Océan Indien

Édouard Philippe dévoile le "Plan pour l'avenir" de Mayotte

Jeudi 19 Avril 2018 - 21:03

Le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce jeudi à Matignon les contours du "Plan pour l'avenir" de Mayotte à l’issue de la réunion de travail interministérielle qui s’est tenue avec les parlementaires de Mayotte, une délégation d’élus, la ministre des Outre-mer, de la Santé, de l'Education et le préfet Dominique Sorain.


​En plus des mesures d’urgence déjà évoquées il y a un mois, qui visaient le rétablissement de la sécurité, la lutte contre l’immigration irrégulière et la relance de l’économie, le plan qui a été construit ce matin "s'inscrit dans la durée des orientations nouvelles et ambitieuses", a clamé le Premier ministre. Voici les mesures qui ont été retenues à l'issue du travail avec les élus de Mayotte :


"Pour que les réponses soient le plus adaptées à la situation du territoire, il faut que les décisions soient réellement déconcentrées. C’est pourquoi nous allons faire évoluer l’organisation de l’Etat et de ses opérateurs. Nous allons poser les bases d’une agence régionale de santé de Mayotte et créer un rectorat de plein exercice pour Mayotte. De même, Pôle Emploi va renforcer l’autonomie de sa direction basée à Mayotte. (...) Pour soutenir l’émergence d’une offre de santé diversifiée, nous allons mettre en œuvre un forfait de remboursement pour les affiliés sociaux : il préfigurera l’instauration de la CMU. Nous allons aussi conforter les moyens de fonctionnement et d’investissement du centre hospitalier de Mamoudzou, confronté à une forte croissance de son activité, pour le moderniser. 

En matière d’éducation, le besoin de rattrapage des équipements scolaires est incontestable, en particulier dans le secteur primaire. Nous allons donc bâtir dans les prochaines semaines un plan pour accélérer le rythme des constructions de classes

S’agissant des infrastructures, le Gouvernement va soutenir le développement d’un transport en commun en site propre sur la Grande Terre et la réalisation du contournement de Mamoudzou. Pour le transport aérien, il va lancer une mission sur les capacités de développement de l’aéroport de Mayotte, sur les moyens de favoriser la concurrence et d’abaisser les prix des billets d’avion

Enfin je propose que nous engagions un travail de prospective territoriale, qui s'appuiera sur le schéma d'aménagement régional en cours d'élaboration mais aussi sur une opération d'intérêt national pour marquer l'engagement de l'Etat aux côtés des élus et de la population de Mayotte. 

En troisième lieu, nous avons abordé les relations avec l’Union des Comores et, plus globalement, l’importance de l’insertion de Mayotte, département français de l’océan Indien, dans l’environnement régional. L’immigration est évidemment au cœur de nos échanges diplomatiques mais, ce matin, nous avons aussi convenu qu’un dialogue approfondi avec l’Union doit contribuer au développement des services publics et de l’économie de l’archipel. Je pense aussi à la coopération sanitaire qui fait l'objet d'une mission. 

Le statut de Mayotte comme département et région d’outre-mer définit clairement les responsabilités entre l’Etat et les collectivités du territoire, conseil départemental comme mairies. Cela n’exclut pas, bien sûr, des adaptations lorsque la situation l’exige, comme le prévoit d’ailleurs l’article 73 de la Constitution et comme y réfléchissent les élus de Mayotte." 


Le préfet et délégué du Gouvernement, et à ses côtés l’équipe interministérielle, continuera ses travaux jusqu’à l’élaboration du plan de rattrapage et de développement du département de Mayotte qui sera présenté en mai. 
Nicolas Payet
Lu 2245 fois



1.Posté par Réveillez vous le 19/04/2018 23:37

"je propose que nous engagions un travail de prospective territoriale,"
"Pôle Emploi va renforcer l’autonomie de sa direction"
"’importance de l’insertion de Mayotte"
", nous avons aussi convenu qu’un dialogue approfondi avec l’Union "

Bref que du blabla ...
on verra le concret..

Bon courage pour ceux qui subissent.....

2.Posté par MOI le 20/04/2018 01:43

R.A.B.

3.Posté par Ma sonnerie le 20/04/2018 07:12 (depuis mobile)

Deja que l'ars de mayotte met des batons dans les roues des professionnels de santé, notamment les dentistes...comment voulez vous que mayotte s'en sorte avec des hauts fonx qui se la jouent carrière au detriment de la population..

4.Posté par titi974 le 20/04/2018 07:55

Une mesure efficace simple à prendre suppression du droit du droit du sol pour ceux qui rentrent illégalement sur le territoire pour accoucher mais ça cela devait être trop compliqué à faire on préfère le blabla des mesures bateaux qui ne résoudront qu’une petite partie des problèmes....

5.Posté par Ti tangue stresse le 20/04/2018 09:58 (depuis mobile)

Pour que les réponses soient le plus adaptées à la situation du territoire, il faut que les décisions soient réellement déconcentrées : Fin des ballets des 787 DZA/RUN/CAF et le retour de Mayotte aux Comores

6.Posté par Ti tangue stresse le 20/04/2018 09:59 (depuis mobile)

Pour que les réponses soient le plus adaptées à la situation du territoire, il faut que les décisions soient réellement déconcentrées : Fin des ballets des 787 DZA/RUN/CAF et

7.Posté par spartacus974 le 20/04/2018 10:37

Comme prévu de grandes promesses et des projets à la pelle pour développer Mayotte mais tout ceci reste très nébuleux .Rien de concret et plus grave,personne ne s'offusque de la gabegie sur Mayotte.J'ai la nette impression que certains vont se réveiller cocus.J'ai beaucoup apprécié le "travail de prospective territoriale " comme s'il était encore nécessaire de connaitre les besoins de Mayotte.

8.Posté par Mehdi BOUACHRA le 20/04/2018 12:16

En clair, on ne fait rien si ce n'est attendre la prochaine révolte des Mahorais qui se font envahir par des étrangers.

La seule mesure potentiellement efficace à Mayotte est l'abandon du droit du sol.

9.Posté par Bruno Bourgeon le 20/04/2018 12:21

Et demain, on rase gratis...!

10.Posté par cinamone le 20/04/2018 13:46

comment faire avaler la pilule!!Ni vu ni connu je t'embrouille!!

11.Posté par ORNERO le 21/04/2018 00:08

Pipeau que du pipeau tout ça ne sert à rien et le Gouvernement le sait trés
seulement il n'a pas le courage de se séparer de Mayotte ils sont emmerdés
ils ne savent pas comment faire pourtant c'est inéluctable que Mayotte doit prendre
son indépendance pour rentrer dans le giron des Comores et ça ils le savent parfaitement
alors ils laissent trainer en attendant le prochain quinquennat aprés moi le déluge,
Mayotte est une grosse épine plantée dans le pied du Gouvernement il suffit pas de gouverner
il faut savoir aussi prendre des décisions et la meilleure est de rendre Mayotte aux Comores
c'est quand même simple à comprendre non...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues