MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Du grand cirque électoral contemporain


Par André Pouchet - Publié le Jeudi 26 Mai 2016 à 11:28 | Lu 466 fois

Du grand cirque électoral contemporain
Le candidat des " nazis " autrichiens n’a finalement pas été élu. Dommage ! J’aurais beaucoup aimé qu’il le fût. D’une part parce qu’il avait l’air d’un bon gars. Doté d’une saine perception des intérêts vitaux de son peuple et, par conséquent, armé d’une très saine et très légitime défiance envers les agissements pernicieux de la camarilla irresponsable qui dirige aujourd’hui l’Europe des européistes. D’autre part parce que j’attendais avec gourmandise le festival de grimaces et de contorsions que, à l’annonce de son élection, n’auraient pas manqué de nous servir dans les télévisions comme dans les radios, les porte-parole autorisés du prêt-à-penser contemporain, tous ces publicistes à l’antifascisme, à la xénophilie et à l’islamophilie dûment vérifiés et estampillés.
 
Ben, tant pis ! Ce ne sera donc pas encore pour cette fois. Je garde cependant un espoir. C’est celui que Trump, lui, finisse par être élu président des Etats-Unis. Non que Trump, soit en aucune manière " mon " candidat. Il l’est encore moins que le sympathique autrichien que je viens ci-dessus d’évoquer, lequel, lui, est pour nous un frère européen. Alors qu’un président américain, ce ne sera jamais que le chef d’un état qui entretient à travers le monde le désordre et la guerre, un politicien plus (Bush) ou moins (Obama) malfaisant et nuisible, dans lequel un Français patriote, pleinement conscient des intérêts véritables de son pays, ne saurait décemment se reconnaître. N’oublions pas que Trump, s’il se présente comme plus isolationniste, moins interventionniste, que ses rivaux républicains ou démocrates, s’affiche cependant, lui aussi, comme un soutien inconditionnel d’Israël, l’autre grand fauteur de guerre et grand déstabilisateur du Proche-Orient en proie depuis des décennies à un chaos croissant et de plus en plus inextricable.
 
Mais parce qu’il y a dans l’ascension de ce diable de Trump quelque chose de très réjouissant à observer et qui, j’espère, n’aura pas non plus échappé à nos lecteurs. Il y a en effet ne serait-ce qu’un an les commentateurs chargés de nous « informer », nous autres Français, et de catéchiser quotidiennement nos esprits malléables (et sans doute aussi ceux des autres européens) n’avaient pas de mots assez durs pour " stigmatiser " cet énergumène, ce vil " populiste ", lequel – heureusement ! – n’avait, tant il était grossier et même grotesque, absolument aucune chance de jouer un rôle quelconque, sinon celui de repoussoir, dans les primaires républicaines…

Aujourd’hui, les primaires, l’énergumène les a remportées haut la main et nos publicistes embarrassés ont commencé à rire jaune. Ils conservent cependant, au fond de leur cœur meurtri, l’espoir que l’énergumène finira par s’incliner devant la candidate " de gauche " soutenue et financée par les grands trusts et les multinationales. Alors, moi, j’espère au contraire que le peuple américain, faisant fi des recommandations et des consignes dont les assaille le système médiatique (jusqu’aux vedettes d’Hollywood, parait-il, qui ont été mobilisées pour tenir leur rôle dans le show bien orchestré qui se met en place) cherche à toute force à leur inculquer, saura vaillamment dire " merde " à " l’establishment " et que nous aussi, pauvres Européens, nous puissions avoir, assis devant nos postes, un quart d’heure de rigolade et de bon temps à contempler, sur le visage de nos maîtres-à-penser attitrés, les effets cuisants de la déconfiture !

André Pouchet
 




1.Posté par danton le 26/05/2016 12:16

La pensée est effrayante, qq instants de poilade devant la mine déconfit de nos dirigeants bien pensants pour une aventure dans l'obscurantisme , les relents nauséabonds d'une europe du siècle dernier au bord du gouffre avec toutes les tragédies qui s'en sont suivies bref, on apprendra jamais rien de l'histoire c'est à désespérer
Le populisme des années 30 du siècle dernier s'est conclu par un effondrement de toutes les valeurs, un renoncement généralisé en pensant qu'un homme providentiel allait tout resoudre et on a tous à connaitre les conséquences
Ne remplaçons pas un mal par un autre
Seul un changement du système par la volonté des peuples, en remplaçant l'actuelle génération aux commandes engluée dans un système qu'ils ne maitrisent plus par une génération plus jeune avec des idées novatrices directement issue du peuple
Casser le système oui mais par la voie des urnes
L'homme ou la femme providentielle n'existe pas

2.Posté par République le 26/05/2016 15:20

La perception par l'extrême droite des intérêts vitaux d'un pays, de l'Autriche, des États-Unis ou de la France, n'est, par définition, en aucune manière saine, en ce sens que celle des autres ne pourrait être alors que gangrenée, ces derniers fussent-ils minoritaires dans leur pays. La démocratie ne fonctionne pas uniquement sur le binaire : ou c'est bien, ou c'est mal ! Il peut y avoir du bon dans les propositions de petits groupes non associés aux partis de gouvernement, et toute l'intelligence des responsables est de savoir les prendre en compte. La montée de l'extrême droite dans les pays de l'Europe centrale depuis quelques années s'explique surtout par une analyse incomplète de la situation dans ces pays et un manque de rigueur dans la gouvernance des responsables ; la percée d'un Trump dans les primaires américaines montre qu'il n'est pas possible de laisser à l'écart du progrès dans bien des domaines des franges importantes de la population de ce grand pays. Au point qu'une hypothèse de victoire de ce dernier à la présidentielle américaine n'est pas à exclure. Mais le respect des valeurs humaines, et principalement celui des différences, quelles que soient les situations, est une base intangible. Partout ! Et le peuple saura toujours choisir le bon comportement. Ceux qui cherchent aujourd'hui des situations pour préparer leurs bouches de façon à s'éclater au soir du 2e tour de la prochaine présidentielle française seront au moins bien entraînés à lancer moult « festivals de grimaces et de contorsions » à la défaite de Marine Le Pen, dans tous les cas de figures.

3.Posté par Zozossi le 26/05/2016 22:39

Je suis d'accord: la tête d'enterrement des bobos et gagas de la caste un soir de victoire des forces nationales à des élections est toujours un régal.

Certes, le triste et vieux préposé verdâtre du système a "gagné" sur le fil à Vienne (et encore: uniquement grâce à une poignée d'expatriés votant pas correspondance: l'Autriche territoriale, ouvrière, rurale, jeune, a voté national).
Pourtant, depuis dimanche, les larbins de micro et de plume sont loin de pavoiser. Ils ont compris que ce sursis ne présage pour eux rien de bon.
Il suffisait de lire leurs commentaires moroses, de "L'immonde" au "Vilragot" en passant par "L'aberration": ils prévoient une victoire du FPÖ en Autriche et l'élection de Stracher à la chancellerie en 2017, et de Hofer à la présidence dans la foulée.
D'autant plus que le lugubre vieillard des bobos va tout aggraver très vite.

Aux Etats-Unis, la montée en puissance de Trump est extraordinaire pour qui suit sa campagne.
Le média n'a encore pas pris la mesure de la vague qui monte, mais commence à entrevoir qu'il est allé trop loin dans le dénigrement imbécile et contre-productif.
Sans vouloir tout attendre des Etats-Unis, il faut reconnaître que l'élection de Trump va être une chance extraordinaire pour le monde: finies les guerres déstabilisatrices tous azimuts, les provocations bellicistes envers la Russie (même si effectivement, le soutien inconditionnel de Trump -en paroles- à Israël peut inquiéter).

Et la France?
Tout est possible en 2017, le mieux étant de savoir que ça peut être partie remise.
Sachons travailler et attendre ce qui viendra inéluctablement.
"Les hommes d'armes batailleront et Dieu donnera la victoire", disait Jeanne…
La pourriture engendrée par l'idéologie gagne tellement, et tellement vite, que la caste va être balayée partout.
Non seulement en Europe, mais en Asie (voir Morsi en Inde) et en Afrique où montent les mouvements de libération authentiques prêts à coopérer avec les forces nationales de France en particulier (le colloque franco-congolais organisé par le FN au parlement européen, et la récente réception de J.-M. Le Pen par le président de Guinée orientale ont laissé le média "sur le cul").

Et sans tomber dans l'utopie, le monde ne pourra être que plus sûr quand les nations des divers continents auront retrouvé la maîtrise de leurs destins, loin de la course à la guerre et à l'argent menée au nom de la "démocratie", des "droidlom" et de la lutte contre les prétendues "extrêmes" qui ne sont que l'expression du retour des peuples.

4.Posté par République le 27/05/2016 16:02

« La course à la guerre et à l'argent » n'est pas menée de tout temps et en tous lieux au nom de la démocratie ; et en aucun cas les régimes de l'extrême droite résultent de l'expression d'un « retour des peuples ». Ce sont toujours des minoritaires racistes, xénophobes, qui se croient être le peuple, et qui ont fait, pour les rares occasions de pouvoir qu'ils ont eues, la démonstration de leur incompétence totale et générale. Et ce ne sont pas quelques expériences dans ce sens dans certains territoires de l'ex-empire soviétique qui prouveraient aujourd'hui le contraire. Cela dit, la crise de la représentation des citoyens en démocratie est réelle, un peu partout – mais c'est le moins mauvais des régimes. Les citoyens, tous égaux, libres et respectueux des différences, finissent toujours par trouver des solutions pour sortir de cette crise. Et pourquoi pas avec l'aide de Dieu aussi !

5.Posté par Zozossi le 27/05/2016 19:25

@4.Posté par République

J'espère que vous avez versé les droits de reproduction à "L'immonde" avant de recopier leur prose ronron-bobo.

Sortez donc de temps en temps le nez de cette bouillie polit-cor et observez la réalité: c'est bien plus intéressant.

6.Posté par République le 27/05/2016 21:42

À propos de recopier... Qui utilise le calque dans les analyses de la situation politique ? Qui est capable de sortir des trames imposées par le sommet en vue d'emporter le morceau ? Qui est capable d'être critique envers son propre camp ? Voilà un thème de réflexion intéressant pour tout le monde ! Et c'est ce qui caractérise le chemin difficile qu'empruntent les démocrates : le doute, qui en fait soutient la conviction ! Ce qui est plus qu'éloigné du camp de l'extrême droite.

7.Posté par betimmonde le 27/05/2016 22:34

Dans les sphères bien pensantes un grand effroi est né.La parole divine qu'ils répandaient sur tous les média n'est plus entendue.Des renégats osent la Contestation .Le rouleau compresseur de l'intelligence patine.Les salves de nazi ,de facho ,de lepéniste ,de nauséabond frappent dans le vide .Vote apres vote ,la voix du peuple monte et et s'oppose.Le peuple retrouve sa conscience d'etre .Il ne veut pas disparaitre dans un mélange.Il veut garder sa civilisation Le mondialisme des élites lui est étranger .Sa demeure n'est pas le palais de Bruxelles mais l'humble maisonnette de Jeanne à Domrémy

8.Posté par République le 28/05/2016 08:10

Le débat autour de la notion de peuple est important, récurrent ; forcement, car cette notion n'est pas figée, et surtout pas autour d'une seule idée, d'un drapeau brandi ici ou là, d'une « bible ». Et encore moins d'un dieu – le dieu d'une minorité qui entend au nom d'une prétendue civilisation accrochée à un territoire le contrôler, le mater. Le peuple est divers, il est mélange – et Dieu que cela dérange ! – il l'a toujours été depuis le départ, car tout est migration depuis l'apparition de l'homme sur cette terre. Mais il y a cohérence, par le dialogue, la recherche obstinée du compromis, l'alternance démocratique dans l'exercice du pouvoir, et la recherche permanente de la meilleure forme de représentation des citoyens – et adaptée aux circonstances – dans les sphères dirigeantes. Insupportable ? Mais il faudra s'y faire ! Cela s'apprend... D'où l'importance de l'éducation des citoyens en démocratie !

9.Posté par betimmonde le 28/05/2016 08:49

Il y a peuple quand tout un groupe humain se sent lié par la meme histoire ,la meme croyance,la meme éducation .En dehors de ces impératifs vous avez la vie tribale.Une partie de la France devient tribaliste . C'est cela le grand changement ,le grand remplacement.

10.Posté par Zozossi le 28/05/2016 11:14

Betimmonde, vous faites l'effort bien inutile d'enfoncer des portes ouvertes pour expliquer à République des évidences qu'un enfant comprendrait, mais pas un lecteur somnambule de "L'immonde" ou de "L'aberration", qui croit qu'un cercle n'est pas rond parce qu'il l'a lu dans son torchon.
Il croira ce qu'il y lit plutôt que ce qu'il voit dans la vraie vie jusqu'à ce qu'il soit plongé dans la m… que son média lui présentait comme de l'eau de rose.

Une ânerie du genre "la notion de peuple n'est pas figée", je l'ai lue mot pour mot dans ces canards- à-bobos.

Il est aujourd'hui très classe, dans ce petit monde qui va becqueter sa "pensée" dans le média-moutonnier, de prétendre que le "peuple", ça n'existe pas, ou qu'on ne sait pas trop ce que c'est; de même que la "France", ou un "Français de souche", ou la "nature", ou la "norme".
Preuve qu'ils ont complètement perdu le contact avec le réel. Ils cherchent le salut dans la fuite en ânonnant les mêmes formules creuses.

Et puis leur notion de "démocratie" entre soi, de "débat" totalement cadenassé, où leur petite coterie tourne en rond autour d'absurdités rancies protégées par des étiquettes obligatoires lancées contre les déviants: "extrême droite", "fâchiste", wâââciste" etc…

Et c'est eux qui prétendent "éduquer les citoyens"...
C'est pathétique.

11.Posté par République le 28/05/2016 18:13

« Tout groupe humain lié par la même histoire, la même croyance, la même éducation » : s'arrêter à cette définition, sans tenir compte, en autres, d'un long temps d'intégration, y compris pour l'éducation, c'est dire qu'il n'y a pas de peuple de France. N'y aurait-il aujourd'hui que des tribus dans le pays de Clovis ? À moins qu'il n'y ait qu'une partie du peuple de France à détenir le bon label dans l'histoire du peuplement de ce territoire au cours des siècles ? Ce serait, en plus, se nier soi-même : un peu de pratique de la généalogie permettrait à tous les thuriféraires de cette thèse de faire un point des plus justes sur le propre chemin de leurs familles. À ceux de ce camp qui attendent la bouche enfarinée de voir un Trump triompher aux Etats-Unis (même s'il ne s'agit pas exactement de la même pureté de veine dans l'extrême-droite), c'est sûr qu'ils n'entendront pas ce dernier parler de tribus d'Américains... mais du peuple américain.

12.Posté par polo974 le 01/06/2016 17:40

purée, on dirait que betimmonde et Zozossi sont des créole pure race (comprendre en pleine dégénérescence génétique) pour écrire des conneries pareilles sur ce site...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes