Société

Drapeau rouge hissé à Boucan, les filets non-opérationnels

Samedi 1 Avril 2017 - 15:24

En raison de la forte houle qui sévit actuellement dans l’Ouest, le filet anti-requin de Boucan-Canot a été abaissé. Le drapeau rouge a donc été hissé.

De ce fait, la baignade et les activités nautiques sont interdites depuis 15 heures dans le secteur.

Des vérifications seront faites dimanche matin pour savoir si la baignade sera autorisée ou pas.
Lu 4575 fois



1.Posté par Couillonisse le 01/04/2017 15:40

Des surfeurs auraient été aperçus respectant les interdictions !!!! Nooooonnnnnnn poisson d'avril !!!!!!!

2.Posté par tonton le 01/04/2017 18:45

le drapeau rouge a été hissé pour saluer Hamon en passage /

3.Posté par GIRONDIN le 01/04/2017 20:14

Opérationnel 330 jours= à quoi? 330 jours d'activité ou d'inactivité ?


.....Le dispositif, prévu pour résister à des vagues de 4 mètres et opérationnel 330 jours par an, coûtera 3,8 millions d’euros à la commune, au conseil régioanl et à l’Europe. La maintenance des filets est pour sa part chiffrée à 600 000 euros annuels. De quoi rassurer les baigneurs, mais surtout donner de l’espoir aux usagers de la mer.

"b[C’est le résultat d’un gros combat d’un an. Joseph Sinimalé est venu pour chercher pour ça. [...] En moins d’un an, on a réussi à faire ce que d’autres n’ont pas pu réaliser depuis le début des attaques", a commenté Patrick Florès,]b adjoint à la mairie de Saint-Paul, au micro de RTL Réunion. Le projet, soutenu par l’Etat et la Région, devra être effectif dans deux mois.

"Les filets qu’on avait jusqu’à présent protégeaient simplement de la baignade. Maintenant, nous aurons des filets qui englobent les zones de baignade, mais aussi les activités nautiques : le surf, le kayak, la plongée...", se réjouit l’entraîneur de l’équipe nationale de surf qui refuse pour autant de parler de "filets anti-requins."

"Ce sont des filets de sécurisation. Nous n’utilisons pas des filets de pêche comme en Australie ou en Afrique du Sud. Ils ne sont pas là pour pêcher les requins mais pour sécuriser les humains et relancer l’image de l’île. Voir des gens surfer et se baigner en toute sécurité, c’est important pour l’image de l’île", ajoute l’élu saint-gillois.....orange


MiLiKe le poledespoir

4.Posté par klod le 01/04/2017 21:50

vive flores .................... le "espécialistes prés des cotes" qui a viré casaque politiques bas de gammes tendance droites à la didi le barmann. fillonnistes ................... que du bon , lol §§§§§§§§§§§§§§§§ rien de nouveau avec ces gens ?!!!!!!!!!!!!!!!!!! depuis si longtemps !!!!!!!!!!!!!!!! on les connait !

5.Posté par Nono le 02/04/2017 08:55

@3 Nous n’utilisons pas des filets de pêche comme en Australie ou en Afrique du Sud.

Les filets de boucan ou des roches ne sont pas des filets maillant, c'est d'ailleurs pour cela qu'ils sont chers en entretien. Il aurait été beaucoup plus simple de faire bien plus solide et bien moins cher, mais cela voulait dire quelques prises accessoires.

Nous en sommes donc là parce que des considérations écologiques ont été prises en compte. En ce qui me concerne, puisque de toute façon les escrolos gueulent pour gueuler (sans jamais rien faire ni proposer de solution), on aurait du passer outre.

6.Posté par GIRONDIN le 02/04/2017 10:32


5.Posté par Nono

....opérationnel 330 jours par an...

Et pour ça ?

7.Posté par Simandèf le 02/04/2017 11:43

Les baigneurs et autres adeptes de la trempette doivent obéir au lois de la nature mais aussi à ceux qui font la pluie et le beau temps sur la plage de Boucan Canot.

8.Posté par hardi le 03/04/2017 08:25 (depuis mobile)

Drame de la transplantation : 27eme rejet de greffons de cerveau chez cimendeath, couillonlisse et Glod. Quand ça veut pas ça veut pas !

9.Posté par Couillonisse le 03/04/2017 13:20

@ hardi : quand tu sauras lire un panneau d'interdiction tu pourras te faire passer pour une victime :) à ce jour tu ne passes que pour un c..

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:05 L'épidémie de dengue circule encore à Saint-Paul