Courrier des lecteurs

Drôle de récompense pour les employés communaux !

Jeudi 7 Décembre 2017 - 14:46

Après l’augmentation des cotisations retraites, la réinstauration annoncée par le gouvernement Macron du jour de carence, le blocage du point d’indice, les fonctionnaires de la mairie du Tampon sont maintenant victimes de la majorité municipale.

La décision unilatérale du maire du Tampon de bloquer toute évolution de carrière pour ces salariés est surprenante quand on connaît la situation financière de la commune qui vient de valider une augmentation des indemnités des élus.

C’est un véritable mépris des employés communaux. Leur engagement auprès de la collectivité n’est plus à démontrer.L’appel à la solidarité des services pour sauver les dernières manifestations des Florilèges et du futur Miel verts montrent bien que les employés du Tampon ne comptent pas leurs heures, ni leur santé, ni le sacrifice de leur famille !

Les élus de la majorité qui entérinent ce choix se doivent de proposer, à titre d’exemple, une baisse conséquente de leurs indemnités.

Rappelons qu’en 2016, les collaborateurs du cabinet du maire ont obtenu 96 000 € d’augmentation.

Les salariés de la mairie du Tampon ne peuvent pas être une variable d’ajustement afin de consolider les excédents budgétaires.

Yannis LEBON, conseiller municipal du Tampon
Lu 1438 fois



1.Posté par Paul Hoarau le 07/12/2017 22:44

Mais pour pour ses amuses gueules ...florilège , miel vert , palmeraie ,fête de ci, fête de ça ,vous pouvez compter sur lui , il sera trouver des sous !

2.Posté par Raz le Bol le 08/12/2017 14:45

c'est tout un seul commentaire !! et bien vous allez voir quand tout les fonctionnaires arrêterons de bosser, tu pourras toujours allez le chercher ton passeport a l’État civil !!! Pas de fonctionnaires = pas de routes = pas de soins = pas d'eau = d'entretien des écoles au Tampon mais ça les gens et le Maire l'oublis un peu vite !!!!b[

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Décembre 2017 - 11:08 SVK toujours convoitée à d’autres fins