Zot Zinfos

Education Nationale, situation accablante !

Lundi 3 Février 2014 - 18:11

Logique abracadabrante.

Education Nationale, situation accablante !
Représentante de parents d’élèves d’une école primaire sur la Possession, je viens ici vous relater une situation ubuesque de l’Education Nationale. Cela concerne la gestion d’un remplacement dans une classe de CM1.Voici notre réalité : Rentrée d’août 2013 parents et enfants font connaissance avec Mme X, enseignante remplaçante d’un congé longue maladie. Le 24 octobre, l’enseignant malade réintègre sa classe sous forme d’un mi- temps thérapeutique. Il s’agit de Mr G qui a sa classe les jeudi et vendredi. Les lundis et mardis sont à la charge de Mme Y et un mercredi sur deux Mr G est remplacé par une deuxième enseignante Mme Z. Sur cette classe de CM1 les enfants doivent composer donc avec trois enseignants pour le reste de l’année scolaire (ou au total quatre depuis la rentrée scolaire) !!!!!!!!!!!!!!

Après de nombreux rdv et courriers nous trouvons une solution Mme Y assurera les lundis, mardis et jeudis après- midi et le reste du temps Mr G. Mais là où ça se complique c’est que Mr G s’absente régulièrement (il ne totalise que 24 jours de présence sur les 57 théoriques), que cet enseignant est stagiaire. Et que lorsque légitimement nous interrogeons sur le niveau atteint du programme : nous apprenons que c’est peu vérifiable car ce stagiaire n’a jamais pu être évalué : il se défile à chaque fois !

Le constat est accablant pour ces 30 élèves : retard dans les apprentissages, instabilité émotionnelle due à la succession d’encadrant, perte de la notion d’être élève qui induit des comportements inadéquats voire violents, etc. Nous parents, que penser de notre belle Ecole Républicaine ? Que pensez du manque de considération pour ces 30 élèves ? qui demain vont devenir quoi : on les fait redoubler, on les met en privé ? Que penser du rectorat qui semble pris au piège d’un système juridique rigide qu’un stagiaire a réussi à tourner en sa faveur : car en gros il est chez lui payer à ne rien faire  il n’en n’est pas à son 1er forfait : il écume les écoles de la circonscription depuis 36 mois) ! Que pensez de ce manque de contrôle sur les personnes à qui nous confions nos enfants ? Comment intégrer que nous dénonçons une situation intolérable mais que pouvons faire pour les 40 prochaines générations qui passeront entre les mains de cet enseignant !

Vous le dites vous-même : dans cette classe nos enfants sont en danger alors Messieurs Les Inspecteurs qu’attendez vous pour réagir !!!
Parent isolé vs système dépassé.
Lu 1216 fois




1.Posté par n o e le 03/02/2014 18:40

Pas de soucis !
On prépare les enfants à avoir plus de profs comme au collège !
Ils deviendront vite très autonomes !

2.Posté par nicolas de launay le 03/02/2014 20:42

il s'agit de l'école de ma fille, l'école Evariste de Parny à la Possession.
il s'agit de la classe de ma fille.

vous vous doutiez bien que je ne pouvais rester silencieux, d'autant que je suis parent d'élève représentant cette classe.

la situation relatée ici est absolument exacte.

Le jour de la rentrée de Septembre 2013, l'enseignante de brigade nous avoue :
- qu'elle remplace depuis le début 2013, cet enseignant.
- qu'elle ne sait pas jusqu'à quelle date son remplacement continuera.

Courant Octobre, nous constatons le retour de l'enseignant titulaire du poste, sur un mi temps thérapeutique, et ayant la qualité d'enseignant stagiaire.

Découvrant car l'Education Nationale, cette belle institution républicaine et relativement handicapée par des lourdeurs administratives (pour ne pas dire que ceux qui la composent sont à la source de ces handicaps), est peu prolixe en matière de communication vis à vis des parents d'élèves qui confient entre 7h30 et 14h45 (puisque réforme "centre aéré" Peillon en oeuvre à la Possession) leurs gamins à de parfaits inconnus, que la dite classe en question bénéficie de 3 enseignants.

Nous avons légitimement demandé des explications à la hiérarchie de cet enseignant. En effet, si la position d'enseignants multiples face à des enfants de cm1 avait été la panacée, ce système aurait été généralisé de partout mais comme ce n'est qu'au collège que l'on multiplie les intervenants face aux enfants...

La direction de l'école nous a renvoyé alors sur l'inspecteur de circonscription, qui par chance, a ses bureaux climatisés au dernier étage de l'école.
Ce dernier nous a alors dit que oui la situation était anormale, qu'il tenterait avec sa hiérarchie, l'inspecteur d'académie, de solutionner la présente situation car celle ci est pour le moins la résultante d'une situation ... que le lecteur voudra bien prendre le temps de lire.

il existe à l'école henri Lapierre une enseignante à la qualité reconnue, puisque le rectorat lui a demandé depuis la rentrée, d'officier en tant que formatrice à l'ex-iufm pour former les futurs enseignants. ce professeur libérant ainsi un mi temps, ce mi temps est assuré par l'enseignante qui officie sur le mi temps complémentaire de l'enseignant stagiaire dont il est plus haut question, à l'école E. de Parny.

Aussi, nous avons nous les parents d'élève, demandé à ce que l'enseignante faisant deux mi temps, les fassent sur l'école E. de Parny et donc qu'elle y soit à temps plein, et que le professeur stagiaire titulaire en mi temps thérapeutique, effectue son mi temps à l'école Henri Lapierre... en complément de ce professeur émérite si l'on en croît le rectorat.

Ainsi, nous aurions eu une situation intelligente à l'école Henri Lapierre, entre un professeur émérite et un enseignant stagiaire. la conséquence aurait été la situation d'un enseignant à temps plein sur la classe de cm1 dont il est question à l'école Evariste de Parny.

devant l'évidence de cette solution, l'inspecteur de circonscription nous a dit alors essayer de faire en sorte que cette solution soit privilégié.
dès le lendemain, hélas, on nous a confirmé que la solution initiale ne pouvait être changé, et que le rectorat donc préférait gâché deux classes plutôt que d'essayer d'en "sauver" une.

Devant l'immobilisme et le je m'en foutisme qui se sont alors révélés à nous parents d'élève, de la part de l'administration de l'éducation nationale, nous nous sommes alors inquiétés de connaître le niveau de coordination entre les deux enseignants.. une réunion à la demande des parents d'élève fut organisée.. constat édifiant... aucun contact physique, aucune réunion de travail n'avait eu lieu entre eux avant cette réunion.

je vous laisse alors imaginer la réaction du directeur présent, ainsi que des enseignants, quand il leur fut proposé de donner une information consistant à connaître l'état d'avancement du programme de cm1.

la chose a été balayée d'un revers de main de la part du directeur, malgré sa compréhension du souci que nous exposions à la source de la solution ainsi proposée.

les vacances de noel arrivant, nous nous retrouvons à la rentrée.
nouvelles absences de l'enseignant. les gamins répartis dans des classes inférieures où ils n'ont pas grand chose à faire..

réaction normale du père que je suis, excédé par autant de je m'en foutisme, et sollicitation d'une nouvelle réunion qui s'est passée la semaine dernière.

et c'est là que l'inspecteur de circonscription, monsieur Huet, nous confirme les absences de l'enseignant stagiaire les jours de visites d'évaluation le concernant.

Nous posons alors pour les 4 parents présents, conscients de la situation, la question du redoublement de 30 gamins car ne nous leurrons pas, le mois de Février étant entamé, avec une nouvelle absence prévisible jusqu'au 22 février dont l'inspecteur de circonscription nous informe sur le moment, nous serons aux vacances de mars, avec la moitié de l'année écoulée et un niveau de cours réalisé inconnu, des évaluations des enfants faites par un enseignant (pour la moitié des enseignements) dont on peut raisonnablement douté de la capacité.

L'inspecteur de circonscription, devant notre détermination à vouloir un changement rapide de la situation, nous confirme ses craintes quant aux enseignements dispensés, qualifiant de mise en danger pour reprendre l'exactitude de ses termes, la situation de cette classe au regard des enseignements.

Aussi, monsieur Huet, monsieur Briand, monsieur Terret (inspecteur de circonscription, dasen et recteur -> la "hiérarchie"), nous vous mettons en demeure de solutionner une bonne fois pour toute la situation de cette classe par l'affectation d'un professeur à temps plein. nous avions fin octobre, proposé LA solution la plus évidente. vous l'avez rejeté.

vous aimez le sport cher recteur, croyez moi, vous allez en avoir si les choses ne sont pas résolus dès mercredi, par la mise à pieds à titre conservatoire de cet enseignant, car ne nous leurrons, vos subalternes ont parfaitement conscience et cela depuis au moins l'année scolaire 2012/2013 de la situation, et il nous a été avoué que s'il fallait sacrifier la classe en question pour dégager à la fin de sa période de stage, cet enseignant, les choses seraient hélas faits dans ce sens.

j'avais prévenu l'inspecteur de circonscription que nous n'étions pas le genre de parents à nous laisser faire, en conséquence, nous bloquerons l'école ce vendredi 7 février, nous ferons venir la presse qui sera ravi de découvrir combien il est agréable de bosser dans des salles climatisées (pour les services du rectorat dans le même bâtiment que des classes non climatisés (la mairie et roro en prendront aussi pour leur grade).

nous enverrons également copie du lien de cette page, au service de Vincent Peillon, à la député Bello, et aux autres afin de mettre la honte sur une institution qui préfère mener en bateau des parents d'élève, et massacrer la scolarité de leurs enfants, plutôt que de prendre des décisions courageuses quand bien même elles seraient entachées de certains irrégularités sur le fonds ou la forme, et qui iraient dans le sens de la qualité du service public rendu aux élèves.

Merci à zinfos de ne pas censurer un seul mot.

3.Posté par nicolas de launay le 03/02/2014 20:42

couillon de noe..

4.Posté par nicolas de launay le 03/02/2014 21:43

huguette bello
monica orphée
ericka bareight

ci dessous le mail adressé à nos 3 députés.

Mesdames les députés,

je me permets d'attirer votre attention face à l'inacceptable situation de la classe de ma fille, à l'école E. de Parny à la Possession.
vous trouverez ci dessous les échanges de mail entre les parents d'élève, présidente de l'association de parents d'élève (anne flore deveaux) sur le sujet.

nous envisageons de bloquer l'école ce vendredi 7 février, si rien n'est fait, et sollicitons bien évidemment votre bienveillance et votre action pour faire évoluer cette situation intolérable.

madame xx(présidente de l'association de parents d'élève) et moi même demeurons à disposition de vos attachés parlementaires pour leur expliciter mieux la situation.

bien respectueusement,

5.Posté par nicolas de launay le 03/02/2014 21:46

douter..

6.Posté par Elie LEBRETON le 04/02/2014 07:15

Bonjour Nicolas de Launay, vous êtes représentant de parents d'élèves, donc élu par vos pairs.
Quelle association de parents représentez-vous, une interne à votre école, ou une affiliée à une fédération...

7.Posté par le colonisé le 04/02/2014 08:52

ke de fote dortograf de la par de paran délév é otre élu pare vo paires !

J'ai envie de dire bien fait pour vous, vous vouliez les socialauds vous voilà devant la réalité d'une administration aux mains des gauchos....
Faut mieux voter aux prochaines élections, c'est pas les socialauds qui vont dégraisser le mammouth ni réformer la ré éducation nationale, et s'il vous reste 2 neurones, en attendant la vague bleue Marine mettez vos enfants dans le privé, au moins vos enfants seront mieux écrire et structurer leurs pensées que vous !

8.Posté par LUC TEUF le 04/02/2014 15:46

Avant que chacun ne lise ce que j’ai à dire, maintenant avec ma liberté de citoyen, sachez que j’étais Directeur de l’Ecole Evariste de Parny . Ayant pris ma retraite, le directeur actuellement en poste, a pris la relève !

Et je voudrais rajouter que, celui à qui on donne le titre de Directeur d’Ecole, ne dirige pas vraiment une école! Le seul Directeur des Ecoles ou Etablissements est l’Inspecteur de Circonscription ! Peu de gens le savent ! Le Directeur a des pouvoirs limités et aucun en ce qui concerne les remplacements !

Alors, quand des parents se tournent vers lui et vocifèrent, sachez seulement qu’il n’est qu’une courroie de transmission entre les enseignants et son supérieur ! Au niveau de son école, en plus de la gestion, il est surtout un animateur pédagogique ! Il fait avec les moyens du bord, et ce n’est pas évident ! C’est pour cela, que certains réclament un vrai statut de la fonction de Directeur !

Ceci dit, je me permets de vous relater 2 expériences vécues durement dans cette école ! Et peut-être vous allez trouver la solution à votre problème !

Première expérience : Dés ma prise de fonctions de la Direction de cette école ! Une enseignante, affectée par mon prédécesseur sur une classe de CP et surtout désireuse d’avoir cette classe, tombe malade 15 jours après la rentrée ! Ça commence bien ! Bien sûr, le directeur (moi-même) est averti au dernier moment ! Pas d’enseignant , donc avertir immédiatement l’Inspection pour avoir un ou une remplaçant(e) ! Remplaçant qui, arrivera souvent, en prenant son temps (pendant ce temps là, les élèves étaient dispatchés dans les autres classes, ce qui évidemment posait problème) ! Cela dura une semaine, puis l’enseignante titulaire revint ! OUF, me dis-je, ca peut arriver à n’importe qui ! Environ 15 jours après, re-maladie de la titulaire ! Donc re-remplaçant, mais pas le même ! Ca fait déjà 3 enseignants différents sur la même classe ! Je ne continue pas ma démonstration, mais pour vous dire qu’au final, avec cette non gestion cohérente de l'administration et difficile à appréhender dès le départ, car on pense toujours que la titulaire ira mieux ! Personne ne peut savoir l’état exact de santé d’un ou d’une collègue ! Il n’y a que le médecin qui peut établir des certificats de maladie !
Résultat : Cette classe de CP, malgré la volonté et le sérieux de la dernière enseignante, cette classe a été bousillée ! Oui, bousillée !
Remède que nous avons apporté : En conseil d’école, nous avons décidé de faire passer toute cette classe en CE1, à charge pour les enseignants de CE1 de rattraper le retard (ce qui fut fait pour presque toute la classe, certains sont restés sur le tapis !) Rendons là hommage au travail de ces enseignants là !
Ce qu’il aurait fallu (mais ca , on le sait après, c'est que l’enseignante en question ait un certificat de maladie de 6 mois ou plus et surtout qu’elle le veuille : entre nous soit dit, situation ingérable ! J’en ai encore le souvenir douloureux pour moi ainsi quet pour les parents !
Deuxième expérience : Une enseignante de l’école, tout à fait à côté de la plaque, et cela faisait plusieurs années que cela durait, parait-il ! Cette enseignante, au bout de 3 mois de travail, n’avait pas eu le temps de faire les évaluations obligatoires que l’on doit communiquer aux parents ! Le directeur les signe aussi ! D’où ma colère à l'époque !
Donc pas d’évaluation et incompréhension des parents, ce qui est normal ! La réponse que me fit, est qu’elle allait les faire dès la rentrée des vacances (d’été) ! Déjà , c'était pas normal ! Rentrée effectuée, je ne vis venir aucune évaluation (du jamais vu dans ma carrière !) ! Alors là, je prenais mes responsabilités et communiquai le problème à l’inspection qui me dit de régler le problème, que c'était mon problème ! J'allais donc gérer ce problème !!! Cette enseignante ayant une également une note pédagogique, disons pas terrible et je suis poli, je me décidais à contacter 2 parents responsables de la classe et exposait le problème ! Il était clair et grave ! A ces 2 parents, grâce au listing que je possédais (nom, prénom, adresse, téléphone) contactaient les autres pour exposer la situation ! Inutile de vous dire qu'ils étaient remontés !
Une réunion, avec l’Inspecteur de l’Education Nationale, les parents d’élèves de la classe concernée, le président du comité de parents et le Directeur de l’Ecole eut lieu au sein de l’école ! Après débat, il en est sorti la décision suivante : si, en début de semaine prochaine, l’enseignante est toujours dans l’école, la rue serait barrée ! Eh bien, miracle !!!! On a trouvé la solution immédiatement ! C’était la seule solution, puisque l’administration ne réagit que lorsqu’il y a des vagues !!!!
J’étais, bien sûr derrière cette agitation, les parents ont pris leur responsabilités, même si je les ai manipulés quelque part ! Mais c’était pour le bien des enfants, j’assume et ne regrette rien !

Tout cela, pour vous dire, Mme la présidente des parents d’élèves et M. Nicolas de Launay, (La proposition de M.DELAUNAY était loin d'être idiote, mais refusée !) n’attendez pas trop dans votre indignation, faîtes d’abord les démarches auprès des autorités, et si la politesse ne marche pas, soyez impolis, passez à l’action et médiatisez! Exigez une seule enseignante jusqu'à la fin de l'année et peut-être que vos enfants s'en sortiront sans trop de bobos ! Je le souhaite !Vous n’avez pas le choix !

Vous allez voir comme on peut trouver une solution rapide !
C’est malheureux d’agir ainsi, mais ainsi va le système (rapport de force !)
Il en va d'abord de l'avenir de vos enfants !
JE VOUS SOUTIENS ENTIEREMENT !

9.Posté par nicolas de launay le 04/02/2014 17:57

rdv nous a été proposé demain matin à 8 heures au rectorat avec l'inspecteur d'académie.. nous écouterons. notre position est ferme.

en tout cas merci monsieur Teuf, pour la confirmation que le mamouth sert bien à des intérêts qui ne sont pas toujours concordants avec ceux des enfants.

10.Posté par Fondé cage le 04/02/2014 18:07

Parent moi-même, je comprends et partage votre colère.
Enseignant moi-même, je comprends vos demandes.
Mais je vous demande de ne pas mettre tous les enseignants dans le même panier au risque de dégoûter les plus sérieux.
Vous avez le pouvoir d'éliminer les brebis galeuses mais ne vous trompez pas de cible.

11.Posté par parent isolé vs système dépassé le 04/02/2014 18:30

Malheureusement ce que nous dénonçons n'est pas une situation neuve, en revanche comme vous le dites si bien nous avons bien compris les limites d'actions de notre Directeur ainsi que de notre inspecteur d'académie. Mais nous sommes déterminés à ne pas bousiller cette classe. Et avec la menace des médias et du blocage de l'école les choses bougent. Nous en saurons plus après le rdv avec le DASEN demain matin. Nous avons le soutien des parents , de quelques enseignants, je remercie également la presse qui a été à l'écoute et qui nous suit dans nos actions.

12.Posté par njr le 04/02/2014 19:25

Nous avons les enseignants-bidon que nous avons formés !
On voit que beaucoup de personnes ne sont entrées dans l'EN que pour avoir 4 mois de congé par an ...
Les jeunes enseignants(es) formés actuellement ... les PES (prof d'école stagiaire) sont lécheurs pendant leur stage , font assez bien leur boulot , ne s'absentent pas ...mais dès leur titularisation , alors la donne change .... Beaucoup prennent plein de congés de maladie de convenance avec la complicité de médecins-copains (on a droit , disent-ils à 3 mois de congé avec plein traitement ...12 jours pour formations syndicales , 8 jours pour garde d'enfants malades ...)
Alors pourquoi ne pas en profiter ?????

Votre enfant est tombé(e) dans une classe où se trouve ce genre d'individu qui n'a rien à faire dans l'EN ...mais étant titulaire , cet individu se croit invincible ... il tombe souvent "malade" ...
Mon pauvre monsieur , changez d'école ...
Mettez votre enfant dans une école privée !

13.Posté par ndldlp le 05/02/2014 02:12

12.
c'est mal connaître la détermination de certains parents.

14.Posté par GERARD le 05/02/2014 05:54

@ 6.Posté par Elie LEBRETON

Madame, le mooosieur Nicolas de Launay vous dit que :

1 - " il s'agit de l'école de ma fille, l'école Evariste de Parny à la Possession.
il s'agit de la classe de ma fille." donc voilà un parent très responsable !
2 - "je suis parent d'élève représentant cette classe " C'est si rare d'en trouver !
3 - "Quelle association de parents représentez-vous ?" : Là n'est pas le probléme

! Le problème est de prendre ses responsabilités ! A lire cette personne, il les prend lui ! Et à bon escient !

Pour un problème sérieux, Madame, ne faîtes pas diversion ! Laissons cette personne s'exprimer et défendre ce dont il a droit, pour sa fille et tous les enfants de la classe !

BRAVO M. NICOLAS DE LAUNAY !

15.Posté par parent isolé vs système dépassé le 05/02/2014 10:37

Nous remercions les "posteurs" de leur soutien, nous avons reçu de la part du DASEN une réponse cohérente et qui sera salvatrice pour nos enfants.
Voici un problème qui se règle mais nous restons vigilants sur toute la sphère de l'école et nous prendrons nos responsabilités si nécessaire. Nous répondrons présents pour le bien de tous les enfants de cet établissement.

16.Posté par nicolas de launay le 05/02/2014 10:59

quelle(s) auraient été les solutions sans l'intervention des parents ?

Toujours est il que nous avons eu une écoute attentive et que la proposition retenue démontre la volonté du rectorat d'éteindre le "feu" que nous avons menacer d'allumer.

Le temps de l'Administration et le temps des parents, arrivent parfois à se rejoindre...et avant la fin de l'année .. tant mieux !

Qu'il faille muscler le ton et demeurer ferme, pour en arriver à là, est une dépense d'énergie nécessaire..parfois.

Merci aux soutiens...Et merde aux cons!

ps : reste à mettre sur la table le problème de la chaleur dans les classes primaires.. suite au prochain épisode ?

17.Posté par Choupette le 05/02/2014 14:01

7.Posté par le colonisé

"ke de fote dortograf ... "

..vos enfants seront mieux écrire ..."
Et si vous remplaciez "seront" par "sont", cela donne " ... vos enfants sont mieux écrire ..."

Idiot, n'est-ce pas ?

Par contre, " ... vos enfants SAURONT (du verbe savoir) mieux écrire ...", là, ça le fait.

Comme quoi ... .

18.Posté par GERARD le 05/02/2014 14:42

à 17.Posté par Choupette

Vous avez le droit de vous exprimer ! Mais l'ortograf né pa lo problem !
L’essentiel sont les idées développées ! Et surtout la résolution de ce problème !
A la lecture des posts précédents, il me semble qu'un accord a été trouvé !

Que diriez vous des SMS alors ?

19.Posté par LUC TEUF le 05/02/2014 14:56

@ 16.Posté par nicolas de launay

Le problème de la climatisation dans les classes doit en effet être posé !
A mon avis, la climatisation classique ruinerait la dépense énergétique (dépense estimée à 15000 € environ) sans compter qu'il faudra revoir l'étanchéité des naccos ou autres fenêtres !
Une solution moins coûteuse et innovante semble être la CLIMATISATION SOLAIRE !
(C'est passé hier soir dans le journal télévisé, c'est nouveau, ça vient de sortir et c'est réunionnais!) Il faudrait s'intéresser de près à cette solution !
En espérant voir cette solution à laquelle je crois ! Sinon, revoir tout simplement le calendrier scolaire comme certains le prônent (calendrier climatique !)
Seront lésés les bacheliers continuant leurs études en métropole (mais on peut trouver une solution pour eux ) !
Quand on veut trouver une solution, il faut la vouloir vraiment ! Et faire abstraction de certains lobbys !

20.Posté par ndldlp le 05/02/2014 15:48

19.
Ie calendrier climatique ne genererait aucune lesion car la periode serait mise à profit pour des revisions soutenues pour le bac (si maintien à la même periode des.examens) ou une consolidation post bac (si le bac localement est decalé).
Il.n y aurait donc.que des avantages et bien.peu d inconvenients..quand on sait le taux.d.echec à l universite.en premiere annee..

21.Posté par bob volter le 05/02/2014 17:10

revisions soutenues pour le bac (si maintien à la même periode des.examens) ou une consolidation post bac (si le bac localement est decalé).


A croire que vous prenez les élèves réunionnais pour des attardés pour leur imposer cette discrimination !
Super pour tous ceux qui bougent dans le sens Réunion métropole et vice versa (enseignants comme élèves, étudiants ), pour les couples divorcés dont un parent est hors Réunion (droit de visite, garde alternée...), pour rendre visite à la famille dans d'autres départements ou à l'étranger.... la kanakisation de la Réunion ne sera jamais source de progrès.

22.Posté par en attendant la mer i roule galets le 05/02/2014 18:17

Mais c'est qui ce BOB ? Oui, le seul et unique frein c'est bien le désir pour de nombreuses personnes de partir profiter des vacances d'été en Métropole dans leur famille. ce qui en soit reste compréhensible. Ce qui l'est moins c'est que le calendrier actuel ne profite qu'à 4% des élèves qui post bac iront sur facs métropolitaines. Les 96% autres sont pénalisés dans les programmes qui sont booster sur 2e période en vue des prépas pour les examens en pleine chaleur avec des horaires d'exam complètement hallucinants ! avez vous pensez aux enfants porteurs de certaines maladies et qui doivent s’alimenter à heure fixe par exemple: comment faire lorsqu'ils sont encore en plein exam à 19h-20h? Hein? Et je n'aborde même pas le sujet brûlant de la chronobiologie d'un enfant de 17-18 ans, élévation de la température corporelle, début de sécrétion de la mélatonine. Mais bien souvent nous oublions que cela concerne aussi nos petits de la maternelle et du primaire: là où tout se joue. Et comme le disent les rapports PISA c'est très mauvais. Alors si vous êtes rétrogrades restez dans votre obsolescence et laissez les personnes en capacité agir!

23.Posté par ndldlp le 05/02/2014 18:50

21.
Faut se.decloisonner l esprit
Rien de plus.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >