffent :-/

6.Posté par Grrrrr le 26/07/2019 23:55

35000 pièges, à 5 euros le piège...
La FDGDON va se régaler

7.Posté par JF le 27/07/2019 00:21

On crie toujours en retard. Poser vous la question. Comment c'est arrivé à la Réunion ?

8.Posté par Tikaf le 27/07/2019 08:33 (depuis mobile)

C'est ambigu car les insectes ou autres bêtes n'ont pas de frontières! Regardez les gros iguanes à tête rouge qui mange nos ti caméléon. Lutter ds les maraîchage et fruitiers c'est bien mais chez l'habitant lambda? Il faut une lutte totale ex: la den

9.Posté par Fredo974 le 27/07/2019 09:58

Suffit de manger beaucoup de grains !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >