Société

Drone : Rappel des règles d'usage

Lundi 26 Décembre 2016 - 10:23

Alors que certains enfants ont dû recevoir un drone pour Noël, le préfet de La Réunion a souhaité rappeler que l’utilisation de drones, aéromodèles ou aéronefs télépilotés est soumise à une réglementation stricte.

"L’utilisation de ces aéronefs par le grand public ou les professionnels de l’image est soumise au respect de nombreuses dispositions réglementaires relatives, entre autres, à la sécurité des opérations et à leur limite d’évolution dans l’espace aérien", indique la préfecture.

En cas de non-respect, les pilotes de drones ou télépilotes contrevenants s’exposent à des sanctions pénales. L’utilisation d’un appareil de ce type dans des conditions d’utilisation non conformes aux règles édictées pour assurer la sécurité est en effet passible d’un an d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

Les utilisateurs de drones (et leurs parents, lorsque ces utilisateurs sont mineurs) doivent donc faire preuve de la plus grande vigilance et de la plus grande prudence en respectant le mode d’emploi de l'engin, et en respectant les règles décrites dans le guide "Aéromodélisme : modèles réduits et drones de loisirs"
 
Par ailleurs, la notice de sécurité de la direction générale de l’Aviation civile édicte "10 principes pour voler en conformité avec la loi". Les voici : 
  1. Je ne survole pas les personnes ;
  2. Je fais toujours voler mon drone à une hauteur inférieure à 150 m ;
  3. Je ne perds jamais mon drone de vue ;
  4. Je n’utilise pas mon drone au-dessus de l’espace public en agglomération ;
  5. Je n’utilise pas mon drone à proximité des aérodromes ;
  6. Je ne survole pas de sites sensibles ;
  7. Je n’utilise pas mon drone la nuit ;
  8. Je respecte la vie privée des autres ;
  9. Je ne diffuse pas mes prises de vues sans l’accord des personnes concernée et je n’en fais pas une utilisation commerciale ;
  10. En cas de doute, je me renseigne.
-----
Pour plus d’information rendez-vous sur le site de la direction générale de l’Aviation civile : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Drones-civils-loisir-aeromodelisme
Lu 1711 fois



1.Posté par thierry le 26/12/2016 07:51

ce matin je me promenais dans mon quartier quand j'ai eu la surprise de voir j' drone tomber a 3m de moi, j'étais pourtant sur la voie publique, sur le trottoir précisément et le drone est tombé sur la route

il m'aurait touché j'en aurais fait des confettis de so drone a la c...

2.Posté par noe le 26/12/2016 11:03

Au lieu d'envoyer des alcools aux prisonniers par les grillages et murs ... voilà des engins pour la livraison express , et sans casse à la barbe des surveillants ...

3.Posté par DOGOUNET le 26/12/2016 14:44

En résumé de ces 10 commandements: n'oubliez surtout pas avant de lancer votre drone de laisser votre KONNERIE au vestiaire !

4.Posté par tonton le 26/12/2016 21:11

Je n'aurais pas du rendre mon fusil à pompe.....

5.Posté par Didier NAZE le 26/12/2016 21:56

.....Comment on a pu autoriser la vente d un tel engin au public ?!.....Voilà encore une erreur monumentale et surtout irresponsable !.....Mais comme dab....on s en branle....ça rapporte beaucoup d argent....peu importe les dérives....n importe quel T D C....irresponsable s achète un drone, et pourra enfreindre les règles !.....Quel controle possible ?...euh rien....c est comme les débiles mentaux qui peuvent se....procurer les chiens dangereux....qui s assoient sur les règles....il m est arrivé d en croiser....genre de propriétaires du style gueule de staff....euh mais surement n ayant pas l intelligence d un....staff....ou autre animal.....pauvre Réunion !....

6.Posté par reseau 3G ou observatoire invisible de l atmosphere? le 27/12/2016 13:35

impossible de decoller du maido a cause de la pollution electro magnetique.

7.Posté par Choupette le 27/12/2016 14:09

" ... des personnes concernéeS ... "

8.Posté par Pif le yinch le 27/12/2016 15:36

Ca fait pas mal d'interdictions. Si j'ai bien compris, ces drones à usage domestique ne peuvent être utilisés qu'en pleine campagne. Pourquoi ne pas avoir restreint son utilisation à un usage en club, avec autorisation de détention réservée à ces clubs, et non au grand public ?

On sait très bien que les gens ne respectent pas forcément les règles du jeu. Des gens vont abuser, et d'autres vont essayer de shooter des drones avec un fusil à pompe. Pour qui sera la ou les balles perdues ?

En parlant de balle, on s'en tire une dans le pied à chaque fois qu'on met à la disposition des citoyens des moyens de nuisance pour autrui. C'est comme les appareils de sono avec des basses qui font trembler les murs : ces choses-là devraient être réservées à des professionnels du son (animateurs, dj's, ... ) qui, eux, respecteront d'autant plus facilement la loi que leur carrière professionnelle sera en jeu.

Trop de liberté tue la liberté, et on donne à chaque fois du grain à moudre au FN en facilitant les possibilités d'incivilité et de nuisance de masse.
On veut avoir moins d'affaires dans les tribunaux ? On voudrait moins de flics, mais plus concentrés sur les affaires sérieuses (sécurité publique) ? Alors pourquoi alimenter un sentiment de frustration parfaitement légitime qui finira par nous exploser à la gueule ?
Ceux qui donnent des autorisations de mise sur le marché avec usage domestique sont des irresponsables (ou des corrompus) !

9.Posté par marc le 28/12/2016 22:09

les premiers commentaires sont assez délirants car toujours négatifs et émis par des gens de type freedom qui ne connaissent rien. étant ancien professionnel en la matière les risques sont très limités si des instructions sont suivies et le drone reste d'un usage ludique très intéressant pour de nombreuses applications. et les paysages de l'ile s'y prêtent. quant à la Loi, que les gens ici présents la lise un peu avant de formuler des commentaires assez bêtes du type du poste de Naze n°5 (un naze je suppose). c'est triste et les interdictions deviennent générales dans un Etat qui finira par devenir totalitaire par la Loi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 11:51 Un radar pédagogique à Saint-Benoît