MENU ZINFOS
National

Double meurtre à Rouen: Le suspect aurait dû être expulsé après un viol


L'homme de nationalité rwandaise avait déjà été condamné pour viol et devait être expulsé à l'issue de sa peine de prison.

- Publié le Mardi 19 Janvier 2016 à 14:22 | Lu 4673 fois

Julien Tesquet et Elise Fauvet ont été étranglés. Le suspect avait été condamné en 2011 pour avoir violé une Rouennaise chez elle (photo DR)
Julien Tesquet et Elise Fauvet ont été étranglés. Le suspect avait été condamné en 2011 pour avoir violé une Rouennaise chez elle (photo DR)
Le Rwandais mis en examen pour le double meurtre perpétré à Rouen en décembre dernier était censé être expulsé au moment des faits. Face à cette faille, la ministre de la Justice Christiane Taubira a déclaré qu’elle ouvrait une enquête administrative.

Nous sommes le 20 décembre 2015, un homme tue par étranglement Julien Tesquet, un infirmier de 31 ans, et Elise Fauvet une jeune femme de 24 ans, également violée.

L’individu interpellé et mis en examen est un Rwandais qui avait déjà été condamné à huit ans de prison pour viol. Le criminel devait être expulsé, mais avait été remis en liberté le 17 novembre dernier, après 6 ans et 3 mois de réclusion criminelle. 
 
C’est le sénateur-maire UDI Hervé Maurey qui a interpellé la Garde-des-Sceaux à ce sujet jeudi dernier. En réponse, Christiane Taubira avait expliqué que l'autorité judiciaire avait prévenu dès le printemps la préfecture de Seine-Maritime pour que soit organisée une procédure d'expulsion du territoire. Il semblerait par ailleurs que les démarches auprès de l'ambassade du Rwanda n'aient pas abouti en raison d'un doute sur la nationalité du détenu.

"Je considère indispensable de savoir si une défaillance humaine ou technique a pu être à l'origine de ce drame"

Par la suite, la ministre de la Justice a répondu au sénateur-maire dans une lettre, dans laquelle elle indique :  "J'ai décidé d'une enquête administrative pour savoir si la communication des informations a été effectuée dans les délais [….]. Depuis deux ans, nous avons engagé une modernisation des greffes pénitentiaires [...] Je considère indispensable de savoir si une défaillance humaine ou technique a pu être à l'origine de ce drame".

Dans un communiqué, Hervé Maurey a quant à lui déclaré qu’il considère inadmissible "que des réductions de peine soient appliquées, même partiellement, quand l'autorité judiciaire n'a pas la certitude que la peine complémentaire, en l'espèce une interdiction définitive du territoire, puisse être exécutée".




1.Posté par Hugues Neau le 19/01/2016 15:15

Elle est belle la France!!!!

merci Taubira!!!

Vive les droits de l'homme! Vive la non double peine!!!! Vive l'angelisme antiraciste!!!!

Hope 2017.

2.Posté par Annie Bal le 19/01/2016 15:20

pour les assassins les doutes, les indulgences, les remises de peine, la tolérance, les libérations ...

pour les victimes innocentes la peine de mort

3.Posté par kylian le 19/01/2016 15:21 (depuis mobile)

Voilà ce qui arrive lorsque la justice ne fait pas son travail il aurait dû être mise à la porte et cela ne serait pas arrivé mais avec des si on refait un monde

4.Posté par vital le 19/01/2016 15:21

le choc des cultures sans doute , le viol est peut être une tradition culturelle en Afrique , jamais la France, voire l 'Europe n'ont jamais été aussi faible devant la déferlante des migrants de tout bord et leurs exigences . le pays des droits de l'homme n'est même pas capable de protéger ses citoyens .face à la terreur venue d'ailleurs .
vital

5.Posté par Ray_au_Port le 19/01/2016 15:24

Vive la Taube ! ! !

6.Posté par Caffreman le 19/01/2016 15:26

Un Rwandais :(Hutu ou Tutsi?)
Quand je pense que ces gens ont étais capable de se faire des génocides entre eux dans leurs pays
imaginez ce qu`ils peuvent faire à des étrangers

7.Posté par titi974 le 19/01/2016 15:56

Encore une histoire lamentable qui démontre bien que notre justice fait encore et toujours dans le laxisme le plus total va t 'on un jour tirer un enseignement de toutes ces bavures judiciaires....

8.Posté par Hugues Neau le 19/01/2016 16:09

Un rwandais? finalement il en reste qlq uns...

9.Posté par juju 97418 le 19/01/2016 16:13

Les familles devrait porter plainte contre tobi ra et sa justice et surtout contre celui qui a fait libérer cet animal sauvage comment cet chose peut'il encore avoir des droits dire que dans certain pays il aurait été lapider

10.Posté par KLoD le 19/01/2016 16:22 (depuis mobile)

Les chances de la France! Les socialistes doivent faire preuve de pédagogie en expliquant aux femmes que cest une chance aussi pour elles! Et les exemples ne manquent pas.

11.Posté par Eno2016 le 19/01/2016 16:24

Chacun chez soi !
Pourquoi avoir laisser un rwandais venir chez nous ..il en est de même des immigrés ... ces gens vont agresser nos femmes comme à Cologne avec leurs mains baladeuses et plus !

12.Posté par lorema le 19/01/2016 17:54

Douce france , le pays des droits de l'homme ! Et ça continue , vivement les charters.

13.Posté par Zozossi le 19/01/2016 18:06

L'immigration sauvage, toujours plus envahissante et criminelle, est la catastrophe numéro un de la France et de l'Europe.

Il semble que la Réunion soit en passe de connaître ce merveilleux "enrichissement": les Réunionnais vont pouvoir juger sur pièces.

Il faudra des Calais partout pour que les derniers drogués à l'antiwâââcizme bêlant en soient convaincus le couteau sous la gorge.

Il devient vraiment fatigant d'avoir eu raison trop tôt.

14.Posté par kld le 19/01/2016 18:44

les meilleures d'entre nous s'expriment pour une framce glorieuse ............ rien de nouveau depuis poujade ........... je ne remonterai pas plus loin ds "l'histoire"...............

15.Posté par Simandèf le 19/01/2016 20:04

C'est cela accueillir des gens qui reviennent de pays en guerre d'ailleurs le politiquement correct nous interdit de parler de Rony Brauman, président de Médecins sans frontières de 1982 à 1994 qui a fait des révélation étonnante.

16.Posté par EKOLO le 19/01/2016 21:22

Eh oui, il y a des violeurs récidivistes français et il y en a aussi chez les étrangers.
Pas plus avec les Français qu'avec les étrangers, on ne peut savoir à l'avance qui commettra des crimes un jour.

Par contre, pour les criminels étrangers, on a la possibilité de les expulser (avec interdiction de séjour en France pour une durée fixée).

Le gars avait été mis en prison il y a 6 ans, fin 2009 (sous présidence Sarkozy).
Entre fin 2009 et mai 2012, l'administration avait largement le temps de procéder à une commission d'expulsion.
Mais on est dans le système de la double peine, alors on attend jusqu'aux derniers temps de sa réclusion pour statuer si expulsion ou pas.

N'empêche, si on avait fait la procédure bien plus tôt, ça nous aurait permis de voir que le Rwanda ne le reconnaît pas comme un de ses ressortissants.
Car quand on apprend ça tardivement, et qu'il faut encore faire des enquêtes et des démarches, il y a le risque que le prévenu recouvre sa liberté légalement.
C'est ce qui vient de se passer, et on voit ce que a donné.

Et de toute façon, il vaut mieux savoir très vite si on l'expulse ou pas, car si on l'expulse je vois pas l'intérêt de le mettre en prison.
Quand on sait combien coûte par jour un détenu à la société, on se dit que ça ne vaut pas le coup d'investir cet argent pour une personne appelée à sortir de la société.

=> Qu'on en finisse avec la double peine.

17.Posté par kld le 19/01/2016 21:52

merci EKOLO pour ta lucidité , cela change des "pro fn " ou "tout venants contents d'eux "précédents , sincèrement , OUF !

18.Posté par Joe l''''Indien le 20/01/2016 01:49

Mon pays bato fou..entre les idées nauséabondes de Noé, et Cie on se croirait sur msn

Vital l'antiAfrique et esprit généralisateur..Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier

19.Posté par lili le 20/01/2016 07:45

A quand le retour de la peine de mort?
Dans ces conditions il n'y aurait plus le problème de la double peine.

Avec notre système judiciaire actuel (le non cumul des peines, la lenteur administrative...) ce gars sera dehors dans 20 ans et pourra recommencer.

Vive la justice française en respectant les droits de l'homme on bafoue les droits des victimes.

20.Posté par madibastard le 20/01/2016 10:04

Et de toute façon, il vaut mieux savoir très vite si on l'expulse ou pas, car si on l'expulse je vois pas l'intérêt de le mettre en prison.


C'est pourtant pas compliqué à comprendre quand on a un cerveau normalement constitué : prison pour punir d'un délit ou d'un crime, puis expulsion pour s'assurer au maximum que le délinquant ne commettra plus dans le futur de méfaits sur notre sol une fois sa peine effectuée, quasiment tous les pays au monde procèdent ainsi depuis toujours.

Si on est sur que le pays d'origine lui fait effectuer une peine de prison prononcée en France on pourrait faire un ticket gagnant condamnation= prison à l'étranger puis interdiction de sol français, mais peu de pays pratiquent cela.

21.Posté par stormbrigde le 20/01/2016 19:48

@post 20 : je suis entièrement d'accord avec toi .
Bon KLD et EKOLO vous allez encore nous parler du fn ,etc.... mais là si rien est fait par les gens qui nous gouvernent depuis des décennies , nous aurons tôt ou tard le fn au pouvoir.
Justement pour le cas du double meurtre de rouen , le meurtrier jean claude nsengumukiza a été libéré par anticipation à la mi novembre suite un viol , et avait été condamné à 8 ans, et il sort au bout de 6 ans !!!???? Pourquoi????
Je suis pour le rétablissement de la peine de mort...et vous ?

22.Posté par EKOLO le 21/01/2016 00:17

@ Madibastard :

Salut

Un cerveau normalement constitué peut aussi tenir compte de la phrase qui suit celle que tu as citée :

Quand on sait combien coûte par jour un détenu à la société, on se dit que ça ne vaut pas le coup d'investir cet argent pour une personne appelée à sortir de la société.


En d'autres termes :
La prison est une punition, comme tu dis, et la société espère que cette punition sera suffisante.
Pourquoi ? Pour réintégrer le détenu dans la société et qu'il ne recommence pas (comme une punition pour nos enfants, en fin de compte).

Mais là, on s'en fout + ou - de savoir s'il va recommencer ou pas, puisque de toute façon il ne reviendra plus en France (si l'ITF est définitive, ce que j'espère).
Et quand tu sais ce que coûte par jour un détenu à la société, tu peux te demander si la simple "punition pour la punition" est un luxe qu'il est raisonnable de se payer.

Un détenu coûte bien plus cher à la société qu'un RMIste.
Qu'on garde donc cet argent pour au contraire le distribuer aux retraités indépendants qui ont des revenus inférieurs au RMI (ce qui est scandaleux et constitue une discrimination à l'égard des travailleurs indépendants), afin qu'au moins ils touchent autant qu'un RMIste.

Si on se place uniquement du côté de la famille des victimes, on peut comprendre ton point de vue.
Et c'est là que l'intervention de l'ami Stormbridge tombe à pic :


@ Stormbridge :

Salut

Je suis pour le rétablissement de la peine de mort...et vous ?


Perso, je pense que la décision de la peine de mort ne doit pas être prise par la société, quand ce n'est pas elle dans son ensemble la victime.
Je m'étais renseigné une fois sur la Charia, et j'avais découvert que pour la peine de mort, elle dit comme nous (avant l'abolition) :
- valable pour une certaine catégorie de crimes
- pas de circonstances atténuantes (style légitime défense) du coupable
- ...

Mais elle ajoute que :
- preuves irréfutables, les aveux ne suffisent pas (en France ça suffisait)
- demandée par les familles des victimes.

Dans ces conditions-là, je suis pour.
C'est à la famille de la victime d'assumer la décision, non à la société.
N'oublions pas qu'on a une certaine culture judéo-chrétienne, et que certains citoyens peuvent rejeter l'idée de vengeance. On voit pas, dans ces cas-là, quelle légitimité on aurait à vouloir les venger à leur place.

Dans tous les cas, l'ami, je suis pour que les grandes décisions de société, quand il s'agit de de sujets à la portée de tous (avec un minimum de données statistiques), soient prises par référendum.
Quand on sait que l'immigration et l'insécurité sont deux sujets qui font progresser le FN, on aurait tout intérêt à régler ces questions directement avec les citoyens.
Une fois les résultats du référendum proclamés, on s'y tient pour une durée convenue à l'avance.

Si les résultats sont serrés, on transige, on essaie d'arriver à un compromis qui satisfera à peu près tout le monde.

Plus généralement, l'ami, j'adhère à l'idée de progrès social défendue par les partis de Gauche et Centre-Gauche.
Mais le social, à l'époque où sont nées ces idées de progrès social, concernait la condition des travailleurs (chômeurs compris) dans le monde du travail.
Pour les questions sociétales, je suis farouchement opposé à ce que les partis prennent position (en tout cas mon parti).

Le PS y tient, parce qu'il ne lui reste plus que ça à faire (pour le reste, c'est l'UE et le libéralisme mondialisé qui décident).
Mais nous à Gauche, on a tout un projet économique à valider et proposer, nul besoin de compliquer les choses encore et risquer les divisions pour des questions sur lesquelles tout le monde est capable de s'exprimer.

Tu as bien fait de poser la question.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes