MENU ZINFOS
Education

Education: Grève et manifestation devant le rectorat


Une intersyndicale, composée de la FSU, du SAIPER, de Sud éducation et de FO, appelle à la grève du personnel éducatif ce mardi. Un mouvement régional en réponse à un appel national. Les revendications du mouvement sont expliquées dans le communiqué ci-dessous.

Par N.P - Publié le Lundi 25 Janvier 2021 à 14:44 | Lu 1949 fois

Education: Grève et manifestation devant le rectorat
POUR DES POSTES, POUR NOS CONDITIONS DE TRAVAIL, POUR NOS SALAIRES :

Grève et manifestation au rectorat
À partir de 10 h le mardi 26 janvier !

Rentrée 2020 : 55 postes supprimés dans le second degré et aucun poste dans le 1e degré
Rentrée 2021 : 70 postes supprimés dans le second degré.

Le ministre Blanquer profite de la crise sanitaire pour accélérer son entreprise de destruction de l'école publique !
Le Grenelle du ministre est inacceptable, d’autant plus qu’il vise à modifier en profondeur le fonctionnement de l’École, les missions et les statuts des enseignants et qu'il distribue des miettes à quelques-uns et rien aux autres, ne revalorise ni les enseignants, ni les personnels de vie scolaire.
 
Les personnels fatigués, épuisés par des années de dégradation des conditions de travail, exigent des baisses d'effectifs par classe à court et moyen termes. Il faut en urgence engager les recrutements nécessaires, notamment en recourant aux listes complémentaires.
 
Alors que la crise sanitaire a mis en lumière la pénurie d’infirmières dans les établissements scolaires qui partagent leur service entre plusieurs écoles, lycées et collèges, le gouvernement prévoit de les transférer à la collectivité territoriale.
 
Il y aurait une mutualisation des services de santé du conseil départemental (PMI, Centre de vaccination...etc) et la santé scolaire. Cela aggraverait les conditions d'accueil, d'écoute, de soutien et d'éducation à la santé pour les élèves. Nous exigeons des créations de postes d'infirmières à hauteur des besoins dans l'éducation nationale.
 
Les services de vie scolaire, en première ligne depuis le début de la pandémie pour l’application du protocole sanitaire, sont au bord de l’implosion.
 
Au-delà de la période de crise sanitaire, ces services sont largement sous-dotés et les conditions d’exercice des personnels AED sont inacceptables : des contrats d’un an renouvelable dans une limite de 6 ans, temps partiels parfois imposés, salaires largement insuffisants, temps de formation insuffisant.
 
Il est temps d’exiger pour ces personnels une amélioration des conditions de travail (diminution du temps de travail, créations de postes supplémentaires, augmentation du temps de formation), une augmentation de salaire, et de vraies perspectives d’avenir, versement des primes REP et REP+.
 
Le ministère continue d’appliquer ses réformes du lycée à marche forcée et de refuser, comme les personnels et nos organisations syndicales l’exigent, de rétablir un baccalauréat aux épreuves nationales, terminales et anonymes.
 
Il s’attaque, d’une part, à l’éducation prioritaire en projetant d’abandonner une politique de territoires au profit d’une contractualisation avec chaque école ou établissement scolaire ; d’autre part, avec le projet de loi 4D, le gouvernement veut engager une opération de déconstruction du service public d’éducation.
 
Les organisations demandent le maintien des services et des personnels dans le cadre plein et entier de l'Education Nationale.
Les organisations appellent les personnels à se réunir en assemblée générale afin d'élaborer les cahiers de revendications et d'organiser la poursuite du mouvement, à s’engager dans l’action et à préparer la grève à partir du mardi 26 janvier pour exiger des créations de postes, des mesures significatives de revalorisation des salaires et des carrières dans l’éducation.

Fait à St Denis, le 22 janvier 2021




1.Posté par Jolie le 26/01/2021 10:10

Vous avez pas honte de faire grève avec vos salaires ? Bande de gratteur

2.Posté par Loul le 26/01/2021 10:28

Paraît il 800 professeurs sont rentrés de métropole sans compter leurs enfants, après ils font grève !!!

3.Posté par Honte le 26/01/2021 10:32

Ca gène personne qu'il y ait 800 enseignants qui n'ont pas pris leurs postes car ils sont en septaine alors qu'ils savaient qu'il y avait la rentrée. Conséquence, les élèves n'ont qu'à faire du travail à distance. Après , on vient me parler de l'intérêt des élèves et service public. C'est un foutage de gueule. INADMISSBLE.

4.Posté par Le Jacobin le 26/01/2021 10:33

Avec 53% d'augmentation de salaire en plus, il faut dégraisser le Mammouth, rémunérer les enseignants aux résultats aux mérites, plus ils aurons de résultats avec leurs élèves plus leurs salaires sera augmentés.

Quant à celles et ceux qui sont toujours en arrêt de travail ils seront rémunérés à minima en dessous du SMIC.

L'Education Nationale c'est l'état dans l'Etat, il faut en finir avec cette cellule de gauche endémique inamovible qui gangrène l’éducation nationale.

Je suis En Marche !

5.Posté par chikun le 26/01/2021 10:40

La rentrée commence bien. (rires) Comme d'habitude nos syndicalistes enseignants se mobilisent ( ceux qui ne sont pas en septaine (re rires)) . On vit une année 2021 tout à fait semblable aux précédentes . J'ai l'impression que les enseignants ne vivent pas dans le même monde que moi. Heureusement que le télé enseignement va arriver pour remettre un peu de plomb dans la tête de nos chers, très chers surrémunérés enseignants coupés de la réalité.

6.Posté par Nazbroke le 26/01/2021 16:25

Quelle misere

7.Posté par #serieux?? le 27/01/2021 05:59

Vite passons un maximum de la scolarité de nos enfants sans ces "profs".
Qu'ils continuent à se filmer en classe toute la journée sur les réseaux sociaux

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes