MENU ZINFOS
Société

Election à l'université : Frédéric Miranville riposte sèchement à Brigitte Grondin Perez


Le président de l’Université et candidat à sa succession réplique sèchement aux attaques portées par la liste concurrente la semaine dernière. Dans un communiqué ce lundi 19 octobre, Frédéric Miranville et son collectif Cap 2024 balayent méthodiquement les affirmations du collectif "Nouvel élan" mené par Brigitte Grondin Perez. Un collectif "qui ne s’est visiblement pas affranchi de ses vieilles méthodes", ironise le tandem Frédéric Miranville - Gilles Lajoie. Rappelons que le 14 octobre, la commission de contrôle des opérations électorales de l'Université de La Réunion annonçait l’invalidation de quelques scrutins (4 sur 30) concourant à l’élection du futur président de l'université. Cette annulation fait donc l’objet d’une lecture différente selon qu'elle soit perçue d'un côté ou de l'autre. Voici le communiqué du collectif Cap 2024 intitulé : "Ensemble contre le grand bond en arrière !" :

Par Ludovic Grondin - Publié le Mercredi 21 Octobre 2020 à 00:06 | Lu 3092 fois

Le tandem de la gouvernance actuelle de l'Université de La Réunion, Frédéric Miranville et Gilles Lajoie
Le tandem de la gouvernance actuelle de l'Université de La Réunion, Frédéric Miranville et Gilles Lajoie
"Le mercredi 14 octobre 2020, la Commission de Contrôle des Opérations Électorales (CCOE) a rendu ses décisions concernant les recours de la liste « Nouvel Elan », aboutissant à l’annulation de 4 scrutins sur 30 organisés par l’Université de La Réunion le 25 septembre dernier.

Dès le 15 octobre, les représentants de la liste « Nouvel élan » se sont empressés d’aller crier victoire dans les médias, dans leur style habituel qui est celui du dénigrement, des approximations et de l’entretien des amalgames.

Face aux attaques infondées qui ont jalonné la campagne électorale universitaire, le collectif CAP 2024, conduit conjointement par les Pr. Frédéric MIRANVILLE et Gilles LAJOIE, a eu pour souci constant de ne pas sombrer dans la même bassesse et de proposer a contrario un vrai débat d’idées, diffusé publiquement, ainsi qu’un engagement de bonne conduite électorale. Ces deux éléments pourtant majeurs pour la démocratie universitaire ont été refusés avec dédain par Mme Brigitte GRONDIN-PEREZ et le collectif « Nouvel Elan ».

Aussi, au lendemain des recours et de cette nouvelle communication mensongère, l’heure est venue pour nous de nous mobiliser collectivement pour rectifier les contre-vérités diffusées par nos adversaires dont la seule arme, en l’absence de valeurs d’éthique et d’expérience avérée dans l’exercice de responsabilités transversales, est celle de la manœuvre électoraliste pour tenter de donner l’illusion d’une crédibilité.

Un mépris des collègues, de l’administration de l’Université de La Réunion et de l’établissement lui-même !

Faire annuler certains scrutins par la CCOE ne saurait en aucun cas se confondre avec un succès électoral. Ce faisant, nos adversaires ne font que porter atteinte à la probité de l’administration de l’Université et affichent au grand jour leur mépris pour l’important travail mené par les services de l’établissement pour permettre le bon déroulement des opérations de vote dans des conditions sanitaires préoccupantes. Vouloir mettre à l’index une prétendue incapacité du Président sortant à organiser des élections est en réalité un aveu d’amateurisme et de méconnaissance profonde du fonctionnement électoral d’une université. 

Insister, dans la même tribune, sur une improvisation organisationnelle et juridique de l’administration relève du mépris à l’égard du personnel de l’Université. De telles attaques sont graves mais pas surprenant dans la mesure où Brigitte GRONDIN-PEREZ avait ouvertement affirmé dans la presse que « les enseignants-chercheurs » étaient « l’âme même de l’Université », reléguant ainsi aux oubliettes les personnels administratifs et techniques de l’établissement, tout comme les étudiants et les partenaires ! 

Dans ce contexte, le collectif CAP 2024 réaffirme son soutien moral et sa solidarité à l’ensemble du personnel de l’Université de La Réunion, qui a géré le processus électoral avec un grand professionnalisme, malgré une surveillance permanente et abusive de « Nouvel Elan » et une pluie de sollicitations à n’en plus finir. 

Le collectif CAP 2024 adresse ses encouragements les plus sincères au personnel de l’établissement qui devra relever le défi de l’organisation de nouveaux scrutins alors même que le résultat sera vraisemblablement analogue. La culture du juridisme absolu de nos adversaires, au détriment du personnel et de la bonne gestion de l’établissement, est indigne aux plus hautes fonctions de l’Université. 

Le changement selon « Nouvel Elan » ou retour vers un passé sombre !

Dans leur tribune, les membres du collectif « Nouvel Elan » émettent vivement le souhait de « revenir » aux fondamentaux dans notre université ! Le choix du terme « revenir » n’est pas le fruit du hasard. Il est en effet intéressant de rappeler que bon nombre de colistiers du collectif « Nouvel Elan » ont par le passé occupé des responsabilités dans la gouvernance de l’établissement, notamment lors des mandatures de M. ROCHDI. Ces colistiers ont participé à la mise en œuvre de pratiques malsaines, sectaires et dépourvues d’humanité qu’ils qualifient sans honte aujourd’hui de fondamentaux. 

Il est donc temps de préciser ces fondamentaux comme par exemple ceux qui permettent d’utiliser l’établissement comme tremplin pour faire évoluer de façon hors norme la carrière de ses copains, d’occuper un poste de directeur d’école doctorale des SHS de façon irrégulière pendant une année, ceux légitimant les situations de souffrance au travail des collègues sans que ceux-ci ne puissent mobiliser le moindre accompagnement en l’absence de médecine de prévention pourtant réglementaire, ceux justifiant de la volonté d’instaurer un émargement tous les mois pour contrôler la présence sur le territoire des enseignants-chercheurs, notamment les Professeurs de Droit, ou encore ceux de supprimer les travaux dirigés et les travaux pratiques en première année universitaire pour de basses raisons d’économies…

A l’inverse, Messieurs Frédéric MIRANVILLE et Gilles LAJOIE ont mobilisé leurs énergies, ainsi que celle de leur équipe présidentielle pour ramener le calme, la sérénité et la considération dans le quotidien des personnels, tout en améliorant la réussite en première année pour les étudiants et en accompagnant réellement les équipes de recherche avec un soutien renforcé et des résultats soulignés par le HCERES. Cette mandature est aussi celle de la bonne gestion financière et de la reconquête de la confiance des partenaires avec lesquels les liens avaient été coupés… Cette crédibilité retrouvée s’est traduite par un solide ancrage territorial et par un rayonnement à l’international sans précédent !

Contrairement à « Nouvel élan », CAP 2024 a un bilan explicite et un projet concret. Notre Université mérite de continuer à développer l’excellence et la proximité avec une équipe expérimentée, collaborant avec tous les corps de métiers de l’établissement, renouvelée et immédiatement opérationnelle. NON au retour 10 ans en arrière, avec un collectif « Nouvel élan » qui a certes tenté de masquer son vrai visage mais qui ne s’est visiblement pas affranchi de ses vieilles méthodes, appliquées pendant tant de sombres années !

Aussi, le collectif CAP 2024 en appelle à une mobilisation massive des collègues Professeurs des universités et assimilés, afin que les valeurs de rassemblement, d’ouverture, de dialogue, de vivre ensemble, de tolérance et d’objectivité soient celles qui prédominent durablement à l’Université de La Réunion au bénéfice de ses personnels et de ses étudiant(e)s."

SUR LE SUJET :

23 septembre
Frédéric Miranville: "Notre belle université a besoin de tourner définitivement le dos à ces postures politiques"  
Brigitte Grondin Perez : "Une chape de plomb pèse sur cette université" 

26 septembre 2020
Duel serré entre Frédéric Miranville et Brigitte Grondin Perez à l'élection de l'Université de La Réunion

14 octobre
Université de La Réunion : L'élection annulée

15 octobre
Elections à l'Université : " La loi, rien que la loi…"




1.Posté par La vérité vraie... le 21/10/2020 09:04

Et c'est Miranville qui parle de vieilles méthodes ? La blague !
Le trio Miranville-Lajoie-M'Doihoma achèvera de mettre cette université au pilori.

2.Posté par Loulou le 21/10/2020 11:22

Zot koné l'ouverture quand y arrive zeleksyon. Après na pu personne. Annule toute et donne le préfet pour gérer pendant 6 ans.

3.Posté par Ridicule le 21/10/2020 12:50

Brigitte, Rochdi, Chabriat : même combat ! Alliance contre nature juste pour le pouvoir ...

4.Posté par Julie le 21/10/2020 15:15

Qui a déjà entendu la voix de Brigitte Grondin Perez??? La marionnette de Rochdi... super le traitement de la femme sur cette liste

5.Posté par Me le 21/10/2020 15:43

@ridicule : sois pas ... ridicule.
J’aime cet article dans lequel on lit un vieux-méthodiste donner des leçons de méthode.
La sienne est celle de l’illégalité, celle l’immoralité, celle de l’immaturité. Toujours.
Brigitte GRONDIN PEREZ n’aura pas à se salir ou salir autrui pour être. Elle est, par elle-même, elle est !
MIRANVILLE, lui, n’est plus que l’ombre de sa (légendaire) colère. Quand il n’arrive plus à mentir, à manipuler, il s’énerve. Quitte à en faire tout un article...puisse un CRCT vous venir en aide Mr le futur - Ex - président ! (Avec un tout petit p...;-))

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes