Océan Indien

Elections aux Comores : Des irrégularités ont bien été constatées

Dimanche 2 Janvier 2011 - 16:49

Dans leur communiqué conjoint, l’Union Africaine, la Ligue des Etats Arabes, l’Organisation de la Francophonie et l’Organisation de la Conférence Islamique déclare que les élections du deuxième tour dans l’archipel des Comores se sont déroulées de manière "libre et régulière malgré certaines irrégularités ".


Elections aux Comores : Des irrégularités ont bien été constatées
La proclamation des résultats de l’élection présidentielle aux Comores mercredi dernier ainsi que des trois gouverneurs ont donné lieu à la communication d’un communiqué des observateurs internationaux présents lors du vote. Le communiqué conjoint des différentes instances internationales et africaines qualifie le scrutin du 2ème tour du 26 décembre 2010 de "libre et transparent malgré certaines irrégularités".

Ainsi, des actes de fraudes auraient été commis dans les trois îles. Des irrégularités comme "l’expulsion des observateurs nationaux" lors des opérations de dépouillement, notamment à Anjouan. Aussi, des "bulletins et listes pré-cochés, feuilles d’émargement pré-émergées, des expulsions de représentants des candidats dans certains bureaux de vote d’Anjouan ont été constatés, des arrestations arbitraires dans l’île de Mohéli", poursuit le communiqué.

Said Larifou réclame l’annulation de l’élection

Cependant, malgré ces remarques révélatrices d’un climat de tension lors du vote, l’observatoire des élections a voulu tempérer. Pour lui, les irrégularités observées "ne sont pas de nature à entacher la régularité du scrutin".

Pour rappel, le candidat du pouvoir, en la personne d’Ikililou Dhoinine est arrivé largement en tête avec 66% des suffrages exprimés, ce qui fait de Dhoinine le premier président de l’Union des Comores issu de l’île de Mohéli. Il succède au président Sambi dont il était le vice-président.

Des résultats d’élections qui, sur le point d’être validés par la Cour constitutionnelle, ne plaisent pas à l'opposition emmenée notamment par le franco-comorien Said Larifou qui réclamait, dès lundi dernier, l'annulation du vote après avoir constaté ces mêmes irrégularités.
Ludovic Grondin
Lu 1789 fois



1.Posté par MKOMORI PUR le 02/01/2011 18:32

Vous pouvez laissez un peu les comoriens tranquils ? Ou vous voulez faire comme en côte d'Ivoire ? Un voleur n'a jamais fait confiance a personne .

2.Posté par noe974 le 02/01/2011 18:53

Les perdants crient tj au scandale et on le sait !

De temps en temps , il faut aussi savoir perdre !

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 03/01/2011 07:59

C'est malgré tout toujours embêtant d'entendre Said Larifou crier au scandale, quand on sait...
Tous les Enfants et Pères qui se font massacrer de nature dans les TGI (90%) confirmeront que la déontologie chez certain, ne souffre que des sujets a perspective personnelles...
Question d'intégrité morale, surement, que d'autres, en mal de reconnaissance et notoriété sociale, se contenteront de lire avec satisfaction, tout en se gardant bien de commenter, de peur que....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane