MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Donald Trump, le président le plus toxique au Monde


Par Bruno Bourgeon, porte-parole d’AID - Publié le Mardi 19 Mai 2020 à 11:16 | Lu 490 fois

Donald Trump, le président le plus toxique au Monde
Pendant plus de deux siècles, les États-Unis ont suscité un large éventail de sentiments : amour et haine, peur et espoir, envie et mépris, crainte et colère. Mais il est une émotion qui jusqu'à présent n'a jamais été ressentie : la pitié. Si mauvaises que soient les choses dans la plupart des autres démocraties riches, il est bien difficile de ne pas se sentir désolés pour les Américains. La plupart n'ont pas voté Donald Trump en 2016. Et les voilà avec un narcissique pervers qui, au lieu de protéger son peuple de la Covid-19, en a amplifié la létalité. Le pays dont Trump a promis de restaurer la grandeur n'a jamais été aussi pitoyable. Le prestige américain s’en remettra-t-il ?

Les États-Unis sont entrés dans la pandémie avec d'énormes avantages : des avertissements sur ce qui allait arriver, la meilleure concentration mondiale en expertise médicale et scientifique, des ressources illimitées, un complexe militaire aux ressources logistiques immenses et la plupart des sociétés technologiques d’envergure mondiale. Ils ont pourtant réussi à se faire l'épicentre mondial de la pandémie. L’impuissance face à une catastrophe naturelle est une chose, le gaspillage volontaire, malveillant, vindicatif, d’un pouvoir d’action en est une autre.

Trump, son parti et Fox News de Rupert Murdoch sont vecteurs de pestilence. Le spectacle du président incitant ouvertement des gens à descendre dans la rue pour s'opposer aux restrictions est la manifestation d'un souhait mortifère. Les briefings quotidiens sur la crise, sensés démontrer l’Unité Nationale face à la crise, n'a été utilisé par Trump que pour semer confusion et division.

Dans l’exercice du pouvoir, la représentation des États-Unis comme nation leader du monde s'est quasi évaporée. Hormis Jair Bolsonaro, l'alias de Trump au Brésil, qui donc à présent se tournerait vers les États-Unis pour y trouver quelque exemple ?

Trump a absorbé le conservatisme traditionnel. Toute la moitié à droite de la politique américaine s'est livrée à lui. Elle a sacrifié sur l'autel de la bêtise les idées de responsabilité, de soins et de sécurité. Ainsi, encore à la toute fin du mois de mars, 15 gouverneurs républicains n'avaient pas ordonné aux gens de demeurer chez eux ou aux entreprises non essentielles de fermer.

Nier la réalité de la pandémie a un but politique. Fox News et certains sites d'extrême droite y ont contribué. Les politiciens impliqués reçoivent des millions de dollars de dons en provenance, quel affreux paradoxe, de personnes âgées vulnérables. De telles politiques sourdent d’un édifice où se mêlent des théories du complot, la haine de la science, un fond paranoïaque et le providentialisme religieux (Dieu protège les bons) : idées qui imprègnent en profondeur la droite américaine.

Si Trump incarne, diffuse, promulgue cet esprit, il ne l'a pas inventé. La réponse américaine à la crise sanitaire a été paralysée par une fracturation interne que les Républicains ont insérée au cœur de leur démocratie. Ils veulent le contrôle absolu des leviers du pouvoir gouvernemental. Ils ont joué sur l'idée que le gouvernement est mauvais et sur son corollaire : il ne faut pas lui faire confiance. Il s’agit d’un double point de vue, volonté de contrôle des leviers de l’État, autoritarisme en premier point et son apparent contraire en contrepoint, promouvoir la désagrégation de la confiance en l’État. Il apparaît une contradiction interne dans l’expression de deux déclarations de Trump sur la pandémie : premier principe, il décrète son « autorité totale » ; deuxième principe, il s'exonère « je n’assume aucune responsabilité ». Incohérence.

Ce terreau d’incohérence est fertile. La crise a montré que la présidence de Trump n'est pas incongrue : elle a poussé sur un sol prêt depuis longtemps à la recevoir. Des intérêts puissants sont à l’œuvre qui réclament la « liberté » pour faire ce qu'ils veulent avec l'environnement, la société, l'économie. Ils ont répandu dans une très grande partie de la culture américaine la conviction que la « liberté » est plus importante que la vie. Ma liberté de posséder des armes d'assaut l'emporte sur votre droit de ne pas vous faire tirer dessus. Ma liberté d'aller chez le coiffeur l'emporte sur votre besoin d'éviter l'infection.

Quand on est confronté à ces idioties, s’impose la pensée que si la situation empirait, les Américains dégriseraient. Eh bien non : une grande partie de la population vide la bouteille avec plus d’ardeur. Aucun moment de vérité, de choc de conscience. Personne à droite n'a dit : stop ! Les gens meurent ici !

Et cela va empirer. J’avançais prudemment le 3 avril (http://aid97400.re/spip.php?article475) que les États-Unis dépasseraient les 100000 morts : ils y vont droit. Un épidémiologiste américain chiffre l’hécatombe entre 100000 et 250000 morts. Dans son discours inaugural de 2017, Trump évoquait le carnage américain et promettait d’y mettre fin. A présent que se produit le véritable carnage, il s'en délecte. Il baigne dans son élément. A mesure que s'amplifiera la détérioration de la situation, il déversera plus de haine, de mensonges ; ses défis à la raison et à la décence surferont sur sa pulsion de mort. Si une nouvelle administration lui succède en 2021, elle devra nettoyer le dépotoir toxique. S’il était réélu, la toxicité serait devenue l'élément vital de sa politique. Il faudra beaucoup de temps avant de retrouver une « grande » Amérique. Dans l’immédiat, même s’ils n’en veulent pas, ayons pitié des Étasuniens !

http://aid97400.re
Inspiré par Patrick O’Callaghan, du Irish Times




1.Posté par chikun le 19/05/2020 16:13

Malheureusement pour les fanatiques anti-Trump, la campagne électorale qui se dessine devrait aggraver leurs crises convulsives. La colère et la hargne incontrôlées que les démocrates éprouvent pour le président les ont menés à des débordements dignes d’un délire psychotique. Or, c’est précisément cette radicalisation de la gauche qui, ultimement, contribuera à la réélection de celui qu’elle exècre. Amusant, n’est-ce pas ? Depuis Obama, la gauche radicale étend ses tentacules. Aujourd’hui, la dérive idéologique gaucho-fasciste et les discours nauséeux des leaders démocrates sabordent le parti. ILS veulent abolir le transport aérien, contrôler les flatulences des vaches et garantir un revenu universel, y compris pour ceux qui n’ont pas « envie de travailler ». Les""" démocrates""" sont également favorables à un taux d’imposition de 70 % et à l’immigration illégale. Récemment, ils ont cautionné l’avortement jusqu’au dernier instant de la grossesse.
La toxicité ne se partage pas . Elle est à Gauche .

2.Posté par Thierrymassicot le 19/05/2020 19:27

Pour le coup, c'est rare, j'abonde complétement.. Cet article est synthétique, résume de façon intelligente l'Amérique de Trump: De la démagogie, de la haine, la politique du buzz, du tweet, bref de la télé réalité et de l'incompétence crasse!!! Et oui évidemment , merci de le rappeler ici, la majorité des états-uniens ( quel vilain mot: on dirait un terme d'une uchronie de K.Dick!) n'a pas voté pour lui....Ce passage:

"Si Trump incarne, diffuse, promulgue cet esprit, il ne l'a pas inventé. La réponse américaine à la crise sanitaire a été paralysée par une fracturation interne que les Républicains ont insérée au cœur de leur démocratie. Ils veulent le contrôle absolu des leviers du pouvoir gouvernemental. Ils ont joué sur l'idée que le gouvernement est mauvais et sur son corollaire : il ne faut pas lui faire confiance. Il s’agit d’un double point de vue, volonté de contrôle des leviers de l’État, autoritarisme en premier point et son apparent contraire en contrepoint, promouvoir la désagrégation de la confiance en l’État. Il apparaît une contradiction interne dans l’expression de deux déclarations de Trump sur la pandémie : premier principe, il décrète son « autorité totale » ; deuxième principe, il s'exonère « je n’assume aucune responsabilité »

Est d'une intelligence redoutable, il démontre concrètement la schizophrénie de l'administration (Républicaine??) de Trump.

L'article le plus descriptif, le plus intelligent, qui met mes sentiments sur ce personnage en mots!

"Belle du Seigneur" de Cohen avait aussi mis en mots des émotions, des sentiments en décrivant les sentiment homme-femme, les amours romanesques entre Ariane et Solal...

Aujourd'hui, cet article me replonge dans ce même état d'esprit: Putain!!! Voila: ce mec est dans ma tête !!! Mais c'est ne n'est pas une intrusion, non c'est une libération, détricoter mes pensées et me les rendre plus intelligibles!!! Milles mercis M.Bourgeon

3.Posté par Thierrymassicot le 19/05/2020 19:41

1.Posté par chikun

Mais tu es C...???

Longtemps, ne t'en déplaise les hauts-revenus aux States ont été taxé de 70 à 94% de Roosevelt jusqu'en 1980 avec l'avènement de Reagan (qui entre nous soit dis, l'acteur cow-boy était un intellectuel comparativement à la Trumpette).......Véridique: les groupuscules qui soutiennent ce malade mentale on été vu et filmé tirant avec leurs fusils vers les nuages pour repousser une tempête!!! les mêmes qui repoussent le confinement, la liberté de ne pas porter de masque, et de refuser tous les gestes barrières au nom de leur liberté.....Mais ce troupeaux indigne, mené par un berger qui lui la cultive n'ont pas intégré que leur liberté est caduque dès lors qu'elle nuit à la multitude...Et quand ce principe est énoncé par Alain Finkielkraut, qui n'est pas un chantre de la gauche radicale, il vient abattre l'indigence de ton propos.

4.Posté par chikun le 20/05/2020 16:43

1.Posté par chikun

Mais tu es C...???
Yes , j'ai ma carte . Je suis con et je la revendique .(ma carte)
Je remarque que les" pas cons" n'ont pas fait mieux que Trump en france .Et que le secteur privé ne va plus pouvoir financer des publics allaités au lait du privé . L'argent facile du public va devoir faire face aux réalités du privé . Fini de se goberger et d'insulter ceux qui vous nourrissent ???
Hélas
.

5.Posté par Thierrymassicot le 20/05/2020 17:52

Oui sauf que 1 travailleur sur deux à été payé par l'Etat.. Que ici nous avons la sécu et que l'autre dingo aux cheveux oranges a renvoyé bouler l'obama care.. Que Macron n'est pas la risée du Monde avec des tweets plus débiles les uns que les autres, et qu'il n'engage pas les français à ce piquer à l'eau de javel, ni à l'injection de désinfectant dans les poumons pour combattre le Sars Cov 2...

6.Posté par martin lane le 22/05/2020 09:09

@Thierrymassicot
Comment appelez-vous un gars qui dit
Sortez, allez voter
Ne sortez plus, mais allez travailler
Pas de masque, c'est inutile
pas la peine de tester si vous n'êtes pas malade
retournez travailler en respectant les gestes barriere
aller à l(école, au travail avec masque obligatoire et distance de sécurité
Dans un pays comptant au bas mot 6 millions de chômeurs, la semaine de travail allongée jusqu'à 60 heures
pas de péche, mais oui à la chasse, mais pas de promenade en forêt
Le " rivotril " autoriser à la prescription, mais pas la chloroquine : au moins, Trump a-t-il laissé le choix du traitement, ce que n'a pas autorisé l'Ordre des médecins sans jeter l'opprobre sur celui qui l'utilise..
Voyez, THIERRYMASSICOT il y a tant et tant à dire, sur les Zélites qui nous "dirigent' qu'en aucune manière
nous ne pouvons nous fier ni aux uns ni aux autres, à moins s'accepter qu'un aveugle soit roi au pays des borgnes !

7.Posté par martin lane le 22/05/2020 09:26

@Thieerymassicot
Et qui a cotisé pour remplir les caisses et continuera à payer l'emprunt ? Le saint-esprit ?
D' autre part , de quelle sécu parlez-vous ? Elle est morte, la sécu, remplacée par l' assurance-maladie, qui comme la branche " retraite " est à l'agonie, grâce à Jupiter .
S'il n'envoie pas de tweet débiles, il fait des discours où il parait bien " allumé" ( pire que Sarko après sa rencontre avec Poutine )

8.Posté par Carlota porsa le 22/05/2020 12:11

Et pourtant......la Suède socialiste n'a pas confiné, elle non plus !

https://www.france24.com/fr/20200522-covid-19-en-su%C3%A8de-pas-de-confinement-mais-une-amplification-de-l-%C3%A9pid%C3%A9mie

Le Canada qui a tout bien fait comme il faut, sécu sociale confinement et qui a un président qui plait aux anti trump primaires.....ne fait pas vraiment mieux que les states en pourcentage malgré sa faible densité de population !

Le covid a surtout frappé à New york, état riche dirigé par un démocrate qui a confiné ( c'est le gouverneur de chaque état et pas trump qui décide de confiner ou pas)

https://www.data.gouv.fr/fr/reuses/statistiques-sur-la-pandemie-de-coronavirus-covid-19-rapportees-au-nombre-dhabitants-par-pays/

Trump fait bien mieux que Macron.....en nombre de cas par habitant.

La médecine et cette pandémie sont des sujets bien trop complexes et sérieux pour les laisser à l'appréciation partisane de gauchistes sectaires et bas de plafond qui font de la basse politique en pleine épidémie.

Ces minables récupérateurs feraient mieux de nous parler de l'obamagate...ça c'est de l'actu mon coco !

https://www.cnews.fr/monde/2020-05-13/obamagate-de-quoi-est-accuse-lancien-president-des-etats-unis-956618

9.Posté par Carlota porsa le 22/05/2020 18:36

Joe Biden talking nosense.....mrdrrrr

https://www.youtube.com/watch?v=5I5f0yy7BDk




Mais soyons juste et fair play, chacun sait que joe cause mieux avec les mains, tout comme ce brave Billy Clinton !

https://www.20minutes.fr/monde/2486675-20190401-comportement-tres-tactile-joe-biden-femmes-refait-surface



Gros soucis chez les démocrates.....même les noirs votent trump , joe les rappellent à l'ordre !

https://twitter.com/Legrandstepha13?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1263813657194041356%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F1378025-trump-war-room-text-trump-to-88022-get-the-app

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes