MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Dr Raymond Vergès, Jacques et Paul à Salazie


Par . - Publié le Jeudi 22 Août 2013 à 12:44 | Lu 898 fois

Dr Raymond Vergès, Jacques et Paul à Salazie
La disparition de Jacques Vergès et l’évocation par les médias de son enfance et celle de son frère Paul auprès de leur père à Hell-Bourg, ne laissent pas indifférent le militant communiste que je suis,  originaire de Salazie .D’où le besoin que je ressens d’apporter, moi aussi, ma modeste contribution, en complément de tout ce qui a déjà été dit ou écrit à ce sujet.

J’ai eu personnellement l’occasion de constater auprès des anciens de Salazie, l’empreinte qu’a laissée Raymond Vergès , non seulement en tant que médecin, mais aussi  1er magistrat de la commune de 1936 à 1942 .Au cours de ces années passées dans le Cirque, le Dr Vergès avait occupé une  maison créole donnant directement sur un  chemin, à quelques pas du centre du village, et baptisé aujourd’hui, Rue de l’Ecole. C’est donc là que Paul et Jacques Vergès ont passé une partie de leur enfance, fréquentant l’école communale du coin et qui comptait un seul maitre pour l’ensemble des élèves –avant qu’avec leur père, ils ne regagnent Saint-Denis puis Saint-André.

La bâtisse qu’avait occupée le Dr Vergès est devenue au début des années 50, la propriété de Léonce Panon, compagnon de lutte de la première heure, du Docteur, et fidèle militant communiste à Saint-André. Au cours des  années 60-70, c’est à cet endroit que  se déroulaient les rares meetings du PCR à Hell-Bourg. Sachant que le lieu historique, se situant un peu plus bas, à Mare à Poule d’Eau chez Jude Maillot, figure militante du Coin. Au début des années 80, dans le cadre des élections régionales, Léonce Panon, déjà très âgé, m’avait aimablement autorisé  à réutiliser sa propriété pour l’organisation de réunions avec  Paul et Laurent. Ce furent les dernières, tenues à cet endroit chargé de souvenirs et l’occasion pour Paul Vergès de rencontrer quelques anciens du Village qui avaient connus le Docteur. Des années aussi au cours desquelles la présence militante de Laurent Vergès dans le Cirque avait été très remarquée et appréciée par la population. Depuis 1999, la maison en question  s’est transformée  en gite rural  « Le Lamandoze ».

En 2008, dans le cadre de la réalisation de l’émission « Le Grand Echiquier »Paul et Jacques Vergès s’étaient rendus au Village d’Hell-Bourg sur le lieu de leur enfance. Emission qui a été rediffusée samedi 17 Aout sur télé 1ere.

A propos du Dr Vergès, je me rappelle qu’en 1985, le conseil municipal de Salazie lors de sa séance du 25 janvier avait décidé de  procéder à la dénomination de différentes rues de la commune. Présent à cette séance, bousculant les règles, j’étais intervenu avec l’autorisation  du maire de l’époque Roland Elisabeth,  et avait proposé avec insistance que soit retenu le nom de Raymond Vergès, cet homme qui avait marqué l’Histoire de Salazie et celle de la Réunion. Ma proposition avait été votée et adoptée à l’unanimité. Mais hélas, aucune suite ne lui sera donnée.

Enfin, les anciens de Salazie ont toujours gardé en mémoire que c’est  grâce à la municipalité du Dr Vergès que l’Eglise de St-Martin,à Grand-Ilet ,fut reconstruite en 1936,avec l’aide des paroissiens, après avoir été détruite par un violent cyclone .Cela contraste avec tout ce qui avait pu être colporté sur ce grand homme, à  l’époque, par ses adversaires,  pour le nuire. La construction de cette église, dans un style unique en son genre à la Réunion, a fait qu’en décembre 1982, cet édifice remarquable fut classé « Monument Historique »par le Ministère de la Culture, répondant ainsi favorablement au vœu formulé par le conseil municipal de Salazie lors de sa séance du 10 Avril 1979.

A noter qu’en 1994, l’église fut détruite une seconde fois par le cyclone Hollanda et reconstruite à l’identique.

Paul Dennemont




1.Posté par GRRR le 22/08/2013 13:41

merci pour cet article bien écrit, et très intéressant.

il est important de se souvenir de la rényon lontan!

2.Posté par memo le 22/08/2013 19:28 (depuis mobile)

Et vous souvenez-vous aussi de la tragique fin mystérieuse de la jeune compagne de Raymond Vergès à Salazie ?...

3.Posté par mwa la pa di le 22/08/2013 19:33

Paul, et alors cela ne fait pas de Jacques quelqu'un de bien?

4.Posté par la crise le 22/08/2013 20:30

Bel hommage rendu à ... Raymond Vergès

5.Posté par Bayoune le 23/08/2013 16:23

Té kamarade, bann gramoune lao, la rakonte kan lo Raymond té i vote lé rézolusiyon avec Aubert lo gouvernèr pétainiste de la Réniyon. La parle aou de ses déclarations le 16 mars 46 à l'Assemblée Constituante - pou di napwin diféranss èk lo pèp de France é sate la Réniyon, ke lesklavage lété pa si terib la Réniyon ke dann lé zote koloni. Lé vré bann gramoune lao, t koné pa nonpli ses relations avec lo Mgr Langavan dénonsé konm pétainiste. La famiye va dire aou mersi pou so rapèl istirik.

6.Posté par polo974 le 23/08/2013 17:56

Tient, il fait le tour des communes, le monsieur...

Mais on dirait qu'à ressortir les vieux souvenirs heureux, il y a aussi d'affreux cadavres qui remontent...

7.Posté par Vergés était le Diable incarné le 23/08/2013 18:58

Paul Dénnemont et Eugéne Rousse méme combat : Nous détourner de la vérité historique .......

8.Posté par Bayoune le 24/08/2013 11:19

Pou konèt inpé plis lo bann vergès, dopi lo viyé Raymond èk son de garson, sèye troue lo livre de Bernard Violet et Robert Jégaden - Vergès le maitre de l'ombre edition du seuil na bonpé va petèt sanze zavi dosi so famiye èk in passé pa tro klèr - zesklavziste té i trinn koté zot famiye Sintandré..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes