MENU ZINFOS
International

Egypte : L'opposition lance un ultimatum de 24 heures à Morsi, quatre ministres démissionnent


Par S.I - Publié le Lundi 1 Juillet 2013 à 17:49 | Lu 302 fois

Crédits : @kfahim Kareem Fahim / pic.twitter.com/vMkmJWYExr
Crédits : @kfahim Kareem Fahim / pic.twitter.com/vMkmJWYExr
Un ultimatum de 24 heures a été lancé par l'opposition envers le président égyptien Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, afin qu'il quitte le pouvoir. Un appel rejeté de facto par ce dernier. Par ailleurs, quatre ministres de son gouvernement ont présenté leur démission ce lundi.

Les ministres du Tourisme, de l'Environnement, des Communications, et des Affaires juridiques et parlementaires ont remis ensemble leurs lettres de démission au Premier ministre, Hicham Qandil.

Ces démissions surviennent au lendemain de manifestations géantes qui se sont déroulées à travers le pays. Il s'agissait "de la plus grande manifestation de l'histoire de l'Egypte", selon une source militaire.

Au moins 16 personnes ont été tuées dans des heurts entre partisans et adversaires du président islamiste Mohamed Morsi, un an jour pour jour après son investiture : huit morts dans l'assaut du QG des Frères musulmans au Caire, et la plupart des autres victimes dans les provinces de Beni Suef, Assiout (centre), Kafr al-Cheikh et Fayoum.

Le mouvement Tamarrod, à l'origine de la contestation de masse contre le pouvoir, appelle le président Morsi à quitter le pouvoir. Et lui donne jusqu'à mardi, 17h, pour le faire. Sans quoi Tamarrod engagera un mouvement de "désobéissance civile totale".

Dans une interview au quotidien britannique The Guardian, le président égyptien assure dimanche : "si nous changions quelqu’un qui a été élu, avec une légitimité constitutionnelle, il y aurait des gens pour s’opposer au nouveau président et, une semaine ou un mois plus tard, pour lui demander de démissionner". "Il peut y avoir des manifestations et des personnes qui expriment leurs opinions. Mais ce qui est primordial dans tout cela, c’est l’adoption et l’application de la constitution", insiste-t-il.

L'opposition égyptienne dénonce la dérive autoritaire du chef de l'Etat, et accuse les Frères musulmans de vouloir s'accaparer tous les pouvoirs et de chercher à islamiser la société égyptienne.




1.Posté par KAFIR le 01/07/2013 22:23

Mohamed Morsi devient chef d'état égyptien librement élu. Il succède à Moubarak, renversé par une révolte en février 2011. Morsi écarte le Maréchal Tantaoui, Ministre de la défense, et annule les prérogatives politiques des militaires. Nous sommes à la veille du 2ème anniversaire de la révolte qui a renversé Moubarak, des violences font une soixantaine de morts. Malgré la parade des militaires fanfaronnant pour que les deux belligérants trouvent rapidement une solution. Or le pays est complètement en faillite, les caisses sont vides. L'histoire nous enseigne que l'islamiste est comme le communiste il sait dépenser mais pas gérer. Malgré toutes ces péripéties, le Président B Obama vient de mettre en garde l'armée égyptienne contre un coup de force.

En effet, les USA octroient 3 milliards de dollar à ce pays sans compter les privilèges.

A suivre...

KAFIR

,

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes