Education

Ecole de l'Eperon: L'adjoint aux affaires scolaires regrette l'impatience des parents

Lundi 23 Janvier 2012 - 12:36

Raymond Françoise, adjoint en charge des affaires scolaires de la mairie de Saint-Paul, est étonné du mouvement d'humeur des parents d'élèves de l'école maternelle et élémentaire de l'Eperon (Saint-Gilles les Hauts). Lors de la rentrée des classes ce matin, ils n'ont pas hésité à bloquer l'accès à l'enceinte pour y réclamer de meilleures conditions de travail pour leurs enfants alors que des travaux de rénovation s'y poursuivent.


Des parents en colère à l'Eperon. Ca recommence en 2012 le déplore la mairie (photo d'illustration)
Des parents en colère à l'Eperon. Ca recommence en 2012 le déplore la mairie (photo d'illustration)
 
"Je ne comprends pas l'intervention des parents", annonce étonné Raymond Françoise, 15ème adjoint en charge des affaires scolaires à Saint-Paul.

Ce matin, la rentrée scolaire a été de nouveau mouvementée devant les portes de l'établissement, comme le 5 septembre 2011 déjà.  Les parents d'élèves ont bloqué l'accès à l'établissement tout en demandant des explications à la mairie ainsi que l'intervention de l'inspection académique.

Les choses étaient pourtant claires, estime Raymond Françoise: "L'Eperon fait partie des six écoles actuellement en rénovation sur notre commune (tout comme celle de Bois-de-Nèfles, Chocas, Bras Canot, Barrage et du Guillaume pour un coût de 6 millions d'euros)".

Pour l'adjoint, les efforts de la commune à l'égard d'établissements "jamais rafraîchis depuis 30 ans" poursuivent leur cours sur un rythme accéléré, et ce depuis seulement trois ans et l'installation de la mandature actuelle.

Attendre jusqu'à mars

Selon l'adjoint, les parents étaient pourtant bien informés que l'intervention de l'entreprise du BTP allait se faire jusqu'au mois de mars. "Les travaux ont débuté vers mars 2011 pour les six écoles en même temps et pour une durée d'un an", insiste-t-il.

"Il y a bien sûr des aléas, c'est normal, mais je ne vais pas promettre aujourd'hui que les travaux seront terminés mercredi ou jeudi. Il faut laisser l'entreprise travailler dans la sérénité. Nous en sommes à environ 70, 80% de réalisation des travaux", précise Raymond Françoise.

De manière générale, il regrette le changement permanent des représentants de parents d'élèves du côté de l'Eperon, et oppose l'impatience de ces derniers au calme qui prévaut chez les parents d'élèves des autres secteurs pourtant également soumis aux travaux.

"Le comité de suivi, composé du directeur d'établissement et des représentants de parents d'élèves n'a jamais cessé de changer de tête", regrette l'élu, du moins du côté des parents. Une situation qui ne permet pas de pacifier les échanges selon lui.

Le Rectorat, qui doit veiller à la rentrée des classes obligatoires de tous les élèves de l'île, a dépêché ce matin une inspection académique.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1459 fois



1.Posté par noe 2012 le 23/01/2012 11:59

Les parents ont raison de montrer leurs impatiences ...
Les enfants doivent avoir ce qu'il y a de mieux !!!

2.Posté par Parent pas content le 23/01/2012 12:49 (depuis mobile)

Une bande d'incapables jusqu'au bout et dire que ce monsieur était le premier à raler contre la mairie quand il n'était pas encore un retraité de cette grande maison qu'est l'éducation nationale et qu'il profitait d'un logement de fonction.

3.Posté par Parent pas content le 23/01/2012 12:53 (depuis mobile)

Et comme c'est une mairie qui est du coté du peuple, elle pourrait nommer les membres du comité de suivi. L'exemple sovietique serait respecté

4.Posté par resistancia le 23/01/2012 13:23

Encore et toujours de la manipulation politique !!!!

tous ces pauvres gens qui pense bien faire en se soumettant aux consignes de s......................., tout ça pour quoi ???

Pour un bon ou une enveloppe !!!!

créoles ouvre le yeux souplait !

5.Posté par Choupette le 23/01/2012 15:59

Pitoyable.

J'ai connu des écoles vieillottes et ça ne m'a pas empêché d'apprendre à bien lire et à bien écrire.

Quand j'entends la maman d'une élève de CM1 s'exprimer avec autant de fautes, on se demande qui des deux doit retourner à l'école.

Et tout ça, pour que les gosses puissent toujours avoir le Q bordé de nouilles. Surtout à l'école, surtout en primaire...

Elles n'ont vraiment rien d'autre à faire ?
Ché pas moi : de la couture, de la pâtisserie, du jardinage, etc...

Peut-être que le Pole Communication de la Mairie devrait apprendre à communiquer aussi !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter