Education

Elections universitaires : Le ministère envoie une mission de l’Inspection générale

Lundi 8 Octobre 2012 - 11:42

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a publié un communiqué relatif au jugement du tribunal administratif concernant l'annulation de l'élection des représentants du personnels de l'Université de la Réunion. Voici l'intégralité du communiqué qui annonce l'arrivée très prochaine d'une "mission" de l'inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la recherche.


Elections universitaires : Le ministère envoie une mission de l’Inspection générale
"Le jugement du tribunal administratif de la Réunion, en date du 4 septembre 2012, annulant l’élection des représentants du personnel, au sein des conseils centraux de l’Université de la Réunion, a placé l’Université dans une situation délicate.

Cette annulation n’entraîne pas, comme l’ont indiqué clairement les services juridiques du ministère, celle de l’élection du président de l’Université. Cette situation paradoxale révèle les lacunes de la loi du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités. 

Elle est source  de tensions et d’incompréhensions au sein de l’Université, au moment où celle–ci doit, à compter du 1er janvier 2013, exercer les compétences élargies.

 Compte tenu de ce contexte, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, a décidé d’envoyer, dans les meilleurs délais, une mission de l’Inspection générale de l’administration de l’Education nationale et de la recherche. Cette mission rencontrera les différentes parties prenantes au sein de l’Université et les partenaires de l’université, notamment les représentants des collectivités territoriales.

Elle examinera si  la situation de l’Université correspond  aux cas prévus  par l’article L.719-8 du Code de l’Education,  de "difficultés  graves dans le fonctionnement des organes statutaires ou de défaut d’exercice de leurs responsabilités". Elle sera chargée de  proposer les mesures permettant de rétablir un climat de dialogue collectif."
.
Lu 2228 fois



1.Posté par vital le 08/10/2012 12:29

quand le ministére de l'enseignement supérieur et de la recherche s'intéresse à l'université de la Réunion ce n'est pas en raison de ses brillants résultats , ni de ses propositions en matiére de recherche et de formation , c'est au regrad des magouilles électorales .
comment un président d'université, débouté par le tribunal administratif peut il rester droit dans ses bottes et se représenter à de nouvelles élections .il serait temps que les autorités compétentes fassent un audit de cette institution en matiére d"éfficience et organisent un néttoyage de cette structure grand fabricant de chômeurs diplômés .
vital

2.Posté par vital le 08/10/2012 13:51

quand le ministére de l'enseignement supérieur et de la recherche s'intéresse à l'université de la Réunion ce n'est pas en raison de ses brillants résultats , ni de ses propositions en matiére de recherche et de formation , c'est au regrad des magouilles électorales .
comment un président d'université, désavoué par le tribunal administratif peut il rester droit dans ses bottes et se représenter à de nouvelles élections .il serait temps que les autorités compétentes fassent un audit de cette institution en matiére d"éfficience et organisent un néttoyage de cette noble structure dirigée par des individus avides de pouvoir
vital

3.Posté par Simplet le 08/10/2012 16:32

Les choses ne sont pas si simples ...

Il est dommage que, profitant de cette annulation d'élections, certains enseignants universitaires puissent se croire autorisés à tenir des propos racistes et nauséeux vis-à-vis d'autres enseignants ...

Que ces propos soient repris par la presse est tout aussi dommageable pour notre Université ...

Cela montre bien que l'on peut être instruit sans vraiment être intelligent ...

Pendant ce temps ce sont les étudiants qui "morflent" parce que des décisions ne sont plus prises par les "décideurs" ...

4.Posté par Professeur Maboule le 08/10/2012 19:20

Ouf, enfin!

5.Posté par Parisienne974 le 08/10/2012 20:21

Tiens le gouvernement se réveille notre recteur a été incapable de régler ce problèmes et de faire appliquer la loi espérons que ces missionnaires n'hesitera à éjecter ces incompétents devenus "socialistes" sentant le vent tourneŕ . Pendant ce temps nos étudiants se font manipuler car les promesses electorales continuent . C'est effarant pauvre France, pauvre Réunion.

6.Posté par Jacques CHANCEL le 08/10/2012 22:03

@Simplet

Tu te permets de colporter des de fausses informations. Personne n'a tenu de propos racistes à quiconque à l'université. L'article en question vient d'un journaliste que tu es libre d'attaquer en justice, si cela te chantes. Ne vient pas semer la pagaille à La Réunion où la diversité est ce qui fait la richesse de cette ile. Des gens comme toi utilise ce genre d'arguments quand il est à court d'arguments, mais ici cela ne prend pas sauf à ne rien comprendre à la sociologie de la Réunion. Quelle manière d'élever le débat... Les collègues de l'université seraient donc racistes et ce serait pour cela qu'ils voudraient des élections démocratiques qui ne soient pas organisées par celui qui les a fait annuler pour fraude. Ce que tu dois comprendre, c'est que Rochdi doit quitter ses fonctions non pas parce qu'il est d'origine marocaine mais tout simplement parce qu'un tribunal de la république a annulé les élections. C'est aussi simple que cela...slmplet

7.Posté par A-simplet le 08/10/2012 22:14

Post 3:

Tu as parfaitement raison, y en a marre de voir la jeunesse Réunionnaise méprisée, bafouée, dévalorisée...Tous les sacrifices de leur famille, pour être au chômage......c'est une forme de racisme méprisé les Réunionnais.

Je pense que tu vas te battre et dénoncer les injustices en matière de recrutement.......

8.Posté par Simplet le 10/10/2012 07:56

@ Jacques CHANCEL

Il est dommage que tu n'aies pas été présent aux Assises de l'enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation.
J'ai participé à tous ces ateliers (ou commissions), et je ne fais que rapporter ce que j'ai pu entendre.

Je ne suis un partisan ni de Mr ROCHDI, ni de Mr JEAN-PIERRE ... Je souhaite simplement que notre Université retrouve un climat serein et apaisé, propice aux études pour nos enfants.

Je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit ... je n'ai donc pas besoin de chercher des arguments.
Je n'ai pas l'intention de porter plainte contre qui que ce soit.

Quand à savoir si Mr ROCHDI doit partir, il faut laisser les électeurs décider. Ce n'est ni à toi, ni à moi de le dire ... Nous sommes en Démocratie, laissons parler les urnes.

Quand à savoir si Mr ROCHDI doit démissionner immédiatement, il me semble que la justice a dit le Droit : Une partie des élections a été annulée, mais pas l'élection de Mr ROCHDI.
Mr JEAN-PIERRE lui-même reconnait que nous sommes dans un "vide" (ou un flou) juridique.

Il me semble que le plus sage et le plus rugent aujourd'hui, c'est de faire preuve de patience.
De nouvelles élections seront organisées dans quelques semaines ... à la suite de ces élections, le Président en poste (Mr ROCHDI en l'occurence) aura l'obligation d'organiser une nouvelle élection d'un nouveau Président.
Et à ce moment-là les choses seront plus claires.

Comme tu le vois, je n'ai pas d'esprit partisan ... je ne réclame la tête de personne ...
Je demande juste aux enseignants de l'Université de faire preuve de patience et de sagesse ... dans l'intêrét de nos enfants.

C'EST AUSSI SIMPLE QUE CELA ... C'EST PEUT-ETRE POUR CELA QUE L'ON M'APPELLE "SIMPLET".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >