MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Elle a bon dos la bavure


- Publié le Lundi 20 Février 2017 à 09:55 | Lu 446 fois

Elle a bon dos la bavure
Qu’il y ait eu une " bavure policière " à Aulnay-sous-Bois à l’encontre du jeune Théo, cela est du domaine du possible. Certains disent que cela est probable. Tout cela cependant reste à voir et il conviendrait d’attendre la fin de l’enquête plutôt que de tirer dès maintenant des conclusions hâtives et prématurées.

De toute façon, ce qui est dès aujourd’hui parfaitement évident, c’est qu’il est nul besoin de bavures policières effectives, de bavures réelles ou fantasmées, ni en métropole, dans les banlieues de l’immigration, ni même dans notre île, dans certains quartiers mal famés du chef-lieu, pour que, sous le premier prétexte venu, se déchainent les hordes d’une racaille violente, avide de casser et de brûler tout ce qui peut lui tomber sous la main, prompte surtout à s’en prendre, avec une brutalité de plus en plus extrême et de plus en plus meurtrière, aux forces de police.

Le vrai problème, ce n’est pas qu’il y ait des " bavures policières ". C’est là bien sûr quelque chose de regrettable, qu’il faut condamner et combattre quand les dérapages et les excès sont avérés, dont il faut punir les responsables quand la culpabilité de ceux-ci est établie. Cependant en n’oubliant pas de tenir compte des conditions dans lesquelles, dans certains quartiers, la police est contrainte d’intervenir, un contexte épouvantable fait d’insultes et d’agressions quotidiennes, systématiques et de nature à provoquer son exaspération… Sait-on, par exemple, que dans ces quartiers insoumis, en rébellion permanente, il est habituel de stocker sur les toits des immeubles les vieilles machines à laver et les gazinières au rebut afin de les balancer sur les policiers au cas où ceux-ci commettraient l’imprudence de s’approcher un peu trop près des murs.

Car les bavures, s’il faut certes les combattre, sont en fait inévitables. Si l’on voulait pouvoir totalement se préserver de leur éventualité, c’est carrément la police qu’il faudrait supprimer. Avec le résultat immédiat que chacun peut sans peine imaginer. Alors, à coup sûr, ce serait l’avènement du pouvoir sans partage et " sans bavures " de la racaille violente, laquelle ferait subir aux citoyens sans défense sa loi du vol, du viol et du meurtre. Pour le moment, elle se sent encore un peu gênée aux entournures, la racaille. Elle a bien ses quartiers réservés, où la police n’entre pas, ou le moins possible, seulement quand elle ne peut absolument pas faire autrement, mais, dans une logique conquérante, elle souhaiterait se répandre aussi en de nouveaux territoires et c’est de plus en plus fréquemment qu’elle y lance ses razzias dévastatrices.

Dans cette affaire d’Aulnay-sous-Bois, beaucoup d’hommes politiques de gauche et même de droite, nombre de vedettes de l’écran et du show-business, sans attendre qu’une enquête approfondie ait pu être menée à bien et au mépris de la fameuse « présomption d’innocence » dont chaque citoyen est censé pouvoir bénéficier, se sont empressés de condamner bruyamment les policiers, cautionnant et encourageant ainsi les émeutiers et les faiseurs d’exactions dans leurs entreprises criminelles. On nous dit – ceux qui sont prêts à tout excuser nous disent – que c’est parce qu’elle les maltraite que les voyous en colère harcèlent la police. Cela est totalement faux ! Les pompiers, les médecins et jusqu’aux chauffeurs de bus qu’ils agressent également, que leur ont-ils donc fait à ces sauvages ? Va-t-on revoir ce que l’on a déjà vu en 2005, quand, avec d’aussi mauvais prétextes, des millions d’euros (écoles, bibliothèques, gymnases, commerces, véhicules, etc.) sont partis en fumée ?

Le Président Hollande, lui pour sa part, s’est rendu au chevet de la victime de la supposée " bavure ". On ne l’avait pourtant pas vu au chevet des flics de Viry-Châtillon, attaqués dans leur voiture par un commando de voyous et brûlés vifs à coups de cocktails Molotov. Ces derniers ont été pourtant à deux doigts d’y laisser la vie et ils resteront à jamais marqués dans leur chair et leur esprit par ce que leur ont fait subir ces criminels assassins. On voit donc que, de la part de notre bon président, la sollicitude est décidément à sens unique !

Les bons citoyens, eux, doivent se montrer prudents et se refuser aux exploitations démagogiques auxquelles se livrent actuellement une grande partie des médias. Nos policiers et nos gendarmes œuvrent pour le bien commun dans des conditions de plus en plus difficiles et périlleuses. Avec un gouvernement qui n’hésite pas à les envoyer au casse-pipe dépourvus des armes et des consignes d’emploi qui leur permettraient de mettre à la raison efficacement et sans barguigner tous les fauteurs de troubles : bandes ethniques, casseurs anarchistes, prétendus antifascistes et autres zadistes enragés, avec des juges laxistes qui remettent en circulation, quelquefois sans même faire semblant de les punir, les voyous qu’ils viennent tout juste d’arrêter, ceux-ci auraient vite fait de se décourager et de baisser les bras.

Nous nous devons donc de les soutenir avec fermeté (ce qui ne veut pas dire exonérer automatiquement d’éventuelles brebis galeuses) et d’exprimer à leur égard toute notre gratitude et notre totale solidarité.

André Pouchet, le 16/02/17




1.Posté par Bravo ! le 20/02/2017 10:27 (depuis mobile)

Et pour bien montrer l'exemple mettez vous "accidentellement" une matraque dans l'anus puis faites nous part de votre généreuse impression !

2.Posté par Saint Chamond le 20/02/2017 12:16

Plutôt vrai,mais de là à supporter la police faudrait que j'arrive à oublier leurs nombreuses exactions lors des manifs pour tous avec un public qui n'avait rien de racailleux.

3.Posté par lesseps le 20/02/2017 14:46

Si ce brave citoyen théo était tranquillement resté chez lui et n'avait pas cherché à défendre ses amis dealers contrôlés, il aurait toujours un fion intact !!! Remarquez il en tire une bonne pub de son élargissement de fondement (RIBERY, HOLLANDE...) Sûr qu'il va en redemander ...

4.Posté par KLOD le 20/02/2017 18:13

"Car les bavures, s’il faut certes les combattre, sont en fait inévitables"


drole de conception de l'état de droit ............. qui permet un relativisme bien connu de certains ...................

" Les bons citoyens, eux, doivent se montrer prudents ......"

ha .....M. Nivet , dans sa grande sagesse unilatérale, donne des diplomes de "bons" et "mauvais" citoyens ................ rien de nouveau chez certains ........................pathétique.

5.Posté par Jean-Jouis Relou le 21/02/2017 09:11

Klod, un Nivet qui n'aime pas Rabou ne pas pas être tout à fait mauvais, même " proche du FN " comme dit l'autre pauvre type

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes