MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Election de Trump : Je ne sais pas où on va, mais on y va pied au plancher...


Par - Publié le Mercredi 9 Novembre 2016 à 16:47 | Lu 3663 fois

Election de Trump : Je ne sais pas où on va, mais on y va pied au plancher...
Un séisme. Le mot n'est pas trop fort pour illustrer ce qui s'est passé tôt ce matin, heure de la Réunion, aux Etats-Unis.

Donald Trump cumulait tous les défauts qui auraient normalement dû l'empêcher d'être élu.

Misogyne, il a à plusieurs reprises tenu des propos sur les femmes qui auraient dû faire que pas une seule femme n'aurait normalement dû voter pour lui... 

Par ailleurs, plus d'une dizaine de femmes l'ont accusé de harcèlement sexuel... Quand on connait le puritanisme des Américains, et en particulier de ceux de l'Amérique profonde, son électorat, il aurait normalement dû être discrédité à vie...

Il a tenu des propos particulièrement racistes à l'encontre des minorités latinos et noires...

Il a été révélé qu'il avait probablement menti sur le montant de sa fortune, bien moins élevée que ce qu'il veut bien laisser croire...

Il a été prouvé qu'il avait bidouillé ses déclarations pour ne pas payer d'impôts pendant plusieurs années...

Et pourtant, malgré tout ça, Donald Trump a triomphalement été élu ce matin président des Etats-Unis d'Amérique. Ce qui veut dire que, du même coup, il devient chef des armées et qu'il détiendra le pouvoir d'appuyer, ou pas, sur le bouton nucléaire. De quoi faire peur...

Qu'est ce qui a bien pu passer dans la tête des Américains pour en arriver à voter pour une telle marionnette, dont la performance semblait consister tous les soirs à être un peu plus outrancier que la veille et à copier les caricatures le représentant ? Au point qu'à la fin, on ne savait plus trop qui était la marionnette et qui était le véritable Donald Trump...

A moins qu'il ne faille se poser la question autrement : à quel point la haine des Américains pour l'establishment, l'élite, les politiciens qui vivent grassement sur la bête en étant complètement coupés de la réalité, à quel point cette haine était-elle forte pour qu'ils en arrivent à voter pour un Donald Trump ?

Il y a d'abord eu le Brexit que les instituts de sondages, comme ce matin, n'avaient pas vu venir. Et qui risque fort de mettre à mal toute la construction européenne même s'il n'a pas encore produit ses effets pour l'instant, la Grande Bretagne n'ayant pas encore officiellement demandé son retrait.

Avec l'élection de Donald Trump ce matin, le monde fait un nouveau pas en avant. Vers quoi ? Nul n'en sait rien. La seule chose dont on soit sûrs, c'est qu'on y va pied au plancher...

En mai prochain auront lieu les élections présidentielles en France. Pour l'instant, les instituts de sondage disent que quel que soit le cas de figure, Marine Le Pen ne peut gagner. Comme pour le Brexit, comme pour Donald Trump... A la place d'Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy, je commencerais à me faire du souci...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Tristan Lefebvre le 09/11/2016 18:52 (depuis mobile)

Tu n'es pas du côté du peuple, tu dois être dans une sphère supérieure. Les boulets de ta copine t'en as jamais parlé. Les boulets de son mari, viol ?Le fait que sa fondation soit financée par le Qatar qui finance daesh¿Décidément, vivement 2017!

2.Posté par Fidol Castre le 09/11/2016 19:17

C'est bien de parler de la misogynie de Trump, mais pourquoi ne pas parler des voyages de Hillary Clinton à bord du Lolita Express ?

On parle du racisme de Trump mais on oublie de parler des désirs de guerre de Hillary Clinton.

De toute façon, on s'en fout. L'élection est derrière. Trump en se rapprochant de la Russie permettra de retarder l'échéance de la troisième guerre mondiale qui nous pendait au nez si la candidate de Wall Street avait été élue.


Depuis ce matin, j'ai vu les tronches des journalistes, des politiques, de l'oligarchie française, des vampires suceurs de sang du peuple et cela m'a bien fait plaisir.

Je voulais m'abstenir en mai 2017. Mais j'irai voter. Juste pour donner le stress et la diarrhée à l'oligarchie française.


MERCI DONALD !

3.Posté par L'Ardéchoise le 09/11/2016 19:53

"Moin la peur, mi di aou,
Moin la peur, mi di aou,
Passe la route en cornisse..." (M. Admette, pour ne pas le citer)

Le monde devient-il une immense route en cornisse ?

Même pied au plancher, si la cap i tombe , faudra pas laisser chappe le volant !

4.Posté par GIRONDIN le 09/11/2016 19:56

Question populisme on n'a rien à envier, à la pyramide...........

5.Posté par Zozossi le 09/11/2016 19:56

On aurait pu espérer qu'un naufrage en empêche un second : mais non…

Tout au long de la campagne électorale américaine, Zinfos a joué sur son petit pipeau l'air de la calomnie anti-Trump, exécutant de temps en temps, sans éclat ni improvisation, les partitions livrées chaque matin par le chef d'orchestre à tous les musiciens de l'orchestre blême médiatique national et international.

Un jour c'était "Trump contre les femmes", un autre "Trump contre les Noirs", un autre encore "Trump contre les gentilles diplômées hispaniques" ou "Trump contre les bébés"...
On a eu droit à tout, du plus niais au plus hilarant.

On aurait pu croire qu'à l'heure du désastreux bilan d'une campagne ratée d'intoxication médiatique, Pierrot Dupuy se serait remis en question, et aurait fait -discrètement mais sincèrement- amende honorable.
Il n'en est rien.

Que lit-on ici d'autre qu'une énième réédition de tous les ragots usés -et cent fois démentis- de la propagande clintonienne et si aisément vérifiables dans ce monde interconnecté : "harcèlement sexuel, propos racistes, bidouillage de déclaration d'impôt…" ?
C'est consternant.

Pierrot Dupuy nous croit sans doute incapables de nous informer sérieusement ?
De savoir que ces accusations de "harcèlement" orchestrées en série ne reposent sur aucun témoignage de tiers ?
que plusieurs ont même été démenties par des témoignages ?
qu'il n'y a rien de "raciste" à appeler délinquant un immigré clandestin assassin ou violeur ?
que Trump n'a rien "bidouillé" du tout, mais usé des dispositions légales pour obtenir des réductions et exonérations d'impôt ?
et enfin, que même le gogo médiaphage le mieux disposé finit pas se poser des questions quand l'acharnement contre un seul homme dépasse un niveau raisonnable ?

Si encore l'attaque était adroite !
Mais comment peut-on être assez déconnecté du réel pour traiter de "marionnette" un homme qui a, par sa seule conviction et détermination et ses seuls moyens financiers, avancé à découvert seul contre tout ce que le système peut compter de relais en tous genres, et qui ne doit sa victoire contre cette énorme machine à fric illimité qu'à l'énorme soutien de millions d'Américains anonymes, riches ou pas, qui se sont reconnus en lui malgré l'avalanche de bobards qui ont définitivement discrédité la presse aux yeux de l'opinion ?

Il est tellement évident que la marionnette, c'est cette pauvre Clinton, tenue par ses bailleurs de fonds et ses média sans lesquels elle n'est rien !

Quant à essayer d'effrayer l'opinion en présentant Trump comme un boutefeu prêt à "appuyer sur le bouton nucléaire", c'est d'une insigne malhonnêteté, puisque tout le monde sait -ou devrait savoir- que Trump a critiqué sans cesse l'aventurisme militaire à la Clinton, et que c'est Clinton qui a mis le Proche-Orient et la Libye à feu et à sang, et qu'elle ne rêve que d'engager le monde dans une guerre contre la Russie par Syrie et Iran interposés.

Est-ce vraiment si difficile de rompre avec les tabous et de dire ce qu'on voit ?...

6.Posté par jacky974 le 09/11/2016 19:59

Pourrions nous pretendre qu'il a parfaitement Trumpé tout le monde ..!
Moi çà ne me gêne pas, et je bois du petit lait devant la ... sidération de notre nomenklatura embourbée dans son rejet du sentiment national .. sous prétexte de bienpensance et de politiquement correct ..
Bofff !!!

7.Posté par Merci TRUMP ! le 09/11/2016 20:20 (depuis mobile)

Merci de nous redonner l'espoir que les choses changent enfin en France. Dans 6 mois, si nous pouvions aussi déjouer tous les pronostics ou alors rêvons. Rêvons à nos politiques qui enfin entendraient le peuple et n'iraient pas contre sa volonté...

8.Posté par li le 09/11/2016 20:21

Est ce la fin du monde ?
Pas encore

Les États Unis sont ils plus sexistes que racistes ? Ou ont ils compris qu Hillary était un peu trop irresponsable ?

9.Posté par Titi or not Titi le 09/11/2016 20:23 (depuis mobile)

Bien Dit Pierrot !! 👍👍😜


10.Posté par Perplexe le 09/11/2016 21:24

Allons Pierrot ! Vous avez vraiment gober toutes ces histoires de misogynie et de harcèlements sexuels inventées de toute pièce par la presse pro Clinton ?

Et pourquoi ne parlez-vous pas de ces fameux sondages tous en faveur de Clinton ? ça aussi aurait dû l'empêcher d"être élu.

Vous avez vu toutes ces femmes Américaines qui chantaient et dansaient après la victoire de Trump ?

C'est ça la vérité !

Clinton, ce sont les stars millionnaires telles que Lady Gaga, Beyoncé ou Cathy Perry qui chantent pour elle.

11.Posté par le taz le 09/11/2016 21:42

dessin parfaitement valable avec hollande, clinton, et les autres...
sauf que eux ont promis que ça irait mieux....

alors que les sans dents, les pauvres, les chômeur continuent à dégringoler...

le système se défend comme il peut..... avec une pince à linge sur le nez pour demander à voter clinton.

12.Posté par A mon avis le 09/11/2016 21:57

Poutine, Bachar el Assad, Erdogan, Orban, Trump, ...
A qui le tour ?

Comme l'exprime bien le dessin : le troupeau se réjouit "d'avoir un guide qui lui promet le chemin" (au lieu de regarder devant lui, où il va !).

13.Posté par Grangaga le 09/11/2016 22:39

Oté!!!!!!!!! La pwin in sèl' mouton .......nwarr' dan lo troupo.................................................

14.Posté par PATRICK CEVENNES le 09/11/2016 22:55

fukcd473
"... Il a été prouvé qu'il avait bidouillé ses déclarations pour ne pas payer d'impôts pendant plusieurs années... "
Euh ... Pas du tout ! Il a profité du système pour déduire le montant des pertes de ses casinos, entreprises, etc. dans ses déclarations. Il est exonéré pendant 15 ans !
Vérifiez vos sources avant de propager une rumeur !

Entre Juppé qui ne veut rien révolutionner s'il est Président et l'autre excité, reste plus MLP ou Jadot, puisque la gauche personne n'en veut plus ! lol ! Ça va être drôle en mai 2017 !

15.Posté par kld le 09/11/2016 23:12

triste jour pour les démocrates, et si, grangaga , il n'y a qu'un seul mouton .......................trop facile . le monde est sur la mauvaise pente .

16.Posté par Babafigue le 10/11/2016 00:33

Bon, en même temps, j'ai envie de te dire, si tu sais pas, bah ferme-là ! ;-)

17.Posté par Pif le yinch le 10/11/2016 02:16

C'est simple, du Proche-Orient au Pakistan, on verra très concrètement où on va.
C'est les relations avec Israël qui vont donner le ton très rapidement, puis les relations économiques avec l'UE.
Plus besoin pour nous de sortir de l'OTAN, les USA ne tarderont pas à le faire eux-mêmes. Comme ça on pourra plus nous reprocher d'être les caniches des USA.

Levée des sanctions économiques contre la Russie, levée des menaces contre Julian Assange (le boss de Wikileaks qui a généreusement contribué au résultat avec les méthodes qu'on connaît) ...

Les "pauvres" (dans un système ultra-libéral, ça équivaut à "perdants") ont voté Trump soit disant en espérant que ça va changer leur sort, mais j'ai cru comprendre qu'il irait encore plus loin dans l'ultra-libéralisme. Bonne chance à eux ! (il leur restera peut-être la possibilité de se faire exploiter à la place des Latinos, au Texas et en Californie par exemple)

Si tu veux te faire une idée de ce qui attend les USA et le monde, il suffit de lire le programme de Trump.
Ca serait pas une mauvaise idée de nous faire un topo là-dessus, à l'occasion.
Ce qui est sûr, c'est que le Mac Carthysme a vécu.

Autre changement concret et bien possible sur le site : tu pourras ouvrir une section "Fusillades US" ...

18.Posté par chikun le 10/11/2016 04:53

Trump est élu. La stupéfaction de certains médias, rageusement acquis à la cause de Clinton, fait d’autant plus plaisir à voir qu’ils avaient pratiqué sans la moindre retenue la propagande la plus grossière en faveur de leur candidate. je viens de voir une partie du discours de Trump : pas d’excès, pas de triomphalisme outrancier, de la sobriété, bref, rien du croquemitaine qu’on nous dépeint par ici !
Vu les réactions hystériques de zinfos, Trump va faire partie du cercle fermé des très grands détecteurs de cons certifiés. C’est une confirmation qu’en fait les idées « populistes » sont simplement les idées populaires n’ayant pas reçues la bénédiction des bien-pensants majoritairement de gauche LRPS
Hein ?! Hein !?

19.Posté par TI mal le 10/11/2016 06:24 (depuis mobile)

Un clown à la présidence des USA ! De quoi donner de l''espoir à Thierry Robert !Plus sérieusement Pierrot, heureusement que le système de votes n''est pas le même en France. Avec un scrutin à 2 tours, les américains se seraient réveillés comme en 2002

20.Posté par @ kld le 10/11/2016 07:05 (depuis mobile)

De quels démocrates parles tu? Ceux d'algérie, du congo, de l'ex rda, de la corée du nord ? Ils appellent leurs républiques "démocratique", et pourtant tout le monde sait ce qu'Il en est ! Sauf toi peut être...

21.Posté par Pamphlétaire le 10/11/2016 08:09

Trump est un bon orateur qui a su sans se faire élire....Mais je cède ma plume à Hérodote dont l'article est est écrit finement, qui tient la route et que les politiques au pouvoir devraient bien analyser les termes...

Les lecteurs et Amis d’Herodote.net peuvent heureusement se féliciter d’avoir accès à des analyses plus fines, parce que fondées sur les enseignements de l’Histoire.

Le 23 octobre 2016, nous avons titré notre lettre sur des élections pleines de surprises aux États-Unis et évoqué un précédent largement ignoré : l’élection du candidat « populiste » et « anti-système » Andrew Jackson, en 1828.

Par bien des aspects de sa personnalité, il n’était pas sans ressembler au nouveau président des États-Unis. Et lui aussi avait été rejeté par les instances de son parti et honni par les élites de la côte Est.

C’est en partie pour s'opposer au libre-échange prôné par ces élites (*) que les électeurs américains ont voté Donald Trump. Celui-ci a su capter leur colère sourde, tout comme d'ailleurs le candidat démocrate Bernie Sanders, rival malheureux d'Hillary Clinton (*).

L’autre motif qui a conduit à la victoire de Trump et à l'élimination de Sanders tient à l'exaspération d'une majorité de citoyens face aux tromperies de l’utopie « multiculturaliste » et de la société « ouverte ».

À preuve le vote de l'Iowa en faveur de Donald Trump : dans cet État plutôt prospère, avec un faible taux de chômage, c'est évidemment l'enjeu multiculturaliste qui a fait basculer les électeurs.

L’élection en 2008 d’un président noir n’a pas empêché le retour à de nouvelles formes de ségrégation raciale, mises à jour par les tensions entre police et Afro-Américains. La candidate démocrate Hillary Clinton a tenté de jouer la carte « racialiste » en cajolant les électeurs afro-américains et latinos. Mais sans doute s’est-elle trompée dans son évaluation du vote latino : beaucoup d’Étasuniens latino-américains aspirent à leur intégration dans la classe moyenne et ne se sentent guère solidaires des Afro-Américains.

Quels enseignements pour l'Europe ?

En Europe de l'ouest, les dernières élections (législatives en Allemagne et référendum en Angleterre), ont témoigné de tensions similaires, sous l’effet de la crise sociale, d'une Union européenne à bout de souffle mais aussi d'un emballement migratoire sans précédent dans l’Histoire. Les nouveaux arrivants font bloc avec leur « communauté » dans les quartiers et les écoles. Ils compromettent ce faisant l’intégration des immigrants plus anciennement installés (*). À quoi les classes dirigeantes répondent par des propos hors-contexte sur le « vivre-ensemble » et l'occultation de la mémoire.

La chancelière Angela Merkel et même le pape François semblent avoir pris la mesure du danger dans leurs déclarations des derniers jours (*). Les élus français feraient bien d'ouvrir les yeux à leur tour sur l'exaspération populaire face à l'échec du néolibéralisme financier et du multiculturalisme. Ils se doivent de nommer et analyser ces phénomènes sans faux-semblants, et de préconiser des solutions respectueuses de la démocratie.

Joseph Savès

22.Posté par Pascal le 10/11/2016 08:48

C'est bien une réaction purement française ça! Donc, ça veut dire que la majorité des américains sont des cons et qu'ils ne savent pas où est leur véritable bonheur en ayant voté Trump. Non, c'est là, la véritable expression de la démocratie même si ça fait beaucoup de déçus du coté des conservateurs de chez nous qui aiment à entretenir "l'ordre établi", la hiérarchie léguée, les monopoles, l'asservissement. Conservateurs de cet "ordre", de gauche ou de droite, attention à 2017, le peuple asservi se réveillera aussi...et beaucoup de commentateurs déçus pourront dire que les français qui ont voté pour une majorité sont cons comme ici...

23.Posté par bouboul974 le 10/11/2016 09:08

"l a tenu des propos particulièrement racistes à l'encontre des minorités latinos et noires.." il me semble que les noirs sont plus nombreux que les blancs en Amérique actuellement

24.Posté par akasha le 10/11/2016 09:15

Moi aussi sa ma bien fait rire la detresse de tout ses dictateurs des "democratie" europenne.
A voir leurs visages effrayés par l'idee que le nouveau président americain ne fasse pas partie de leur bande d'illuminé.
On verra ce que l'avenir réserve mais ce qui est sur c'est que les choses vont changé...
Le nouvel ordre devra attendre

25.Posté par Thierry le 10/11/2016 09:20

Le monde capote... sans préservatif.

Avec la montée du radicalisme, des islamistes et, donc, de la peur d'être tuer construites par les politiques d'hier, il est normal que les humains (avec une absence de cervelle) se tourne vers le protectionnisme radical. Un radicalisme contre un radicalisme, c'est contradictoire et nous ne sommes plus à une contradiction près.

Kld, trop près de la falaise tu veux dire ?

26.Posté par SEVERIN le 10/11/2016 09:48 (depuis mobile)

Le pouvoir de l''argent nuit au bon choix des candidatures.Lebonchoix pour les démocrates aurait pu se faire sur la candidature de M.Bernie Sanders.il y a eu une erreure de casting,Hillary Clinton c la copie conforme de la Bravitude de la Ségolène

27.Posté par seb le 10/11/2016 10:26

Et ça hurle, et ça s'indigne, et ça pense qu'on va tous mourir dans une demi-heure.

On a Josiane Citoyennedumonde, responsable de la rubrique "trucs artistiques inutiles subventionnés par le PS" chez France Culture, qui vient de moucheter les murs de ses toilettes sèches, devant les yeux de son copain Philippe Sarouel qui termine son hémorragie cérébrale en lisant Médiapart.

On a Jean-Pierre Diversité, porte parole d'un parti politique qui fût de gauche, qui nous explique qu'on est en train de vivre un truc bien pire que la Shoah et l'extinction des dinosaures réunis, que ça lui rappelle les années 30 et que ta sœur en interracial dans le parking à Vélib.

On a Gérard Lâcheté, député de droite, qui est parfaitement d'accord avec Trump mais qui va quand même lui chier un peu à la gueule pour pas passer pour un facho.

On a Enzo Mononeurone qui fait des statuts Facebook avec des émoticônes énervés, en espérant réussir à serrer Manon Che Guevara, qui vient de rentrer en première L et qui hésite entre aller manifester contre l'extrême-droite ou se taper Kévin Squatteur, le révolutionnaire débile qui a redoublé deux fois sa terminale.

QUOIQU'ON EN DISE, la victoire de Trump, c'est la victoire des pauvres, des usineux, des chômeurs, des crève-la-dalle. Le peuple. Si, si, rappelez-vous: ces dizaines de millions de connards qui n'en peuvent juste plus de se faire courtoisement enculer depuis des années.

Le parallèle avec la France est criant, on a exactement le même contexte chez nous.

Je m'adresse aux politiques, aux journalistes et aux bien-pensants d'une manière générale: au lieu de nous traiter de racistes, d'abrutis ou de consanguins, demandez-vous pourquoi on vous déteste autant, demandez-vous pourquoi les flics manifestent, demandez-vous pourquoi tous les ouvriers sont passés du PC au FN, demandez-vous pourquoi on n'en peut plus.

Quand on trompe sa copine cent fois de suite après lui avoir fait cent fois les mêmes promesses, faut pas s'étonner qu'elle aille se faire cartonner ailleurs.

Les Américains ont eu Trump. Si on a Marine, faudra pas venir chialer.

Marsault

28.Posté par Moi Président le 10/11/2016 11:48

Le peuple à Voté et a parlé
un point C TOUT
y a pas à tergiverser

29.Posté par orage d''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''acier le 10/11/2016 12:09

22 il te semble très mal....revois les chiffres au lieu d'écrire n'importe quoi, google est ton ami

30.Posté par Pamphlétaire le 10/11/2016 12:20

Excusez pour ma prose mais y'a le clavier ou quelque chose qui ne fonctionne pas bien concernant le Post 20.

Dans mon commentaire, j'ai omis de préciser que le dessin me rappelle les propos tenus par Charles de Gaulle..."Les Français sont des veaux". Dans le dessin ce sont des moutons mais c'est du pareil au même pour désigner notre population malheureusement...

Je rajouterai que dans un pays industrialisé lorsqu'il y a une catastrophe financière (krach boursier) , lorsqu'il y a une catastrophe nucléaire (explosion, radioactivité dégagée), lorsqu'il y a une catastrophe économique (exemple de Malaysia Airlines avec les 2 avions perdus, détruits avec équipage et passagers), lorsqu'il y a une catastrophe sociale (grèves, émeutes, tueries, accueil de migrants ou d'immigrés, etc...), lorsqu'il y a une élection présidentielle qui est une catastrophe pour les adversaires de l'élu, il y a toujours des suites, plus ou moins importantes suivant le degré de la catastrophe, qui perturbent, endommagent, cassent, bouleversent, dérangent le train-train du fonctionnement de la nation auquel on est habitué. Car dans la routine, on ne voit plus les erreurs étant habitué à les voir ou à les ignorer. Un sang neuf permet de remettre en cause des points auxquels on ne prêtait plus attention et d'apporter une nouvelle vision des choses en colmatant les erreurs qu'on veut ignorer, qu'on ne veut pas voir ou qu'on a peur d'y toucher.

31.Posté par L'Ardéchoise le 10/11/2016 12:36

22 (non, v'là pas les flics), renseignez-vous sur les chiffres exacts avant d'écrire de telles âneries.
Les populations latinos et afro-américaines sont plus nombreuses, mais seulement dans certains états, dans certaines villes, et l'estimation de leur surnombre est pour 2040 sur l'ensemble du pays (natalité plus forte que celle des blancs, c'est un paramètre qui peut changer).

Thierry, + 10 !!! pour un jeu de mot que je t'envie.
Pensées.

32.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 10/11/2016 13:07

Post 26 , tout est dit , bravo pour votre analyse et votre clairvoyance , eh oui les mémes causes produisent les mémes effets !!!!!!

33.Posté par lopoe le 10/11/2016 13:22

Pourquoi vous parler des "minorités latinos et noires"
Et rien sur les mumusulmans!!!
C'est encore orienté votre article.

34.Posté par une réunionnaise 97410 le 10/11/2016 14:42

Vous avez pensé à çà, vous les messieurs de notre ile.Sur notre ile, un exemple, une femme qui a entendu des mauvaises paroles par ses proches, entourage, pire que Mr Trump a dit , pourquoi voulez vous qu'elle soit offusquée par des mauvaises paroles qu'un monsieur qu'elle ne connaît ni en noir, ni en blanc lui fait peur ?
Une femme qui entend de la métropole par teléphone à un décés « prend un morceau de bois, brule, « bourres dans out c.. », ou un doigt d'honneur pour une place de parking par un étranger sur st pierre ville.Il y a des femmes tout ce qu'il a dit Trump, leur passe par une oreille et ressort par l'autre, car beaucoup de femmes vivent cela réellement dans leur réalité, sur notre ile.
On engueule, insulte parce que le portable affiche +33, on insulte les femmes pour un oui, pour un non sur notre ile, et ce sont des proches, c'est pire.
Moi, dans le temps où le tél était vachement cher, j'ai rappeller à des personnes qui m'ont demander sur le répondeur de les rappeller pour me faire insulter, moi et mon foyer, car je croyais qu'il y avait eu un malheur.Mais pour des conneries.
Moi,, je suis de la Droite, mon foyer est de la Droite, ma famille en Alsace est de la Droite, on sait exactement pour qui on va voter.On n'a pas besoin des primaires pour çà.

35.Posté par Joe l'Indien le 10/11/2016 21:04

Le pays de l'oncle Sam est passé du > à >...vraiment cons et maso ses ricains

36.Posté par kld le 10/11/2016 22:04

les populistes ont le haut du pavé ...................triste époque . populiste : "personne n'ayant aucune conscience à part la sienne et celle de ses besoins primaires " .......... les le pen , trump , sarko fillon : tous "défendeurs" de " moi et mes frontières et ma culture de souche d'abord, puisque je suis intrinsèquement supérieur " .
le monde vaut mieux que ça . en 20145 ................. peut etre . affligeant .

37.Posté par mortier le 11/11/2016 10:14 (depuis mobile)

Sarkozy n''a pas les mêmes défauts que lui mais autant. Pourtant, un grand nombre d''adeptes l''entourent

38.Posté par à bas la cagoule le 11/11/2016 20:49

le petit teigneux sous la cagoule

39.Posté par Pourquoi tant de haine de la démocratie le 12/11/2016 09:30

Les gauchiasse françaises ont eu l'impudence de se mêler des élections américaines. Elles ont un problème avec la démocratie et des problèmes de vision de la réalité.
Avant le Brexit, il y a eu le référendum de 2005 en France, rejetant le traité constitutionnel européen. En 2016 Un certain nombre de choses semblent devenir possibles. Journaliste, aujourd'hui, est l'une des professions les plus détestées en France, juste après la politique et le syndicalisme bolchévique.
L'avenir du front populaire (iste pour les gauchiasses) est devant nous pour 2017.

40.Posté par chikun le 12/11/2016 09:59

Aucun démocrate ne qualifie un adversaire politique de populiste puisque la démocratie est la forme la plus connue de populisme. Seuls les ennemis de la démocratie (Barbier, Calvi, BHL, Valls, Cohen, Lindenberg, Pujadas...gauchistes de zinfos) utilisent le mot populiste pour masquer leurs idées liberticides.

41.Posté par electron libre le 12/11/2016 11:40

On retourne à des valeurs sures et intemporelles, à des choses qui fonctionnent et à un minimum de bon sens après des décennies de bricolages et d'expérimentations hasardeuses post marxistes qui nous ont foutu dans la merde.


Rien à craindre donc, plus vite on y sera mieux ce sera, s'agirait de mettre le turbo car le temps manque et le pied au plancher risque de ne pas être suffisant.

42.Posté par ma tite case à terre à 2300 euros sans la clim le 13/11/2016 06:58

Ce que je constate c'est l hypocrisie et "la bonne leçon " de tout le petit monde francais journalistiquheu :" Houuuuuuuuuuu, les americains ont choisi un gros sexiste, houuuuuuuu mon dieu, honte aux 'USA. " Pendant ce temps en FRANCE des élus agressent sexuellement et madame Rossignol est huée quand elle dit " égalité homme/ femme, sans parler de ce cloaque de notre groupuscule politico profiteurs local : Région, Département, CCIR, mairies, communautés de communes, bailleurs sociaux..etc etc

Et oui, tremblez bonnes gens !

43.Posté par Pierre Balcon le 13/11/2016 09:35

à post 23
- Les Blancs continuent d'être largement majoritaires aux États-Unis. Ils représentent encore 63,4% de la population. Mais ils vieillissent et leur croissance démographique est inférieure à celles des Américains de profil nouveau. On estime qu'en 2040, les Blancs seront minoritaires aux États-Unis.
Depuis 2000 le nombre d'«Asiatiques» et d'«Hispaniques» a grimpé de plus de 40%, sous l'effet de l'immigration et d'une natalité plus forte.
- Les «Hispaniques» représentent désormais 16,7% de la population,
- les «Noirs» ne sont que 12,3%.
- Les «Asiatiques» en forte croissance, restent loin derrière à moins de 5%.

Ces catégories raciales sont relativement subjectives. Les statistiques reposent sur la manière dont les habitants répondent volontairement aux questionnaires du Bureau du recensement. La différentiation entre «Blancs» et «Hispaniques» n'est pas toujours aussi évidente qu'il y paraît. Nombre de Latinos se considèrent aussi «Blancs»...

Ca c'est pour la situation actuelle .

Les évolutions démographiques vont changer la donne :
Les bébés «blancs» sont désormais minoritaires dans les maternités américaines. Le Bureau du recensement a publié des statistiques relatives à la période d'avril 2010 à juillet 2011 qui confirment le basculement racial du pays, anticipé depuis longtemps. Les nouveau-nés issus de parents «blancs» ne représentent plus que 49,6% des enfants de moins d'un an.
Conformément à la situation déjà observée depuis des années en Californie, au Texas, au Nouveau-Mexique et à Hawaii, les «minorités» sont en train de devenir majoritaires aux États-Unis. La poussée démographique des «Hispaniques» et des «Asiatiques» est largement responsable de ce phénomène.

Autre précision sur le résultat des élections et la traduction en "grands électeurs" des suffrages populaires , question qui soulèvent certaines indignations des internautes.

C'est vrai qu'H Clinton a rassemblé plus de suffrages que son adversaire ( 400 000 voix de plus que Trump sur à peu près 60 000 000 de voix dans chaque camp ) .
C'est arrivé déjà 4 fois aux US , dont en 2000 (Bush vs Al Gore).
Ce mode d'élection a été choisi pour éviter 2 écueils :
- la surreprésentation des zones urbaines ;
- la domination d'un état sur les 50 autres .
Donc le résultat doit s'analyser état par état et privilégie le candidat qui affiche des performances homogènes dans toute la fédération .
De fait si l'on retranche la Californie ( l'abstention y dépasse souvent 60 %) où les démocrates ont cartonné, l'équilibre s'inverse entre républicains et démocrates et Trump reprend nettement l'avantage .
Ce constat est encore plus flagrant si l'on descend au niveaux des comtés ( qui sont un peu nos départements ) : on constate qu'H Clinton est absente en dehors des aires urbaines où se concentrent évidemment les populations immigrées de fraîche date privilégiant le vote démocarte .

Ne reprochons pas aux US ce mode d'élection qui est aussi le notre dans beaucoup d’élections qui se fait par circonscription . Et nous avons presque systématiquement , contrairement aux Anglais et aux américains, des scrutin à deux tours qui faussent complètement l'expression du leader ship en 'obligeant le "premier relatif" à contracter des alliances opportuniste parfois avec le dernier, combinaison qui choque beaucoup les anglos saxons .

Le scrutin proportionnel donnerait évidemment une image plus fidèle des forces politiques mais certains prétendent qu'il couperait les élus de leurs électorats .

En ce qui me concerne je pense que cette distanciation serait une bonne solution puisqu'il nous éviterait le clientélisme qui a pour effet de saturer l'emploi du temps d'un député de questions hors de son mandat , occupé qu'il est à plus de la moitié de son agenda à régler des affaires individuelles ( emploi , logement etc.. ) plutôt que de faire des lois . J'ai vu l'autre jour Ph Naillet s'occuper de l'installation d'un parking en centre ville alors qu'au parlement on votait la loi de fiances !!!

44.Posté par Shopy le 13/11/2016 10:41

M. Trump n'a jamais tué personne.
L'ultra corrompue Mme Clinton a le sang de centaines de milliers de personnes sur les mains.
Ecoutez F. Asselineau en parler.

45.Posté par Pierre Balcon le 13/11/2016 19:42

Voici une vidéo tout à fait exceptionnelle qui ne sera jamais relayée, soyez en sûr, par nos médias corrompus : il s'agit d'une dénonciation claire, franche, et directe, de l'emprise d'une minorité antidémocratique et cupide sur les États-Unis (et c'est la même chose d'ailleurs aussi dans le monde) et des raisons profondes qui peuvent expliquer le vote d'une grande partie des américains en faveur de cet homme. Les gens en ont plus que marre de se faire voler leur maison par des financiers cupides, de se faire escroquer par des banques, de voir des politiciens qui ne pensent qu'à servir la soupe à des multinationales, et à des lobbies de toutes sortes, sans jamais se soucier de l'intérêt général, du bien commun, et des citoyens en général.

Notez bien son discours droit et sans aucune marque de sexisme, de xénophobie, etc., et de toutes les tares dont l'affublent systématiquement nos médias alignés propagandistes, menteurs, et dissimulateurs.

Un discours qui permet de mesurer tout le décalage qu'il y a entre l'oligarchie et le peuple, ainsi que le rôle et la responsabilité terribles des médias. Une étude vient d'ailleurs de révéler que sur 200 médias américains, 194 avaient soutenu Hillary Clinton... C'est dément quand on y pense... Comme quoi, la pluralités des médias ne garantie aucunement la diversité des points de vue (Voir cette très édifiante [vidéo]).

Maintenant, Donald Trump va-t'il réussir à foutre dehors cette oligarchie ténébreuse et à reprendre le contrôle ? Pas sûr... La bataille risque d'être très rude (contrairement à ce que pensent certains optimistes) parce-qu'il suffit de regarder la pugnacité malfaisante au cours des années des oligarques bancaires, des ploutocrates comme Georges Soros, des dirigeants de l'OTAN, etc., pour comprendre que ces gens ne lâcheront pas leur bout de gras facilement, et qu'ils vont lutter jusqu'au bout du bout du bout contre les peuples pour asseoir leurs dessins de domination totale du monde. La lutte s'annonce donc absolument féroce (nos ennemis utilisent de surcroît tous les procédés, même les plus pervers et les plus iniques et dégueulasses, ils sont prêts véritablement à tout, même à tuer et à créer des conflits et des guerres), et les peuples ont donc encore un long chemin de lutte à parcourir pour en finir avec les tenants de cette oligarchie malfaisante et du Nouvel Ordre Mondial.

Souhaitons de tout cœur que Donald Trump parvienne à reprendre le contrôle !

Un must, à voir absolument !

Dans le cas où les liens ci-dessus seraient brisés, vous pouvez les retrouver ici : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=8509.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes