MENU ZINFOS
Social

EDF : La grève décidée ce soir


Alors qu'une réunion primordiale a lieu cet après-midi en visioconférence entre tous les représentants syndicaux des DOM pour décider ou pas de la mise en place d'une grève, les membres de la CGT Réunion ont décidé de faire un point d'étape face à la presse ce matin. En cause, la question de la compensation des écarts de coût de la vie avec la métropole pour les salariés d'EDF exerçant en Outre-mer.

Par Melanie Roddier - Publié le Mercredi 15 Décembre 2010 à 12:27 | Lu 2140 fois


"On ne peut pas continuer à nous cataloguer de bœuf moka des temps modernes. Le colonialisme c'est fini. Il ne doit plus y avoir de discriminations", s'est exclamé Patrick Hoarau, le secrétaire général de la CGT-EDF, ce matin en conférence de presse.

Les représentants syndicaux CGTR réclament l'alignement de la majoration, dont bénéficient les fonctionnaires d'État, pour les agents d'EDF et ENN (entreprises privées productrices d'électricité), comme cela est prévu dans les statuts. Cette revendication toucherait 650 agents EDF et 116 ENN à la Réunion. Actuellement, ces agents touchent 20% de sur-rémunération contre 53% pour les fonctionnaires d'État. Seuls les cadres bénéficient d'une meilleure majoration se basant sur une règle antérieure qui favorise la venue de la main d'œuvre nationale…

La problématique concerne en fait tous les DOM. Ainsi, cet après-midi, une visioconférence est prévue afin que tous les représentants syndicaux des Départements d'Outre-Mer s'accordent sur le démarrage, ou non, de la grève.

En cas de grève, des pannes de courant sont à prévoir...

Le préavis de grève avait été déposé le 3 décembre dernier et prend donc fin demain. De cette réunion "domienne" découlera un possible blocage de la production électrique. Souvenez-vous, en décembre 2009, la centrale thermique du Gol avait stoppé son activité provoquant des perturbations importantes dans la distribution de l'électricité.

Voici ce qui pourrait à nouveau arriver, mais pour l'ensemble de l'île. "Si nous faisons grève et que la production électrique est paralysée, la population du Sud serait effectivement la plus touchée. Mais si l'Est est également touché, soyez sûrs que le Nord en subira les conséquences car il y aura une répartition de l'électricité à effectuer", assure Patrick Hoarau.

Le Sud le plus touché

Selon le syndicaliste, la direction d'EDF aurait à plusieurs reprises rappelé les conséquences dramatiques, notamment pour la population du Sud, que pourrait provoquer une telle grève. Une attitude qu'il dénonce aujourd'hui : "On ne peut pas laisser EDF instrumentaliser cette possible grève. Je rappelle qu'en 2006, ils avaient obtenu les investissements nécessaires pour régler le problème de réseau dans le Sud. Ils ont décalé dans le temps leurs actions pour des raisons politiques, ils n'ont pas le droit aujourd'hui de faire porter cette responsabilité aux salariés qui souhaitent entamer une grève", a répondu ce matin Patrick Hoarau, entouré de Joël Didat, délégué syndical de la centrale thermique de Bois-Rouge et de Jean-Michel Lefèvre, délégué syndical de la centrale thermique du Gol.

Du côté de l'État, "depuis le mois d'octobre, nous avons tiré la sonnette d'alarme en envoyant une lettre au gouvernement. On nous a signifié que c'est un dossier effectivement sensible qui est transféré au ministère du budget, depuis rien". La réunion de "partage", qui s'est déroulée hier soir entre le préfet, Michel Lalande, la direction du travail, la direction locale de Séchilienne-Sidec, une délégation des section syndicales CGT des centrales thermiques de Bois-Rouge et du Gol et une représentation de la CGT EDF Réunion, a été l'occasion de rappeler les divergences entre les protagonistes. Le Préfet, Michel Lalande, a par la suite clairement affirmé que direction et syndicats doivent entrer au plus vite en négociation au niveau national. 




1.Posté par Choupette le 15/12/2010 13:44

Je suis dégoûtée et pas du tout solidaire avec ces personnes.
Ils vont pouvoir préparer les fêtes tranquilles. Moi, je viens de raquer 177 euros pour une consommation dont je cherche encore l'origine.
Avec le même compteur, la même consommation l'année dernière, j'en étais à 2 fois moins.
Sur ma nouvelle facture - ils ont changé de formule - j'ai le total HT + TVA + AUTRES TAXES. Ah oui, lesquelles ?

2.Posté par noe974 le 15/12/2010 14:06

Si pas de solutions c'est foutu !
Pas de courant pour la fin de l'année
Nuit de Noël et réveillon à la chandelle et ce n'est pas aussi mal , comme lontan !
-grillades diverses
-pas de dépenses en électricité
-chandelles partout (attention aux incendies)
-bals la poussière avec bougies : quelle intimité !

On dormira plus tôt , dans la "noircité" , des câlins en vue et moins de stress...
Mais pas de produits froids ou surgelés (bûches glacées , huitres , champagne ...)

Donc la grève , vous pouvez vous la mettre dans le c....! Nantis

3.Posté par shen le 15/12/2010 14:06

Souvenons nous des grèves des dockers de Marseille: c'est plus du syndicalisme mais que du corporatisme.
53% alors que la moitié de la population a du mal à boucler ses fins de mois.
Faut pas chercher bien loin pourquoi l' electricité est si chère "à produire à la Réunion" selon EDF.

4.Posté par Démontre le 15/12/2010 16:39

Un droit ne se négocie pas. S'ils y ont droit, que leur droit soit respecté.

Mais il ne faudra s'étonner en contrepartie si une compression de personnel est envisagée histoire de financer ces majorations salariales légales.

Tout l'enjeu se situe à ce niveau me semble t'il.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes