MENU ZINFOS
Social

Écoles de St-Benoît : La suppression des contrats aidés fait toujours débat


La réorganisation du travail suscite la colère des établissements scolaires de l’île. Les écoles de Saint-Benoît sont également touchées par cette réduction des contrats aidés mise en place par le gouvernement pour 2018.

Par Charline Bakowski - Publié le Mardi 13 Février 2018 à 10:54

Écoles de St-Benoît : La suppression des contrats aidés fait toujours débat
"89 contrats aidés sur 132 ont pris fin dans les écoles de Saint-Benoît", souligne la Mairie dans un communiqué. Ces contrats, non renouvelés, entrainent une réorganisation du travail des agents travaillant dans les établissements scolaires.

Cette réorganisation implique pour eux une certaine polyvalence. Ainsi, agents de surveillance, de restauration ou encore d’entretien doivent faire preuve d’adaptabilité, afin d’assurer au mieux le bon fonctionnement des écoles et la sécurité des enfants. Ces personnes doivent s’occuper de la restauration scolaire, des entretiens des locaux mais aussi de la surveillance des enfants, même pour ceux qui ne sont pas inscrits sur le temps périscolaire.
 
Même si cette réorganisation se fait "dans le respect des droits et obligations du personnel mais également de leurs conditions de travail", comme le souligne la mairie, les écoles comptent bien montrer leur mécontentement. Cette réorganisation n’aurait jamais fait l’objet de concertation. Les agents doivent seulement accepter et subir, sans voir la moindre augmentation de salaire. 
 
En aucun cas, selon la mairie toujours, cette demande de polyvalence et d’adaptabilité des agents entraine une augmentation de leur temps de travail. Mais une chose est sûre: elle bouleverse l’organisation des journées de ces Réunionnais. Comme le souligne le Quotidien de ce mardi: "on demande à une Cantinière qui habite à Saint-André de revenir le mercredi matin pour travailler une demi-heure".
 
Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) sont également concernés. Cela ne touche pas ceux en charge des petites et moyennes sections, mais les ATSEM s’occupant des grandes sections doivent désormais "encadrer les enfants pendant leur pause méridienne et assurer des missions inscrites dans la charte des ATSEM" comme le révèle la Mairie de Saint-Benoît, sans rentrer d’avantage dans les détails.

Depuis la rentrée, les élus, accompagnés des agents du service santé et sécurité et des responsables administratifs, enchaînent les interventions dans les 26 écoles de Saint-Benoît pour accompagner le personnel dans cette nouvelle réorganisation.




1.Posté par Tony le 13/02/2018 11:49 (depuis mobile)

Les maires vont comprendrent quand que l'état n'a plus d'argent pour payer... ?

2.Posté par noe le 13/02/2018 16:27

Ouf !
Voilà une commune qui essaient d’employer au mieux ses agents …. Vive la polyvalence !
Trop de laxisme nuit à la bonne marche des écoles !
Trop de contrats aidés nuit à la réputation des roitelets péi !
Les communes ont trop d’employés mal employés …. il suffit de voir comment fonctionnent les bureaux … une bosse , les autres jouent sur leur ordi ou se liment leurs ongles …

3.Posté par kosa sa le 17/02/2018 10:38

Il y a 1600 agents. Des emplois fictifs (très bien rémunérés), des sortants de prison, des condamnés par la justice au casier judiciaire pas très vierge, et les gratteurs qualifiés à l'accueil, à la sécurité, au cabinet, dans les bureaux, à la DG, au garage communal qui se baladent et prennent l'air sous les arbres. Ce sont eux qu'il faut mettre au travail au lieu de glander, de blaguer. Mais là, la DRH et la DGS auront des problèmes, c'est plus facile de taper sur les plus petits (agents des écoles) que sur les gros bras, sur ceux qui peuvent vous tuer si vous les empêchez de faire ce qui leur plaît!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes