MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Egalité des chances : suite de la suite...


Pour les mêmes raisons, je publie ici ce qui aurait dû être un commentaire de réponse à celui de Boyer, puisqu'il semblerait que vous soyez nombreux à lire les articles sans aller jusqu'à consulter les commentaires. Ce qui est bien dommage...

Par - Publié le Lundi 19 Janvier 2009 à 12:13 | Lu 2905 fois

Bien sûr que je suis contre tout visa ou toute autre restriction imposée.
Tout passe à mon avis par une prise de conscience, celle que nous sommes tous assis sur la même branche que nous sommes en train de scier...
C'est pourquoi, à titre personnel, je suis contre une législation qui imposerait la préférence régionale, même si je comprend que ça fasse débat.
Et c'est pourquoi aussi j'ai élargi le débat au problème démographique. Je le répète, nous sommes un territoire clos, non extensible, et il n'y a pas la place pour y loger et y faire vivre 2 millions de personnes.
Comment faire dans ces conditions? J'avoue ne pas avoir de solution toute faite. Mais avant de penser aux solutions, il convient à mon avis que tout le monde soit au moins d'accord sur le constat.
Dans quelques années, nous serons 1 million. Combien de temps faudra-t-il pour arriver à 1,5 puis 2 millions?
Comment allons-nous faire pour nourrir toute cette population? Pour la loger? Pour lui fournir du travail? Pour lui permettre de se déplacer? Pour lui fournir de l'éducation?
Si, comme moi, tu penses que ça va être extrêmement difficile, voire même impossible, il convient dès lors de réfléchir aux moyens pour éviter que ces chiffres ne soient atteints, ou plus probablement atteints le plus tard possible.
Il faut donc renforcer les moyens du planning familial (la Réunion a certes fait d'énormes progrès en matière de taux de fécondité, mais est encore loin des chiffres de Métropole et d'Europe) et qu'on le veuille ou pas, il faudra bien mettre sur la table le problème des flux migratoires.
Et c'est également pourquoi j'ai insisté sur le fait que ce problème concernait toutes les personnes vivant actuellement à la Réunion et ayant l'intention d'y passer un certain temps, quelles que soient leurs origines.
Le Zoreil vivant à la Réunion connaitra lui aussi le problème de trouver du travail ici pour ses enfants quand ils seront en âge d'en chercher, et lui aussi pestera à ce moment là contre les nouveaux arrivants qui viendront "voler le pain" dans la bouche de sa progéniture...
Je le répète: ce n'est pas un problème Créoles contre Zoreils ou autres origines. C'est un problème qui concerne toutes les personnes vivant actuellement à la Réunion et souhaitant y passer leur vie.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par boyer le 29/01/2009 15:32

apres 10 jours sans connexions, quelques passages du livre de Vaxelaire (Volume 2 de 1848 à nos jours)

page 400:
En 1848, il y avait 105.000 habitants à la Réunion. En 1872 ils sont 182.000: +176% en un quart de siecle! C'est un raz de marée démographique qui frappe le pays pour un bénéfice économique qui ne profite qu'aux plus nantis.

page 404:
Une forte partie des engagés retourne dans son pays (ou passe par Maurice, dans le cas des indiens) à la fin du ou des contrats vécus dans l'ile. Mais d'autres restent. Ils sont autorisés à le faire dans la mesure où ils produisent soit un engagement en bonne et due forme , soit des biensimmobiliers ou un metier leur assurant un revenu suffisant. Or la societé coloniale rejette de plus en plus brutalement la "prétention" qu'on certains de ces engagés de s'installer comme des citoyens ordinaires. On les veut bien aux champs mais on ne les veut pas à la boutique, et encore moins proprietaire!

Les Indiens de caste aisée, arrivés pour une bonne part avec des fonds et vite acquereurs de terres, auront comme leur compatriotes plus modestes, à faire face à un front colonial qui leur refuse le droit

Tout ca pour dire que l'argument de la démographie (et ses solutions douteuses) ne doit pas servir à occulter le problème du chomage et des salaires à la Reunion:

- niveaux de formation
- diplomes shuntés par le clientelisme et le nepotisme
- grille des salaires distordues:l'insée dit que "i[ Le salaire moyen réunionnais demeure inférieur d’environ 2 000 € à la moyenne française et de 700 € au salaire moyen en province.
"


Un cadre travaillant à La Réunion gagne trois fois plus qu’un ouvrier qualifié, alors que pour la France le rapport n’est que de 2,5.


INSEE-RÉUNION - TER 2008-2009

50.Posté par franck974 le 25/01/2009 10:22

;)) (en réponse au post 49)

49.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/01/2009 22:24

j'accepte le tutoiement.

48.Posté par franck974 le 24/01/2009 13:20

malgré tout nicolas, je suis bien d'accord avec vous
il y a effectivement un vrai problème car nous sommes dans un contexte insulaire
je ne prétends aucunement qu'il n'y a pas de problème mais ce thème pris sous un angle journalistique ne peut qu'attiser le feu et les frustrations... Est ce utile ? que recherche l'auteur de l'article ? à créer du débat ou une polémique pour faire parler du site ?
je ne sais pas
cependant sur ce sujet, je n'ai pas de réponse définitive, ne clouons pas certaines personnes au pilori

47.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/01/2009 01:50

et bien franck974, que l'on ouvre les "vannes" des flux migratoires, que la Réunion accueille le nombre de personnes sans se soucier de leurs besoins...
on ne peut pas vouloir un développement durable sans se poser la question du contrôle démographique...malthus...nous voilà !

46.Posté par franck974 le 23/01/2009 21:57

à vouloir faire un article sur un thème très réchauffé, on engendre des commentaires parfois peu agréables. en outre, la préférence régionale : qu'est ce que cela signifie dans un département français, même à 10 000 km ? je suis créole mais je pense que tout le monde doit être égal...
en ce qui me concerne, je sais que mes enfants devront probablement aller ailleurs pour travailler... il faut etre mobile

45.Posté par Pierre Frederic Dupuy le 23/01/2009 20:58

Pas si simple: les allocations familiales servent aussi a un dynamisme demographique qui est important pour la survie de l'Etat (et surtout de ses finances) en fournissant une main d'oeuvre jeune en mesure de fournir une activite qui permette de financer les comptes publics. Il faudrait voir mais compte tenu de l'allongement de l'esperance de vie, je doute que ce qu'on met de cote lors de notre periode d'activite suffise a financer notre retraite (d'ou d'ailleurs l'allongement de la duree du travail) . Apres on peut aussi dire "dans ce cas fermons les frontieres" ou encore "augmentons les cotisations / diminuons les pensions" ou meme "jusqu'ou la fuite en avant des finances publiques?" , ce qui serait tres vrai. Mais je n'apporte pas de reponse: je dis qu'il y a des consequences cachees a un tel choix public.

44.Posté par Jeremy mac cullott le 23/01/2009 16:10

L'état supprime l'argent de braguette et le tour est joué.

43.Posté par El bourracho le 23/01/2009 15:01

En réponse à certains qui veulent que le n° INSEE apparaisse, d'ailleurs c'est fait pour beaucoup de démarches, mon père lui, en a un qui lui colle à la peau, si je puis m'exprimer ainsi, 093. Depuis l'âge de 19 ans, aujourd'hui 85 ans.
Et puis, nous sommes fichés plus de 500 fois, alors.........
Mais il est vrai qu'il faut absolument règlementer le flux migratoire. Je ne sais plus quel président disait que " la France ne peut accueillir toute la misère du monde", c'est vrai, mais à chaque fois qu'un ministre s'y met, des penseurs aux pensées nous mettent des pansements et même des cataplasmes. Il faudra bien un jour régler le problème, pas une bonne fois pour toute car on sait bien que rien n'est définitif, mais notre société, elle, oui pourrait être définitive.

42.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 23/01/2009 09:44

Sur le débat sur la polygamie, je rajoute que si une femme mahoraise peut quitter son mari polygame pour un autre et refaire des enfants, c'est une option aussi ouverte aux monogames (tout le monde n'est pas marié, et même là les familles recomposées sont un modèle en extension)

Je répondrais juste à ça:
"C'est une question de temps dans l'état civil mahorais et l'ile Reunion est facilement controlable avec des Hortefeux décidés. "
L'île de la Réunion n'est pas plus facilement contrôlable que n'importe quel autre département français, j'aurais même tendance à penser qu'elle l'est moins: autant quand il y a des routes, des montagnes, tout ça, on sait à peu près par où les clandestins vont passer, autant surveiller une frontière maritime tient des travaux d'hercule. Après la question de l'Etat civil mahorais et du taux de clandestin dans sa population se pose vraiment et il faudra un peu de courage politique pour remettre de l'ordre dans ce bordel...

41.Posté par desirsde974 le 23/01/2009 06:24

bonjour
quelques réflexions sur le sujet:
- ce problème démographique présenté comme " pas à assez de place, où les
mettra t-on, où nous pousserons t-ils " me semble relever du fantasme
même si le type de croisssance et de modèle économique induit est un vrai sujet .

1 le pic sera atteient vers 2030 2040 à moins de 1.4M hab, phénomène de
transition démographique bien connu . Merci à Mastercard de ses analyses
raisonnées, auxquelles il n'y a rien à ajouter.

Restent les fantasmes:
- de l'envahissement par les métros ( sur quels boulots, vu que le cas des
retraités est compromis, que les grands travaux se calment et que le taux
de réunnionnais formés revenant au pays augmente partout)
- de l'envahissement par les comoriens via Mayotte : pas très crédible non
plus d'arriver à plus de 5 ou 10% de la population . C'est une question de
temps dans l'état civil mahorais et l'ile Reunion est facilement controlable avec des
Hortefeux décidés.
- par les enfants qu'un lecteur compte par dizaines dans les familles
populaires... Là aussi, pour la stat , on rajoute une population qui vieillit ,
avec moins d'enfants et le résultat est la projection Insee et non le
comptage des enfants de la famille "Dupont" à Ravine à Malheur.
D'après, l'insee, le phénomène migratoire ( métros et mahorais) reste plus
impactant que les naissances , largement prévisibles pour un statisticien -
(désolé pour le romantisme).
Résumé 2Millions impossible.

2 la densité à La Réunion quoique élevée ( ci_joint tableau wikipédia),
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9partements_fran%C3%A7ais_class

%C3%A9s_par_densit%C3%A9_de_population
surtout qu'il faudrait multiplié par 3ou 4 pour tenir compte de la
superficie utilisable raisonnablement ( hors parc national et ravines en
gros , la canne d'ici 20 ans aura probablement continué à regresser , sauf
changement mondial. Cela n'est pas sans poser pb mais autre débat ) reste
très inférieure à celle des agglomérations de France , ne parlons pas de
l'Asie ou même de Hawai. Je n'ai pas les stat de densité des
agglomérations. Disons que St Denis est un village extensif.

3 La Réunion ressemblera dans 30 ans encore un peu plus à une continuité
agglo type banlieue pavillonaire 3 ème couronne , voire 2ème cad plus
d'immeubles. Bref le lot de toutes les grandes villes de France. Je ferai
remarquer qu'entre Ste Marie et St gillles , c'est déja un tissu assez
continu , qui va se densifier à 40% de plus.
Donc, du grand classique.
Bien sur, on aime ou on aime pas. J'aimerai aussi comme Pierrot retrouver
les champs et les paysages, le village de mon enfance; qui ont disparu
; me laissant orphelin à jamais. C'est pourquoi la hantise
démographique s'accentue avec l'age ( pardon Pierrot je parle pour
Verges et Debré, tu gardes ta niaque de jeune journaliste curieux et
ouvert).

4 et nos enfants?
ils n'ont pas connu le village convivial. Leurs soucis seront la formation, le
boulot, le logement, les transports pour vivre à La Réunion. La thrombose
circulatoire sera encore plus terrible ( pour ce motif, le tramtrain est pour
moi une évidence ) . Les communes auront-ils le temps d'organiser tout cela
ou alors ce sera n'importe où et n'importe comment. Pour le marché de
l'emploi, je n'ai pas la moindre idée de la situation en 2030.

En résumé, bienvenue dans l'agglomération de La Réunion ( une au Sud et
une au Nord pour l'instant, peut être fondue dans un seule par la Route des
Tamarins).
Les 20 prochaines années ne seront que la poursuite de l'évulution
constatée depuis 1980, à laquelle La Réunion a survécu avec ses succès ( la
baisse du chomage même s'il reste très elévé, un modèle social moins
dégradé qu'ailleurs) et ses réels limites ou échecs, que les esprits critiques
du blog décrivent à sassiété. En tout cas , rien d'un défi surhumain mais à
la portée d'une population et de politiques clairvoyants.

Cela étant, ce n'est que la vision d'un voyageur curieux, inapte surement à
lutter contre la peur du futur et la nostalgie du passé, qui nous saisit tous
parfois.

40.Posté par denis le 23/01/2009 02:49

Post 33 : une note en marge du debat : "l'impact de la migration sur la progression est plus importante en Métropole qu'à La Réunion!" MASTERCARD.
Exact : A Creil (Oise) ou je suis encore, on se croirait en Afrique !!!! Ce n'etait pas le cas il y a trente ans.

Post 38 : "à ce jour, 25000 demandes de logements en souffrance " NICOLAS
A mon avis, c'est un des problemes les plus importants : resoudre les questions actuelles.

Pour donner ma position sur le debat PIERRE FREDERIC / RAY, j'ai vécu avec des voisins mahorais : l'augmentation de population n'a rien a voir avec les hommes (polygamie, ou plusieurs hommes a la suite), c'est une question de femmes....Et je peux vous dire que les mahoraises dépassent, encore actuellement, 2,5 enfants par femme !!! La solution est simple, et COUSTEAU l'avait trouvée : envoyez, si possible, les jeunes mahoraises à l'école le plus longtemps possible, et vous verrez que ce sera résolu !

39.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 22/01/2009 12:16

31. Posté par ray le 21/01/2009 11:10

en réponse à post 27 (PFD): un peu simpliste ton raisonnement même si j'avoue que j'ai du reflechir quelques secondes avant de te repondre. La réalité est quelque peu différente car dans notre exemple local (je parle des mahorais qui sont francais et non des comoriens) un homme qui "peut" avoir X femmes et par consequent Xn enfants ne pourrait pas avoir un tel "score" s'il etait monogame. On est d'accord. Mais rien n'interdit à l'une (ou même plusieurs) de ses femmes de le quitter pour un autre dans la même situation de polygamie. On est toujours d'accord?. De toute façon, une façon de le verifier c'est la lecture des attestations CAF au nom de la mère et qui comporte plusieurs enfants aux noms de famille différents. On sera d'accord. Je ne veux stigmatiser personne mais c'est le constat d'une réalité.

Oui mais rien ne l'oblige à avoir des enfants avec son second mari. De plus, dans les faits, ces populations sont réticentes au divorce/séparation, le plus souvent. Je ne pense donc pas que la polygamie soit une source de nos problèmes démographiques, si problème il y a (voir l'autre débat) . Il faudrait tout simplement favoriser la transition démographique de ces populations (en les poussant artificiellement à allonger leurs durée d'études par exemple ) et/ou diminuer "l'argent braguette" puisque, semble t'il (mais ce n'est qu'un constat empirique, que je voudrais vérifier avec des chiffres avant de me lancer dans des plans sur la comète) , il est responsable d'une partie du problème. On pourrait par exemple instaurer (renforcer? j'avoue que je connais mal le sujet) une dégréssivité des allocations familiales: plus vous êtes nombreux, moins, par enfant, vous toucherez d'argent. Celà impliquerait cependant un "petit" travail d'ajustement , pour prendre en compte les familles polygames où les enfants ne sont pas reconnus par le père, même si je vois mal comment. Des propositions, les gens?

38.Posté par nicolas de launay de la perriere le 22/01/2009 10:37

les logements pour personnes âgés, c'est de la compétence du département..quoique, si la disparition des départements se fait, ce sera pour l'assemblée unique...
je maintiens mon questionnement sur la quantification des besoins à satisfaire pour 1,2 millions d'habitants.... combien de progression des importations, quel schéma d'organisation territoriale ? va t on effectivement priviliégier le placement des personnes âgées à domicile ? développement des services de soins à domicile ? programme de formation de la jeunesse ? contrainte pour les IFSI (institut de formation en soins infirmiers) prise en compte ou pas ?

à ce jour, 25000 demandes de logements en souffrance . combien de logements à construire pour rattraper le retard ? où les construire ? vertical ? horizontal ?

je n'ai pas cru voir, hormis le document de l'Alliance disponible sur Temoignages.re, de communication, d'appropriation par la population réunionnaise, de ces données, de ces problématiques...

37.Posté par mastercard le 22/01/2009 08:33

A nicolas de launay de la perriere

Le débat pour savoir comment anticiper l'arrivée du million d'habitants est posé. Je cite quelques exemples.
Combien de logements faudra-t-il en 2025/2030? La réponse n'est pas facile car il faudrait connaître quel sera, à ce moment là, le taux d'occupation des logements (le nombre de personnes par logement). Or, les données fournies varient car les facteurs varient. Un aspect concret pour comprendre: l'espérance de vie augmente; donc le nombre de personnes âgées augmente. Qu'en fera-t-on à l'avenir? Les gardera-t-on dans la case d'un des enfants? Va-t-on leur construire un logement adapté? Ou bien va-t-on les mettre dans des maisons de retraite? Il n'y a pas que la décision politique qui comptera mais l'évolution de nos moeurs, celle de notre société.

Un autre exemple. Actuellement se prépare le schéma portuaire pour 2015/2040. C'est-à-dire qu'on cherche à déterminer quel port il faudra pour La Réunion.

A partir d'une extrapolation de la consommation réunionnaise d'aujourd'hui, on peut estimer les besoins pour le million d'habitants et donc connaître combien de containers on importera. Il peut y avoir des variations. Mais pour l'heure on part sur le principe que ce qui se fait aujourd'hui va se prolonger.

Ou bien le port à venir se contente de satisfaire les besoins de La Réunion. Ou bien, il devient un port de transbordement, c'est-à-dire qu'il s'agrandit pour capter une part du trafic maritime dans la zone pour ensuite le redistribuer dans les autres îles.

Il y a d'autres options.

Mais, le débat existe. Il ne faut pas croire que les décideurs n'anticipent pas. Le volume estimé des besoins pour 2025/2030 peut bouger dans un sens ou dans un autre. Un exemple: si La Réunion arrive à l'autonomie pour son énergie domestique, cela diminuera ses importations en fuel pour les centrales thermiques. Le phénomène peut être le même pour le carburant automobile (si on passe à d'autres sources énergétiques) ou pour le carburant-avion. Or tout ce qui concerne la production énergétique constitue la part la plus importante de nos importations.

En décembre 2007, le Conseil régional a organisé un séminaire autour des derniers chiffres de l'INSEE sur les perspectives de population 2025/2030. Un constat a été fait qui bouleverse les données qu'on avait jusqu'ici: la pyramide des âges de La Réunion est en train de changer. Disons, pour aller vite, qu'on commence à constater un processus d'équilibre entre toutes les catégories d'âges: une baisse de la part des jeunes et une part plus importante de vieux (voir à ce propos le site de l'INSEE et le tableau économique de La Réunion 2008-2009 page 55) La question est: que fait-on? Par exemple: faut-il continuer de construire de nouveaux lycées ou commencer à engager un processsus de constructions de logements pour personnes âgées? Mais, il faudrait avoir des certitudes. La Région a proposé de travailler à une mise à jour plus régulière des données.




36.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/01/2009 21:10

la question pourrait se résumer à :
en matière de besoins primaires (nourriture, vêtement, logement pour faire simple) à satisfaire, quels sont les volumes et conditions que doit remplir l'économie et l'organisation sociale réunionnaise ? quels sont les augmentations à venir au regard de la typologie de la consommation réunionnaise par strate sociale ...?
les infrastructures locales permettent d'elles d'y satisfaire ? quels sont les investissements à réaliser ?

l'idée d'un ensemble d'indicateurs qui indiqueraient les écarts entre ce que l'on prévoit et ce que l'on réalise, les retards et les avances, le coût consacré rattaché à chaque indicateur...ce serait pas mal..c'était par ailleurs l'objet d'un propos de pierrot il y a quelques mois de celà..

mastercard, c'est bien parce qu'il y a une explosion du potentiel de procréation en raison de la jeunesse de la population, que des inquiétudes naissent dans l'esprit de ceux qui se soucient du devenir de la Réunion et de ceux qui y résident ou qui veulent y résider..

la Réunion peut elle accueillir tout ceux qui veulent venir y habiter ou non ..?
imaginer que tous les rmistes de france et de navarre se disent qu'il serait bien plus profitable d'être rmiste au soleil que dans la grisaille.... quitte à rien foutre et ne pas avoir de solutions de s'en sortir, autant être au soleil, non ?


35.Posté par mastercard le 21/01/2009 16:01

Dernière information qui montre que La Réunion comble son retard sur la Métropole en terme de taux de fécondité: "le différentiel d’indice conjoncturel de fécondité entre la Réunion et la
métropole diminue : 1,77 en 1974, 0,9 en 1982, 0,78 en 1990, 0,59 en 2000 et 0,53 en 2005" (Rapport 2007 de l'IEDOM sur La Réunion).

34.Posté par mastercard le 21/01/2009 16:00

Dernière information qui montre que La Réunion comble son retard sur la Métropole en terme de taux de fécondité: "le différentiel d’indice conjoncturel de fécondité entre la Réunion et la
métropole diminue : 1,77 en 1974, 0,9 en 1982, 0,78 en 1990, 0,59 en 2000 et 0,53 en 2005" (Rapport 2007 de l'IEDOM sur La Réunion).


33.Posté par mastercard le 21/01/2009 14:32

A Pierrot Dupuy
Je cite le Tableau économique de La Réunion (TER) édition 2008-2009: "Depuis 1999, l'excédent migratoire est plus faible (0,14% par an) et l'excédent naturel, bien que toujours important diminue également (1,41%)".

Cela veut bien dire que cela veut dire: à savoir que le taux de croissance naturelle (la différence entre naissances et décès) diminue même si le taux de fécondité (2,5 en 2005) est supérieur au taux de fécondité de métropole en 2008 (2,03). Ce taux a diminué en 2006: 2,45 (contre 1,98 en Métropole, la même année)

Le TER donne une autre information: l'impact de la migration sur la progression est plus importante en Métropole qu'à La Réunion! Cela doit nous amener à relativiser nos débats sur la part prise par les "immigrés" dans la progression démographique.

Comment participent-ils à la maîtrise de la natalité? Je n'ai pas toutes les réponses mais je pense à la mobilité mais aussi et surtout en cherchant à anticper sur le phénomène et ses conséquences. Chercher à réduire le nombre de naissances n'est pas la seule et unique solution.

Le problème est que nous sommes dans une période où les personnes en âge de procréer sont les catégories les plus nombreuses. C'est ce fait qui maintient un taux de croissance naturelle d'environ 2,5. Auparavant, il y avait moins de personnes en âge de procréer mais elles faisaient plus d'enfants.

Quant au débat Vergès/Debré, je ne veux pas entrer dans la polémique: je constate que les deux ont posé le problème du défi démographique. Debré a usé de méthodes autoritaires et à la limite de l'illégalité (le dépro-provera, produit contraceptif fût introduit à La Réunion alors qu'il était interdit en France, les avortements autorisés avant leur légalisation, etc..). Debré avait une peur bleue de la démographie réunionnaise. Vergès considère lui la progression démographique comme un défi auquel il faut faire face. Le positionnement politique est différent.



32.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/01/2009 11:15

et puis mastercard, ballade toi un peu dans les quartiers populaires, tu y verras non pas 2,5 enfants par femme, mais bien plus...et cela n'est pas réservé qu'aux femmes des quartiers populaires...

Certains Réunionnais(es) ont su s'adapter leur comportement au gré des aides familiales, n'oublions pas non plus que le nombre d'enfants et la situation matrimoniale sont des facteurs décisionnels dans l'attribution des logements sociaux...

bref,

je rejoins le propos de Pierrot, comme sur de nombreux autres sujets, les politiciens sont bien en peine d'aller au delà d'une juste appréhension de certains problèmes locaux (démographie, assainissement, traitement des déchets). pourquoi cette difficulté ?

il faudrait peut être leur poser la question, à moins qu'il n'y ait de solutions ou plus exactement, de chemins à suivre permettant de limiter "la casse socialement"..

des corrélations existent entre le nombre d'emplois créés annuellement et le nombre de jeunes déboulant sur le marché du travail, diplômés ou non. si depuis plusieurs années, l'économie locale ne permet pas leur intégration dans le monde du travail, mais qu'en sera t il pour leurs enfants..? l'ascenseur social est en panne à la Réunion qui plus est..."fils de bon à rien, tu deviendras bon à rien comme ton père"...

si les politiques publiques sont des outils au profit d'une population, alors que l'on mette en avant les insuffisances, les dysfonctionnements, les observations statistiques, et que l'on dise clairement quelles orientations, quels combats pour tenter d'améliorer notre sort. et que l'on ne le fasse pas qu'une fois la semaine des 4 jeudis, ou à la manière de certains services préfectoraux ou ministères, qui se contentent de mauvaises mesures (karam et ses sièges au rabais..) ou d'à peu près (chariot type de la préfecture) ...


31.Posté par ray le 21/01/2009 11:10

en réponse à post 27 (PFD): un peu simpliste ton raisonnement même si j'avoue que j'ai du reflechir quelques secondes avant de te repondre. La réalité est quelque peu différente car dans notre exemple local (je parle des mahorais qui sont francais et non des comoriens) un homme qui "peut" avoir X femmes et par consequent Xn enfants ne pourrait pas avoir un tel "score" s'il etait monogame. On est d'accord. Mais rien n'interdit à l'une (ou même plusieurs) de ses femmes de le quitter pour un autre dans la même situation de polygamie. On est toujours d'accord?. De toute façon, une façon de le verifier c'est la lecture des attestations CAF au nom de la mère et qui comporte plusieurs enfants aux noms de famille différents. On sera d'accord. Je ne veux stigmatiser personne mais c'est le constat d'une réalité.

30.Posté par Pierrot Dupuy le 21/01/2009 10:01

Mastercard,
Tu dis que les élus se préoccupent du problème. Certes, il y a eu un colloque organisé il y a quelques années par le Conseil général sur le sujet. Tout le monde a bien parlé. Mais qu'en est-il sorti de concret? A-t-on donné plus de subventions aux organismes s'occupant de prévention? A ma connaissance, au contraire, toutes les subventions ont été revues à la baisse... Peux-tu me confirmer, par exemple, puisque tu as l'air de bien connaître le sujet, que l'on ne remet plus de moyens de contraception gratuits aux jeunes filles ou aux femmes qui en font la demande?
Tu évoques la position de Paul Vergès et celle de Michel Debré sur le problème de la démographie. Certes, Michel Debré, dans les années 60/70, a été un visionnaire puisqu'il a été le premier à saisir l'importance de ce problème et à proposer des solutions (Planning Familial, BUMIDOM, AROF, publicités de sensibilisation, etc...). Te souviens-tu de la position de Paul Vergès à l'époque? Une campagne haineuse et raciste à l'encontre de Michel Debré et du gouvernement de l'époque. Son argumentation: "Comment les Réunionnais peuvent-ils tolérer l'attitude colonialiste de Michel Debré qui dit aux Métropolitains de faire plus d'enfants, et qui vient ici dire aux Réunionnais qu'il faut en faire moins? De quel droit peut-il venir ici pour dire aux Réunionnais qu'il faut qu'ils fassent moins d'enfants?". Avec, sous-entendu, un encouragement aux femmes réunionnaises de continuer à faire beaucoup d'enfants...
Et comme tu l'as toi même dit, les élus préfèrent mettre en avant le côté positif de la démographie plutôt que ses risques et ses conséquences potentiellement négatives.
Tu révèles également que les chiffres de fécondité des femmes réunionnaises ont bien baissé et se rapprochent aujourd'hui des standards métropolitaines. Faux! Il y a une différence énorme entre un taux de 2,5 (qui est celui que tu donnes pour la Réunion) et celui de 2,03 qui vient d'être rendu public en Métropole. Un taux de 2,03 permet tout juste un renouvellement de la population, alors qu'un taux de 2,5 est encore un fort accélérateur de démographie...

29.Posté par Aero Freins le 21/01/2009 08:49

Tu ne voulais pas dire "Catalgine"... plutôt.... denis ??!

Hé cambronne..?! Tu le définirais comment toi, celui qui vote... pour celui qu'il considère comme fou ?!

Cascadeur ? Funambule ? Ou encore l'autre là, celui qui s'enchaine, cadenassé, se met ds une boite, qu'on coule ds du ciment, et qu'on lâche au fond du lac ?!

Tu parles de solidarité, d'égalité...ou de fraternité ?!! Les gens ne sont mêmes plus solidaires avec eux-mêmes !!???

T'as bien raison oui : Quel cirque mes amis, mais quel cirque !! Ce n'est pas demain, qu'on verra 2 millions et demi de personnes, plus grand rassemblement de tout les temps, moyens de communication oblige, littéralement "communier"....ensemble, à la gloire des pères fondateurs de la Nation. C 'est clair, ...ça en jette....

Et puis, du fin fond, de l'héxagoneuuuh...(...!!)

;] !

28.Posté par mastercard le 21/01/2009 08:12


Post 19 DOMTOM: "Cela fait longtemps que le débat démographique aurait du être porté par nos élus.
Post 22: Ray:
Une demographie non maitrisee , voila le veritable probleme à la Run.

Ce sont là deux contre-vérités.

1) La majorité des élus, toutes tendances confondues, portent le débat démographique. La plupart estime que la progression démographique est un défi pour La Réunion. De nombreux documents, prises de position l'attestent.

2) La démographie est maîtrisée à La Réunion: nous ne somme splus à l'époque où les familles comptaient 4, 5, 6 voire plus d'enfants. Ence qui concerne la natalité, l'indice de fécondité était, en 2005, de 2,5. Soit à peu celui de la Métropole ces temps-ci.

En ce qui concerne la balance migratoire, parmi les personnes qui entrent à La Réunion, l'INSEE note le retour des émigrés réunionnais en âge d'être à la retraite. Ce qui est fort probable si on tient compte compte du faite que la mobilité a démarré dans les années 60 et que le spremiers émigrés se retrouvent désormais à l'âge de la retraite. MAis, l'INSEE ne donne pas de statistiques précises.

L'Institut publie régulièrement -environ une fois tous les 10 ans- ses prévisions pour 2030. Quand on regarde les données fournies on constate qu'entre la dernière livraison -en 2007- et la précédente, beaucoup de choses ont changé et évolué car les paramètres ne sont pas toujours les mêmes. Ceux qui sont intéressés peuvent relire l'étude publiée par l'INSEE qui a été mise en ligne.

Pour pouvoir -non pas maîtrisée intégralement la démographie- mais ne serait-ce que pour anticiper il est donc nécessaire de suivre régulièrement les évolutions.

Or, les élus le font, contrairement à ce qui est écrit. C'est important pour eux à plusieurs niveaux, ne serait-ce que pour déterminer où implanter de nouveaux équipements (écoles, routes). Certains ont utilisé la possibilité consistant à faire faire des enquêtes partielles dans leur commune. Mais, les modalités du recensement ayant changé, il est possible d'avoir chaque année un chiffrage rectifié.


27.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 21/01/2009 07:32

"La polygamie de certaines communautés (non officielles mais factuelles) n'arrangent rien et même à la reunion, une partie de la population confond prestations fam. et revenus "
Je vois mal le rapport avec la natalité: en cas de polygamie, les femmes du polygames sont elles supposées avoir plus d'enfants que celles d'un monogame? On peut pester contre cette compétition injuste sur le marché de la braguette mais je vois mal le lien entre polygamie et fécondité: les femmes du polygame, si elles n'étaient pas avec lui, seraient avec un monogame et feraient aussi des enfants...

26.Posté par denis le 20/01/2009 23:01

Post 21. Serge, il dit "les vrais gens". Pourquoi les gens parlent tout de suite de fascisme des qu'ils voient une "catalogation"??? Parceque beaucoup de gens ont été traumatisés par "l'épisode Hitler", ....et c'est tant mieux ! ....comme dirait le pere denis !

Post 23. Si tu es zorey, tu seras chez toi superficiellement.......C'est comme moi, dans le sud de la France, je parle "pointu", alors.....

25.Posté par Pierrot Dupuy le 20/01/2009 22:26

Lahope,
Relis attentivement ce que j'ai écrit, sans a priori...
J'ai justement écrit qu'il fallait que TOUS ceux qui habitent actuellement la Réunion soient solidaires! Nous sommes tous dans la même galère, quelles que soient nos origines.
Toi qui vit ici depuis des années et dont les enfants sont nés ici est tout aussi concerné par l'avenir de tes enfants que le Réunionnais qui l'est depuis plusieurs générations. Ne seras-tu pas désolé de voir tes enfants partir faire leurs études en Métropole ou ailleurs, et qu'ensuite ils ne puissent pas rentrer travailler ici, près de toi et de ta femme? Près de leurs amis? Dans une île où ils ont grandi et d'où les a incités un jour à partir pour faire leurs études, persuadés qu'ils étaient de pouvoir un jour revenir et faire profiter leurs compatriotes de leurs enseignements et de leurs expériences?
Ne montons pas les Créoles contre les Zoreils ou contre les Mahorais. Nous sommes tous assis sur la même branche. Le problème est qu'il n'est même pas besoin de la scier... Avec notre poids qui va grandissant, en proportion de notre nombre qui augmente, elle va se casser toute seule si nous ne réagissons pas...

24.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/01/2009 21:37

ça commence à se décoincer c'est bien ... !
comment voulez vous juger d'une politique et des ses orientations, si les données objectives observables avec un peu d'huile de coude dans le brassage de certaines bases de données ou dans leur analyse, permettrait à chacun de se prononcer, en son âme et conscience et non au vu d'argumentaires tendancieux et partisans...
première étape : que souhaite-t-on observer...
deuxième étape : où trouver l'information
troisième étape : l'information existante est elle suffisante pour "éclairer" ..?
quatrième étape: analyse objective de l'information
cinquième étape : validation de l'analyse - commentaires contradictoires
sixième étape : mise à disposition de l'analyse et des commentaires..

zinfos974 pourrait justement proposer des thématiques avec les économistes et autres spécialistes et autres hyper spécialistes, des questions sur lesquelles nombre d'entre nous s'interrogent..puisqu'il faut ouvrir le débat .! allons-y ?!

23.Posté par lahope le 20/01/2009 21:07

Dans un departement ou "mère seule" est devenue une profession a part entiere, on est pas près de regler le probleme de la fécondité.
A partir de là , accuser les nouveaux habitants de l ile (les zoreil) de tous les maux me parait pour le moins exagéré.
Je vis dans le département depuis 19 ans. Mes enfants y sont nés. Mon épouse et moi y travaillons.
Nous y payons nos impots (beaucoup d'impots). Nous participons à la vie de plusieurs associations. Nous fournissons du travail à au moins 2 personnes.
Je ne reconnais a personne le droit de m expliquer que je ne suis pas ici chez moi .

22.Posté par ray le 20/01/2009 13:30

Une demographie non maitrisee , voila le veritable probleme à la Run. Merci à tous d'avoir soulevé un tel débat politiquement incorrect. N'oublions pas que nous vivons sur le littoral et que contrairement à Maurice par exemple, nos terres interieures ne sont pas habitables. On aura beau construire des routes ou des logements, il en faudra toujours plus si cet essor demographique se poursuit. Le solde migratoire est lié à cette "surnatalité", vous savez de quoi je parle et les journaux locaux n'arrêtent pas de titrer la dessus (ou se trouve la maternité la plus feconde en france?). La polygamie de certaines communautés (non officielles mais factuelles) n'arrangent rien et même à la reunion, une partie de la population confond prestations fam. et revenus (l'arzen braguette). J'entends deja les hurlements indignes des bien-pensants et autres politiciens demagos. Voila la triste realite, on ne pourra pas pousser les murs, mais juste defigurer un peu plus notre ile avec le beton et autres artifices. Bien à vous et merci sans complaisance au taulier pour cette tribune.

21.Posté par cambronne le 20/01/2009 12:07

Dis toi que tous ceux qui ne pensent pas comme toi ne sont pas nécessairement des fascistes...

mON Diou cré nOn Vin DieU sIeGNEur

comme cela est si joliment dit,
n'est il pas malheureux qu'en France en 2009 sur l'ile des Bourbons et ex territoire de la compagnie des Indes, ceux qui ont des idées trop libérales pour les autres les gens biens comme disaient Serge Lacour...
Soit systématiquement taxés de fascistes faut il croire qu'ils n'ont que ce mot comme arme de défense remarquez lorsqu'ils ont versé leur venin ils ont plus rien comme argumentation...

En vidéo jointe analysez bien les mots de cet homme il est fou ...

20.Posté par denis le 20/01/2009 11:26

Débat tres interessant et tres riche, où les internautes "se mouillent", prennent position.

Post 8. FRED, c'est vrai qu'il ne faut pas causer comme ca, mais d'un autre coté, le theme lancé par PIERROT est d'actualité, et il faut trouver des solutions pour qu'il y aie plus de réunionnais aux postes de commandes. Mes solutions sont effectivement maladroites (cf Post 13), et elles se rapprochent du nazisme (Post 12). Hitler, au départ, parlait "d'espace vital", et c'est ici ce dont il est question.Neanmoins, il faut relativiser, comme l'a fait PIERRE FREDERIC (Post 14).
GUY (Post 10), je ne leur mets pas l'étoile, mais c'est quoi ta solution??. Moi, "je ne fais pas dans la dentelle", la dentelle est un art trop difficile, alors que faire ???

19.Posté par Domtom le 20/01/2009 10:08

Bonjour,
Cela fait longtemps que le débat démographique aurait du être porté par nos élus. Mais celui-ci est dangereux à bien des égards et ils ne s'y risquent pas. Les commentaires de ce matin en sont un formidable exemple criant de vérité.

Chaque question relève de la gageure et les solutions possibles effleurent quant à elles les symboles mêmes de notre pays.

Comment stabiliser le nombre de personnes vivant à La Réunion ?

Même si cette question est primordiale pour des raisons évidentes : écologie-art de vivre-limite de superficie-cohésion sociale, je le répète, les solutions touchent des points trop sensibles et ne peuvent qu'attirer des ennuis.
Car, il n'y a que deux possibilités, cumulables d'ailleurs :
- Soit on régule en interne (contrôle de la démographie : naissance - décès)
- Soit on régule les flux migratoires (entrants = sortants après stabilisation)
Et là, DANGER !
Seule une loi (et donc pour TOUT le territoire français) peut réguler les naissances. Or, nous n'avons pas les mêmes problèmes démographiques que La France, ils sont même opposés !
Et réguler les flux se ferait sous quels critères ?
Comme vous le voyez et vous en conviendrez je l'espère, il n'y a pas de solution possible qui ne suscite la polémique.
Et pourtant le débat me semble maintenant plus que nécessaire, voire vital !
Il faut donc se préparer. Et le blog de Pierrot pose cette pierre ô combien importante à l'édifice de cette préparation.

18.Posté par André974 le 20/01/2009 08:12

C'est vrai j'ai tapé fort pour provoquer une réaction .

Comme vous l'avez remarqué je ne supporte pas la discrimination d'où qu'elle vienne et qui qu'elle vise ,
J'ai une opinion de l'être humain ,je le sais capable du pire et du meilleur.

Je crains,et d'autres avec moi, actuellement ,du fait de la dérive communautaire ,la venue d'événements terribles contre lesquels nous pourrons si peu et envers lesquels nous ne serons rien ,
La composition ethno-culturo- religieuse (pardon pour le barbarisme) fait la force de notre île mais peut aussi faire sa faiblesse,l'équilibre est une chose fragile.
Quant à l'économie ,et bien ne pouvons nous pas imaginer une société avec d'autres modes de fonctionnement que la croissance effrénée que l'on nous présente comme la panacée?

Si nous commencions par redéfinir le patrimoine de chacun avec comme critère le recherche de l'origine de celui ci,les vraies raisons de la fortune de celui ci mais mais les vraies raisons de la pauvreté de celui là,que de surprise ,seulement voila les décideurs ont peur Ce serait sans doute mieux que de savoir si tel fonctionnaire est Marocain,Breton ou locale pur jus.Certaines fortunes sont justifiées ou au moins justifiables ,d'autres parfaitement scandaleuses,vous le savez aussi bien que moi,et c'est révoltant


En choisissant la Réunion pour lieu de vie ,c'est au delà de sa beauté, un choix fait pour ceux qui la compose et font ce qu'elle est .Parmi ceux ci certains y sont né ,le hasard,d'autres l'ont choisie ,à quoi bon ce débat sur qui y a plus de Droits que l'autre?

L'explosion démographique ,bien sûr ce sera sans doute un problème ,je pourrais répondre que les "immigrants" ne sont pas les plus prolifiques (et beaucoup repartent),mais je crois qu'une régulation naturelle se fera ,j'espère par une baisse de la natalité,mais malheureusement ça peut être par d'autre raisons,je ne voudrais pas vous gâcher la journée mais les guerres et les épidémies ça existe

J'aime ce pays et ses habitants, mon coté Donquichotte me fait sans doute aller parfois trop loin n'y voyez ni misanthropie ni intolérance ni manque de respects pour mes semblables ,mais certaines phrases me hérissent et je réagis ,je ne suis qu'un homme ,un tout petit homme.
Merci de votre réponse et merci pour le site,là dessus je vais gagner mon smic c'est l'heure!

17.Posté par datinic le 20/01/2009 08:01

petit interrogation sur la population speculative de 1 MIO habitants .. Partiellement je pense cet chiffre est un moyen de stabiliser et motiver l'économie.. Justement d'empêcher les artisans, les commercants de quitter l'île. Dans une situation déjà aujourd'hui pas facile pour gagner sa vie, imaginez vous de communiquer en plus que la population d'ici quelques années va diminuer? Plus aucune motivation pour des gens à investir dans cette île au point vue économique. Souvent dans les discussions avec des amis (souvent des architects) ils reposent sur le fait que économiquement ils ne risquent pas beaucoup car la population va augmenter donc ils vont toujours avoir de quoi à construire.
Moi personnellement je ne pense pas que la vie à la Réunion, à term, va être vivable.
C'est déjà assez difficile comme c'est aujourd'hui.
Les gens qui pensent de vivre au soleil, sur une île, vont bien vite être confrontés à la chaleur le plus en plus insupportable, le niveau du prix, la situation catastrophique de la circulation une situation foncier précaire et le plus en plus (les commentaires le montrent bien) un rassisme important.
Une solution nécessaire, ou plutôt impérative à des multiples raisons, et l'éducation des jeunes concernant les grossesse dans les conditions defavorables. L'état doit intervenir à un moment l'autre car ça devient difficile à financer (les allocations, les parents sans education / formation professionnelle etc ) Cela coûte beaucoup d'argent à l'état et ensuite, moi de ma part, je suis convainçue que ce n'est pas cadeau à ses enfants pour trouver leur place dans une société qui est déjà en suffrance.. Nées dans les circonstances sociales précaires, avec des parents encore adolesantes...
C'est un sujet très pénible.. Si nous envisagons un loi qui interdit à des "non adultes" de donner vie à des bébés on se rapproche en effet à des moyens du 3eme Reich, par contre je pense au fond c'est qu'il faut faire. Peut-être un rapproche comme au Japon.. ??
Cette terre, pas seulement à la Réunion, commence à s'étouffer de sa propre population. Rechauffement climatique etc.. Imaginons encore 500 000 des voitures de plus .. la polution sur cette île va devenir insupportable un jour..
Dernier remarque.. les propos concernant les "races pures", dans n'import quel context, me font rapidement des frissons sur le corps. Je suis allemande, d'une génération après guèrre, mais mes parents ont bien veçus le couchemar du 3eme Reich.. Retrouver les propos ici à la Réunion est plus que choquant. Les lecteurs qui prennent ces "citations" pour provoquer, sont les premiers à le penser. C'est très dangereux de mélanger ce sujet dans le context de surpopulation à la Réunion..

16.Posté par mastercard le 20/01/2009 07:46

Arrêtons de dire que les élus ne posent pas la question de la démographie. Assez paradoxalement Debré et Vergès ont été les premiers à mettre la question sur le tapis. Le premier en imaginant le contrôle des naissances, le BUMIDOM, etc.. Le second invoque régulièrement le défi démographique comme un des premiers problèmes réunionnais et en 2007 il a organisé avec l'INSEE un colloque sur le sujet à la Pyramide inversée à partir de la dernière enquête de l'institut.
On peut effectivement "positiver" une progression démographique: l'arrivée de jeunes, souvent formés, sinon de bras forts est recherchée dans de nombreuses sociétés. LA jeunesse de notre population peut effectivement être un atout.
L'île peut contenir 2 millions d'habitants. C'est une question d'occupation de l'espace. Regardez Singapour! Mais, en principe La Réunion n'atteindra pas les 2 millions d'habitants. Elle connaîtra ce que les experts appellent la "transition démographique" vers 2025-2030. Après cette période, ss population devrait stagner sinon diminuer. Ce phénomène est observé partout dans le monde.
Depuis la départementalisation l'arrivée de personnes extérieures est limitée aux citoyens français: les pondichériens et malgaches ayant conservé la nationale française puis les zoreyx et les mahorais. Enfin, l'intégration à l'UE donne libre accès aux citoyens des états membres. De fait, les "approvisionnements" en provenance d'Afrique, d'Inde et de Chine ont cessés.
Dans le débat zorey/créole, il n'y a pas qu'une question -réelle-d'accès à l'emploi. A ce propos on ne devrait pas parler de "compétences égales" mais de "compétences requises" car on trouvera toujours un métropolitain ayant plus de bagage qu'un réunionnais. Les autres aspects du débat sont: la place prise par les métropolitains aux postes de décision, dans la direction des entreprises, etc... et enfin, le modèle économique, social et idéologique qu'ils amènent avec eux. Je tiens à dire que tout n'est pas à rejeter. MAis c'est un débat plus général qu'il faut mener.

15.Posté par Albert Ebasque le 20/01/2009 07:40

Lire des trucs pareils dès le matin, ça vous donne envie d'être un extra terrestre..... La seule "race" existante est la race humaine....sans compter les animaux de la planète.....et les cons.....
Matthieu, cela me rend un peu triste pour vous, surtout que là bas....les choses changent aussi... j'espère surtout que vous allez dans une belle région.....bonne route

14.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 20/01/2009 07:15

C'est un débat qui me laisse froid. Néanmoins, remettons les choses en contexte: il n'est pas question de races, mais de contrôle migratoire. Ce n'est en rien différent d'un Etat qui contrôle ses frontières en fonction de son économie et de ses capacités d'accueil.

13.Posté par Pierrot Dupuy le 20/01/2009 06:56

André974
Tout ce qui est excessif est dérisoire...
Personne ici, en tout cas pas moi, n'a évoqué de "race pure". J'ai pris bien soin de dire que c'était un problème qui concernait toutes les personnes habitant la Réunion, quelle que soit leur couleur et leur origine.
Je me contente de poser des questions: Comment vivre à un million (et bientôt plus...) dans un territoire de 2512 km²?
Pouvons-nous dans ces conditions continuer avec une démographie plus importante que ce qui est juste nécessaire pour le renouvellement de la population, et pouvons-nous encore supporter (au sens économique du terme...) une augmentation continuelle de la population?
J'aimerais que tu répondes calmement à ces questions, sans traiter de fascistes tous ceux qui s'interrogent.
Il y en a certains qui, à leur niveau, essaient de faire des propositions. Parfois maladroites, je peux en convenir. Mais c'est tout l'intérêt du débat.
Tu es quelqu'un d'intelligent, ça se voit à la qualité de tes réponses. Essaie de t'en servir tout en respectant tes interlocuteurs.
Dis toi que tous ceux qui ne pensent pas comme toi ne sont pas nécessairement des fascistes...

12.Posté par André974 le 20/01/2009 04:19

si je suis bien le débat ,certaines personnes rêvent ici de la "race" pure,il faudrait m'expliquer ,vous voulez quoi au juste que tous ceux qui ne sont pas nés ici de parents et de grands parents et d'arrières grands parent s jusqu'à 8 ou 12 générations ne vivent plus ici?
êtes vous bien certains dans ces conditions d'avoir votre place quelques part sur terre?car peu de gens peuvent prouver cela si ce n'est dans quelques contrées reculées d'Amazonie ou d'extrême orient ,et encore

celui là aussi il voulait la race pure :qt[[http://www.youtube.com/watch?v=vezr3dW4J5s]
un de vos amis?

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/01/2009 02:27

le questionnement légitime du devenir d'un territoire dans toutes ses composantes (population, besoins, développement économique, touristique, desserte aérienne, maritime, et leurs modalités) pour ceux qui y sont attachés, nécessite des réponses.

utiliser les informations disponibles sur le numéro sécu pour connaître, mesurer, quantifier, qualifier...et prendre éventuellement des décisions d'ordre individuelle ou collective...en quoi ces informations objectives seraient dangereuses ?


10.Posté par PepeGuy le 20/01/2009 01:37

Post 6 : S'il faut passer par un visa pour les nouveaux arrivants zoreys, un contrat de travail a duree limitée pour les nouveaux arrivants zoreys, faisons le !!!
Post 5. Nicolas, cette analyse serait interessante, quelqu'un qui travaille à la securité sociale devrait pouvoir organiser une telle recherche. Y en a t-il sur le blog?

Oh ! Couillon de Denis, tu voudrais pas leur tatouer un numéro sur l'avant bras aussi ! Il t'arrive de réfléchir des fois .

9.Posté par Matthieu le 20/01/2009 00:07

A tous,

Je quitte la Réunion, ça y est, nous avons pris cette décision après un séjour en métropole pour présenter l'enfant créole à la famille, aucune arrière pensée en tête en prenant l'avion, a part celle du nombre de pull qui me serait nécessaire pour tenir le coup avec ce froid sibérien. Je suis indépendant, ma femme est cadre sup, on aime la Réunion, mais on en peut plus, ce raquette organisé qui va de la pompe à essence, en passant par l'alimentation, un panier moyen exorbitant, un immobilier prohibitif, une circulation arrivé quasi à saturation (surtout la semaine apres le RMI), une corruption a tous les étages, cet octroi de mer qui n'a plus de raison d'etre et qui nous bouffe la vie et l'économie, le prix des billets d'avion pour la zone OI époustouflants de malhonnêteté. Nous sommes là depuis assez longtemps, et, au début dans le but de "rester", créer quelque chose, avoir une qualité de vie et un art de vivre comme il pouvait y avoir en métropole il y a une 15zaine d'année. Nous quitterons, le gros, mais résigné, cette si belle île que nous aimons, nos voisins, nos amis, qu'ils soient bleu clair ou bleu foncé. cette gentillesse qui caractérise les Réunionnais.





8.Posté par fred le 19/01/2009 21:31

oté denis koz pas comme ça nout tout na le droit : mahorais, malgache, comoriens, zoreil... La manière ou koz on dirait le zoreil na plis dedroit qu'un mahorais. Même pas vrai. Chacun na son place à partir du moment où li lé intégré. Mi veut entend par intégré dès lors ou la pa personne la pu trouve son place dans un groupe et ce groupe cé LA RENION , rénion des couleurs, des religions, des cultures. A égalité fais jouer la parité , nout tout va sort gagnant. Si le boug i san son gaillard et ké domin li ral nout zenfant dan son l'espoir la vie , lé tout bénef : le sang na poin la couleur et la bible i dit a ou sans prosélithisme ''tu auras à ta juste valeur'' et quand soleil i lève i lève pou tout le monde a ou de voir si na un bronzage pou noirci ton sentiment

7.Posté par William le 19/01/2009 21:04

Pour info, le code INSEE (notre numéro de sécu) a été mis en place par les nazi à partir 1940, pour précisément faire ce genre de stats !

Le premier chiffre sert aujourd'hui à identifier le sexe de la personne était plus précis à l'époque :
- 1 ou 2 pour les citoyens français ;
- 3 ou 4 pour les indigènes d'Algérie et de toutes les colonies, non juifs
- 5 ou 6 pour les juifs indigènes
- 7 ou 8 pour les étrangers
- 9 ou 0 pour les statuts mal définis...

et moi, je cite mes sources !!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Num%C3%A9ro_INSEE

Alors messieurs, attention à ce que vous proposez depuis quelques jours car, sournoisement vous être en train de réinventer le nazisme dans toute sa splendeur !!!

Prenez conscience de ce que vous être en train de dire !!! (à défaut pour le moment de pouvoir le faire)

Vous confirmez avec splendeur mon choix de pousser mes enfants à aller faire leur vie ailleurs qu'à la Réunion !!! Et pour financer les voyages hors du département, je vais définitivement ouvrir mon commerce de chemises brunes.

La Réunion Lèv !!! laiss pas bon' couillon entrain' a zot dan' zistoir là !

6.Posté par denis le 19/01/2009 18:07

Pierrot, quand tu vois des voisins (israel et gaza) qui font la guerre depuis 1948 comme des marmailles (mais avec des consequences horribles, on est bien d'accord), comment veux tu que les gens aient une conscience. Peu de gens ont une conscience, sur Terre !!! Il faut imposer, et c'est a cela que servent les lois. S'il faut passer par un visa pour les nouveaux arrivants zoreys, un contrat de travail a duree limitée pour les nouveaux arrivants zoreys, faisons le !!!

2 millions d'habitants, NON ! Les jeunes filles sont de plus en plus instruites, ici, et font moins de bébés (c'est demontré)...Le taux de fecondité va se stabiliser à 2....D'autre par il faut arreter l'immigration des mahorais ou des anjouannais, par une loi ou une autre.

Post 5. Nicolas, cette analyse serait interessante, quelqu'un qui travaille à la securité sociale devrait pouvoir organiser une telle recherche. Y en a t-il sur le blog?

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/01/2009 17:09

tiens, ça me fait penser que tout salarié est référencé par son numéro INSEE qui indique le département de naissance...

ah que j'aimerai pouvoir rentrer dans les bases de l'urssaf à la Réunion et faire le tri par catégorie d'emplois (agent, cadre, ouvrier, etc..) du % de 974 et le % de non 974, avec distinction par code APE des structures employeuses... ah ça serait si facile, si simple à obtenir que je me demande pourquoi donc l'info n'est pas disponible...

imaginez que l'on soit en mesure de déterminer précisément une cartographique par sexe et département de naissance de la composition des effectifs salariés en cdd, cdi (cerise sur le gâteau ?) à la Réunion chaque 1er janvier et chaque 1er juillet, des secteurs privé, publiques et associatifs..

cela permettrait de quantifier le nombre d'emplois non pourvus par des natifs de la Réunion...et peut être de mettre un arrêt au fantasme de la goyave de france...

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/01/2009 16:48

ravi de voir que le problème démographique est ENFIN mis sur la table...
ce serait bien d'avoir un débat avec associatifs, économistes et démographes sur ce sujet, et une bonne analyse des coûts et moyens à mettre en oeuvre pour satisfaire aux besoins de 200 à 300 000 réunionnais de plus d'ici un demi siècle...

une initiative qui pourrait être prise par zinfos974..?

3.Posté par Ulysse le 19/01/2009 16:33

Il est temps que cette question soit posée car nous approchons à grands pas de certaines limites.
Selon les dernières projections (INSEE) nous devrions être effectivement 1 million en 2026 et 1 030 000 en 2030. 2026, 2030 c’est presque déjà demain.

Remarquons que jusqu’ici je n’ai jamais entendu nos élus présenter ceci comme une difficulté mais au contraire comme un progrès, une avancée !…
Il n’est apparemment jamais venu à l’idée d’aucun de ces élus que quand nous serons 1 000 000 nous vivrons inévitablement moins bien que maintenant où nous sommes a priori plus de 800 000 (706 300 au recensement de 1999).
Pour toutes les raisons évoquées par Pierrot sans compter qu’avec un accroissement dans le même rapport des automobiles la circulation sera paralysée bien avant 2030.

Ou plutôt certains de nos élus ont bien entendu du y penser mais ils préfèrent se taire car réfléchir sur cette question c’est peut-être remettre en cause la liberté actuelle sans entrave de procréer et de proliférer (quitte à aller droit dans le mur) et c’est un sujet délicat ! En parler c’est prendre un risque de ne pas se faire réélire … la pire des choses pour eux.
Remarquons aussi que nous sommes dans un pays où on sait surtout réagir et réparer les catastrophes, et jamais les prévoir et mettre en œuvre des mesures pour les empêcher, car c’est rarement « populaire ».

Il y a tout une série d’individus ou entités pour qui l’accroissement non contrôlé de la population est au contraire une aubaine : Tous ceux, venus d’ailleurs, qui se moquent éperdument de la Réunion et des Réunionnais, et qui ne voient que l’augmentation de leurs profits, car plus de population c’est plus de bouches à nourrir, plus de logements à construire, et tant pis si on détruit les équilibres de l’île. Tous ces prédateurs ne rêvent que d’introduire de plus en plus d’acier et de béton pour y ériger des villes où la majorité de la population sera entassée dans des tours immenses.
Eux bien entendu, tout comme les élus, vivront avec leurs familles bien à l’aise dans des quartiers résidentiels avec tout le luxe et avec clôtures et murs d’enceinte avec gardiens armés pour se prémunir des intrus. Car la surpopulation s’accompagnera bien entendu d’un chômage amplifié et d’une délinquance décuplée. Une société du type de la société brésilienne actuelle avec une petite minorité de très riches et une population dans la misère qui n’a plus que l’alcool, la drogue, la violence et la religion pour survivre.

Est-ce ceci que nous voulons ?

2.Posté par boyer le 19/01/2009 15:40

D'accord sur la nécessité d'une action politique pour maitriser l'évolution démographique de la Réunion. Mais pas d'accord pour faire n'importe quoi.

Le meilleur moyen de baisser la natalité c'est bel et bien l'augmentation du niveau de vie(En fin de compte, indexation à 35% ou pas, les bas salaires coutent cher au final....), et l'éducation (nationale).

En 2030 l'europe sera elle, confrontée au vieillissement de sa population et ouvrira grand les porte de l'immigration. C'est une chance que la Réunion doit choisir et non pas subir apres les echecs du Bumidom (et aussi la Sakay et les enfants de la creuse).

Le sujet initial était la difficulté du recrutement local des Réunionnais diplomés:

Pour le privé je n'ai pas de solution toute prete meme si je m'interroge sur les effets indirects des politiques d'exoneration de cotisations sociale qui tirent les salaires vers le bas.

Pour la fonction publique d'etat, il est evident que c'est aux instances locales de mettre en place les préparations pour orienter davantages les reunionnais dans les concours de recrutement.

Pour la fonction publique territoriale, il est evident qu'il y a urgence a moraliser tout ca par des titularisation et des recrutements dans la t ransparence: la cour des compte a salué ily a qq année l'initiative de la mairie de l'etang salé qui avait signé une convention avec l'ANPE pour deleguer le recrutement des contractuels afin d'echapper au clientelisme.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes