MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Effet des pesticides sur la santé : rapport accablant de l’Inserm !


Par Bruno Bourgeon - Publié le Mardi 13 Juillet 2021 à 07:19

Effet des pesticides sur la santé : rapport accablant de l’Inserm !
L’Inserm actualise son rapport « Pesticides : effets sur la santé » dont la première édition datait de 2013[1]. Les principales conclusions ont été présentées au cours d’un colloque de restitution le 30 juin 2021. Les résultats sont inquiétants, confirmant un lien entre exposition aux pesticides et nombre de maladies cancéreuses, neurologiques, cognitives ou comportementales.
 
En 2018, l’Inserm a été saisi par 5 directions générales ministérielles (Prévention des risques, Santé, Travail, Recherche et Innovation, Secrétariat général du ministère de l’agriculture et de l’alimentation) pour mettre à jour les données du rapport « Pesticides : effets sur la santé » parue en 2013. Les experts mandatés par l’Institut de recherche ont alors passé en revue toutes les publications scientifiques ayant examiné le lien possible entre exposition aux pesticides et une vingtaine de pathologies différentes, depuis la parution du premier rapport. Les risques ont été évalués au regard du type d’exposition, et avec une attention particulière pour certaines familles de pesticides. Ont été pris en compte les pesticides toujours autorisés, ainsi que ceux déjà interdits mais présents dans l’environnement du fait de leur rémanence.
 
Un lien a pu être établi entre exposition professionnelle aux pesticides et 6 maladies : lymphomes non hodgkiniens (LNH), myélome multiple, cancer de la prostate, maladie de Parkinson, troubles cognitifs, BPCO et bronchite chronique. Un lien direct a même pu être établi entre une exposition quantifiée de certaines substances et maladies : cas du malathion, diazinon, lindane, DDT, et la famille des organophosphorés, et le LNH, ou encore entre organochlorés et organophosphorés et Parkinson et troubles cognitifs. Des liens avec une présomption moyenne ont été identifiés pour d’autres pathologies comme l’Alzheimer, les troubles anxio-dépressifs, certains cancers, l’asthme, ou les dysthyroïdies.
 
Les méta-analyses récentes concluent à une forte présomption d’un lien existant entre exposition des mères (professionnelle ou domestique) durant leur grossesse ou chez l’enfant, et risque de leucémie (augmentation de l’ordre de 50%) ou encore de tumeurs du système nerveux central chez l’enfant. Des études de cohorte mères-enfants pointent du doigt le lien fortement présumé entre certaines familles de pesticides comme les organophosphorés et des déficits moteurs, cognitifs ou sensoriels chez l’enfant, ou encore entre pyréthrinoïdes et troubles du comportement tels que l’anxiété par exemple.
 
Au-delà de l’exposition professionnelle ou domestique, les populations riveraines des zones où sont utilisés ces pesticides sont également concernées, avec un niveau de présomption plus faible. Ainsi pour le Parkinson ou les « troubles du spectre autistique chez l’enfant », ces derniers avec le chlorpyriphos-éthyl.
 
Le chlordécone utilisé aux Antilles a fortement contaminé l’ensemble de la population, et pour les experts le lien avec le risque de cancer de la prostate est quasi certain.
 
Concernant le glyphosate, il serait lié à un risque accru de LNH, avec toutefois une présomption moyenne, et peut-être de myélome multiple et de leucémie, mais avec un plus faible niveau présomption. Une pathologie rénale commence à être décrite, singulièrement à La Réunion, pouvant être à l’origine de 5 à 10% des causes de dialyse, et touchant les populations agricoles cannières.
 
Quant aux inhibiteurs de la Succinate-DésHydrogénase (SDHi), qui perturbent le fonctionnement des mitochondries et utilisés comme fongicides, il n’existe que très peu de données épidémiologiques, mais les données des modèles animaux laissent craindre de possibles effets endocriniens ou cancérogènes.
 
En 2017, des pesticides ont été retrouvés dans 80% des nappes souterraines, à des taux dépassant les seuils réglementaires dans 25% des cas. 300 substances actives ont été recensées, des herbicides dans la moitié des cas, déjà interdites dans 40% des cas (comme l’atrazine). La contamination des eaux de surface paraît généralisée, avec 84% des prélèvements ayant dépassé au moins une fois les seuils, et des dépassements réguliers 1 fois/4. La contamination marine par le chlordécone reste problématique aux Antilles. 
Nom de Zeus ! Puisqu’on vous dit que le glyphosate va être réadoubé en Europe, et que les néonicotinoïdes ne sont pas si dangereux ! De qui se moque-t-on ?
 
1. Pesticides et effets sur la santé. Nouvelles données. Synthèse de l’Expertise collective de l’Inserm. Juin 2021 : https://www.inserm.fr/information-en-sante/expertises-collectives/pesticides-et-sante-nouvelles-donnees-2021
 
Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID
http://www.aid97400.re




1.Posté par ANELSO RENOVATION le 13/07/2021 11:02

Que la Réunion le veuille ou non la vaccination obligatoire est entré en vigueur hier soir alors pour que la vie reprenne normalement n'hésitez pas allez vous faire vacciner d'autre part il serait injuste que les vaccinés deux doses soient pénalisés par le couvre feu ainsi que les touristes a qui on demande un test PCR plus vaccins 2 doses pour venir

2.Posté par L'Ardéchoise le 13/07/2021 19:15

1 - C'est un pesticide qu'on nous injecte ?
Je ne comprends pas trop votre intervention, toutefois intéressante.
Il est vrai qu'il y en a marre d'être pénalisés à cause de ceux qui n'ont pas la même version ou la même vision du film catastrophe qui se joue dans le monde.

Monsieur Bourgeon, j'adhère entièrement à votre billet, je suis une convaincue de la première heure, ce sujet fait amplement partie des problématiques qui me titillent .

3.Posté par A mon avis le 14/07/2021 12:19

Les données s'accumulent.
Les constats alarmants se multiplient.

Mais pour l'agro-industrie nécessité fait loi !

Pesticides = facteur supplémentaire d'extinction de la biodiversité !

Les parents qui font des enfants actuellement sont courageux !
(Ou inconscients de l'avenir qui attend les générations futures !)

4.Posté par Coco le 15/07/2021 02:43

@L'Ardéchoise
Moi j'ai compris, il a dû vouloir répondre à La Citoyenne en colère, le courrier d'à côté!

@Bruno Bourgeon
Bravo et Merci pour votre courrier Monsieur. Vous avez vu les citoyens, vous risquez moins à vous faire vacciner qu'en jardinant ou en faisant une baignade! Sans parler des agriculteurs et tous les riques qu'ils prennent, j'espère que ce rapport leur parviendra, les alarmera et leur fera ouvrir les yeux!
Quelle est la solution? Si ils les abandonnent, ils perdront une partie de leur culture et y aura t-il assez de nourriture pour tout le monde? je me pose naîvement la question, car pourquoi n'abandonnent-ils pas ces pratiques si d'autres alternatives existent?
Si oui, quand on voit la côte du bio, elles doivent être plus chères? Où moins fiables? Ou moins aisées de fabrications? Je suis un citadin et ne m'y connait pas sur ces questions mais j'aimerais comprendre!
Ces méthodes sans pesticides peuvent-elles nourrir toute la planète?

5.Posté par A mon avis le 15/07/2021 12:23

Sans rapport direct avec les pesticides, mais en lien avec l'agro-industrie ! :

La partie sud-est de l’Amazonie émet plus de CO2 qu’elle devrait en absorber, en raison de la déforestation et du changement climatique

En raison du changement climatique et de la déforestation, une grande partie du bassin de l’Amazonie émet désormais du CO2 au lieu d’en absorber, une transformation majeure pour cet écosystème crucial dans la limitation du réchauffement, selon une étude publiée mercredi.

Se basant sur des centaines d’échantillons d’air récoltés à diverses altitudes lors de la dernière décennie, l’étude publiée dans la revue Nature montre qu’en particulier la partie sud-est de l’Amazonie est passée d’un puits de carbone à une source de CO2, gaz responsable du réchauffement de la planète.

........

Avec la fonte des calottes glaciaires, le dégel du permafrost ou la disparition des récifs coralliens, le dépérissement de la forêt amazonienne fait partie des « points de bascule » identifiés par les scientifiques comme des éléments-clés dont la modification substantielle pourrait entraîner le système climatique vers un changement dramatique et irrémédiable.


https://www.sudouest.fr/international/amazonie-une-partie-de-la-foret-devient-source-de-co2-selon-une-etude-4156115.php://

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes