MENU ZINFOS
Société

Droit de réponse : "La Réserve marine n’est pas un réservoir à requins !"


Didier Dérand, représentant du Collectif "Requins en danger à La Réunion", tient à répondre au Collectif des familles d’attaques de requins à l’île de La Réunion.
Pour lui, la réserve marine n'est en rien un "aspirateur à requins".

Par NP - Publié le Samedi 30 Juillet 2022 à 09:57

Droit de réponse : "La Réserve marine n’est pas un réservoir à requins !"
Le communiqué:
 
Ressassant une fois de plus les mêmes "arguments" éculés, un certain "collectif des familles de victimes d'attaques de requins à l'île de la Réunion" a publié récemment un communiqué – tissu de contre-vérités - dans lequel il s’en prend encore et encore aux associations de protection de l’environnement et à la Réserve marine.
 
Cette dernière serait responsable des attaques en tant que "réservoir à requins". 
 
Et de dénoncer "les fous du dieu requin […] extrémistes de la nature assoiffés de sacrifices humains" (sic !), et "l’incompatibilité d’une Réserve marine en plein cœur d’une zone balnéaire. Une situation unique au monde, et qui n’a toujours pas fait l’objet de la moindre modification malgré nos demandes incessantes".
 
Malheureusement les choses ne sont pas aussi simples… Et, comme d’habitude, les conclusions des scientifiques et des pêcheurs sont tout autres.
 
Dans son avis du 9 février 2017 relatif à un projet d’arrêté préfectoral visant à autoriser la pêche de requins-tigres et bouledogues devant la plage de Boucan Canot (donc en pleine réserve marine), le Conseil scientifique (CS) de la Réserve marine (RNNMR) rappelle la position officielle du Comité des pêches de la Réunion (CRPMEM) :
 
"Le CS rappelle que lors de la présentation à la Sous-Préfecture de Saint-Paul le 05 août 2015 par le CRPMEM de son rapport "Cap Requins 2 Hypothèses et problématiques scientifiques" qui a précédé la mise en place du programme lui-même, le porteur du projet Cap Requins 2 insistait sur le fait que "la RNNMR est un élément de la solution à la crise requin et non pas un problème".
 
Et le CS rappelle certains extraits de ce rapport du CRPMEM :
 
Le paragraphe 2.2.2.4. p.38, affirme la volonté d’un « soutien total à la RNNMR".
Il y est fait état que "ce soutien se traduit par une volonté de concilier aux mieux les impératifs d’efficacité de pêche ciblée sur le requin-bouledogue avec le respect des réglementations et du zonage de la RNNMR, une démarche de transparence la plus complète sur les opérations de pêche et leurs résultats dans le périmètre de la RNNMR, l’opposition à la déréglementation de la chasse sous-marine ou la sensibilisation de l’ensemble des usagers sur la nécessité de ne pas remettre en question la RNNMR, dont les principes constituent une des conditions sine qua non de la résolution de la "crise requins".
 
La conclusion de ce paragraphe confirme cette volonté de positionnement : "Au-delà de ces enjeux de fond, à un moment où des positions des différentes composantes de la population réunionnaise semblent durablement opposées autour des solutions à apporter à la "crise requins", le CRPMEM de La Réunion et ses partenaires autour du programme Cap Requins souhaitent que ce positionnement en faveur de la RNNMR soit reconnu et respecté par tous les acteurs et usagers du milieu marin réunionnais. La reconnaissance de la RNNMR comme acteur majeur de la préservation des milieux marins réunionnais est un enjeu prioritaire de la résolution de la "crise requins" à La Réunion et une voie pour le rassemblement de tous les positionnements. Il convient d’en considérer le caractère prioritaire au regard de points de divergence formels, anecdotiques et artificiellement montés en épingle sur la base de considérations idéologiques ou personnelles, toutes déconnectées des véritables menaces qui pèsent à la fois sur l’espace naturel que gère le GIP de la RNNMR et la reconnaissance des moyens nécessaires à son bon fonctionnement".
 
N’en jetez plus, la cour est pleine…
 
Passons maintenant aux études scientifiques.
 
En 2019, Soria et al. (1) publient une étude réfutant la responsabilité de la Réserve marine dans les accidents de requins avec les surfeurs. Leurs conclusions sont les suivantes :
 
"Une augmentation soudaine du taux d'attaques de requins sur des humains à l'île de la Réunion a été attribuée par certains à la mise en place d'une aire marine protégée (AMP) le long de la côte ouest de l'île, où les attaques, principalement par des requins-bouledogues Carcharhinus leucas, étaient concentrées. Nous avons utilisé la télémétrie acoustique passive pour étudier la distribution spatiale des requins-bouledogues (N = 36) en quantifiant leur résidence et leur fréquentation de l’AMP et en les comparant à l'extérieur de l’AMP. Pendant la durée de l'étude, soit 17 mois, 18 requins ont été détectés dans le réseau de récepteurs acoustiques, dont la plupart ont été détectés plus fréquemment à l'extérieur de l’AMP […] qu'à l'intérieur de l’AMP [….]. Cependant, nous avons constaté des variations individuelles dans l'utilisation de l’AMP par les requins. Treize requins ont passé plus de temps à l'extérieur de l’AMP qu'à l'intérieur, tandis que 5 requins (tous des femelles) ont passé significativement plus de temps à l'intérieur de l’AMP. Ces résultats suggèrent que la distribution spatiale des requins-bouledogues n'est pas principalement centrée dans l’AMP le long de la côte ouest de l'île de la Réunion, bien que nous ayons identifié des endroits spécifiques où les probabilités de rencontre avec les requins-bouledogues sont relativement élevées pendant des périodes particulières de l'année. Ces zones à haut risque pourraient être ciblées dans le cadre de la stratégie de gestion du risque pour les changements dans les utilisations humaines afin de réduire les risques d'interactions négatives entre les requins et les humains observés au cours de la dernière décennie".
 
"Dans la perspective de la mise en place d'une stratégie efficace d'alerte et de prévention à la Réunion, ce résultat suggère la nécessité de se concentrer davantage sur l'utilisation de l'habitat, les mouvements et la fidélité au site des requins que sur l'impact de l'AMP, qui n'est probablement pas la cause de l'augmentation des incidents".
 
Des conclusions vérifiées deux ans plus tard par une autre étude de Niella et al. (2021) (2) dont un des coauteurs n’est autre pourtant que David Guyomard, actuel responsable scientifique du Centre Sécurité Requin et fervent partisan de la "chasse aux requins" :
 
"Depuis 2007, une grande partie des récifs frangeants de la côte ouest de l'île de la Réunion est protégée par une AMP. Nos résultats n'ont pas mis en évidence une plus grande utilisation de l’AMP par les requins ou les autres espèces d'élasmobranches, ce qui corrobore des recherches antérieures par télémétrie indiquant que les requins-bouledogues passaient en fait plus de temps à l'extérieur de l’AMP qu'à l'intérieur (Soria et al. 2019)".
 
Étude mise en exergue dans un article du JIR du 25 mars 2021 où David Guyomard était interviewé, sous le titre "Il faut absolument défendre la réserve marine" :
 
"L'un des enseignements de cette étude est l'impact nul de la réserve marine sur la présence des requins. "Ceux qui disent que la réserve est un aspirateur à requins-bouledogues se trompent totalement", indique David Guyomard. "Nos données montrent qu'on ne pêche pas plus de requins dans la réserve qu'en dehors", ajoute Erwann Lagabrielle, coauteur de l'étude et maître de conférences à l'Université de La Réunion. La réserve est ainsi considérée comme une zone qui va permettre de favoriser la diversité des prédateurs permettant de limiter la présence des requins-bouledogues". "C'est aussi pour ça qu'il faut absolument défendre la réserve marine", insiste David Guyomard.
 
Mais j’oubliais, une évidence : tous ceux qui osent professer un avis contraire de celui du noyau de surfeurs locaux haineux qui ne cesse de crier vengeance, sont forcément de mauvaise foi, qu’il s’agisse des scientifiques, des pêcheurs, du préfet, de la Réserve marine, des écologistes ou même… des requins.
 
Alors, leur faire entendre raison, c’est évidemment peine perdue.
 
J’oubliais également : comme le rappellent eux-mêmes les surfeurs : "On connaît les risques. [….] Après le risque zéro n’existe pas, on en a bien conscience. On est adultes, vaccinés, c’est la passion avant tout".
 
Ce qui les autorise visiblement à aller surfer dans de l’eau boueuse à la sortie du Port de Saint-Pierre à l’embouchure de la Rivière d’Abord un jour de très forte houle (29/06/22) malgré l’interdiction réglementaire d’accès au littoral et les appels à la prudence du préfet, quand tout le monde sait depuis 2015 (cf. étude CHARC(3)) : que les requins-bouledogues adorent les eaux turbides et les embouchures de rivières, qu’ils sont plus abondants en hiver et quand il y a de la grosse houle (eau trouble), etc...
 
Après, si un accident se produit, ils viendront pleurer et ce sera une fois de plus la faute des scientifiques, des pêcheurs, du préfet, de la Réserve marine, des écologistes, des requins ...
 
Une chose est claire cependant : si les surfeurs avaient fait montre d’un minimum de prudence, la plupart des accidents auraient été évités à la Réunion depuis 2011.
 
Didier Dérand
Collectif "Requins en Danger à la Réunion"
 
 
(1) Soria M., Heithaus M., Blaison A., Crochelet E., Forget F. Chabanet P. (2019) - Residency and spatial distribution of bull sharks (Carcharhinus leucas) in and around Reunion Island MPA. Marine Ecology Progress Series. 630. 10.3354/meps13139.
(2) Niella Y., Wiefels A., Almeida U., Jaquemet S., Lagabrielle E., Harcourt R., Peddemors V.,  Guyomard D. (2021) - Dynamics of marine predators off an oceanic island and implications for management of a preventative shark fishing program. Marine Biology, 168 (42). https://doi.org/10.1007/s00227-021-03852-9
(3) Soria M., Jaquemet S., Trystram C., Chabanet P., Bourjea J., et al. (2015) - Étude du comportement des requins-bouledogues (Carcharhinus leucas) et tigres (Galeocerdo cuvier) à La Réunion. [Rapport de recherche] Programme CHARC. ⟨hal-01487167⟩ http://www.info-requin.re/rapport-scientifique-final-du-programme-charc-a454.html




1.Posté par Plopi le 30/07/2022 10:27

La belle bande charlatans.....

On se baigne depuis notre enfance sans souci. 1 attaque tous les 10ans...

La réserve arrive on se fait croquer tous les mois... Il n'y a aucune corrélation c'est sur ... Tout ça pour protéger une espèce qui n'est pas en voie de disparition (comme si quelqu'un en avait quelque chose à foutre de toute facon...vous vous rendez compte de ce qu il se passe dans le monde et de la nature humaine ? J'ai pas l'impression qu'on aille dans la direction de l'entraide et de la protection de la nature hahaha... )

Maintenant ça sert plus a grand chose vous avez gagné on y va plus a la plage de toute façon....

2.Posté par Alain mat7 le 30/07/2022 10:27

Voilà d devant la star qui raconte n'importe quoi pour ses requins

3.Posté par Nono le 30/07/2022 10:31

ce soutien se traduit par une volonté de concilier aux mieux les impératifs d’efficacité de pêche ciblée sur le requin-bouledogue

Pêche ciblée que Didier et ses acolytes essayent pourtant d'empêcher par tous les moyens juridiques et médiatiques possibles. Au fait Didier, pourquoi uniquement les surfeurs ? Ha oui, la petite Sarah à moins de 5 mètres du bord qui ne risquait rien selon tes dires, tu as sans doute préféré "oublier"....

4.Posté par PMASS le 30/07/2022 11:14

Doublement de la population Réunionnaise en 40 ans, absence de station d’épuration, la sur pêche privant les requins de nourriture font que tout ces facteurs les attirent au plus près de nos côtes
?

5.Posté par Aldu le 30/07/2022 12:23

@Plopi
Ok et donc? En fait même si il y avait un "problème requin", que quelque chose les attirait ou qu'un changement dans l'océan les avait attiré en masse ici, tuer des requins pour pouvoir se baigner ne doit pas être ni devenir une solution! Chercher et trouver ce qui a changé, ou ce qui attire plus de squales si tant est que ce soit le cas, doit être notre seule option! Mais en aucun cas nous ne devons aller nous venger ou chercher à réguler quelque chose que nous ne comprenons même pas bien, au risque d'aggraver la situation à des échelles de temps et d'espace qui nous dépassent totalement.
L'élimination systématique de ce qui nous dérange ne doit plus être une solution envisageable, mais plutôt être considérée comme une partie importante du problème... Il pourrait s'agir de requins, de chiens errants, de serpents ou d'araignées, ce serait la même chose!! Cessons d'envisager l'élimination comme solution! 70% du monde sauvage a disparu en 50 ans!!! Vous ne voyez pas le problème?

6.Posté par valeo le 30/07/2022 12:31

Jusqu'à preuve du contraire, aucun requin n'est venu sur terre pêcher un humain.

7.Posté par valeo le 30/07/2022 12:33

1.Posté par Plopi
"...vous vous rendez compte de ce qu il se passe dans le monde et de la nature humaine ?..."
Oui! L'humain détruit tout, sous quel droit pensez-vous?

8.Posté par Feelgood le 30/07/2022 13:46


Didier DERAND….

Celui qui avait déjà monté son association VAGUES ? Qui s’était déjà érigé porte parole de plusieurs association d’escrologistes hors département, associations qui ne comportent qu’une même poignée de membres? Qui nageait au sunset à la Jetée ou à Manapany mais refusait de le faire en plein périmètre de la RNMR car estimait que "c’était de la roulette russe "?


Qui a fait plusieurs routes des squales pour prouver fièrement que « seuls les usagers en planches encourent un risque requin réel » alors que plusieurs baigneurs se faisaient mutiler?


Cela fait juste plus de 7 ans qu’il radote au portail de la préfecture, ou qu’il déverse son fiel anti-surfeurs sur le net par total manque de légitimité et crédibilité auprès de nos institutions.


https://www.facebook.com/photo/?fbid=10153043632729671&set=gm.844080732342652

9.Posté par Dédé le 30/07/2022 13:57

Pourtant pas compliqué de comprendre l'origine de la crise requin avec 7 tonnes de déchets de poisson rejetés tous les 10 jours par l'armement Enez entre 2011 et 2014 dans la baie St Paul. Les chiffres sont là.Y avait embout de requins à l'époque. Puis plus rien, ils avaient faim...

10.Posté par r2d2 le 30/07/2022 14:38

Didier Derand nous casse les couilles.

comment faut il le lui dire ? en kwz ?

11.Posté par c6po le 30/07/2022 14:38

je croise ce monsieur, je lui en colle une.. voire deux.

12.Posté par John le 30/07/2022 15:00

Oui à la réserve marine !!! L'humain doit s'adapter à la nature et pas le contraire, et sak lé pas content barre à zot

13.Posté par Bla bla le 30/07/2022 15:37

Bla bla bla. Relisez vous avant d'étaler vos pensées désordonnées. C'est incompréhensible

14.Posté par garbure974 le 30/07/2022 15:42

Le pire monstre qu’il n’y ait jamais eu sur cette terre est l’ espèce humaine. Dites moi si les requins ont fabriqué des chambres à gaz.

15.Posté par CHARLY le 30/07/2022 18:43



Un requin abattu =

10 surfeurs sauvés.

Le choix n'est pas compliqué, le déran gé ne comprend pas ça ?

16.Posté par Tsss le 30/07/2022 20:12

Encore et toujours l homme qui s en fiche de la nature et croit avoir droit sur toutes les espèces. Alors que lui même est la pire espèce sur Terre

17.Posté par Aldu le 30/07/2022 20:47

@Charly

Vous et les maths, décidément.
Plus sérieusement, vous voyez vraiment un choix à faire dans l'énoncé que vous faîtes? Mieux encore, pensez vous que votre énoncé est correct? Quelques centaines de requins ont été tué depuis le début de la crise, admettons que 300 d'entre eux aient été "prélevés" (c'est bien plus en réalité mais ca suffit pour la démonstration) vous affirmez donc que si nous n'avions pas prélevé de requins nous compterions aujourd'hui 3000 surfers morts ou mutilés?

18.Posté par Black hawck le 30/07/2022 23:37

Derand ale baigne aou manapany là bas après ou va koze...
Ou alors requin va baise aou et nous sera bien tranquille.
Rest ton kaz chié dan bot.

19.Posté par Feelgood le 31/07/2022 08:01

Extraits du Quotidien du 08/10/2012, page 9.
Titre de l’article : « Une dernière traversée dans l’indifférence générale »
[« Un constat attendu puisque chacune de ses tentatives s’est effectuée dans des conditions très favorables le matin par beau temps et mer calme. « J’ai des enfants et je ne veux pas jouer ma peau à pile ou face » a reconnu le pharmacien de Saint Joseph face à un journaliste qui lui demandait pourquoi il ne se jetait pas à l’eau à 17 heures. »]


POURQUOI MR DERAND ESTIME "JOUER SA PEAU A PILE OU FACE A 17H DANS L'OUEST" ET PAS DANS LE SUD?

Car il était régulièrement aperçu nageant seul en fin d'après midi sur les spots de surf du sud, par temps sombre, après un bel épisode pluvieux, en totale contradiction avec ses propres recommandations (ex : dimanche 8 décembre 2012, 11 août 2013 etc…). Les photos sont disponibles sur Internet.


POURQUOI NE LE FAIT-IL PAS EN PLEIN PERIMETRE DE LA RESERVE MARINE?

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151191339699671&set=o.159895497445645&type=3

20.Posté par A mon avis le 31/07/2022 10:37

L'ile Maurice n'hystérise pas le problème du requin comme à la Réunion

De l'utilité des requins pour l'équilibre écologique :

https://www.lemauricien.com/actualites/societe/shark-awareness-dr-antonin-blaison-il-existe-56-especes-de-requins-et-de-raies-dans-les-mascareignes/505840/

21.Posté par Christophe BARRIAL le 31/07/2022 15:03

Environ 1 attaque par an, et 1 mortelle tous les 2 ans, statistiquement, comme partout dans le monde, depuis les années 30 jusqu'à 2000.
2007, création de l aire marine protégée. . 2010 début des attaques. 2010 à 2019, 25 attaques et 12 mortelles, curieuse coïncidence il me semble. Ceux qui disent l homme détruit tout, l océan etc... dans ce cas, détruisez les routes, le goudron, vos immeubles, maison, qui eux mêmes ont détruit des milliers d espèces, de biodiversité et d insectes. Soyez cohérents. L homme vit depuis des millions d années dans, mais aussi de, la nature.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes