MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ecole Mondon à La Possession: Philippe Robert et François Deliron réagissent


L’opposition PCR Philippe Robert/François Deliron, a tenu une conférence de presse ce jeudi à propos de la fermeture de l’école Raymond Mondon à la Possession. Leur intervention :

- Publié le Vendredi 11 Septembre 2015 à 23:25 | Lu 1265 fois

"Sur cette affaire, deux points me choquent :
 
Mme Miranville fait peser la responsabilité sur les services qui n’auraient pas « jouer le jeu » alors même qu’ils sont placés sous ses ordres et sa responsabilité. Le vocable employé en dit d’ailleurs long sur le sérieux porté à ce dossier. Pour elle tout ça n’est qu’un jeu.
 
Une réouverture prévue jeudi ? Dans ce cas, de deux choses l’une : soit les travaux ne sont vraiment pas importants et on s’affole pour rien ! Soit la sécurité des élèves ne sera pas assurée, ce qui serait extrêmement grave ! La mairie évoque des problèmes électriques, en annonçant dans la foulée que la commission de sécurité a émis des « réserves concernant la solidité des bâtiments » . L’écart entre les deux nous parait inquiétant !
 
Nous notons avec beaucoup d’inquiétudes que pour Vanessa Miranville et consorts, l’imprévision et la négligence deviennent urgence ! Car c’est bien de cela qu’il s’agit : d’imprévision et de négligence ! Cela lui permettra de s’asseoir sur la réglementation en matière de dépenses publiques. Elle affirmait d’ailleurs, avec les parents, vouloir outrepasser, au titre de l’urgence, le contrôle de légalité. Dans le journal de ce matin (jeudi, ndlr) on peut encore lire que ce qui est fait n’est pas carré juridiquement !
 
Encore une fois cela m’interpelle car, soit réellement les travaux n’ont pour but que l’urgence de la mise aux normes électriques, il ne sera alors pas nécessaire d’en passer par le contrôle de légalité, le montant des travaux étant inférieur au seuil légal, il ne peut en être autrement, soit les travaux sont plus importants que ceux annoncés et le seuil serait alors dépassé. En ce cas, le contrôle de légalité doit faire son travail de contrôle, et constatera comme nous que la procédure n’est pas appropriée. Nous y veillerons. Dans ce second cas, nous serons contraints de saisir les instances légales et réglementaires en la matière. En tout état de cause, nous exigeons la vérité au nom des possessionnais, des familles et parents inquiets. Car ils sont doublement pénalisés par cette fermeture au regard des problèmes de prise en charge des enfants que cela entraîne, mais surtout du retard accumulé dans l’apprentissage du programme dans les différents niveaux.
 
On se demande pourquoi de tels procédés ? Y a-t-il un but à cette façon de gérer les dossiers ? On ne fait rien et après on prétexte le souci de sécurité dans l’urgence ?! Car V. Miranville devrait le savoir : nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Elle ne peut pas créer une situation, s’en plaindre et justifier des prises de décisions visant à passer outre la réglementation.
 
Depuis quand le dossier est-il en attente ? C’est là ma question. De ce que nous savons il est en cours depuis 2013.
 
V. Miranville pense pouvoir expliquer au contrôle de légalité pourquoi elle a l’intention de faire valoir l’urgence ? Lui en donner sa définition ? Elle l’a annoncé, elle se passera de leur validation comme du reste ! En fait, Madame Miranville n’a pas pris les décisions opportunes au moment opportun. Mais nous n’empêcherons pas, contrairement à ce qu’elle veut faire croire, de mettre nos enfants en sécurité, car c’est tout ce que nous importe et qui nous a poussé à réagir.
 
Néanmoins, les excuses ne passent plus.
 
L’ingratitude affichée envers les services est injustifiée car ce sont ces mêmes services, ces mêmes agents qu’il faut remercier pour l’inauguration de la crèche (même si cela fait plus d’un an qu’elle a été mise en service), l’organisation des zumba party, les kermesses et les trop nombreux coupage de ruban, fruit du travail de l’ancienne majorité. Ce sont ces agents, ces personnes dévouées à leur ville qui rendent tout cela possible. En se basant sur la priorité politique qui n’est visiblement pas la sécurité.
 
Il semble que V. Miranvile continue de croire qu’être maire c’est faire des photos. C’est une erreur. Preuve en est : ses responsabilités la rattrape et elle perd totalement pied, allant jusqu’à accuser ceux qui l’aident et en rejetant systématiquement sur eux sa propre responsabilité, quand elle ne peut pas la rejeter sur son prédécesseur.
 
La menace d’un nouveau remaniement dans les services semble se profiler au vu de sa réaction : encore des têtes qui risquent de sauter. Un scandale quand on sait qui prend les décisions.
 
Pourquoi ? Qui a choisi de mettre ces personnes à ces postes si au final elles n’ont pas la carrure pour assurer les missions ? Comment sont faits les recrutements. La question se pose encore une fois et c’est là-dessus que j’appelle le contrôle de légalité à approfondir son travail. Cela me rappelle un souvenir pas si lointain venu tout droit de métropole, et ayant depuis pris la poudre d’escampette.
 
J’espère sincèrement, dans l’intérêt des parents inquiets, que les mesures adéquates seront prises. Je ne m’offusquerai pas qu’enfin cette majorité commence à travailler. Par contre je m’adresserai à la chambre régionale des comptes qui devrait se pencher sur l’inertie de l’administration depuis leur arrivée et qui conduit, d’une part, à un amoncellement de problèmes dont on ne voit aujourd’hui que la partie émergée, et qui, d’autre part, pousse à entamer des travaux en urgence sur une école qui attend sa réhabilitation depuis un an.
 
Vous l’aurez compris, pour moi les services ne sont pas en cause mais bien la politique désastreuse et destructrice de V. Miranville ! Tout cela est bien trop grave pour qu’on imagine que je puisse m’en réjouir. J’espère vraiment que les mesures seront prises."
 




1.Posté par Zanclode le 12/09/2015 06:05

Philippe , je ne suis pas entièrement d'accord avec toi. Elle doit d'abord mettre de l'ordre dans ses services et si elle ne le fait pas elle n'aura plus d'excuses.
Le service à l'aménagement de la ville est à la dérive et super DGA n'est pas à la hauteur.Il faut quand même rappeler que super DGA travaillait déjà pour l'ancienne majorité et je trouve que tu la défends bien ! Incompétence ou volontaire ????
Madame le Maire , le temps joue contre vous , réagissez avant qu'il ne soit trop tard. Les rats doivent quitter le navire de toute urgence.

2.Posté par lolo le 12/09/2015 07:16 (depuis mobile)

Mme vanessa la finie avoir la grosse tête

3.Posté par un parent le 12/09/2015 05:07

M. Robert, cette école date de 1972 et tous ceux qui sont parents parents aujourd'hui mais qui y étaient élèves hier témoignaient de sa vétusté depuis des années. rien n'est aux normes aujourd'hui car hier rien n'a été fait hier. Donc de grâce, par respect pour les parents et enfants qui subissent cette situation faite profil bas car entre 1972 et 2014 VOUS étiez aux affaires et NOUS en payons un lourd pris aujourd'hui.

4.Posté par papoune le 12/09/2015 08:26

c'est quoi ce bla bla insipide, creux et mal fagoté ???

5.Posté par Possessionnais le 12/09/2015 09:19

c'est pas l'ancienne majorité qui a fait construire l'école.

surement par une entreprise d'un "camarade", qui a voulu faire des economies pour pas changer.

on fait n'importe quoi, après on met la faute sur les autres ?

tu te rappelles à la mairie, ton bureau vide collé au cabinet du met
t'avais pas l'air de beaucoup bossé....

""""
La menace d’un nouveau remaniement dans les services semble se profiler au vu de sa réaction : encore des têtes qui risquent de sauter. Un scandale quand on sait qui prend les décisions.

""""
l'ancienne majorité la vire sylvianne riviere, tréport, alors que té fait quoi 20/30 qui té marchent ek zot......., et j'en passe quand li lé té sous les ordres du kara(gourou) sou ou la bien vu ^^

6.Posté par Quid c'est? le 12/09/2015 09:47

Zanclode c'est quid la super DGA de la commune? une super bœuf?

7.Posté par Didier Tintin na courage le 12/09/2015 10:12 (depuis mobile)

Té captain Haddock zot y roule des mécaniques mais zot y vo pas rien. C touzour lés band ti zemployés lé responsable mais VM c oubli pas c ou lé coupable.

8.Posté par Pas à la hauteur le 12/09/2015 11:05

oté lé vrai té. zotte lé la dépi mars 2014. é c pire en pire coté aménagement la ville té. aucun projet!! la possession i sorte ville dortoir à ville morte!! quid lé responsable???? aménagement na point, déménagement nana!!!

9.Posté par iléfou le 12/09/2015 11:12

Il plaisante là le fils à papa !?
Qui était aux affaires quand l'école a été construite ?
Qui a négligé l'entretien des bâtiments communaux, dont les écoles, pendant la précédente mandature. Cette école n'est pas la première dans laquelle les enfants sont en danger.
Une autre n'a-t-elle pas été fermée voilà presque un an pour d'énormes défauts structurels et d'aussi énormes carences en entretien.
Il faut lui rafraîchir un peu la mémoire au fils Robert ! Où était-il, que faisait-il, comment réagissait-il à l'époque où déjà l'état pitoyable de certaines écoles était dénoncé ? Comment ose-t-il aujourd'hui donner des leçons aux autres ?
Va te cacher mon gars !!!

10.Posté par papoune le 12/09/2015 12:19

de discours mal écrit, ne fait que donner des bâtons à ses adversaires pour le battre !!!

11.Posté par observateur le 12/09/2015 12:54

d'accord pour le courier mais je tiens a vous rappeler monsieur P R que le débat ce fait aussi au conseil municipale d'où vous briller par votre absences .

12.Posté par A11 le 12/09/2015 15:43

En moins d'un an, la maire boudhiste était aux abonnés absents dans pas moins de quatre conseils ce qui n'est jamais arrivé à RR en 43 ans de mandat. En bon prof elle part bat carré à chaque vacance scolaire. Qui brille par son absence ? Son joujou de La Possession commence à moins l'amuser, c'elle qui devait se consacrer entièrement à sa ville vise un mandat plus prestigieux fin décembre.

13.Posté par coco le 12/09/2015 21:13

té presente in bilan pou war quel conseiller minicipal lété la pendant toute conseil !
di ki sa la zamé été absent !

14.Posté par Tonton le 13/09/2015 07:45

de croire qu’être maire c’est faire des photos.


Parlons des photos, Monsieur Robert, je me souvient d'avoir compté 13 photos de notre ancien maire, Roland Robert, dans notre belle revue "Jujube".
J'en avais marre !

Madame Miranville est plus discrete dans cette matiere, Monsieur Robert, junior. que votre père. Vous ferez mieux de vous taire. Il doit bien avoir une belle collection d'Invendus" de cette revue dans votre maison, - faites le comptage, svp.

Et j'admets, elle est plus estetique aussi.

En concernant l'entretien des écoles: vous vous souvenez pas de l'école maternelle qui s'est carrément "écroulé
(et fermé depuis) l'année derniere.

Construits sous... RoRo, 40 ans d'entretiens par ... l'equipe RoRo....
Ca ne s'efface pas si rapidment.

15.Posté par johnny le 13/09/2015 05:32

rien que critiquer zot y cone tout le pa bon que zot la fe?

16.Posté par Zanclode le 13/09/2015 19:54

Les eaux usées débordent à chaque grosse pluie dans une résidence toute neuve à Moulin Joli , à qui la faute ? Le service aménagement de la ville a la mauvaise habitude de délivrer les conformités sans vérifier si les travaux sont bien réalisés et voilà le résultat.
Aujourd'hui c'est l'eau usée et demain ça pourrait être beaucoup plus grave en cas d'incendie sur des lotissements à Ste Thérèse dont les conformités ont été délivrées malgré un réseau d'incendie non conforme. Qui supportera la responsabilité des biens et des personnes en cas d'incendie ????

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes